vendre sur tmall global

?Les 7 produits les plus vendus sur Tmall Global en 2019

 QUELS SONT LES MEILLEURES VENTES DE TMALL ET COMMENT EN PROFITER ?

Tmall est la plus grande place de marché eCommerce en Chine où vous pouvez trouver pratiquement toutes sortes de produits.

Sa version Cross border, Tmall Global, est également très populaire pour les marques qui veulent expédier des produits directement de l’étranger ou des entrepôts sous douane en Chine.

Les entreprises étrangères demandent souvent quels produits sont demandés sur les différents marchés chinois. Par conséquent, j’ai écrit cet article où j’énumère certains des produits les plus populaires parmi les acheteurs chinois sur Tmall.

  1. Mode et habillement

 

Tmall et Tmall Global sont deux des options les plus populaires pour les marques étrangères qui vendent des produits de mode et des vêtements en ligne en Chine.

Par comparaison, l’un de ses principaux concurrents, Jingdong (JD), se concentre davantage sur l’électronique grand public et les appareils ménagers. Kaola, par contre, est plus important pour les produits alimentaires, les boissons et les suppléments.

Aujourd’hui, vous pouvez trouver plusieurs grandes marques multinationales sur Tmall, y compris Fendi, Burberry, Nike, Adidas, et la liste est longue.

Les marques de taille moyenne s’y installent également, car ce sont des millenials chinois qui animent le marché du commerce électronique et qui recherchent des produits uniques.

Le marché de la mode est sensible et concurrentiel

 

L’industrie de la mode est très sensible et les grandes marques étrangères ont laissé Tmall avec des pertes et des résultats qui n’ont pas répondu aux attentes.

Par exemple, Marks & Spencer et Asos ont tous deux quitté le marché en 2016, malgré un grand succès dans les pays occidentaux.

Pourquoi ? L’une des plus grosses erreurs de Marks & Spencer a été d’essayer de créer une marque de classe moyenne, ciblant les consommateurs de classe moyenne. Mais, ces entreprises font généralement faillite en Chine.

Les consommateurs chinois avides de mode ont tendance à acheter des produits dans le segment des prix plus élevés. Mais ils achètent aussi des produits uniques à la mode, comme des produits d’occasion, si ceux-ci offrent un rapport qualité-prix peu élevé.

En même temps, les consommateurs de la classe moyenne qui se soucient moins de la mode, mais qui achètent encore des vêtements en ligne, ont tendance à opter pour des produits dont le prix est inférieur à celui de Marks & Spencer’s.

Marks & Spencer n’est pas bon marché et n’offre pas une valeur élevée et leurs produits ont tendance à être un peu ennuyeux (mon opinion personnelle).

Combien ça coute de vendre de la mode sur Tmall ?

Les produits de mode sont parmi les plus chers à vendre sur Tmall. Lorsque vous ouvrez une boutique en ligne, vous devez payer quatre frais assez importants :

  • Dépôt
  • Commission
  • Frais de service annuels
  • Frais de traitement des paiements (Alipay)

Le dépôt atteint jusqu’à 25.000 Euros, mais remboursable. Les commissions que vous devez payer pour les produits de mode à Tmall sont dans le plus haut palier, à 5%. En termes simples, Tmall facture des frais de 5% du prix du produit + coût logistique.

Les frais de service annuels s’élèvent généralement à 10 000 Euros, ce qui est également élevé par rapport à de nombreuses autres catégories de produits vendus sur le site Web.

Sans oublier que les marques ont souvent besoin de s’associer avec des partenaires Tmall locaux (TPs) lorsqu’elles vendent sur Tmall, ce qui augmente les coûts. Les frais de marketing varient habituellement de 5 % à 30 %.

  1. Bébé et maternité

 

La demande de produits étrangers de maternité et de puériculture est exceptionnellement élevée en Chine, juste derrière les États-Unis. On s’attend à ce qu’elle augmente au cours de la prochaine décennie, lorsque les Chinois seront plus réceptifs et habitués aux achats en ligne.

La Chine est également différente en ce sens que les habitants ne font souvent pas confiance aux produits locaux. Et qu’est-ce qui t’intéresserait le plus que ton bébé ?

Environ 75% des mères chinoises nourrissent leurs bébés avec du lait maternisé, ce qui est très différent de ce que nous voyons dans les pays occidentaux.

Ainsi, les Chinois dépensent beaucoup d’argent pour importer des vêtements pour bébés, des préparations pour nourrissons, des jouets, pour n’en citer que quelques-uns. Les produits biologiques sont également en hausse, ce dont les exportateurs étrangers devraient être conscients.

Avec une réglementation plus stricte pour l’importation de produits tels que les préparations pour nourrissons, la vente en ligne devient également une option de plus en plus populaire.

Frais pour vendre les produits pour bébés et les produits de maternité

Comme nous l’avons mentionné, vous devez payer quatre frais importants lorsque vous vendez sur Tmall, soit un dépôt, des commissions, des frais de service annuels et des frais de traitement des paiements.

Ci-dessous, j’ai inclus quelques exemples pour différentes catégories de produits :

Préparation pour nourrissons :

  • Dépôt de garantie : Jusqu’à 25 000 Euros
  • Commission : 2 %
  • Frais de service annuels : 5 000 Euros
  • Frais de traitement des paiements : Environ 1 %
  • Vêtements pour mères et enfants :
  • Dépôt de garantie : Jusqu’à 25 000 Euros
  • Commission : 5 %
  • Frais de service annuels : 10 000 Euros
  • Frais de traitement des paiements : Environ 1 %
  1. Cosmétiques & Soins de la peau

Les cosmétiques sont vendus en grandes quantités sur Tmall et principalement à des clientes jeunes et d’âge moyen qui sont sensibles à la marque. Les produits de soins de la peau, le maquillage et les outils de beauté sont tous très demandés.

Cela étant dit, nous constatons une tendance à l’augmentation des achats de produits cosmétiques par les hommes. C’est un marché plus inexploité avec moins de concurrence qu’il ne faut pas négliger.

Sans oublier que les villes de niveau 3 et 4 deviennent de plus en plus réceptives aux marques étrangères de cosmétiques. Ainsi, vous n’avez pas nécessairement besoin de vous concentrer sur les villes de niveau 1 telles que Shanghai, même si la demande y est plus forte en ce moment.

En regardant les histoires de marques, nous avons entendu parler du succès de nouvelles marques étrangères, comme la marque suédoise Foreo Luna. Ils vendent des outils de nettoyage du visage simples et électriques à des prix allant de 1000 RMB à 3000 RMB (143 USD à 430 USD).

Auparavant, ils produisaient des jouets et des accessoires pour adultes, mais ils ont vu l’occasion de développer un nouveau produit là où la concurrence était faible. Le succès de Foreo Luna apporte quelques similitudes avec Daniel Wellington (DW), qui a été très populaire en Chine et dans d’autres pays asiatiques.

 

Frais de plate-forme pour les cosmétiques et les produits de soins de la peau

 

Les frais d’inscription des produits cosmétiques et de soins de la peau sont comparativement élevés et s’établissent comme suit :

Dépôt de garantie : Jusqu’à 25 000 Euros

Commission : 4%

Frais de service annuels : 5 000 Euros

Frais de traitement des paiements : Autour de 1 %

 Électronique

Les produits électroniques grand public ne sont pas aussi populaires que les produits mentionnés ci-dessus. En fait, les sites Web comme Jingdong (JD) et Suning se concentrent davantage sur ce segment de produits, où les consommateurs sont surtout des hommes.

Cela dit, nous voyons de nombreux petits produits électroniques et accessoires exposés sur Tmall, où les produits de niche deviennent de plus en plus populaires. Un exemple est le chauffe-cigarette électronique japonais IQOS qui a connu un grand succès de vente sur le site Web.

Les drones sont également de plus en plus demandés et le marché des accessoires mobiles et électroniques est également en plein essor.

Frais de plate-forme pour l’électronique grand public

Les produits électroniques grand public sont comparativement bon marché à vendre. Ci-dessous, j’ai inclus deux exemples.

Appareils électroménagers de cuisine et d’usage quotidien

Dépôt de garantie : Jusqu’à 25 Euros

Commission : 2%

Frais de service annuels : 5 000 Euros

Frais de traitement des paiements : Environ 1%

 

Équipement de soins personnels et de santé

 

Dépôt de garantie : Jusqu’à 25 000 Euros

Commission : 5% (sauf pour les rasoirs)

Frais de service annuels : 5 000 Euros

Frais de traitement des paiements : Environ 1%

  1. Alimentation et boissons

La demande d’aliments et de boissons continuera d’augmenter lorsque les jeunes et les Chinois d’âge moyen consommerons différemment et auront un plus grand appétit pour les produits étrangers.

Cela dit, la vente online de produits alimentaires périssables n’est pas si facile, ce qui explique pourquoi de nombreux exportateurs essaient de trouver des distributeurs et d’importer les produits en Chine. Ici, Tmall.com est probablement votre meilleure option.

Mais nous constatons encore des volumes de vente élevés pour la bière, le vin, les céréales, les snacks et bien d’autres choses encore.

Certains des produits alimentaires les plus populaires en Chine à l’heure actuelle comprennent :

  • Viande (voir article dédié)
  • Produits laitiers (voir article dédié)
  • Poissons et fruits de mer
  • Huile d’olive (voir article dédié)
  • Fruits et légumes
  • Conserves
  • Liqueurs

Frais de plate-forme pour les aliments et les boissons

Les frais pour les produits alimentaires et les boissons sont comparativement bas sur Tmall Global. J’ai inclus quelques exemples ci-dessous.

Collations et noix :

Dépôt de garantie : Jusqu’à 25 000 Euros

Commission : 1 % à 2 %.

Frais de service annuels : 5 000 Euros

Frais de traitement des paiements : Environ 1

Boissons et jus :

Dépôt de garantie : Jusqu’à 25 000 Euros

Commission : 1

Frais de service annuels : 5 000 Euros

Frais de traitement des paiements : Environ 1

  1. Vitamines et suppléments

Les vitamines et les suppléments sont particulièrement demandés en Chine. La proportion de personnes âgées continuera d’augmenter et la Chine est réputée pour avoir une population vieillissante.

Dans le même temps, les Chinois deviennent plus riches, plus axés sur la santé et ont besoin de vitamines et de suppléments étrangers. Blackmoore est un bon exemple, une grande marque australienne qui a connu une croissance étonnante sur le marché chinois.

En 2017, Blackmoore’s a réalisé un chiffre d’affaires de 700 millions RMB (environ 100 millions Euros) et a multiplié ses ventes par près de six en un an. Ils ont aussi doublé leurs profits.

Nous constatons également une augmentation de la demande pour des produits de fitness et de conditionnement physique comme les poudres de protéines de lactosérum et les acides aminés. De plus en plus de Chinois se préoccupent de leur santé et l’industrie du bien-être n’en est encore qu’à ses débuts.

Frais de plate-forme pour les vitamines et les suppléments

Dépôt de garantie : Jusqu’à 25 000 Euros

Commission : 3 %

Frais de service annuels : 5 000 Euros

Frais de traitement des paiements : Environ 1 %

  1. Appareils ménagers et meubles

Le marché de l’électroménager de cuisine est actuellement évalué à environ 30 millions de dollars, mais connaîtra une croissance de près de 10% d’ici 2023. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles la demande d’appareils ménagers et d’ustensiles de cuisine importés continuera d’augmenter.

?Les normes européennes à respecter pour importer des ustensiles de cuisine depuis la Chine

La Chine continue de s’urbaniser et de nombreux jeunes s’installent dans les grandes villes à la recherche d’un emploi. De nos jours, les promoteurs construisent des logements modernes qui sont souvent dotés des commodités les plus récentes et où les locataires recherchent des appareils électroménagers intelligents.

Nous constatons également une demande accrue de produits écoénergétiques et respectueux de l’environnement, afin de réduire les coûts et de plaire aux Chinois qui se soucient davantage de l’environnement.

Les temps changent également pour l’industrie du meuble, car les Chinois s’intéressent de plus en plus aux produits de designers étrangers. La notoriété de la marque augmente en même temps que la sensibilité au prix diminue.

La Chine est un grand pays en ce qui concerne la fabrication de meubles. Auparavant, beaucoup recherchaient des producteurs locaux lors de l’achat de meubles. Les marques étrangères, comme IKEA, ont eu du mal à faire face à la concurrence locale, les marques chinoises locales copiant leurs produits à moindre coût.

Mais, ce n’est généralement pas un problème pour les marques qui vendent des produits haut de gamme et où les consommateurs se soucient beaucoup de la marque et du design du produit.

Frais de plate-forme pour les appareils électroménagers et les meubles ménagers

Les frais du marché diffèrent selon le produit que vous vendez. Ci-dessous, j’ai inclus quelques exemples pour votre référence.

Décoration intérieure :

Dépôt de garantie : Jusqu’à 25 000 Euros

Commission : 5

Frais de service annuels : 5 000 Euros

Frais de traitement des paiements : Environ 1%

Appareils électroménagers :

Dépôt de garantie : Jusqu’à 25 000 Euros

Commission : 2 % à 5 %.

Frais de service annuels : 5 000 Euros

Frais de traitement des paiements : Environ 1

Meubles :

Dépôt de garantie : Jusqu’à 25 000 Euros

Commission : 5%

Frais de service annuels :  10 000 Euros

Frais de traitement des paiements : Environ 1

Ustensiles de cuisine :

Dépôt de garantie : Jusqu’à 25 000 Euros

Commission : 5%

Frais de service annuels :  10 000 Euros

Frais de traitement des paiements : Environ 1%

 

Est-ce que tmall est la même chose que Taobao ?

Tmall est une extension d'une autre plateforme de commerce électronique à succès d'Alibaba -> Taobao. La principale différence entre Tmall et Taobao est que si Tmall est une plateforme B2C, Taobao est C2C (pensez à la différence entre Amazon et Ebay).

Qu'est-ce que tmall global ?

Tmall International, une plateforme B2C du groupe Alibaba, est un marché en ligne populaire en Chine où de nombreuses marques internationales vendent leurs produits. ... Tmall International héberge actuellement plus de 400 marques étrangères provenant de 25 pays et régions.

Comment créer un magasin Tmall ?

Quelle est la procédure à suivre pour entrer sur Tmall.com ? ... Demandez le compte d'entreprise Alipay. Connectez-vous à la page de demande de Tmall.com. Soumettez les informations sur votre entreprise. Signez l'accord et examinez-le. Payez le dépôt de garantie et les frais annuels de service technique. Téléchargez les pages de produits et lancez le magasin.

trouver-distributeur-chine

COMMENT TRAVAILLER AVEC UN DISTRIBUTEUR CHINOIS ???

Travailler avec des distributeurs est préférable pour les entreprises étrangères qui souhaitent entrer sur le marché chinois avec de faibles coûts initiaux.

Vendre sur des plateformes de commerce électronique comme Tmall Global est coûteux et les exigences d’entrée sont élevées.

Pourtant, trouver un distributeur chinois n’est pas la tâche la plus facile et vous devez faire des recherches approfondies au préalable.

Dans cet article, j’explique les avantages et les inconvénients de l’embauche de distributeurs, comment trouver des distributeurs, ce qu’il faut prendre en considération lors de la sélection des distributeurs, et plus encore.

 

Quels sont les avantages de travailler avec des distributeurs ?

 

Les étrangers qui ont peu d’expérience sur le marché chinois font souvent appel à des partenaires ou des distributeurs eCommerce. Ces entreprises peuvent vous aider avec les importations, le stockage, l’expédition, les ventes et parfois aussi le marketing.

L’un des avantages notables de travailler avec des distributeurs est qu’ils disposent d’un vaste réseau de partenaires et qu’ils peuvent vendre et livrer vos produits aux magasins de détail et aux clients rapidement.

Comme les distributeurs empochent une commission sur les ventes, il y a généralement un grand intérêt à trouver autant de canaux de vente que possible, pour maximiser les profits.

De plus, vous n’avez pas besoin d’ouvrir une société chinoise telle qu’une entreprise entièrement à capitaux étrangers (WOFE) ou une joint venture, ce qui peut être une tâche longue et difficile.

Au lieu de cela, les distributeurs s’occuperont des importations, du stockage et de la livraison en Chine.

Nous trouvons la plupart des distributeurs de produits alimentaires en raison de la forte demande pour ce type de produits sur le marché chinois. Il ne faut pas oublier que ces produits sont difficiles à vendre à l’étranger et en ligne, notamment en raison des coûts logistiques élevés.

 

Quels sont les inconvénients ?

 

Les distributeurs peuvent être difficiles et exigent souvent que vous ayez une certaine notoriété de marque sur le marché chinois. Le marché est très compétitif et les distributeurs ont un grand choix de produits.

Ainsi, si les ventes ne vont pas bien, le distributeur peut simplement trouver une autre entreprise qui vend des produits similaires aux vôtres. Ce n’est pas leur responsabilité de commercialiser les produits, ils vendent simplement ce que les clients chinois aiment.

Pour cette raison, il peut être bénéfique d’essayer d’augmenter la notoriété du produit avant de commencer à chercher des distributeurs. Cela peut se faire par le biais du commerce électronique, et surtout avec le Marketing digital.

Un autre point qu’il convient de mentionner est qu’il faut éviter de rédiger un contrat accordant aux distributeurs le droit exclusif de vendre le produit pendant une période donnée.

Pourquoi ? Parfois, ils travaillent avec des marques concurrentes et refusent simplement de commercialiser ou de vendre vos produits.

Cela dit, si le distributeur insiste pour obtenir les droits exclusifs du produit, vous devriez inclure dans l’entente un quota de ventes minimum que doit réaliser le distributeur pour garder l’exclusivité.

 

Comment puis-je trouver des distributeurs en Chine ?

 

Trouver des distributeurs peut être une tâche ardue, surtout si vous ne parlez pas chinois. Travailler avec les bonnes personnes peut rendre les choses beaucoup plus faciles et cela peut valoir la peine de dépenser de l’argent pour gagner du temps et réduire le risque.

Ci-dessous, j’ai listé quelques options courantes lorsque je cherche des distributeurs en Chine.

Salons professionnels et expositions

Visiter un ou plusieurs salons professionnels peut vous aider à trouver divers importateurs et distributeurs chinois. En exposant votre produit, vous susciterez l’intérêt de partenaires commerciaux potentiels.

Il y a beaucoup de foires commerciales en Chine chaque année et vous pouvez soit vous inscrire vous-même aux foires commerciales, soit laisser une tierce partie y assister en votre nom. Ils installent généralement un stand et font la promotion de plusieurs marques étrangères à la fois.

Si vous vendez des produits alimentaires, par exemple, vous devriez jeter un coup d’œil aux salons professionnels comme le SIAL et FHC.

 

Tierces parties

De nombreuses entreprises étrangères font appel à des tiers qui peuvent les aider à identifier les distributeurs chinois. Ces tierces parties effectuent généralement une analyse de marché initiale et traduisent les descriptions de vos produits en chinois. Ensuite, ils listent les produits en ligne pour que les distributeurs puissent les voir.

Ces services sont souvent vendus sous forme de forfaits, incluant l’analyse de marché, l’étiquetage chinois, l’enregistrement des produits, l’enregistrement douanier, l’enregistrement CIQ, et parfois avec d’autres services complémentaires.

Comme mentionné ci-dessus, ils peuvent également participer à des foires commerciales en votre nom et y promouvoir vos produits. L’un des avantages de travailler avec des tiers est qu’ils continuent à se déplacer et à se rendre dans différentes villes de Chine pour organiser des réunions d’acheteurs.

Cela peut vous faire gagner beaucoup de temps et vous obtiendrez une grande exposition dans un court laps de temps.

 

Recherche en ligne

Vous pouvez également rechercher des distributeurs en ligne, mais cela peut être un défi. Il y a actuellement plus de 85.000 distributeurs en Chine. Contacter les distributeurs au hasard un par un peut prendre beaucoup de temps avec un faible taux de succès.

Sans oublier que vous augmenterez le risque de rencontrer des distributeurs peu fiables, ce qui est moins probable si vous trouvez des distributeurs avec lesquels votre partenaire a déjà travaillé.

 

Références

Si vous connaissez des gens qui font des affaires en Chine, vous pouvez tirer quelques ficelles pour voir si vous pouvez obtenir un rendez-vous avec les distributeurs qui comptent dans votre marché.

L’avantage ici, c’est que vous connaissez quelqu’un qui travaille déjà avec le distributeur, ce qui peut à son tour renforcer sa crédibilité.

 

Chambres de commerce

Contactez votre ambassade ou votre chambre de commerce en Chine est également quelque chose que vous devriez considérer lorsque vous recherchez des distributeurs. Ils disposent d’un vaste réseau et pourraient vous mettre en contact avec les bons fournisseurs de services, au moins.

 

Tmall B2D

Tmall B2D (Business to Distributor) est une plate-forme où vous pouvez vous connecter avec 85 000 distributeurs chinois.

Pourtant, il n’est pas devenu aussi populaire que prévu et le trafic sur le site n’augmente pas. Il y a peu d’exposition en général sur le site Web.

Cela dit, il est plus courant que les entreprises étrangères engagent des tiers ou se rendent à des expositions pour trouver des distributeurs par leurs propres moyens.

 

Rencontrer les distributeurs en personne 

Comme vous recherchez probablement une relation à long terme, vous devriez rencontrer le distributeur en personne, avant de conclure un partenariat. Au cours de la visite, vous pourrez évaluer leur sérieux et leurs capacités en posant des questions et en faisant une visite guidée dans leurs locaux.

De plus, le distributeur vous prendra plus au sérieux lorsque vous aurez pris le temps de lui rendre visite. Assurez-vous de maitriser vos produits et leurs caractéristiques parfaitement avant de faire le voyage. Votre visite ne doit pas être inutile !

Vous trouverez ci-dessous une liste de questions que vous pouvez poser avant de rencontrer le distributeur :

  • Depuis combien d’années êtes-vous établi ?
  • Pouvez-vous montrer les noms des entreprises avec lesquelles vous travaillez ?
  • Des histoires à succès ?
  • Où sont basés vos partenaires ? (Bénéfique si l’UE ou les États-Unis)
  • Pouvez-vous nous faire part de certains des plus grands défis que vous avez vécus ?
  • Comment pouvez-vous nous aider à grandir en Chine ?

Ce ne sont là que des exemples de questions. Soyez plus spécifique pour certains sujets si vous pensez que c’est nécessaire.

 

Choisir un distributeur Chinois

 

De préférence, vous devriez demander l’aide d’une tierce partie lorsque vous choisissez un ou plusieurs distributeurs.

Ils ont du personnel parlant chinois et anglais, de bonnes relations et connaissent bien le climat des affaires chinois. Avant d’engager un distributeur, il vaut la peine de vérifier ses antécédents et de préparer quelques questions.

Ci-dessous, j’ai énuméré quelques questions supplémentaires que vous devriez confirmer avant de choisir un distributeur :

  1. Aurez-vous un quota minimum de ventes ?

Certains distributeurs veulent des droits exclusifs sur les produits et évitent intentionnellement de commercialiser et de vendre le produit. Cela peut se produire si le distributeur collabore avec des concurrents ou s’il n’est plus intéressé à vendre le produit.

Si vous donnez des droits exclusifs sur les produits, assurez-vous d’avoir un quota minimum de ventes.

  1. Quelles sont les conditions de paiement et de livraison ?

Comme pour toute autre entreprise, vous devez convenir de conditions de paiement et d’expédition claires. Il est très risqué d’envoyer des produits sans être payé d’abord, une raison pour laquelle les entreprises étrangères sont souvent payées à l’avance.

  1. Comment traiter les enregistrements de marques ?

Parfois, les distributeurs insistent pour aider à l’enregistrement des marques et enregistrer les produits à leur nom. Il est préférable que vous gériez vous-même le processus d’enregistrement de votre marque. Si le distributeur insiste pour faire enregistrer la marque, vous devez au moins vous assurer que le distributeur enregistre le produit à votre nom et non au leur.

  1. En vertu de quelles lois la relation de distribution sera-t-elle régie ?

Vous devriez de préférence travailler dans le cadre d’un accord de distribution exécutoire en Chine, avec des lois chinoises devant un tribunal chinois.

Pourquoi ? Parce que les lois chinoises ne protègent pas les distributeurs d’une manière particulière et qu’il n’est pas nécessaire d’indemniser le distributeur si vous résiliez le contrat.

Le contrat doit donc être rédigé en chinois.

  1. Qui paiera pour quoi ?

Avant de commencer à collaborer, vous devez savoir qui paiera quoi. Il peut s’agir de formation en vente, de matériel de présentation, de traduction, de marketing et plus encore.

  1. Comment gérer les garanties ?

La plupart des entreprises préparent les documents de garantie et les remettent aux distributeurs. Les distributeurs fournissent ensuite la garantie aux détaillants et aux clients finaux.

La garantie doit répondre aux exigences du marché, respecter les lois chinoises, travailler avec votre entreprise et vos produits, et travailler avec le distributeur.

Vous pouvez également donner au distributeur le droit exclusif de rédiger la garantie, adaptée au marché chinois. Le distributeur sera, dans ce cas, responsable des garanties non couvertes par votre entente avec le distributeur.

  1. Allez-vous utiliser un accord NNN de la Chine pour les secrets commerciaux ?

NNN signifie Non-utilisation, Pas de divulgation et Non-contournement. Cela devrait figurer dans votre contrat de distribution, si votre distributeur refuse, trouvez quelqu’un d’autre.

 

Aidez votre distributeur à augmenter ses ventes

Vous et le distributeur avez des obligations l’un envers l’autre. Vous attendez du distributeur qu’il ait une connaissance suffisante des produits et des domaines de commercialisation attribués.

En même temps, il est de votre responsabilité de fournir la formation et l’information nécessaires.

Il n’est pas rare que les distributeurs s’attendent à ce que les exportateurs paient pour la formation ou financent une partie des visites aux foires commerciales. Assurez-vous d’être du même côté de la médaille avant de conclure un partenariat et d’inclure tous les éléments essentiels dans votre entente finale.

En général, les distributeurs n’ont pas une connaissance approfondie des spécifications des produits, en comparaison avec les ingénieurs commerciaux de l’exportateur.

Le téléchargement de matériel didactique sur votre site Web ou l’envoi d’un employé pour agir à titre de coach pendant la phase de démarrage peut améliorer les capacités de l’équipe du distributeur.

S’ils ne sont pas prêts à promouvoir vos produits, il vous sera difficile de réaliser des profits. Créez des plans marketing et partagez-les. Après tout, c’est principalement à vous de vous occuper du marketing.

 

Résumé

 

Trouver des distributeurs avec l’aide de tiers peut être une excellente option lorsque vous cherchez des clients à l’étranger. Gérer l’ensemble du processus par vous-même seul exige beaucoup de temps et d’argent.

Entretenez une relation étroite avec votre distributeur et considérez-les comme une partie intégrante de votre entreprise. Des visites ou des appels téléphoniques fréquents vous donnent une meilleure vue d’ensemble de leur fonctionnement.

Assurez-vous d’avoir une entente solide qui comprend tous les éléments essentiels. Si vous souhaitez distribuer vos produits en Chine, nous sommes là pour vous.

 

EXPORTER VERS LA CHINE

Une porte ouverte sur le marché chinois
1 Mon projet
2 Me contacter
  • Les informations liées à votre projet export vers la Chine !

    Donnez un maximum de détails sur votre projet aidera nos expert à répondre à vos attentes de manière rapide et précise.
  • Vous avez des photos, des logos, un cahiers des charges où même des captures d'écran... N'hésitez pas à nous donner un maximum d'information pour que nos sourceurs puissent être le plus éfficace/rapide possible.
    Déposer les fichiers ici ou
produit normes CCC

??LES PRODUITS SOUMIS À LA CERTIFICATION CCC [GUIDE COMPLET]?

LA CCC C’EST QUOI ?

 

De nombreux produits ont besoin de la certification CCC pour être importés en Chine.

Cependant, beaucoup de dirigeants de PME se demandent encore si leurs produits ont besoin de cette certification, et c’est légitime.

Alors comment puis-je savoir si mon produit est soumis à la certification CCC ?

 

La liste des certifications CCC

 

En règle générale, la CCC s’applique aux produits industriels tels que les appareils électriques, les automobiles ou les jouets par exemple.

C’est l’équivalent chinois de la certification CE en Europe. Or si on y réfléchit, on voit rarement des habits ou des produits alimentaires certifiés CE. Il en va de même pour la CCC.

Ainsi, les PME qui souhaitent exporter des habits, de la nourriture ou des boissons alcoolisées vers la Chine ont la chance de ne pas être soumis à l’obligation d’obtenir la CCC.

Voici la liste catégories de produits pour lesquels vous aurez besoin d’une certification CCC.

  • Les câbles et les fils électriques (souvent utilisés dans l’industrie lourde)
  • Les interrupteurs de circuit électrique
  • Les moteurs à faible puissance (par exemple dans un ventilateur électrique)
  • Les outils électriques
  • Les soudeuses (tout appareil s’y rapportant)
  • Les appareils électriques utilisés dans un foyer
  • Les appareils vidéo et audio
  • Les produits informatiques (dont les routeurs et les câbles WLAN)
  • Les appareils lumineux (lampes, luminaires, spots, …)
  • Les équipements de télécommunication (dont les téléphones et tous les appareils prenant part dans une communication via internet)
  • Les pièces détachées de véhicules
  • Les pneus de véhicules
  • Les vitres de sécurité (pour bâtiment, véhicule, …)
  • La machinerie agricole
  • Les produits en latex
  • Les appareils médicaux
  • L’équipement pompier
  • Les systèmes d’alarme et de détection d’intrusion
  • Les jouets (donc les vélos pour enfant, jouets électriques, …)

 

 

Est-il possible d’obtenir une exemption de certification CCC ?

 

Tout à fait. C’est possible à condition que vous candidatiez très tôt et soyez très patient car c’est une longue procédure.

Une exemption peut avoir lieu pour :

  • Les produits ou prototypes utilisés pour la recherche
  • Les produits exposés lors de foires commerciales
  • Les produits qui passent par la Chine car ils font partie du processus de production d’un autre objet en Chine et qu’ils seront réexportés hors de Chine
  • Les pièces détachées d’objet certifiés CCC

Cependant, notez bien qu’il faut candidater pour avoir accès à cette exemption. Cela ne sera pas immédiat.

Info SINO : Si vous vous demandez aussi combien peut coûter la CCC, veuillez lire notre article dédié : Le coût de la certification CCC en Chine.

 

 

regulation CIQ

⁉️ QUELS PRODUITS SONT CONCERNÉS PAR LES RÉGULATIONS CIQ ???

Comment dois-je m’y prendre en tant qu’exportateur pour pouvoir importer des produits sujets au CIQ ? » Voilà autant de questions que vous vous posez et auxquelles nous allons répondre, pour vous, dans cet article.

En effet, la plupart du temps, l’information que vous trouvez à propos de cet organe de contrôle est vague et est écrite très formellement par l’organisation elle-même, ce qui ne vous aide pas forcément à comprendre votre rôle en tant qu’exportateur.

Chez SINO Shipping, nous pensons donc qu’il est plus essentiel pour vous de savoir comment cela fonctionne et comment vous devez vous y prendre. C’est pourquoi nous avons écrit cet article, après l’avoir lu, vous saurez tout.

 

Qu’est-ce qu’une licence d’importation du CIQ ?

 

Une licence d’exportation permet de prouver que vos produits ont été testés, qu’ils respectent les exigences chinoises et que vous avez le droit de les importer en Chine.

 

Les produits qui requièrent une licence d’importation

 

Si vous avez prévu d’exporter les produits suivants en Chine, il vous faudra obtenir une licence d’importation de la part du CIQ :

  • Des boissons alcoolisées
  • Des cosmétiques
  • De la nourriture
  • Des échantillons de grains
  • Des végétaux, produits végétaux ou des graines
  • Des bijoux

Il n’est pas étonnant que ces produits soient sujets à ce type de licences d’importation étant donné que nous les appliquons directement sur notre peau ou les consommons.

Info SINO : L’empoissonnement alimentaire ou les réactions allergiques peuvent entrainer des maladies et dans le pire des cas, le décès de la personne. Laisser entrer ces produits relèverait d’une grande irresponsabilité.

 

Les produits qui nécessitent une licence d’importation CIQ et/ou MOFCOM

 

  • Les fournitures et équipements médicaux et dentaires
  • Le tabac

Info SINO : Les produits enregistrés au Ministère du Commerce (MOFCOM) ne nécessitent généralement pas de licence d’importation du CIQ.

Voici la liste des produits qui pourraient nécessiter une licence d’importation du CIQ et MOFCOM, selon le détail des informations de ceux-ci :

  • Les équipements de communications
  • Les composants informatiques
  • Les téléphones mobiles
  • Les accessoires et composants de téléphones mobiles
  • Les équipements de télécommunications
  • Composants électroniques et de machines

Contact SINO :Si vous n’êtes pas sûrs que vos produits nécessitent une licence du CIQ et/ ou du MOFCOM, n’hésitez pas à nous contacter et l’un de nos experts vous répondra dans les 48h

 

 

Les inspections du CIQ

 

Les inspections du CIQ sont effectuées au hasard et sont généralement obligatoires pour les produits qui doivent obtenir une licence d’importation du CIQ.

Remarque SINO : Notez bien que si vos produits nécessitent le marquage CCC (Certification de Produit Obligatoire en Chine), vous devez préparer votre licence CCC en amont, c’est-à-dire avant l’arrivée de vos biens en Chine. Si ce n’est pas le cas, vos biens pourront être renvoyés ou saisis par la douane, ce qui n’est bien sûr pas le but.

 

Les certificats sanitaires

 

Votre première expédition en Chine fera l’objet d’une inspection du CIQ dans le but d’obtenir un certificat sanitaire. Cette procédure de test devrait durer maximum 30 jours et peut concerner jusqu’à 30 produits.

Voici la liste des catégories de produits qui nécessitent généralement l’obtention d’une certification sanitaire :

  • Des boissons alcoolisées
  • Des cosmétiques
  • De la nourriture
  • Des échantillons de grains
  • Des végétaux, produits végétaux ou des graines

Info SINO : Les lots de produits restants peuvent passer la douane, cependant, vous ne pourrez pas envoyer ces produits aux consommateurs finaux avant d’avoir eu l’accord du CIQ.

En plus du certificat sanitaire, vous devez fournir les documents suivants pour passer la douane :

  • Le certificat d’origine
  • L’examen des rapports

Au même moment, votre bénéficiaire en Chine devra fournir les documents suivants :

  • L’étiquette du produit en chinois
  • Les certificats d’inspection vétérinaire et phytosanitaire et d’origine des produits

Conseil SINO : C’est votre fournisseur qui devra se charger de préparer les étiquettes en chinois, vérifiez donc avec lui que c’est bien le cas.

 

Les principaux frais de douane du CIQ

 

Le CIQ est chargé de contrôler les flux de biens qui entrent ou sortent de Chine. Ses principales fonctions consistent à :

  • Vérifier que l’emballage et le marquage des produits sont corrects
  • Vérifier que les produits nécessitant un marquage CCC l’ont effectivement
  • Vérifier que les produits alimentaires sont maintenus sous une certaine température lorsqu’ils arrivent en Chine

 

Conclusion

 

En bref, le CIQ est responsable du contrôle des importations et de exportations en Chine. Il effectue des inspections et donne son approbation pour que tel ou tel produit puisse être vendu en Chine ou non. Il est également chargé de contrôler et d’éviter qu’une épidémie se répande à partir des ports et/ou des aéroports.

 

 

Tout savoir sur Alipay

??WECHAT ET ALIPAY – COMMENT ÇA MARCHE ???

WE CHAT ET Méthodes de paiement lorsque vous vendez des produits en ligne en Chine : WeChat & AliPay

 

 

La Chine possède son propre écosystème fermé de passerelles de paiement, ce qui a rendu plus compliqué pour les entreprises étrangères de commencer à vendre en B2C aux consommateurs de Chine continentale.

Cependant, les choses changent et actuellement, vous pouvez accepter des paiements qui ont été effectués par WeChat Pay, AliPay ou UnionPay sans établir un business physique en Chine.

En d’autres termes, vous pouvez intégrer des passerelles de paiement chinois sur votre boutique en ligne ou sur un domaine .hk et commencer à vendre directement.

Mais tout d’abord, examinons les principales passerelles de paiement en Chine, y compris deux options internationales.

 

WeChat Pay

 

WeChat est à la Chine ce que la Baguette est à la France, un indispensable pour la survie.

WeChat est le premier processeur de paiement en Chine pour les transactions hors ligne, mais il est également utilisé très souvent pour les achats en ligne.

Les utilisateurs peuvent connecter leurs cartes de débit ou de crédit UnionPay à leur portefeuille WeChat, ce qui leur permet ensuite de payer en magasin ou en ligne ainsi que de transférer de l’argent vers d’autres appareils mobiles.

Info SINO : WeChat s’appuie fortement sur les codes QR, même pour les paiements et les virements.

 

UnionPay

 

UnionPay est le processeur de paiement national en Chine. Imaginez MasterCard, mais étant la propriété de l’État. Pratiquement tous les titulaires de comptes bancaires en Chine ont des cartes de débit ou de crédit UnionPay.

L’utilisation d’une carte UnionPay pour payer en ligne peut s’avérer compliqué et obliger l’utilisateur à installer des plugins bancaires. Ces plugins ne sont souvent pas compatibles avec les navigateurs modernes.

Info SINO : Cela fonctionne bien lorsque vous payez hors ligne. Cependant, pour les paiements en ligne, il n’est pas surprenant que AliPay et WeChat Pay dominent.

 

AliPay (支付宝)

 

AliPay, ou ‘Shi Fu Bao’, est une plate-forme de paiement développée par le groupe Alibaba à Hangzhou.

AliPay existe depuis plus longtemps que WeChat Pay et reste la plate-forme de paiement la plus populaire pour les paiements en ligne.

Comme pour la configuration du portefeuille WeChat, AliPay demande uniquement à l’utilisateur de lier son compte bancaire UnionPay ou son compte bancaire national avant de pouvoir commencer à faire des achats.

Info SINO : La facilité d’utilisation est l’une des principales raisons pour lesquelles AliPay a fonctionné si rapidement.

 

PayPal

 

PayPal existe en Chine, en ce sens que les particuliers et les entreprises peuvent créer des comptes PayPal et lier leurs cartes et leurs comptes bancaires.

Info SINO : Il est toutefois rarement utilisé dans les transactions B2C.

Conseil SINO : En d’autres termes, ne vous attendez pas à des taux de conversion très élevés en Chine continentale si votre seul moyen de paiement disponible est PayPal.

 

MasterCard and Visa

 

MasterCard et Visa existent également en Chine continentale, mais UnionPay est utilisé par la majorité des chinois.

Conseil SINO : Là encore, attendez-vous à des taux de conversion très bas en Chine continentale si vous ne proposez que le paiement par Visa et MasterCard.

 

Questions courantes & réponses

 

Les entreprises de Chine non continentale peuvent-elles recevoir de l’argent de WeChat Pay, UnionPay ou AliPay?

 

Stripe est la société qui a facilité l’acceptation des cartes de crédit par les sites de e-Commerce. Désormais, cette société facilite également l’acceptation de WeChat Pay et d’AliPay. C’est un changement conséquent.

Auparavant, vous deviez créer une entreprise en Chine continentale. Pas une société en ligne, mais une société physique, avec les employés et des bureaux locaux, pour pouvoir commencer à accepter les paiements via WeChat et AliPay. En plus de cela, l’argent restait sur votre compte bancaire en Chine continentale. Et inutile de préciser que retirer de l’argent qui se trouve en Chine n’est pas une tâche aisée.

En d’autres termes, le fait que Stripe permette aux entreprises situées en dehors de la Chine continentale d’accepter AliPay et WeChat Pay est un facteur décisif pour les vendeurs transfrontaliers.

[vc_message color= »alert-info » message_box_color= »alert-danger » icon_type= »pixelicons » icon_pixelicons= »vc_pixel_icon vc_pixel_icon-explanation »]Info SINO : AliPay et WeChat Wallet prenant en charge UnionPay, vous obtenez un accès instantané à l’ensemble du pays.[/vc_message]

Par conséquent, vous pouvez intégrer WeChat Pay et AliPay à vos magasins Shopify, WooCommerce ou Magento existants.

Conseil SINO : Cela deviendra beaucoup plus important dans un avenir proche, car il peut être coûteux de commencer à vendre sur Tmall ou JD.

 

Ai-je besoin d’une entreprise à Hong Kong pour utiliser Wechat Pay et Union Pay par Stripe?

 

Non, Stripe rend accessible WeChat Pay et AliPay aux entreprises de tous les pays où Stripe opère.

Info SINO : De nombreuses entreprises préfèrent encore utiliser des entités enregistrées à Hong Kong pour leur e-Commerce transfrontalier avec la Chine.

Stripe est disponible à Hong Kong depuis 2017.

Info SINO : Pour créer un compte Stripe à Hong Kong, vous aurez besoin d’un compte bancaire à Hong Kong, ce qui est assez compliqué.

Mais des entreprises comme Neat facilitent grandement les choses.

 

Comment les entreprises étrangères peuvent-elles obtenir un compte AliPay ou WeChat Pay ?

 

AliPay permet aux entreprises étrangères (hors Chine continentale) de s’enregistrer directement sur leur site web.

Wechat Pay, en revanche, nécessite une intégration avec un partenaire, tel que Stripe. À l’heure où nous écrivons cet article, WeChat pay est simplement une version bêta privée chez Stripe. Toutefois, vous pouvez demander à rejoindre la version bêta privée dès que vous vous avez un compte Stripe.

Conseil SINO : Notez également que vous n’avez pas besoin de vous inscrire à un compte WeChat Pay ou AliPay. Tout ce dont vous avez besoin est d’un compte Stripe et ils se chargeront du reste.

Cela peut sembler n’être pas grand-chose, mais vendre en Chine était beaucoup plus difficile avant que Stripe ne lance ce partenariat.

 

Ai-je besoin d’un domaine .cn pour accepter AliPay et Wechat Pay?

 

Non, du moins pas en théorie. Stripe permet aux entreprises de plus de 25 pays d’accepter AliPay et WeChat Pay.

Info SINO : En d’autres termes, vous pouvez l’intégrer à votre boutique en ligne existante ou créer un site Web .hk pour le marché chinois.

Conseil SINO : N’oubliez pas que les choses vont vite en Chine. La prise en charge peut être étendue ou annulée.

 

Puis-je accepter un paiement en RMB?

 

Oui, mais seulement si vous créez une entreprise en Chine continentale. Les vendeurs transfrontaliers qui utilisent AliPay et WeChat Pay via Stripe ne peuvent accepter que les paiements en devise locale.

Par exemple, les sociétés basées à Hong Kong ne peuvent facturer qu’en HKD et les sociétés américaines ne peuvent facturer qu’en USD.

Les Chinois de la partie continentale connaissent mieux la devise hongkongaise que les autres devises. C’est donc une raison de plus pour créer une société à Hong Kong pour vos activités de e-Commerce transfrontalières.

En outre, ils sont également plus familiarisés avec les domaines .hk, qui est le domaine utilisé par Tmall Global.

 

 

recherche fournisseur Chine

? COMMENT ET POURQUOI ENGAGER UN DISTRIBUTEUR CHINOIS ???

Engager un distributeur en Chine – Une bonne manière d’économiser du temps et de l’argent

Trouver des clients sur d’autres continents n’est pas toujours chose facile, en particulier pour une petite entreprise avec une forte clientèle locale. De plus, pénétrer le marché chinois demande un ciblage très précis, un planning minutieux et une grosse charge de travail. Une façon de simplifier ce processus est de trouver un distributeur local. En effet, il est rare qu’une entreprise étrangère s’occupe de ses besoins d’export complètement soi-même. Engager un distributeur fait économiser beaucoup d’argent et de temps. C’est pourquoi récemment, il y a eu une grande progression du nombre de distributeurs opérant sur le marché chinois.

Si vous êtes minutieux et que vous y consacrez du temps, vous pouvez trouver un distributeur de confiance qui peut vous aider avec :

  • Les douanes et leurs taxes
  • La qualité de vos produits
  • L’emballage et l’étiquetage
  • Le marketing et la vente
  • Les services après-vente

 

Vente et marketing – Soutenez votre distributeur

 

Le fabricant et le distributeur ont des obligations l’un envers l’autre. Le distributeur doit avoir une connaissance assez aiguisée des produits et de leurs marchés. En même temps, il est de votre responsabilité de lui faire suivre une formation pertinente.

Il n’est pas rare que les distributeurs s’attendent à ce que le fabricant paye une formation ou fournisse les fonds nécessaires à des actions marketing (des salons de présentation du produit par exemple).

Soyez sûrs d’avoir la même vision que votre distributeur sur ce point. Il faut que le partenariat se fasse sur la même longueur d’onde. Votre accord final doit être clair et bien formulé pour éviter tout malentendu.

En général, les distributeurs n’ont pas une connaissance très profonde des caractéristiques techniques des produits. Il peut être bon de demander à un ingénieur ou un vendeur qui connait parfaitement le produit d’en apprendre autant que possible au distributeur.

Cela peut aider le distributeur et son équipe à améliorer leurs capacités et ainsi leur efficacité. S’ils ne sont pas prêts à faire la promotion de vos produits, votre relation ne sera pas assez profitable pour vous. N’hésitez pas à leur faire part de vos plans marketing car après tout, cela reste votre responsabilité !

 

Comment éviter un faible résultat de ventes

 

Parfois, les performances en vente d’un distributeur ne sont pas suffisantes.

Un faible résultat peut avoir plusieurs causes. Une première est la concurrence. Ne prenez jamais pour acquis le fait que le distributeur va travailler très dur pour vendre vos produits.

Par exemple, le fait qu’un distributeur puisse aussi s’occuper de la vente d’un produit d’une autre entreprise peut jouer sur vos ventes, même si le produit ne touche pas la même cible. C’est pourquoi il faut connaître son distributeur et s’assurer qu’il soit spécialisé dans votre type de produit.

Il peut aussi simplement s’agir de motivation. Dans ce cas, il est possible d’inclure un quota minimum de ventes dans votre accord pour éviter le risque d’une faible performance de vente.

Une autre solution peut-être celle des commissions sur les ventes ou d’autres récompenses si les performances sont bonnes. Le but étant que le distributeur reste motivé.

Conseil SINO : Nous recommandons d’avoir une relation assez proche avec votre distributeur. D’une part, cela prouvera que vous tenez à lui et que vous l’incluez dans votre projet et d’autre part, cela vous donnera une meilleure vision de la manière dont il fait affaire avec les clients.

 

Organisez une rencontre avec le distributeur avant de signer un accord

 

Étant donné que vous souhaitez probablement une relation de long terme, vous devez penser à rencontrer le distributeur en personne avant d’établir le partenariat. La rencontre vous permettra de bien mieux évaluer ses capacités et son sérieux.

Parallèlement, le distributeur comprendra aussi votre sérieux puisque vous avez fait l’effort de venir jusqu’à lui. Cependant, attention à ne pas rendre visite à votre distributeur inutilement. Préparez à l’avance tout ce dont vous voulez lui parler et faites-en sorte d’être sûr de pouvoir le voir.

Voici quelques questions élémentaires dont vous devrez connaître les réponses :

  • Depuis combien de temps êtes-vous installé en tant que distributeur ?
  • Pouvez-vous me montrer/raconter des relations que vous avez eues avec des entreprises ?
  • Des histoires particulières ?
  • Où vos clients sont-ils basés en majorité ? (Il serait bien qu’il ait déjà eu d’autres clients français.)
  • Pouvez-vous me parler des plus gros défis que vous avez eu à relever ?
  • Comment allez-vous nous aider à faire notre place dans le marché ?

Ce ne sont que quelques exemples généraux. Vos questions doivent être adaptées à votre business, aussi pour sonder les connaissances de votre interlocuteur.

 

Comment trouver un distributeur ?

 

Alors maintenant, comment en trouver un ? Voici les trois méthodes les plus courantes :

  • Dans une foire commerciale
  • En cherchant parmi les distributeurs d’autres entreprises
  • Via des annonces (dans des magazines de commerce international par exemple)

Conseil SINO: Si vous voulez plus d’informations sur les salons et foires, nous vous invitons à lire cet article sur la foire de Canton.

 

En résumé

 

  • Engager un distributeur peut être une très bonne option si vous chercher à pénétrer un marché lointain.
  • Gardez une relation relativement proche avec votre distributeur et voyez-le comme une partie intégrante de votre entreprise. Gardez un contact régulier au moins par téléphone pour mieux vérifier comment il travaille.

Prenez garde à rédiger un bon accord qui inclue tout le nécessaire.

 

 

export-preparation-bebe-nourrisson

?COMMENT EXPORTER DES PRÉPARATIONS ? ET ALIMENTS POUR NOURRISSON EN CHINE ?

Les préparations et aliments pour nourrisson sont l’un des produits les plus importés en Chine, certains exportateurs gagnent plus de 1 000 euros par semaine en achetant simplement ces produits à l’étranger et en les revendant en sur le marché chinois.

Cependant, des régulations très strictes s’appliquent à ces produits, et il est important que vous vérifiiez que vos produits sont conformes aux régulations locales avant de commencer à les exporter.

On y trouve également peu d’information concernant les options de fret adaptées ainsi que de conseils sur comment emballer ces produits.

Dans cet article, SINO Shipping vous explique comment vous pouvez exporter des préparations et aliments pour nourrisson en Chine et augmenter vos ventes de manière considérable.

 

Le marché pour les préparations et aliments pour nourrisson en Chine

 

Comme nous l’avons mentionné dans plusieurs articles, les chinois choisissent souvent des produits alimentaires étrangers car ils ne croient pas vraiment en la qualité des marques locales. Et les préparations et aliments pour nourrisson n’échappent pas à cette règle !

C’est notamment suite au scandale du lait frelaté qui a eu lieu en 2008 en Chine, que les chinois ont véritablement pris conscience de l’importance de la qualité de ces produits alimentaires.

 

Des chinois sont devenus riches en vendant des préparations et aliments pour nourrisson produits à l’étranger.

 

Ce problème a été résout pour plusieurs chinois car ils ont pu acheter ces produits notamment à Hong Kong ou en Australie lors de voyages.

Il est également commun pour les chinois de vivre à l’étranger, notamment pendant leurs études, ce qui leur permet de ramener ce type de produits lorsqu’ils rentrent chez eux.

Certains chinois utilisent quant à eux des daigous, un site internet sur lequel ils peuvent trouver des produits alimentaires étrangers.

Info SINO : Les daigous sont des chinois basés à l’étranger et qui achètent des produits pour leurs compatriotes et leur envoient en Chine.

 

Le baby boom en Chine accroit la demande pour les préparations et aliments pour nourrisson produits

 

Info SINO : Gardez à l’esprit que la politique de l’enfant unique n’a été retirée qu’en 2015, ce qui a provoqué un véritable baby boom. Aujourd’hui, vous avez le droit d’avoir deux enfants ou plus, ce qui signifie qu’il y a plus de bouches à nourrir.

Comme les chinois sont devenus plus riches, qu’ils peuvent avoir plus d’enfants et qu’ils ont un goût certain pour les produits étrangers, la demande pour les préparations et aliments pour nourrisson est en pleine croissance.

Info SINO : En effet, plus de 75% des chinois utilisent du lait en poudre pour leur nourrisson, un chiffre qui parle de lui-même.

Même si l’économie a connu un certain ralentissement en Chine, une forte demande pour le lait en poudre s’est maintenue.

 

Les régulations concernant l’importation de lait en poudre pour nourrissons en Chine

 

Comme le lait pour bébé est destiné aux humains et notamment aux nourrissons, il existe des régulations sanitaires extrêmement strictes.

Afin de réussir à importer sur le marché chinois ce type de produits, vous devez vous assurer que vos produits correspondent bien à un numéro des normes GB chinoises, l’équivalent (plus ou moins) des normes ISO occidentales.

Info SINO : Les normes GB découlent pour la majorité des normes ISO, donc vous ne devriez pas rencontrer beaucoup de difficultés à exporter vos produits, vous devez simplement faire tester en laboratoire ceux-ci, les étiqueter et obtenir la certification requise.

 

L’enregistrement des usines requis depuis le 1er janvier 2018 par la CFDA

 

Le gouvernement chinois a introduit de nouvelles régulations qui obligent les usines qui produisent du lait pour nourrisson à s’enregistrer auprès de la CFDA (China’s Food and Drug Administration).

Info SINO : Vous serez également sujet à des inspections sanitaires et limité à trois marques de lait provenant de la même usine.

 

Les régulations et les lois générales

 

Nous avons listé ci-dessous les régulations et les lois générales en ce qui concerne les exportations de lait pour bébés vers la Chine.

  1. La loi sur la sécurité alimentaire en Chine
  2. La mesure administrative relative à la sécurité sanitaire des aliments importés et exportés
  3. Mesure administrative d’inspection, de quarantaine et de surveillance des produits laitiers importés et exportés
  4. Notice de l’AQSIQ relative aux exigences de mise en œuvre concernant «La mesure administrative d’inspection, de quarantaine et de surveillance des produits laitiers importés et exportés»
  5. Notice de l’AQSIQ sur le renforcement de la gestion du lait en poudre pour nourrissons importé
  6. Mesures administratives concernant l’enregistrement des laits en poudre pour nourrissons
  7. Dossier et exigences de l’enregistrement des préparations de lait en poudre pour nourrissons
  8. Principes clés de l’inspection sur place et principes de jugement concernant l’enregistrement du lait en poudre pour nourrissons
  9. Mesures administratives concernant l’enregistrement par les fabricants étrangers de produits alimentaires importés
  10. Mesures administratives concernant l’enregistrement des préparations dans le lait en poudre pour nourrissons
  11. Notice de l’AQSIQ du renforcement de la gestion du lait en poudre importé pour nourrissons

 

Les normes GB pour les produits alimentaires pour nourrissons

 

  1. GB 10767 2010 : Préparation pour nourrissons plus âgés et jeunes enfants
  2. GB 10765 2010 : Les préparations pour nourrissons
  3. GB 13432 2013 : Règles générales pour l’étiquetage des denrées alimentaires préemballées destinées à un régime alimentaire particulier
  4. GB 14880-2012 : Normes nationales de sécurité sanitaire des aliments pour l’utilisation d’enrichissement nutritionnel
  5. GB 2760-2014 : Normes nationales de sécurité sanitaire des aliments pour l’utilisation des additifs alimentaires
  6. GB 28050-2011 : Règles générales pour l’étiquetage nutritionnel des aliments préemballés
  7. GB 7718-2011 : Règles générales pour l’étiquetage des aliments préemballés

 

Le processus à suivre pour exporter des produits alimentaires destinés aux nourrissons en Chine

 

Il est important que vous compreniez l’ensemble de ce processus avant de commencer à exporter ces produits. Voici les différentes étapes par lesquelles vous allez passer :

  1. Assurez-vous que la Chine autorise l’importation de lait pour nourrissons originaire de votre pays de fabrication.
  2. Trouvez un distributeur ou un agent local.
  3. Enregistrez votre entreprise auprès de l’AQSIQ.
  4. Enregistrez votre produit auprès de la CFDA.
  5. Confirmez que vos produits sont conformes aux normes GB.
  6. Préparez les étiquettes (gardez à l’esprit qu’il existe des normes GB sur l’emballage).
  7. Collez les étiquettes sur vos produits avant de les expédier ou bien lorsqu’elles seront entreposées à l’arrivée.
  8. Une fois arrivés en Chine, vos produits seront inspectés par le CIQ.
  9. Dédouanement (après l’approbation du CIQ).

 

Les taxes d’importation pour les produits alimentaires pour nourrissons

 

Depuis décembre 2017, le gouvernement chinois a réduit les taxes d’importation de 20% à 0% pour les produits alimentaires destinés aux nourrissons.

Info SINO : Cela laisse donc la porte grande ouverte pour de nouveaux exportateurs qui souhaitent s’implanter sur le marché chinois.

 

Comment expédier des produits alimentaires pour nourrissons en Chine ?

 

Soit par fret maritime, soit par fret aérien, cela dépend des délais que vous avez.

Bien que les formules doivent être consommées directement après la préparation, les colis doivent être envoyés non ouverts et conservés dans une chambre tempérée.

Conseil SINO : De préférence, placez les sachets sous vide avant de les envoyer. Les produits doivent également être mis dans des boîtes en carton bien scellées.

 

Conclusion

 

Les préparations pour nourrissons sont l’un des produits les plus importés en Chine. Ce n’est pas surprenant, car de nombreux scandales ont affecté la confiance des Chinois dans les marques locales.

Comme il est consommé par les humains, et plus particulièrement par les bébés, une réglementation stricte s’applique aux importations de préparations pour nourrissons. Avant l’exportation, vous devez enregistrer votre société auprès de l’AQSIQ et de la CFDA, tester les produits et obtenir les étiquettes correctes, entre autres.

Les produits peuvent être expédiés par fret aérien ou maritime, en fonction de vos délais. Gardez à l’esprit que les produits ne doivent pas être soumis à des températures excessives et de préférence emballés dans des sacs sous vide.

 

 

conception avancée

?COMMENT SATISFAIRE LA DEMANDE CHINOISE ??

LA CHINE: UN GÉANT EN MOUVEMENT

L’évolution des profils économiques va continuer à être primordiale dans les dynamiques de structuration du marché chinois.

La plupart des entreprises qui visent une consommation de masse savent qu’elles vont avoir besoin de la Chine pour alimenter leur croissance future. Mais pour garder le rythme, ces entreprises auront aussi besoin de comprendre les changements démographiques, économiques et sociétaux qui façonnent le profil du consommateur type et ses habitudes de consommation.

Ce n’est pas une tâche facile, non seulement car la croissance est rapide mais aussi car la Chine est un immense pays, autant géographiquement et démographiquement qu’économiquement.

Ces différences entre les consommateurs vont s’accentuer et cela aura des conséquences considérables sur les entreprises qui n’arrivent pas à les appréhender. Depuis 2005, McKinsey mène des études annuelles de consommation et questionnent plus de 60 000 personnes dans 60 villes. Ces études fournissent des fenêtres d’analyse des temps à venir. Les prévisions ne peuvent bien sûr pas être exactes mais elles offrent des outils de compréhension du consommateur du futur.

La démographie changeante

Une grande partie des changements en cours en Chine sont des caractéristiques propres à l’industrialisation rapide: revenus en hausse, urbanisation, meilleure éducation, étapes de la vie différées et mobilité accrue. Le Japon a connu des changements similaires dans les années 50 et 60, tout comme la Corée du Sud et Taïwan dans les années 80.

Toutefois, certains facteurs exceptionnels sont également à l’œuvre, tels que la politique du gouvernement en faveur de l’enfant unique et les déséquilibres économiques marqués entre les régions. L’analyse de McKinsey révèle des informations importantes sur les profils démographiques et sociodémographiques probables des consommateurs chinois à la fin de cette décennie.

Les changements dans les profils économiques vont continuer à être un des facteurs les plus importants de la façon dont va se construire le marché. Les Chinois deviennent rapidement riches. En 2020, le revenu par foyer sera deux fois plus élevé qu’en 2010. On sera alors assez proche du niveau de revenu de la Corée du Sud mais très loin du niveau américain ou japonais.

Les grandes différences actuelles dans les niveaux de revenu vont persister malgré le virage à venir. A présent, une grande majorité de la population sont des consommateurs de valeur dont les revenus annuels se situent entre 4 500 et 14 000 euros, c’est-à-dire assez pour couvrir les besoins élémentaires.

Les consommateurs grand public, autrement dit les ménages relativement aisés dont le revenu annuel varie entre 14 000 et 30 000 euros, forment un petit groupe en comparaison avec le premier. Environ 2% de la population urbaine sont dits fortunés et ont des revenus annuels excédant 30 000 euros.

Jusqu’à présent, ces divergences ont offert aux entreprises multinationales opérant en Chine un choix : ne cibler que les gros consommateurs et les consommateurs aisés ou étendre la marque pour servir le segment de la valeur.

Ceux qui ont suivi le premier cours pourraient plus ou moins conserver le même modèle commercial que celui appliqué dans d’autres parties du monde, sans avoir besoin de désosser leurs produits. Mais en adoptant cette approche, ils se sont limités à un marché cible de 18 millions de ménages.

Les entreprises qui choisissaient de servir la catégorie de valeur bénéficiaient d’un marché beaucoup plus vaste – 184 millions de ménages – mais leurs produits devaient être meilleur marché, elles étaient obligées d’adapter leurs modèles commerciaux et leur rentabilité était donc moindre.

La situation change. Puisque la richesse de beaucoup de consommateurs grandit très vite, beaucoup de personnes de la première catégorie des consommateurs de valeur basculent dans la catégorie grand public plus aisée.

La catégorie grand public représentera 51% de la population urbaine en 2020. Leur niveau de richesse restera tout de même assez limité en comparaison avec celui des catégories similaires en Occident.

Pourtant, ce groupe, comprenant 167 millions de ménages (près de 400 millions de personnes), deviendra le standard de consommation, capable de s’offrir des voitures familiales et de petits articles de luxe. Les entreprises pourront réagir en proposant de meilleurs produits à un vaste groupe de nouveaux consommateurs, se différenciant ainsi de leurs concurrents et générant des bénéfices plus élevés.

Néanmoins, les consommateurs de valeur, dont la part tombera à 36% des ménages urbains en 2020, contre 82% en 2010, représenteront toujours un marché énorme pour des produits moins chers : 116 millions de ménages, soit 307 millions de consommateurs.

Les consommateurs fortunés resteront une minorité élite, ne représentant que 6% de la population en 2020. (Aux États-Unis, plus de la moitié de la population gagne au moins 30 000 euros par an). Mais ces 6% représentent tout de même 21 millions de ménages, avec 60 millions de consommateurs.

De nouveaux modèles de dépenses et de consommation 

Une compréhension de l’évolution de la situation économique en Chine et de son impact sur les profils des consommateurs permet d’identifier certaines tendances clés en matière de dépenses au cours de la prochaine décennie.

Nous allons en étudier trois : la forte croissance des catégories discrétionnaires, la tendance à la hausse lorsque les consommateurs dépensent une partie de leur revenu discrétionnaire pour de meilleurs biens et services et l’émergence d’un marché des seniors.

De plus hautes dépenses discrétionnaires

Les revenus plus élevés et les efforts du gouvernement pour augmenter la consommation va profiter à toutes les entreprises qui s’adressent directement au consommateur, à différents degrés. Les catégories discrétionnaires présenteront la plus forte croissance entre 2010 et 2020 (13.4%) comme les biens seront accessibles à un nombre croissant de consommateurs. Puis viennent les biens semi-nécessaires (10.9% de croissance) et les nécessaires (7.2%). Ces chiffres varieront évidemment selon les régions et les villes.

Bien entendu, les personnes les plus riches – celles de notre segment aisé – seront les principaux consommateurs d’articles discrétionnaires. Il est moins évident de savoir dans quelle mesure ils pourront se permettre d’acheter davantage d’articles de ce type en 2020 par rapport aux personnes appartenant à d’autres groupes de revenus, à mesure que leur nombre et leur richesse s’accroissent.

Notre modèle de consommation suggère qu’en 2010, les dépenses moyennes des ménages consacrés aux consommateurs de valeur, aux consommateurs traditionnels et aux consommateurs aisés s’élevaient respectivement à environ 1750 euros, 3 500 euros et 10 500 euros.

Ces chiffres passeront respectivement à 2 600, 5 200 et 18 500 euros d’ici 2020. Ainsi, même si tous les consommateurs augmenteront leurs dépenses, les écarts entre les différents groupes de revenus se creuseront considérablement. Des disparités nettes dans les niveaux de vie apparaissent en Chine.

Un commerce ambitieux

Une deuxième tendance notable dans les habitudes de dépense est la propension à faire plus de commerce. Cela est impulsé par la volonté des consommateurs à améliorer leur façon de vivre et leur rang social. Beaucoup de Chinois, comme beaucoup d’Occidentaux, se jugent et jugent les autres par ce qu’ils achètent.

Une forte croissance initiale dans les marchés en développement survient lorsqu’un grand nombre de consommateurs essaie des produits pour la première fois. À mesure que les marchés arrivent à maturité, la croissance repose sur les consommateurs qui achètent plus de biens et de services plus fréquemment et se négocient pour acheter des versions plus chères des articles qu’ils possèdent déjà.

Cette tendance explique pourquoi certaines catégories de besoins de base ont peu de marge de croissance : de nombreux consommateurs peuvent déjà se permettre de tels articles et n’en achèteront probablement pas beaucoup plus. Mais cela ne signifie pas aucune croissance du tout. Prenez le marché des sauces et des condiments.

La plupart des gens peuvent déjà se permettre d’acheter autant qu’ils ont besoin de ces articles. Mais l’attention accrue portée à la santé et au bien-être montre que même dans ce pays, les entreprises ont des opportunités d’échange.

De telles opportunités existent aussi dans les catégories de biens semi-nécessaires comme le textile, les produits de santé ou les biens ménagers : de plus en plus de consommateurs seront par exemple capable d’avoir des tenues différentes selon les occasions, ou de posséder des habits de marque.

En conséquence, les marques qui se positionnent aujourd’hui sur le marché de masse vont vouloir se repositionner sur un segment plus élevé et revoir leurs ambitions à la hausse.

Mais c’est le segment haut de gamme qui bénéficiera le plus des échanges : la croissance du segment haut de gamme de certaines catégories de biens de consommation dépasse déjà la croissance moyenne de l’ensemble de ces catégories. Les ventes de produits de soin de la peau haut de gamme, par exemple, ont augmenté de plus de 20% par an au cours de la dernière décennie, alors que la moyenne du secteur était de 10%.

Des taux de croissance annuels en volume de plus de 20% sont prévisibles pour les véhicules utilitaires sport de luxe, contre environ 10% pour les modèles familiaux de base. La Chine était déjà devenue un important marché du luxe en 2010 et pourrait dépasser le Japon pour devenir le plus grand marché de ce type en 2015.

L’émergence du marché des seniors

Le vieillissement de la Chine va mener à la statistique suivante : en 2020, il y aura 5% plus de personnes de plus de 65 ans qu’aujourd’hui. C’est-à-dire 126.5 millions en plus. Un sacré segment de marché. Ce qui compte aussi beaucoup est la façon dont ces personnes vont consommer en 2020. Probablement pas comme les personnes âgées chinoises consomment aujourd’hui.

En 2011, une étude de McKinsey montrait que les plus de 65 ans étaient plus enclins à économiser et moins à dépenser dans des biens et activités discrétionnaires comme les voyages, les loisirs ou les beaux habits. Ces tendances devraient s’amoindrir en 2020.

Les conséquences sur les entreprises

Le principal défi consiste à créer et à maintenir une position de leader en Chine et, pour les multinationales, à l’utiliser pour stimuler la croissance mondiale. En fait, en tant que pays comptant le plus grand groupe de consommateurs grand public au monde, il pourrait s’avérer être un excellent terrain d’essai pour les entreprises de ce segment.

Notre analyse indique qu’il est probable que les taux de croissance des entreprises opérant en Chine à partir de 2020 connaîtront des variations considérables, en fonction de la catégorie de produit, du segment de consommateurs et de la région.

Le deuxième défi est que la Chine est si vaste et ses régions si diverses que le pays devrait être traité presque comme un ensemble de pays distincts. Les entreprises devraient redéfinir les rôles de leurs divisions régionales et de leur siège, en leur conférant davantage de pouvoir décisionnel. De nombreuses entreprises opèrent déjà avec trois, cinq ou même plus de bases régionales, mais celles-ci ont tendance à fonctionner uniquement comme des bureaux de vente, exécutant les instructions du haut.

Un troisième défi provient du fait que la consommation de masse indifférenciée et le coût croissant des publicités ont rendu l’importance d’une marque ou d’un produit essentiel à son succès au cours de la dernière décennie.

Les entreprises ont proposé la même proposition de valeur – généralement articulée autour des avantages fonctionnels d’un produit – à tous les types de consommateurs, tout en étendant les marques à travers les catégories de produits et les niveaux de prix afin d’optimiser et de gagner des parts de marché.

Au cours de la prochaine décennie, le jeu changera pour prendre en compte l’émergence de différentes catégories de consommateurs et leur propre sens de leurs différences et de leur individualité.

Les entreprises auront besoin des propositions de valeur les plus précises pour se connecter à chaque groupe et se démarquer de leurs concurrents. D’ici 2020, ils devront positionner les marques (ou sous-marques) pour cibler des segments de consommateurs plus restreints et proposer des propositions de valeur plus adaptées.

Nul doute que le comportement de la Chine et de ses consommateurs va prendre des tournants inattendus au cours de la prochaine décennie. Néanmoins, notre recherche révèle une direction claire du tournant. Pour être sûr d’y, les entreprises du marché devraient commencer à faire la connaissance des consommateurs de 2020 en Chine aujourd’hui.

site chinois

?6 QUESTIONS SUR LE E-COMMERCE EN CHINE ?

 

Le e-Commerce chinois est devenu de plus en plus populaire parmi les marques et les détaillants occidentaux qui cherchent à s’implanter sur le marché chinois. Ce vaste marché, qui compte 500 millions d’acheteurs en ligne, représente une véritable opportunité. On estime que 25% des acheteurs effectuent leurs achats en ligne. Et la croissance économique soutenue du pays a entraîné une hausse des niveaux de consommation que les entreprises mondiales ne peuvent se permettre d’ignorer.

Cependant, il existe de nombreux risques et incertitudes sur le marché chinois, et entrer sur celui-ci nécessite du temps et des investissements importants. Le développement du modèle de e-Commerce chinois représente une approche légère permettant d’entrer sur le marché chinois. Les marques et les détaillants peuvent désormais s’implanter en Chine sans avoir à créer des entités locales en Chine ni à passer par un processus d’enregistrement complexe.

Mais qu’implique exactement le modèle de e-Commerce ? Quels sont les défis qui y sont associés ? Comment les marques et les détaillants occidentaux peuvent-ils tirer parti de ce modèle pour maximiser leurs ventes ?

Mehdi Bounouara, cofondateur du Groupe Sino et expert reconnu du commerce électronique en Chine, partage avec nous certaines des questions les plus fréquemment posées et ses réflexions sur ce nouveau modèle innovant qui, selon lui, révolutionnera le secteur de la vente au détail et du e-Commerce électronique.

 

  1. Qu’est-ce que le e-Commerce Cross-border ?

 

Le e-Commerce cross border, au sens large, implique l’acte de vendre des produits en ligne au-delà des frontières nationales à des clients situés dans un autre pays.

En Chine, ce terme est couramment utilisé pour désigner la vente de produits étrangers de qualité directement aux consommateurs chinois via des magasins en ligne ; les produits sont alors expédiés à travers le monde par des entreprises de transport international. Les produits sont généralement stockés dans un entrepôt à l’étranger ou dans l’une des zones de libre-échange de la Chine puis sont expédiés aux consommateurs chinois après qu’ils ont cliqué sur un bon de commande.

 

 

  1. Quelles sont les approches courantes pour lancer ses produits sur le marché du e-Commerce chinois ?

 

 

Il existe trois voies légales pour faire entrer vos produits en Chine via le marché de l’e-Commerce . En général, la meilleure option dépend de l’emplacement de l’entrepôt où les marchandises sont stockées.

Pour les marques et les détaillants ayant des entrepôts situés dans leur pays d’origine, les produits peuvent être livrés par des entreprises postales nationales ou de courriers internationaux.

Les entreprises de services postaux peuvent livrer des colis en vertu de l’accord UPU (Union postale universelle), où elles gèrent généralement le ramassage sur le premier kilomètre et le transport tandis que la Poste chinoise prend en charge la livraison locale en Chine continentale.

Bien que tous les colis ne soient pas inspectés à la douane, les clients doivent payer la taxe postale au bureau de poste le plus proche, le cas échéant, avant de récupérer leurs colis. La particularité de la livraison postale est que le processus de dédouanement n’exige pas le numéro de carte d’identité du client. Pour cette raison, la méthode postale est couramment utilisée par les agents d’achats personnels C2C ou les agents Daigou.

Les entreprises de courrier internationales dédouanent généralement les produits selon le modèle de dédouanement Business Commercial, qui est nettement plus rapide que le modèle de dédouanement postal. Cependant, ce modèle a des exigences plus strictes.

Info SINO : Le dédouanement nécessite que chaque commande soit accompagnée du numéro de série du paiement, du numéro de série de la commande et du numéro de carte d’identité du client.

La livraison du dernier kilomètre en Chine est effectuée par un prestataire de service de livraison express désigné.

Les marques internationales et les détaillants dont les stocks sont entreposés dans les zones de libre-échange chinois peuvent envoyer leurs produits en Chine par le biais du modèle d’importation sous douane. À la réception des commandes en ligne et des paiements des clients, les marques et les détaillants peuvent expédier des marchandises depuis des entrepôts de stockage situés dans des zones de libre-échange chinois et payer les taxes et droits d’importation aux douanes à ce moment-là. La livraison du dernier kilomètre en Chine est également gérée par les fournisseurs de services de livraison express locaux.

 

  1. Quels sont les taux d’imposition spécifiques à chaque modèle ?

 

  1. Le modèle de livraison postale de l’UPU

 

Pour le modèle de livraison postale, les clients paient généralement une taxe postale de 15%, 30% ou 60%, en fonction du type de produit acheté.

Le tableau ci-dessous fournit plus de détails. Notez que si la taxe applicable est inférieure à 50 RMB, les clients sont exemptés de la payer.

Taux d’imposition : 15%
Produits métalliques, aliments et boissons, téléphones et autres petits appareils électroniques, meubles, appareils d’enregistrement et stockage numérique, écouteurs, ordinateurs et composants informatiques, livres, magazines, impressions, matériel éducatif, jeux, papeterie, jouets

 

Taux d’imposition : 30%
Chaussures, montres de luxe, montres et pièces détachées, bijoux en diamants, soins personnels, soins pour la peau, soins des cheveux, déodorant, produits de nettoyage, textiles, vêtements, accessoires pour textiles, textiles de maison, vêtements et accessoires en cuir, sacs, valises, bagages, appareils et pièces électriques, appareils photo (non numériques), accessoires pour appareils photo, collections d’art, produits de sport et équipements, bicyclettes et pièces de bicyclettes

 

Taux d’imposition : 60%
Alcool et boissons alcoolisées, cigarettes, montres de luxe, bijoux de luxe (perles, pierres précieuses non diamantées), parfums, eaux de toilette, cosmétiques (lèvres, yeux, visage, fond de teint, ongles, poudre, cosmétiques à injecter), golf et accessoires connexes

 

  1. Modèle d’importation en B2B2C et modèle commercial

 

Le modèle d’importation en B2B2C (car les produits sont d’abord stockés dans des zones sous douane avant d’être expédié aux clients) et le modèle d’importation commerciale (modèle d’importation B2C) partagent les mêmes politiques fiscales car ils sont tous deux considérés comme des canaux d’importation transfrontaliers pour le e-Commerce.

Info SINO : Chaque colis qui entre en Chine par ces deux biais doit être taxé avant de pouvoir être dédouané.

Taux d’imposition : 11.2%
Préparations pour nourrissons, produits pour maman et bébé, suppléments nutritionnels, aliments et boissons, accessoires, montres, parfums (non luxueux), cosmétiques (non luxueux), produits de soins personnels (non luxueux), appareils ménagers et la plupart des autres catégories

 

Taux d’imposition : 25.5%
Cosmétiques (luxe) pour les lèvres, les yeux et le fond de teint, parfums (luxe), soins de la peau (luxe)

* produits de luxe : produits dont la valeur en douane est supérieure à 10 RMB / ml (g)

La plupart des produits sont soumis à des droits d’importation moins élevés lorsqu’ils sont importés via le e-Commerce B2C transfrontalier, par rapport aux produits importés en règle générale. Selon les nouveaux taux d’imposition entrés en vigueur le 1er mai 2018, les produits qui entrent dans le pays selon le modèle d’importation générale font l’objet d’une taxe de 16%.

[Conseil SINO : Pour les produits de grande valeur tels que les produits cosmétiques de luxe,le modèle commercial général est plus logique, car ils sont généralement soumis à un taux douanier de 17%, contre 25,5% pour le modèle de e-Commerce transfrontalier.

 

  1. Qui recevra le remboursement de la TVA ?

 

Le remboursement de la TVA fait référence à l’exonération de la TVA à laquelle la marque / le détaillant a droit dans son pays d’origine.

Par exemple, lorsqu’un détaillant en France vend un produit à 99 Euros à un client basé en Chine et l’envoie en Chine par courrier international, le détaillant peut demander une exemption de TVA de 19 Euros (taux de TVA de 20%).

Info SINO : Pour demander l’exonération de la TVA, les marques et les détaillants doivent fournir la preuve que les produits sont vendus à un client final dans un autre pays. Généralement, ces preuves sont fournies aux autorités respectives par les entreprises de courrier.

Du côté des clients, les clients chinois ne perçoivent pas de remboursement de la taxe sur les achats transfrontaliers, bien qu’ils bénéficient de prix réduits.

 

  1. Quelles sont les réglementations et restrictions générales pour les importations  ?

 

Pour le modèle d’importation postale, chaque colis peut contenir au maximum 6 articles ou une valeur combinée supérieure à 2 000 RMB. Toutefois, si le colis ne contient qu’un seul article, il n’y a aucune restriction sur la valeur de l’article (les marques et les détaillants doivent néanmoins déterminer si les services postaux peuvent garantir la livraison de produits de grande valeur).

Conseil SINO : N’oubliez pas que les produits ne peuvent pas figurer sur la liste des articles interdits publiée par le service postal national ou les douanes chinoises.[/vc_message]

Dans le modèle, les détaillants ne sont pas obligés de trouver un importateur basé en Chine possédant un certificat d’enregistrement ou un permis d’importation délivré par les douanes chinoises. Toutefois, les détails du produit et les informations du destinataire sont toujours nécessaires pour les déclarations en douane.

 

  1. Dois-je investir beaucoup de capital pour vendre des produits en Chine via le e-Commerce Cross border ?

 

L’entrée sur le marché chinois par le biais du e-Commerce peut en réalité faire économiser beaucoup d’argent aux marques et aux détaillants et éviter des flux de trésorerie.

En règle générale, les personnes qui choisissent d’entrer sur le marché via le marché de l’e-Commerce  doivent investir dans les domaines suivants :

  • Stockage en nuage et capacités informatiques
  • Systèmes WMS / OMS / ERP
  • Stockage et inventaire
  • Services d’expédition 
  • Les frais de commercialisation
  • Intégration du paiement en Chine
  • Activités quotidiennes

Généralement, si une entreprise souhaite entrer en Chine via le commerce électronique  avec une approche appropriée et localisée, la structure de coûts typique serait la suivante :

  1. Logistique : 10-15%, en fonction de la stratégie de la chaîne d’approvisionnement utilisée
  2. Fiscalité douanière : Pour l’approche des colis personnels, les taxes peuvent aller de 15 à 60%. Pour l’approche de commerce électronique , ils peuvent aller de 7 à 25,5%, en fonction des catégories d’articles.
  3. Coûts opérationnels : en fonction des canaux de vente et de la main-d’œuvre requise.
  4. Budget marketing : généralement compris entre 5% et 30%, en fonction de la stratégie marketing utilisée et des marges du produit. Contactez Mehdi sur LinkedIn pour en savoir plus sur le commerce électronique en Chine.

 

 

lancer marque vetement en ligne

?COMMENT EXPORTER TEXTILES ET HABITS VERS LA CHINE ??

La classe moyenne grandit très vite en Chine. De nos jours, les exportateurs se concentrent plus sur comment pénétrer le marché chinois que sur comment trouver un producteur bon marché sur place.

Il est important que vous soyez à jour car le marché évolue très vite pour deux raisons : les chinois achètent beaucoup de produits en ligne et les marques étrangères prennent de la valeur très vite.

Un produit dont la popularité ne cesse d’augmenter est le textile. Ne pas vendre ses habits en Chine, c’est passer à côté d’une énorme opportunité business.

Dans ce guide, nous expliquons les bases que vous devez connaître pour vendre vos habits en Chine.

 

Pourquoi la Chine voudrait-elle importer des habits d’origine étrangère ?  

 

Certains d’entre vous doivent se demander s’il y a vraiment un marché du textile à exploiter en Chine. La réponse est évidemment oui et nous vous invitons à vous renseigner en allant à la recherche d’études de marché.

Auparavant, les Chinois allaient beaucoup aux boutiques locales, ou même aux marchés de faux habits et de contrefaçons car c’étaient là les deux seuls choix dont ils disposaient. Puis peu à peu, de très grosses marques telles que H&M, Zara et Uniqlo ont commencé à ouvrir des magasins en Chine.

De plus, en raison de la proximité de la fabrication de leurs habits, ces marques ont su proposer des prix compétitifs aux Chinois. Si bien qu’aujourd’hui, il ne coûte pas plus cher pour eux de s’habiller chez H&M ou Zara que chez les boutiques du coin.

Les Chinois apprécient aussi beaucoup les grandes marques comme Gucci ou Louis Vuitton mais celles-ci ne peuvent pas toucher la classe moyenne.

 

L’importance de la marque

 

La marque est très importante en Chine. Le fait de savoir qu’une robe vient de France, une jupe du Japon ou une lotion de Corée va largement influencer son pouvoir de vente.

Ainsi, des petites marques bien emblématiques d’un pays peuvent aussi se démarquer si elles sont gages de qualité.

 

Y-a-t-il des régulations qu’il faut que je respecte pour exporter mes habits vers la Chine ?

 

Il n’y a pas besoin de certification CCC pour les vêtements exportés vers le marché chinois tant qu’il s’agit de prêt à porter.

Avertissement SINO : Si vous exportez des équipements spécifiques comme des habits spécialisés pour la médecine, les pompiers ou autre, les régulations sont autres.[/vc_message]

Même si les habits sont exempts de certification CCC, vous devez quand même suivre les normes nationales GB à appliquer au textile et aux habits.

Les normes GB (de Guobiao) ont pour but d’assurer que votre produit soit conforme à un ensemble de normes de sécurité, qualité, étiquetage et usage.

Heureusement, les normes de Guobiao sont assez proches des normes occidentales car elles sont en réalité dérivées des normes ISO.

Notez aussi que seules 15% des normes GB sont obligatoires et que les 85% restantes sont sous le principe du volontariat. Pour savoir si la norme est obligatoire ou non, il faut regarder le code : GB signifie obligatoire, GB/T signifie que c’est sur la base du volontariat et GB/Z que ce sont les documents officiels de notice d’utilisation.

Ainsi, si vos produits sont déjà en état de règle en France, vous ne devriez pas avoir trop de problèmes avec les normes GB.

 

Quelles sont les normes GB utilisées pour le textile ?

 

Voici quelques exemples de normes GB applicables aux textiles :

  • GB 5296.1 est une norme de sécurité utilisée pour de nombreux produits
  • GB 20400-2006 pour le cuir et la fourrure
  • GB 18401-2010 pour des aspects techniques
  • GB 5296.4-2012 pour l’usage du produit
  • etc

Conseil SINO : Prenez soin de contacter un agent qui puisse vous aider à analyser quelles sont les normes GB obligatoires pour vos produits.[/vc_message]

 

Les normes FZ pour les habits et le textile

 

Même si les habits et le textile sont moins régulés que le sont la nourriture et les produits électroniques par exemple, il y a certaines normes « volontaires » que les exportateurs aiment suivre.

Dans un monde sensible aux marques, ce qui est tout à fait le cas en Chine, les ventes d’un produit peuvent être décuplées si le produit est certifié écologique ou biologique.

 

Enregistrer votre marque en Chine

 

Vous devriez vraiment réfléchir à déposer votre marque en Chine. Si vous ne le faites pas, quelqu’un le fera sûrement avant vous. C’est comme ça que les choses fonctionnent en Chine. Par la suite, la première personne à avoir enregistré la marque disposera de tous les droits qui y sont liés.

Cela vous coûte environ 420 euros d’enregistrer votre marque : un coût négligeable par rapport à si jamais vous perdez les droits de votre marque en Chine.

Votre entreprise étant probablement basée en France, vous devrez engager un avocat ou un agent chinois pour vous aider lors de l’enregistrement.

 

Vendre ses habits sur Tmall Global

 

Ces dernières années, la Chine s’est digitalisée à une vitesse folle. Bien plus vite que tous les pays occidentaux. Aujourd’hui, les chinois achètent une grande partie de leurs habits en ligne et payent via leur téléphone (via Wechat wallet ou Alipay) pour énormément d’achats.

Les plateformes les plus populaires en Chine sont Tmall Global et JD.

Tmall a environ 50% de part de marché en Chine, ce qui est phénoménal. Les habits et accessoires font partie des habits les plus recherchés sur le site. Donc si vous souhaitez exporter vers la Chine, vous devriez vraiment y jeter un œil.

JD s’intéresse plus aux appareils ménagers et électroniques.

Vous n’avez même pas besoin d’une entreprise chinoise pour commencer à vendre vos produits sur JD et Tmall.

Info SINO: YangMaTou, Yihaodian et Suning sont d’autres sites en forte progression ces derniers temps.

 

Que dois-je savoir pour vendre mes habits sur Tmall ?

 

Pour vendre sur Tmall, vous devez savoir comment créer une boutique en ligne et quels coûts y sont liés. Soyez prêt à ce qu’ils s’élèvent à environ 28 000 euros, plus la commission prise sur vos ventes (entre 0.5 et 5%).

Conseil SINO : Le site de Tmall détaille assez bien les coûts liés à la vente en ligne.

 

Les prérequis pour vendre vos habits sur Tmall

 

Si vous avez décidé de vendre vos habits sur Tmall, vous aurez des obligations différentes selon le type de boutique que vous choisissez.

Si vous avez choisi un « magasin phare”, vous devrez absolument être le propriétaire de la marque ou bien avoir l’autorisation du propriétaire de vendre les habits de la marque sur Tmall Global. Votre boutique pourra vendre une ou plusieurs marques de vêtements (avec l’autorisation de Tmall).

Si vous avez choisi une boutique officielle, vous devrez être le propriétaire de la marque ou bien avoir l’autorisation du propriétaire de vendre les habits de la marque sur Tmall Global. Vous pourrez vendre des habits d’une seule marque, ou bien vendre des habits de plusieurs marques placées sous une même entité (vous aurez là aussi besoin de l’accord de Tmall).

Si vous avez choisi une boutique de spécialités, vous pouvez vendre des produits de différentes marques si ce sont des produits d’une même catégorie. Vous pouvez vendre différentes marques même si vous ne les possédez pas. Vous pouvez vendre des produits de votre marque et d’une marque qui n’est pas la vôtre.

 

Les foires de mode en Chine

 

Même si le monde devient de plus en plus digital, beaucoup de personnes cherchent toujours à avoir un bon réseau de contacts et partenaires en les connaissant réellement.

Les foires chinoises sont un bon moyen d’améliorer son réseau. Il y a plein d’informations de valeurs que vous pouvez obtenir à une foire avant de pénétrer un marché. Vous pouvez y rencontrer vos futurs distributeurs par exemple. Nourrissez-vous aussi des expériences et du vécu de vos interlocuteurs. Il faut essayer de ne pas se focaliser uniquement sur le e-commerce mais élargir ses capacités, ses relations.

Si vous allez à des foires, vous pouvez récolter des conseils marketing adaptés spécialement à certains pays. C’est toujours bon à prendre.

Voici quelques foires parmi les plus intéressantes :

 

La Fashion Week à Hong Kong

 

C’est la deuxième plus grande Fashion Week au monde. Elle a lieu chaque année en Janvier et attire des exposants et des acheteurs du monde entier. Par exemple, le prêt à porter masculin, féminin, les maillots de bain, les chaussures et tous types de tissus sont à l’affiche.

 

La CHIC (China International Clothing and Accessories Fair)

 

La CHIC existe depuis 1993 et est l’une des plus grandes foires vestimentaires d’Asie.

Plus de 100.000 personnes du monde entier sont présents à la foire et font la promotion de leurs marques et de leurs produits.

 

La foire internationale au tissu et aux accessoires de Shenzhen

 

Elle a lieu à Shenzhen, près de Hong Kong et Canton. Vous y trouverez des vêtements pour hommes, femmes, enfants, de la lingerie, des accessoires, etc.

 

Quel mode de fret dois-je choisir pour envoyer mes produits ?

 

Le fret aérien

 

Le fret aérien n’est pas la solution la plus fréquente pour l’envoi de textile pour la simple et bonne raison que les habits sont lourds et prennent de la place, ce qui fait vite augmenter le prix du fret aérien. En revanche pour des volumes assez réduits ou si vous êtes pressé, le fret aérien sera avantageux.

 

Le fret maritime

 

C’est la meilleure option dès lors que vous souhaitez envoyer 4 ou 5 mètres cube de vêtements. Comptez environ 5 semaines pour envoyer vos produits depuis la France jusqu’en Chine. En plus de la taille du container, vous aurez deux options de container : le FCL (Full Container Load), c’est-à-dire l’envoi dans un container qui vous appartient exclusivement, ou le LCL (Less than Container Load), c’est-à-dire que le container sera partagé avec d’autres envois.

 

Conclusion

 

Cela fait maintenant longtemps que la Chine est dans une phase de croissance rapide. Elle a été l’atelier du monde. Aujourd’hui, nous souhaitons y exporter des vêtements pour profiter de son marché d’1 milliard 400 millions d’habitants.

Les grandes entreprises y exportent et y vendent en tentant de s’y faire une place. Les plus modestes font de la vente en ligne en Chine et y trouvent leur bénéfice.

Il est tout de même bon d’étudier le marché chinois avant de s’y lancer assez hasardeusement.