Agent d’approvisionnement & Services de sourcing en Chine

🏅 Éviter les arnaques sur Alibaba – Guide complet [2021]

Anticiper les escroqueries sur Alibaba

 

 

Les arnaques sont rarissimes en Chine

 

commander-sites-chinois

 

Les escroqueries pures et simples sont incroyablement rares en Chine.

Les raisons pour expliquer ce phénomÚne sont multiples et diverses, et sujet à débat.

Cela vient peut-ĂȘtre du systĂšme de valeur millĂ©naire hĂ©ritĂ© du Confucianisme ou bien du taux de criminalitĂ© global trĂšs faible.

Cependant, l’une des principales raisons rĂ©side dans le fait qu’il est trĂšs difficile de lancer son entreprise en Chine et que le systĂšme juridique est particuliĂšrement puissant.

La Chine est classĂ©e comme le 127e pays oĂč il est le plus difficile de crĂ©er son entreprise mais elle est classĂ©e 5e pays oĂč l’exĂ©cution et le respect des contrats est le plus efficace.

Quelqu’un qui a traversĂ© les turbulences de la crĂ©ation d’une entreprise en Chine ne va pas se risquer Ă  voler quelques milliers d’euros au premier acheteur sur Alibaba.

Ajoutez Ă  cela le fait que la justice et les autoritĂ©s sont trĂšs vigilantes et peu conciliantes avec les fraudeurs (99,9% des jugements en Chine aboutissent Ă  la culpabilitĂ© de l’accusĂ©).

La probabilité de payer son fournisseur chinois et de ne rien recevoir en retour est infime.

Par contre, recevoir des produits dĂ©fectueux, voire mĂȘme « bidons », cela arrive tout le temps.

 

Produits « bidons » ou problĂšmes de commande ? Ceci n’est pas une arnaque. Cela s’appelle faire du business en Chine.

 

Recherche fournisseur chinois

Recevoir des produits inintéressants ou rencontrer divers problÚmes lors de la commande ne sont pas véritablement des arnaques.

Envoyer des produits de mauvaise qualitĂ© n’est pas un crime, et personne ne risque d’aller en prison pour cela en Chine (vous imaginez qu’il n’y a pas assez de place pour accueillir tout le monde).

 

Un problÚme de commande ou de qualité du produit ressemble à cela :

  • Échantillon de rĂ©fĂ©rence : La production ne respecte pas la qualitĂ© du prototype de rĂ©fĂ©rence.
  • MatĂ©riaux de substitution : Utilisation de matĂ©riaux de qualitĂ© infĂ©rieure.
  • Non-respect des dĂ©lais : 120 jours au lieu de 30 jours de production.
  • DĂ©gradation de la qualitĂ© : la qualitĂ© des produits se dĂ©tĂ©riorent au fur et Ă  mesure.La majoritĂ© du temps, c’est par la faute de l’importateur que ces problĂšmes arrivent. Je vais vous expliquer comment Ă©viter les faux-pas et importer de Chine sans encombre.

 

La plupart des arnaques arrivent lorsqu’on envoie de l’argent Ă  des sociĂ©tĂ©s non-chinoises

 

Pour les raisons mentionnĂ©es auparavant, un fournisseur chinois ne risque pas de vous voler de l’argent impunĂ©ment.

Si vous transfĂ©rez de l’argent vers un fournisseur chinois via votre banque, ou mieux, que vous payez par Paypal, vous ĂȘtes quasiment-certains de recevoir vos produits.

LĂ  oĂč les gens rencontrent des difficultĂ©s, c’est quand ils transfĂšrent de l’argent Ă  une entreprise non-chinoise (souvent Ă  Hong Kong) ou qu’ils envoient de l’argent par Western Union.

Pourquoi quelqu’un paierait-il un soi-disant « fournisseur chinois » en envoyant l’argent dans un autre pays que la Chine ou en utilisant Western Union ? Il existe plusieurs rĂ©ponses Ă  cette question.

Le premier Ă©lĂ©ment serait la cupiditĂ© et cela arrive souvent lorsque l’importateur dĂ©butant essaie d’importer de la contrefaçon.

MĂȘme Alibaba met en garde contre la recherche et l’achat de marques dĂ©posĂ©es.

Il n’existe aucun principe qui puisse justifier de faire un virement bancaire vers une banque situĂ©e hors de la Chine continentale.

Il existe quelques exceptions, notamment des virements vers Hong Kong mais cela reste marginal et nous vous déconseillons de le faire, à moins que vous ne suiviez les principes de précautions que nous vous détaillerons plus loin dans cet article.

Il existe de nos jours de nombreuses fraudes en ligne dont le dénouement se résume à un virement bancaire vers une banque Hongkongaise, en raison du laxisme de la réglementation bancaire dans la province autonome.

Le piratage de la messagerie du fournisseur est un (gros) problĂšme actuellement

 

La grande majorité des arnaques en Chine provient du piratage des comptes e-mail des fournisseurs.

Un fournisseur se fait pirater sa messagerie puis le pirate en profite pour envoyer un mail Ă  tous les clients ayant pour objet « Mise Ă  jour des donnĂ©es bancaires » et, comme par hasard, ces nouvelles coordonnĂ©es bancaires font Ă©tat d’un nom d’entreprise complĂštement diffĂ©rent dans un pays Ă©tranger.

Comment peut-on tomber dans le panneau me direz-vous ?

Les hackers font Ă©normĂ©ment d’efforts pour reconstituer Ă  la perfection les documents originaux (factures, Bons de livraison 
) voire mĂȘme imiter la voix du fournisseur au tĂ©lĂ©phone.

Les vĂ©ritables (et dangereuses) escroqueries de haut-vol en Chine – Container rempli de cailloux et marchandise non-envoyĂ©e

 

Vous vous doutez bien que la Chine n’est pas le monde des Bisounours et qu’il existe forcĂ©ment des gens malintentionnĂ©s prĂȘt Ă  escroquer le premier venu.

La plupart des arnaques parient sur le comportement extrĂȘmement naĂŻf et/ou radin de l’importateur, mais certaines sont montĂ©es par de vĂ©ritables professionnels et sont donc beaucoup plus complexes Ă  Ă©viter.

Voici un exemple d’arnaque dite « élaborĂ©e ».

Disons qu’un importateur a conclu un accord avec son fournisseur pour payer les 70% restants de la commande seulement aprĂšs avoir reçu une copie du connaissement (aussi appelĂ© lettre de transport).

GrossiÚrement, le connaissement permet de prouver que la marchandise a été envoyé et donne aussi le poids total et la description des produits.

Imaginons que le fournisseur remplace la marchandise par un quelconque matĂ©riau (disons des pierres) de mĂȘme poids que la commande originale pour respecter les donnĂ©es du connaissement.

En recevant la copie du connaissement qui semble ĂȘtre en rĂšgle, l’importateur effectue le paiement final et reçoit un container rempli de pierres.

Ce scĂ©nario assez effrayant n’est pas de la science-fiction et des tas de personnes tombent dans le piĂšge.

Heureusement me direz-vous, ce genre d’arnaque n’arrive en gĂ©nĂ©ral que sur des grosses commandes (40 000€ et plus) et peut ĂȘtre Ă©viter en payant une simple inspection prĂ©-envoi d’un montant de 250€. Facile.

 

Le fournisseur connaßt des difficultés financiÚres

 

Si vous avez été consciencieux et que vous avez fait votre virement vers une banque en Chine, si soudainement, vous ne recevez plus aucune réponse de la part de votre fournisseur malgré vos innombrables tentatives, il y a de grandes chances que vous soyez tombé non pas sur un escroc mais sur une société en difficulté financiÚre.

Pour les fournisseurs chinois, vivre des difficultés financiÚres est un trÚs gros problÚme.

Les usines chinoises ont de trĂšs gros frais gĂ©nĂ©raux et doivent payer intĂ©gralement leurs matiĂšres premiĂšres mais ne reçoivent en gĂ©nĂ©ral que 30% d’acompte de la part des acheteurs ce qui pose un gros problĂšme de trĂ©sorerie.

Le problĂšme est particuliĂšrement coriace pour les petits producteurs, ce qui aboutit gĂ©nĂ©ralement Ă  la situation oĂč le producteur vole Pierre pour payer Jean.

Quand vous payez un acompte, l’argent va financer la production de la commande du client prĂ©cĂ©dent.

Si vous ĂȘtes chanceux, quelqu’un arrivera aprĂšs vous, dĂ©posera un acompte consĂ©quent et vous pourrez obtenir votre commande.

L’absence de rĂ©ponse de la part de votre fournisseur est un bon indicateur d’une situation financiĂšre difficile.

Si vous pensez ĂȘtre dans ce cas de figure, il faut faire en sorte que votre commande soit envoyĂ©e avant que la sociĂ©tĂ© ne fasse faillite.

Pour éviter ce genre de problÚme, essayez de traiter avec de plus grosses sociétés.

Vous pouvez vous faire facilement une idĂ©e de la taille d’une entreprise en parcourant leur profil Alibaba.

Le statut Gold Supplier de plus de 5 ans, un grand nombre d’employĂ©s (surtout des commerciaux) et une apparence globale positive sont de bons indicateurs.

 

La liste des points pour Ă©viter les arnaques

 

 

Donc, désormais vous savez que les arnaques sont rarissimes et vous savez lesquelles vérifier.
Eviter une arnaque doit se joue avant de payer.

 

1- Si vous pouvez payer via Paypal, faites-le. En payant via Paypal (spĂ©cifiquement avec une carte de crĂ©dit et non pas un transfert bancaire) vous ĂȘtes en sĂ©curitĂ©. Beaucoup de fournisseurs dĂ©testent Paypal Ă  cause de la possibilitĂ© qu’on les acheteurs de faire des rĂ©clamations inutiles. D’ailleurs, si les fournisseurs acceptent le paiement via Paypal, la plupart d’entre eux vous demanderont environ 5% de frais supplĂ©mentaires.

 

2- Si vous payez via virement, soyez certains que le virement ce fera vers une société en Chine, et non pas un particulier ou une société extérieure à la Chine. De nouveau, les fournisseurs qui acceptent uniquement les virements est trÚs commun et cela ne doit en aucun cas vous inquiéter.

 

3- Assurez-vous que la sociĂ©tĂ© est un Alibaba Gold Supplier (fournisseur « d’Or »). Si les informations bancaires de la sociĂ©tĂ© sont en Chine, au nom de la sociĂ©tĂ© (et non pas d’un particulier) et qu’ils sont Gold Supplier sur Alibaba, vos chances d’ĂȘtre arnaquĂ© sont trĂšs faibles. Si les informations bancaires de la sociĂ©tĂ© sont en Chine mais qu’ils ne sont pas Gold Supplier ou qu’ils n’ont pas de page sur Alibaba, dans ce cas suivez les Ă©tapes #4 ou #5.

 

4- Avant de payer un acompte, faites un audit de l’usine via Asia Inspection (le plus performant, aux alentours de 260€), faites une vĂ©rification des antĂ©cĂ©dents de la sociĂ©tĂ© via Examine China (aux alentours de 85€) ou faites en sorte de discuter avec quelqu’un au tĂ©lĂ©phone.

 

5- Si vous n’avez pas fait d’audit de l’usine et vous avez quelques craintes concernant la sociĂ©tĂ©, faites une inspection avant livraison avant de payer l’acompte final.

 

23 astuces pour trouver des fournisseurs fiables et Ă©viter les arnaques

1- Avant de chercher, demandez les listes !

 

conseil-sourcing-chine

 

Vous voulez trouver un fournisseur de qualitĂ©, rĂ©putĂ©, sĂ©rieux et fiable ? Avant d’utiliser les astuces et les mĂ©thodes pour vĂ©rifier si une entreprise existe bien et si elle est sĂ©rieuse, pourquoi ne pas profiter des listes dĂ©jĂ  Ă©tablies recensant les fournisseurs ?

Eh oui, car ces listes existent , et il suffit de les demander.

 

Si vous souhaitez obtenir des bonnes adresses de fournisseurs, je vous invite dans un premier temps Ă  prĂ©senter votre projet et Ă  demander Ă  l’ambassade du pays concernĂ©.

 

Par exemple, pour une commande en Chine si vous ĂȘtes Ă©tablis en France, je vous invite Ă  contacter :

 

– L’ambassade de Chine en France – L’ambassade de France en Chine

 

Les ambassades sont parfois peu ractives, mais rien ne coĂ»te de demander et d’insister (au tĂ©lĂ©phone, il faut savoir ĂȘtre patient!)

Les fournisseurs ne sont pas forcĂ©ment ceux proposant les plus bas prix, mais pour dĂ©buter, c’est souvent un trĂšs bon point de dĂ©part.

 

 

2- Trouver des fournisseurs fiables et se crĂ©er une liste Ă  jour soi-mĂȘme 

 

Si vous prĂ©voyez de vous faire une bonne liste de fournisseurs, et que votre projet d’import est assez important pour vous permettre un petit investissement, je vous invite Ă  vous rendre Ă  la foire de Canton.

 

La foire de canton a lieu deux fois l’an, et c’est le rendez vous incontournable de tous les grands (et moyens, voir petits) importateurs du monde entier.

 

Les fournisseurs de toute la Chine s’y rendent pour prĂ©senter les produits qu’ils ont rĂ©alisĂ© durant les derniĂšres annĂ©es, et c’est l’endroit parfait pour vous faire une collection de cartes de visites que vous pourrez utiliser durant les prochaines annĂ©es pour toutes vos affaires.

 

Et si vous n’avez pas le budget pour payer le billet d’avion, comment faire ?  Rien ne vous empĂȘche de prendre les listings des exposants et de dĂ©couvrir leurs produits / catĂ©gories de produits sur le site de la foire!

 

Quand on sait que les exposants doivent payer pour ĂȘtre prĂ©sents Ă  la foire, le risque d’y trouver des arnaqueurs devient nettement moins.

 

Alors n’hĂ©sitez pas, pour trouver des fournisseurs fiables, fouillez un petit peu le site de la foire de Canton.

 

 

3- Je ne veux pas plus d’un intermĂ©diaire, je cherche un importateur qui achĂšte directement Ă  une usine chinoise

 

La maniĂšre la plus fiable de trouver un fournisseur de confiance, c’est de dĂ©lĂšguer cette recherche Ă  un intermĂ©diaire.

Bien Ă©videmment, l’idĂ©e n’est plus exactement la mĂȘme, mais cela vous permet de vous lancer sans prendre de risques et en Ă©vitant les arnaques.

 

Par ailleurs, ce n’est peut ĂȘtre pas trĂšs â€œĂ©thique”, mais gĂ©nĂ©ralement les importateurs intermĂ©diaires (et non pas les grossistes) laissent les coordonnĂ©es des fournisseurs sur les cartons ou les produits.

 

AprĂšs tout, l’importateur intermĂ©diaire est gagnant, car il aura fait de la marge sur une commande. Et vous vous ĂȘtes gagnant car vous avez en fait payĂ© l’audit d’un fournisseur.

 

Et au niveau Ă©thique je trouve cela plutĂŽt raisonnable, car votre but initial Ă©tait de trouver un fournisseur, et rien ne vous forçait Ă  acheter via l’importateur tiers.

 

 

4- Comment connaĂźtre les fournisseurs exportant le plus vers votre pays ?

 

Voici une astuce qui peut non seulement vous permettre de trouver des fournisseurs fiables, mais aussi vous permettre de connaĂźtre les besoins des clients dans votre pays en Ă  peine quelques minutes.

Il vous suffit simplement de dĂ©crocher votre tĂ©lĂ©phone, de prendre une voix honnĂȘte et aimable, et de tĂ©lĂ©phoner aux ports les plus importants de votre pays (Le Havre, Marseille pour la France, Anvers pour la Belgique, Amsterdam pour les Pays Bas
)

Dites que vous prĂ©parez un business ou quoi ou qu’est-ce, et restez concrĂȘt et rapide. Les ports sont en effet des zones oĂč tout va trĂšs vite, et oĂč l’on laisse peu de place aux discussions inutiles.

Si la personne ne peut vous rĂ©pondre, ne raccrochez pas, demandez plutĂŽt le numĂ©ro ou le mail d’une personne Ă  mĂȘme de vous rĂ©pondre.

 

 

5- Une autre astuce pour monter votre projet et trouver des partenaires

 

J’évoquais plus haut les ambassades, vous pouvez aussi profiter des rĂ©seaux de relations des instances de votre pays.

 

Je pense notamment au ministĂšre de l’économie, Ă  la chambre de commerce et d’industrie, Ă  l’agence pour la crĂ©ation d’entreprises etc


 

Ces instances n’ont pas forcĂ©ment des listings de fournisseurs fiables, mais sauront vous orienter pour vos partenariats Ă  l’international.

 

Au niveau des fournisseurs, le réseau de relation trÚs pointu de ces instances saura généralement vous faire avancer dans vos projets/

 

 

6- Eliminer les fournisseurs non sérieux

 

Plus qu’on ne le pense, la premiùre impression  a raison dans la plupart des cas lorsque l’on recherche un fournisseur.

 

Voici une méthode pour rechercher vos fournisseurs et éliminer tout de suite une bonne partie des arnaqueurs :

– Prennez un papier et Ă©crivez dessus ce qui serait pour vous le fournisseur idĂ©al : nombre d’employĂ©s, rĂ©fĂ©rences, certificats de qualitĂ© (tels que les ISO), production annuelle


– Faites ensuite une recherche web, mais aussi et surtout sur Alibaba, Global Sources, Hktdc.

– Comparez alors les (nombreux) fournisseurs de votre recherche Ă  votre “fournisseur idĂ©al” et triez les en trois catĂ©gories : “Pas du tout”, “Peut ĂȘtre” et “Semble bien”.

 

Basez vous vraiment sur les descriptions, mais aussi sur votre feeling. Si un fournisseur vous semble étrange, crée chez vous un doute, mettez le tout de suite dans la catégorie inférieure.

 

Ne demandez pas les prix, ne les contactez pas, et considérez vraiment uniquement les pages de présentation et les sites web (obtenir un prix bas fausserait votre objectivité).

 

Ensuite, et seulement Ă  partir de ce moment lĂ , vous pouvez demander les prix aux fournisseurs de la catĂ©gorie “semble bien”.

 

Sans vous en rendre compte, vous avez éliminé 90% des arnaqueurs.

 

 

7- Comment ĂȘtre certain que je suis en contact avec la bonne personne ?

 

Les entreprises intermĂ©diaires Ă  l’étranger  sont nombreuses. Et il est parfois difficile de les discerner des “vrais” fournisseurs.

 

Bien Ă©videmment, il y a des bons traders et des mauvais traders. Qu’ils soient bons ou mauvais, je vous les dĂ©conseille dans l’ensemble, car ils prennent une comission sur les commandes et sont donc gĂ©nĂ©ralement (mais pas toujours*) plus chers que si vous passiez votre commande en direct chez le fournisseur

 

Voici quelques astuces pour les identifier :


– Evitez les entreprises qui ne vous indiquent pas les lieux de production de votre marchandise (ils ont peur que vous passiez en direct et de perdre le business).

 

– Concentrez vous sur les fournisseurs qui ont de l’expĂ©rience dans la famille de produits que vous recherchez (ils doivent avoir des catalogues, des Ă©chantillons, des certificats de qualitĂ©).

 

– PrĂ©voyez une visite d’usine (mĂȘme si vous n’y allez pas). Ce coup de bluff permet de faire tomber la plupart des arnaqueurs et des traders (si vous n’y allez pas, il faudra missionner plus tard un agent pour le faire, c’est pas cher et ça vaut vraiment le coup).

 

– Si l’entreprise est multi produit et propose des familles de produits trop Ă©loignes les unes des autres, c’est gĂ©nĂ©ralement un trader (exemple d’entreprise qui propose de la porcelaine et des piĂšces d’ordinateurs, aux cĂŽtĂ©s de textiles
).

 

– Annoncez l’audit de l’usine par une entreprise spĂ©cialisĂ©e dans le contrĂŽle qualitĂ©, et indiquez que le lieu de production ne pourra ĂȘtre changĂ© sans votre autorisation (car il arrive parfois que l’on vous arrange une visite d’usine – cf. point ci-dessus -, et que la production n’y soit pas rĂ©alisĂ©e.

Ces deux Ă©lĂ©ments couplĂ©s (visite + audit) Ă©vitent Ă  la fois les intermĂ©diaires, mais aussi d’avoir des produits fabriquĂ©s Ă  moindre coĂ»t (et de moindre qualitĂ©) aprĂšs la validation de la commande.

 

 

8- Quelques astuces complĂ©mentaires avant de lancer l’audit :

 

Faire un audit de l’entreprise reprĂ©sente un investissement certain, et il est gĂ©nĂ©ralement fait uniquement lorsque l’on a trouvĂ© un fournisseur que l’on juge fiable.

 

Voici donc quelques astuces complĂ©mentaires que vous pouvez utiliser pour juger de la fiabilitĂ© d’un fournisseur :

 

– Demandez des rĂ©fĂ©rences. Cela ne vous coĂ»te rien de demander des rĂ©fĂ©rences. Si un fournisseur ne peut pas vous donner quelques rĂ©fĂ©rences de clients connus ou satisfaits, Ă©liminez le immdiatement.

 

– Si un fournisseur trouve un paquet d’excuses lorsque vous indiquez la possibilitĂ© de visiter l’usine, il s’agit certainement d’un tradeur ou d’un arnaqueur. Si les traders sont parfois utiles pour les petites quantitĂ©s, je vous recommande de les Ă©viter en rĂšgle gĂ©nĂ©rale.

 

– Demandez les documents de qualitĂ© (QC) du fournisseur. Si il n’a pas un bon dossier et des certificats (type ISO) pour des produits qu’il a fabriquĂ©, Ă©liminez le immĂ©diatement.

 

 

9- Ne surtout pas passer par une entreprise proposant un service gratuit de recherche de fournisseur !

 

Certaines entreprises chinoises proposent un service de recherche de fournisseurs, et curieusement, ce service est gratuit.

 

Pourquoi devriez vous les Ă©viter ?

 

C’est une question de bon sens, rien n’est gratuit dans le monde actuel. Ces entreprises vont donc gagner de l’argent en vous proposant ce service gratuit (eh oui !).

 

Ils vont donc décider pour vous quel est le fournisseur le plus adapté, mais en réalité, ils vont choisir le fournisseur qui sera le meilleur pour 
 eux !

 

Peut ĂȘtre auront ils chez ce fournisseur une relation, un ami, ou percevront-ils une commission (il y a de fortes chances que ce soit ce troisiĂšme point). Mais rien ne prouve que ce fournisseur soit le plus fiable, et celui correspondant Ă  votre recherche !

 

 

Au final, vous en aurez pour votre argent :

 

Si vous ne payez pas, alors soyez certains que l’entreprise ne ferra pas de recherche en profondeur pour vous proposer le meilleur des fournisseurs. Une simple recherche superficielle dans leur rĂ©seau de fournisseurs pot-de-vin ferra l’affaire.

 

Ne pensez pas tomber sur des personnes consciensieuses qui vont chercher Ă  comprendre vos attentes.

 

Gardez Ă  l’esprit que trouver un fournisseur de qualitĂ© est souvent le gage de votre succĂšs (ou Ă©chec) dans le mĂ©tier, et que vous ne pouvez pas vous permettre une telle erreur.

 

Et si vous tombez sur un fournisseur de qualitĂ© -ce qui est plutĂŽt rare comme vous avez certaniement compris-, il vous imputera tout de mĂȘme le prix de la commission Ă  l’entreprise de recherche, en augmentant le prix/unitĂ© du produit.

Et au final, vous payerez trùs cher votre “recherche gratuite” de fournisseur.

 

Attention, mĂȘme si vous payez une entreprise proposant un service payant pour vous accompagner dans votre recherche de fournisseurs, rien ne garanti que vous ne rencontrerez pas les problĂšmes Ă©voquĂ©s ci dessus !

 

Dans ce cas, mieux vaut investir pour bien vous former Ă  l’import, ĂȘtre accompagnĂ© par une personne de confiance ou passer par un intermĂ©diaire!

 

 

10- Fiabilité et réactivité 

 

Pour éliminer de mauvais fournisseurs dÚs les premiÚres impressions, voici une méthode trÚs simple : écrivez leur un email, présentez vous et indiquez votre projet avec le plus de détails possibles.

 

Si le fournisseur ne répond pas dans les trois jours, alors vous prenez un gros risque en travaillant avec lui, croyez en mon exprience.

 

Cela est un peu moins vrai en pĂ©riode de nouvel an chinois. Je vous dĂ©conseille donc de faire du sourcing durant la pĂ©riode du nouvel an chinois (quelques jours avant le nouvel an jusqu’à deux semaines aprĂšs le nouvel an chinois).

 

 

11- Méfiez vous des non-réponses et des silences

 

Un point culturel trĂšs important dans le business en Chine : un interlocuteur chinois ne vous dira jamais non.

 

Il ne vous dira jamais “je ne peux pas faire ça”.

 

Fournissez un cahier des charges le plus précis possible, et questionnez le fournisseur sur tous les points.

 

Si le fournisseur Ă©vite la question, ou qu’il laisse un silence, qu’il rigole au lieu de vous rĂ©pondre, ou qu’il vous dit un “oui oui” qui vous semble sonner faux , c’est que vous avez un gros problĂšme et que le fournisseur n’est peut ĂȘtre (sĂ»rement) pas celui qui devrait traĂźter votre commande.

 

Ne pensez jamais que vous “avez Ă©tĂ© assez clair”. Demandez au fournisseur de confirmer et de reformuler systmatiquement.

 

 

12- Vous voulez que le fournisseur soit de confiance? Il doit pouvoir vous faire confiance !

 

Il arrive fréquemment que les acheteurs expérimentés, et surtout non expérimentés, demandent des prix pour des grosses quantités.

 

Cependant, au moment de la commande ils en demandent 10 fois moins, et tentent de laisser le prix au plus bas !

 

MĂȘme si cette technique peut marcher au niveau du prix, elle ne fonctionne gĂ©nĂ©ralement pas au niveau de la qualitĂ©, qui sera revue Ă  la baisse lors de la production.

 

Le fournisseur est un interlocuteur humain avant tout. Si il se rend compte que vous l’avez bluffĂ© avec de faux espoirs sur toute la ligne, il saura vous le rendre Ă  sa maniĂšre :

Puisqu’il ne vous dira pas « non », « ce n’est pas possible parce qu’avec un prix identique pour une plus faible quantitĂ©, je ne fais plus de marge », il trouvera une solution alternative pour vous laisser le mĂȘme prix.

 

Et la seule possibilitĂ©, c’est de baisser la qualitĂ©

Soyez donc honnĂȘte. Si vous voulez faire une petite commande, dites le. Et si vous voulez faire une commande test avant de vous dĂ©cider pour en faire une plus grosse, dites le aussi.

Un bon partenariat relationnel vaut mieux qu’un contrat en bĂ©ton armĂ©

 

 

13- Comment trouver le fournisseur faisant la meilleure qualité au prix le plus bas du marché ?

 

Voici une question que je rencontre trop frĂ©quemment. Et ce point doit ĂȘtre traitĂ© rapidement, de façon claire et concise :

 

La qualitĂ© a un prix. Ne visez pas toujours l’affaire la moins chĂšre. Beaucoup sont obsĂ©dĂ©s par les prix, et pensent que c’est ce qui leur apportera du bon business.

 

Les choses ont changĂ©, et les clients veulent du service, ils veulent du bon produit pour leur image. Si vous ne mettez pas le prix, vous n’aurez pas du bon produit, et vous n’aurez pas la commande.

 

Vous seriez mĂȘme surpris de vous rendre compte que la commande aura Ă©tĂ© attribuĂ©e Ă  votre concurrent, qui propose un produit
 plus cher (j’en ai fait l’amĂšre exprience, alors que le client avait initiallement annoncĂ© vouloir “la meilleure qualitĂ© possible au prix le plus bas du marchĂ©â€â€Š).

 

14- Vous pensez avoir le bon fournisseur? Faites un Ă©chantillon.

 

Les Ă©chantillons sont comme les audits, ils sont souvent payants mais les tarifs sont rarement excessifs. Vous pourrez par ailleurs amortir l’investissement sur la commande finale.

 

Car les frais fixes (frais de moules par exemple) peuvent quasiment toujours ĂȘtre amortis au passage de la commande.

 

– Alors avant de passer la commande demandez dans un premier temps des Ă©chantillons de produits existants (ils vous seront gĂ©nĂ©ralement envoyĂ©s gratuitement, en vous facturant ou non les frais de port).

 

– Dans un deuxime temps, demandez un chantillon de votre produit en deux ou trois exemplaires. GĂ©nĂ©ralement, ils vous seront facturĂ©s Ă  bas prix, sauf pour les frais de moule qui sont incompressibles.

 

– Et ensuite, vous pourrez utiliser ces Ă©chantillons pour lancer la production, faire des tests de normes, Ă©chantillions de -et post- production etc. Mais cela ne rentre pas dans le cadre de ce guide, essentiellement basĂ© sur la recherche de fournisseurs fiables


 

 

15- Annoncez les modalités de paiement

 

 

Le risque zĂ©ro n’existe pas, mais vous pouvez encore le limiter d’avantage :

Ne payez jamais un fournisseur en totalitĂ© si la production n’est pas termine, vĂ©rifiĂ©e.

 

Pour trouver un fournisseur fiable, il vous faudra donc lui annoncer vos modalitĂ©s de paiement, et il les comprendra (il a l’habitude).

 

Payez 30% la commande (max 50, gĂ©nĂ©ralement nĂ©gociable) aprĂšs l’échantillonnage, et indiquez que vous payerez le reste aprĂšs l’inspection de la marchandise produite.

 

Une bonne partie des fournisseurs peu fiables laisseront tomber en voyant que vous connaissez comment les pros fonctionnent.

Seule une minoritĂ© des arnaqueurs fuira avec vos 30%, en considĂ©rant que vous n’avez pas fait faire d’échantillons, ce que -vous l’avez vu ci-avant- je ne recommande pas et que vous n’ayez pas suivi les autres conseils de ce guide.

 

 

16 – Comment un fournisseur de confiance peut devenir un mauvais fournisseur ?

et comment un autre peut devenir votre meilleur allié ?

 

Petit point important : si un jour vous rencontrez un problĂšme avec un fournisseur que vous aviez initiallement jugĂ© comme “de confiance”, Ă©liminez le immdiatement de votre liste.

 

Si il vous a fait un mauvais coup une fois, cela se reproduira tĂŽt ou tard.

 

ContrÎlez toujours vos fournisseurs, ne relùchez jamais prise, et renégociez toujours les termes de vos partenariats.

 

De la mĂȘme maniĂšre, sĂąchez chouchouter vos bons fournisseurs en vous basant sur des partenariats gagnant-gagnant. Comme vous l’avez compris, les bons fournisseurs ne sont pas faciles Ă  dĂ©nicher, prennez en soin !

 

 

17- Vous voulez trouver un bon fournisseur, mais ĂȘtes vous un bon acheteur ?

 

Cette question me paraßt essentielle à la suite du point précédent, car elle implique un problÚme interculturel au niveau internationnal.

 

Il est trĂšs frĂ©quent de voir des occidentaux commander en Asie, Afrique ou AmĂ©rique du Sud, de convenir d’un prix, de signer les papiers pour une date de livraison dĂ©finie


 

Mais entre la demande de prix, et le lancement de la commande, le prix de la matiĂšre premire fluctue, et le fournisseur indique que le prix doit ĂȘtre revu Ă  la hausse (cas le plus frĂ©quent).

 

Que se passe t’il dans ce genre de situations?

L’occidental s’indigne car le fournisseur revient sur ses mots, et puis le fournisseur s’indigne car l’acheteur ne veut plus payer. La commande tombe à l’eau.

Le fournisseur ne voit pas cette commande comme vous, il vous voit comme un partenaire pour développer son business et vendre ses produits au monde entier.

La vision occidentale du “client est roi” est ici inadaptĂ©e. Puisque le fournisseur est votre partenaire, et plutĂŽt que de perdre votre sang froid, il vaut mieux renĂ©gocier, et inviter le fournisseur Ă  absorber avec vous le coĂ»t de la hausse des matiĂšres premiĂšres (par exemple 50 / 50).

Ayez toujours cet ouverture d’esprit et cette idĂ©e de partenariat gagnant-gagnant lorsque vous recherchez un bon fournisseur, car peut ĂȘtre que vous passez Ă  cĂŽtĂ© de certains, en Ă©tant un mauvais acheteur


 

 

18- Un fournisseur fiable pour l’un n’est pas forcĂ©ment fiable pour l’autre

 

Il existe un petit problĂšme avec les listings que l’on peut obtenir par le biais des ambassades notamment, c’est que les fournisseurs proposĂ©s ne vont peut ĂȘtre pas aussi bien traiter votre commande que vous soyez un individuel, une PME ou un gĂ©ant tel que Carrefour ou Wallmart


 

Voici quelques conseils supplémentaires :
– Si vous avez une petite structure, vous aurez du mal à attirer l’attention des gros fournisseurs.

 

Choissisez un fournisseur Ă  votre taille !

– Communiquez rĂ©guliĂšrement avec vos fournisseurs, et suivez de prĂšs vos projets. Si vous ne demandez pas de nouvelles de vos commandes, vous n’en recevrez pas. Et lorsque je dis “rĂ©guliĂšrement”, cela veut aussi dire que vous devez ĂȘtre en contact avec votre fournisseur quand vous prĂ©parez de nouveaux projets. Mais aussi et surtout : quand tout va bien ! Le concept du « client chiant » et « jamais content » plutĂŽt efficace en occident ne l’est pas au niveau internationnal.

 

Ne jugez pas un fournisseur sur son niveau de langue

 

J’ai parlĂ© avant cela des traders, et bien sĂąchez que les traders sont ceux qui ont gĂ©nĂ©ralement le meilleur niveau d’anglais (voir de français).

 

Le niveau de langue du fournisseur n’est gĂ©nĂ©ralement pas reprĂ©sentatif de la qualitĂ© de ses produits ou de son service.

 

Un fournisseur aura généralement un niveau permettant de se faire comprendre, mais insuffisant pour la compréhension efficace du cahier des charges.

 

Si vous jugez un fournisseur comme “de confiance”, faites ensuite appel Ă  un interprĂȘte ou Ă  un employĂ© parlant chinois pour confirmer la bonne comprĂ©hension du cahier des charges (ou formez vous au chinois, c’est une langue passionnante !).

 

 

19 – RĂ©duisez les risques en ne contactant que des fournisseurs ayant dĂ©jĂ  Ă©tĂ© auditĂ©s

 

china-qualité-controle

 

Sur les sites tels que Alibaba, Global Sources et HKTDC, des services ont Ă©tĂ© mis en place tels que la vĂ©rification des documents d’entreprise et audits.

 

Ces audits sont réalisés par des entreprises tiers et apportent généralement des points de confiance supplémentaires.

 

De la mĂȘme maniĂšre, les “top suppliers” ou autres “gold suppliers” peuvent ĂȘtre aussi mis en valeur si il le sont depuis plus de deux ans. Cela ne garanti pas le sĂ©rieux d’une entreprise, mais son antĂ©rioritĂ©, ce qui est une preuve de sĂ©rieux :

 

Si un fournisseur paie le statut de “top supplier” depuis plus de deux ans sans ĂȘtre supprimĂ© par les sites prĂ©citĂ©s (lesdits sites chassent aussi les arnaqueurs), on peut alors leur accorder un peu plus de confiance.

 

Si une entreprise vous semble sĂ©rieuse mais n’a pas Ă©tĂ© auditĂ©e, faites vous mĂȘme l’audit. Le coĂ»t de 200 Ă  400 dollars US est infime par rapport Ă  un dĂ©pot de 30% du montant de la commande perdu dans la nature.

 

 

20 -Vous savez que vous ĂȘtes face Ă  un arnaqueur si :

 

  • Si le fournisseur vous demande de payer par Western Union ou autre systme de mandat cash, fuyez.

 

Ne soyez pas crĂ©dules, Western Union n’est pas un service de paiement pour les professionnels, et vous devez sentir l’arnaque Ă  plein nez.

 

Les modes de paiement les plus fréquents sont le virement bancaire (T/T) et la lettre de crédit documentaire (de moins en moins utilisée, et souvent refusée par les fournisseurs suite à de nombreuses arnaques
 des acheteurs!).

 

De nos jours, les virements internationnaux sont reçus entre 2 et 5 jours, on est loin des 10 Ă  15 jours d’il y Ă  quelques annes. PrĂ©fĂ©rez ce mode de paiement.

 

Paypal est aussi à éviter, en rÚgle générale. Je reviendrai sur le systme de paiement sécurisé ESCROW un peu plus loin.

 

 

21 – Rejoignez les meilleurs sourceurs !

 

AprĂšs une vingtaine de conseils, vous pensez ĂȘtre imbattable en recherche de fournisseurs? Vous ne le serez jamais! MĂȘme les meilleur se font avoir, mais
 moins souvent !

Voici quelques conseils supplémentaires pour rejoindre les top-sourceurs :

 

– Lisez, lisez beaucoup de livres sur le sujet, en version papier ou numĂ©rique.

 

– Fouillez le web. Une partie de ces conseils en sont issus, google est votre ami

 

– Formez vous sur le sujet. J’ai suivi moi mĂȘme quelques formations, pas beaucoup, mais ça m’a beaucoup aidĂ©.

 

– Discutez avec des personnes ayant de l’exprience sur le sujet (selon moi l’une des meilleurs mĂ©thodes pour acquĂ©rir de nouvelles connaissances).

 

– Formez vous sur les produits que vous importez. Si vous ne connaissez pas votre produit, vous ne saurez pas juger de sa qualitĂ© et de sa conformitĂ©.

N’importez pas trop de produits diffrents, pour vous laisser le temps de vous former sur chacun d’entre eux.

Vous former sur le produit implique de découvrir le marché, les tendances, les matiÚres, mais aussi le vocabulaire (jargon technique) pour ne pas passer pour un amateur.

-> Tout cela demande un investissement en temps certain.

 

 

22- Identifier un faux fournisseur en six Ă©tapes :

 

Vous avez trouvĂ© un fournisseur sur un annuaire rĂ©putĂ©, mais vous n’ĂȘtes pas Ă  l’abri d’une arnaque.

Sur ces sites, il y a tout de mĂȘme quelques milliers d’arnaques tous les ans. Alors voici quelques tapes pour identifier les arnaqueurs :

 

1- Faites une recherche google avec le nom de la socitĂ© et le mot “arnaque” ou “scam” (en anglais). Si vous avez un rĂ©sultat, vĂ©rifiez le. Un article citant une arnaque est suffisant pour Ă©vincer le fournisseur.

 

2- Allez sur le site http://www.fraudwatchers.org ou vĂ©rifiez les listes noires telles que celle d’Alibaba mise Ă  jour par les membres : Les arnaqueurs les plus frĂ©quents y sont recensĂ©s.

 

3- VĂ©rifiez l’adresse du fournisseur (pages blanches, pages jaunes, google maps). Google street view permet aussi de voir l’entreprise, notamment pour celles basĂ©es Ă  Hong Kong.

 

4- Demandez leur de vous tĂ©lĂ©phoner, et tĂ©lĂ©phonez leur (beaucoup d’arnaqueurs calent Ă  cette Ă©tape).

Vous pouvez aussi localiser une personne par son numéro de téléphone mobile, pour les fournisseurs chinois, avec le site http://www.showji.com/search.htm?m= . Les téléphones en Chine fonctionnent par villes puis par région.

 

Il est impossible qu’un fournisseur Ă©tablit Ă  Canton ait un tĂ©lĂ©phone mobile Ă  Chengdu. Cela lui couterait trop cher (gĂ©nĂ©ralement en Chine on utilise des tĂ©lĂ©phones multi-cartes SIM si l’on est sur plusieurs rĂ©gions ou villes).

Le site est en chinois, mais google translate vous permettra de traduire la page.

 

5- Regardez leur adresse email, et vĂ©rifiez leur adresse IP avec un service tel que http://whatismyipaddress.com (vous trouverez l’IP dans les dĂ©tails de l’email). Si l’email du fournisseur chinois a Ă©tĂ© envoyĂ© de cĂŽte d’ivoire ou celui du fournisseur Allemand de Chine, c’est qu’il y a un problĂšme.

 

Le fait d’avoir une adresse gmail, hotmail, ou autre service gratuit n’est par contre pas une preuve d’arnaque, beaucoup d’entreprises des plus sĂ©rieuses utilisent ces services d’emails gratuits.

 

– Si le fournisseur a un site internet, passez le Ă  la moulinette : www.whois.org. Si l’entreprise allemande a son site hĂ©bergĂ© en Chine au nom d’un particulier, vous avez de quoi avoir peur.

 

– Faites confiance Ă  votre instinct. Si une proposition est trop belle pour ĂȘtre vraie, c’est qu’elle est gĂ©nĂ©ralement fausse


 

 

23 – Mon secret pour trouver de nouveaux fournisseurs de confiance et renouveler mes listings

 

Maintenant que vous avez tous ces conseils, voici l’un des secrets de ma formation à l’import pour trouver des nouveaux fournisseurs :

 

Votre base de donnĂ©es fournisseur doit en effet rĂ©guliĂšrement ĂȘtre mise Ă  jour pour que vous puissiez rester concurrentiel.

 

Pour cela, j’utilise les “appels d’offres” sur le site Alibaba.com
C’est d’ailleurs grñce aux “buying leads” sur Alibaba que j’ai pu faire ma plus grosse commande (unmillion de piùces).

 

Il vous suffit de vous rendre sur http://us.my.alibaba.com/rfq/request/post_buy_request.htm et de poster votre description produit et quantité.

 

Mixé aux conseils évoqués dans les derniÚres pages, vous trouverez de trÚs bons fournisseurs, et de trÚs bons prix, soyez en certains.

 

En plus : Le (seul) mode de paiement auquel vous pouvez faire confiance Ă  100%

Sur Alibaba vous pouvez choisir le mode de paiement ESCROW. J’utilise ce dernier pour les petites commandes (Ă©chantillons, loisirs
).

 

Non seulement avec le mode de paiement ESCROW le fournisseur ne voit pas votre numĂ©ro de carte bancaire, mais en plus le paiement n’est validĂ© que lorsque vous avez reçu la commande.

 

Il est aussi possible d’utilise ESCROW pour les plus grosses commandes, par bateau, et vous serez prĂ©levĂ© uniquement lorsque la marchandise quitte le port (lorsque vous ĂȘtes officiellement propritaire de la marchandise, envoi en FOB).

 

Pour en savoir plus le fonctionnement d’un paiement ESCROW :

http://www.alibaba.com/help/safety_security/products/escrow/how.html

 

Attention : ESCROW n’accepte que les paiements par carte bancaire.

 

Que faire si vous pensez avoir été arnaqué ?

 

 

Voici les étapes à suivre :

Si c’est un problĂšme liĂ© au produit ou Ă  la commande (ex : produit de mauvaise qualitĂ©, retard de livraison
) vous devrez rĂ©gler cela directement avec le fournisseur.

Si vous vous trompez et envoyez de l’argent en dehors de la Chine ou via Western Union, nous sommes dĂ©solĂ©s de vous annoncer cela mais votre argent Ă  probablement disparu.

Vous pouvez mettre une alerte sur le site SupplierBlacklist.com pour aider les autres Ă  Ă©viter ce type de problĂšmes. Mais votre argent ne reviendra probablement jamais, et la police ainsi que votre consulat ne seront pas d’une grande utilitĂ©.

 

Vous avez envoyé votre argent à une société Chinoise et vous avez été brutalement arnaqué ?

 

Est-ce que le fournisseur ne vous a absolument pas envoyé les produits commandés ou vous a envoyé une cargaison de cailloux ?

Dans ce cas cela vaut le coup d’aller voir un avocat comme ceux d’Asia Bridge Law. La menace d’une action lĂ©gale (et potentiellement de prison ferme) peut ĂȘtre trĂšs efficace en Chine quand vous savez qui vous arnaquĂ©.

Le recouvrement des dettes, sur lequel la plupart des cabinets d’avocats peuvent vous aider, peut ĂȘtre beaucoup plus efficace en Chine que dans les pays Occidentaux.

 

Votre fournisseur a des soucis financiers ou va déposer le bilan ?


La clĂ© est de s’assurer que le fournisseur vous envoi vos produits avant de dĂ©poser le bilan, n’hĂ©sitez pas Ă  « harceler » votre fournisseur voire mĂȘme d’envoyer quelqu’un dans leur usine pour ĂȘtre sĂ»r de recevoir la commande.

 

Comment éviter les produits « bidons » et invendables sur Alibaba

 

Dans plusieurs articles, nous nous sommes attachĂ©s Ă  vous montrer comment Ă©viter les arnaques dont vous pouvez ĂȘtre victime lorsque vous importez depuis la Chine.

Néanmoins, et on ne vous le répÚtera jamais assez, il est trÚs rare de se faire escroquer en important depuis la Chine.

MĂȘme s’il est rare de tomber sur des escrocs, les produits de trĂšs mauvaise qualité sont quant Ă  eux lĂ©gions en Chine.

Si vous ĂȘtes vendeur Amazon, tous vos efforts pour obtenir de bons retours produits grĂące Ă  des procĂ©dĂ©s comme des rĂ©pondeurs de mail automatisĂ©s ou des notices d’utilisation seront vains si vous vendez des produits « bidons »,c’est-Ă -dire de TRÈS mauvaise qualitĂ©.

Dans cet article, je vous expliquerai comment Ă©viter ces produits risquĂ©s et sans intĂ©rĂȘt et, si jamais vous avez le malheur de tomber dessus, comment rĂ©agir efficacement.

 

Les erreurs les plus fréquentes

 

 

La premiÚre chose à faire est de se familiariser avec les erreurs les plus courantes que font la plupart des importateurs de Chine. Il en existe deux grandes catégories.

 

Les erreurs délibérées

 

J’ignore si vous vous souvenez du scandale au lait frelaté qui avait Ă©clatĂ© en Chine en 2008 lorsqu’un fournisseur chinois avait Ă©tĂ© reconnu coupable d’avoir introduit de la mĂ©lamine, un composĂ© hautement nocif, dans sa production de lait pour bĂ©bĂ©.

Cette manƓuvre totalement illĂ©gale et irresponsable avait entraĂźnĂ© l’hospitalisation de plus de 50 000 nourrissons.

Le fournisseur chinois avait-il prĂ©vu que cette histoire se terminerait ainsi, causant l’intoxication de dizaines de milliers d’enfants ?

SĂ»rement, mais ce qui le prĂ©occupait davantage, c’était de savoir qu’il allait rĂ©aliser des économies monstrueuses et se crĂ©er un avantage concurrentiel dĂ©cisif.

Au prix de milliers de vies 
 C’est, relativement, le mĂȘme problĂšme que peuvent rencontrer les importateurs de Chine ; les fournisseurs utilisent des mĂ©thodes de rĂ©duction des coĂ»ts au dĂ©triment de la qualitĂ© en espĂ©rant que l’acheteur ne s’en apercevra pas.

Ce procĂ©dĂ© s’inscrit Ă  long terme et se nomme « dĂ©gradation de qualité ».

Il est parfois difficile de remarquer que la qualité se dégrade au fur et à mesure.

Vous ne pouvez jamais ĂȘtre persuadĂ© que la rĂ©duction des coĂ»ts engagĂ©e par votre fournisseur aboutira Ă  un produit totalement dĂ©fectueux. 

Dans tous les cas, il est impĂ©ratif de mettre en place des mesures pour empĂȘcher la dĂ©gradation de la qualitĂ© et surtout de prĂ©venir tous les dĂ©gĂąts que pourraient causer votre produit aux consommateurs.

 

Les erreurs de négligence

 

L’autre type d’erreur Ă  Ă©viter sont celles que mĂȘme votre fournisseur n’est pas conscient de faire.

Par exemple, vous achetez 100 paires de chaussures et vous recevez 50 boßtes avec une chaussure droite et 50 autres boßtes avec une chaussure gauche. Vous pensez que votre fournisseur tire avantage à agir ainsi ? Absolument pas.

C’est juste une erreur par pure nĂ©gligence, celle qui rĂ©sulte d’un Ă©tourdissement, de la part de vous, qui n’avez peut-ĂȘtre pas communiquer clairement, ou de votre fournisseur qui a agi de façon confuse.

 

Comment Ă©viter toutes ces erreurs ?

 

Pour la majoritĂ© des importateurs, veiller au respect des exigences qualitĂ© dĂ©marre Ă  la seconde oĂč ils ont passĂ© commande.

Ayez une idée claire de la valeur de votre produit

 

Vous savez probablement dĂ©jĂ  qu’un bon importateur demande trois ou quatre devis diffĂ©rents pour obtenir le vĂ©ritable prix de marchĂ© du produit.

L’industrie chinoise est ultra-concurrentielle et deux produits identiques seront vendus Ă  des prix similaires avec une variation de 5-10%. S’il y a une diffĂ©rence de plus de 10% entre deux cotations, c’est sĂ»rement que les produits ne sont pas identiques.

 

Imaginez que vous receviez 3 devis diffĂ©rents pour un mĂȘme cadenas :

  • 1erdevis : 12€
  • 2edevis : 12,25€
  • 3edevis : 9,5€

 

En ce qui concerne le troisiĂšme devis, il y surement quelque chose de diffĂ©rent dans la composition du produit ou dans la façon d’établir la cotation.

Soit le produit est composé de différents matériaux, soit le design est particulier, les conditions de transport différentes ou bien une quantité minimale à commander différente aussi 


Peu importe la raison de la variation de prix, vous n’avez pas dĂ©nichĂ© le meilleur fournisseur de toute la Chine par hasard.

Envoyez un ordre d’achat

 

emballer son produit

 

Quand vous passez commande à votre fournisseur, lui envoyez-vous simplement un e-mail ?

 

N’ayez pas honte, la plupart des gens le font, mais vous ne devriez pas les imiter.

Vous devez envoyer un ordre d’achat en bonne et due forme. Il existe des millions de modĂšles d’ordre d’achat tĂ©lĂ©chargeable sur internet.

Ces modĂšles incluent des Ă©lĂ©ments spĂ©cifiques au marchĂ© chinois, ce qui permet d’accĂ©lĂ©rer le processus de commande et d’éviter les erreurs.

Quand vous envoyez un simple mail pour passer commande, cela montre Ă  votre fournisseur que vous n’ĂȘtes pas assez impliqué pour envoyer un vĂ©ritable document professionnel, quelles sont les probabilitĂ©s pour que vous fassiez un contrĂŽle qualitĂ© par la suite ?

 

Envoyez un document « caractéristiques produit »

C’est sĂ»rement l’une des choses les plus importantes Ă  faire pour votre produit : joindre Ă  votre ordre d’achat un document faisant Ă©tat de toutes les caractĂ©ristiques produit que vous souhaitez.

Ça a l’air compliquĂ© mais n’ayez pas peur ! C’est en rĂ©alitĂ© trĂšs simple.

Une fiche « caractéristiques produit » est un document qui décrit clairement ce à quoi un produit « non-bidon » ressemble.

Ce document agit comme une assurance qualité auprÚs de votre fournisseur et comme feuille de route pour le contrÎleur qualité indépendant.

Grùce à ce document, impossible pour le fournisseur de se dédouaner en cas de litige sur la qualité du produit.

Je vais vous donner un exemple concret.

Je suis sur le point d’importer des parapluies.

Je n’ai jamais importĂ© ce produit auparavant donc je ne sais pas sur quels points le fournisseur peut tenter de faire des Ă©conomies i.e. rogner sur la qualitĂ© ou bien faire des erreurs par nĂ©gligence.

J’ai en revanche fait plusieurs requĂȘtes concernant l’étiquetage et l’emballage. Pour Ă©viter toute mĂ©saventure, je vais regrouper toutes ces exigences dans un seul et mĂȘme document, et non Ă  travers une discussion Skype oĂč l’on risque de passer Ă  cĂŽtĂ© de la moitiĂ© des informations.

 

Ce document contient des informations telles que :

  • La localisation et la taille du logo sur le parapluie
  • La couleur de l’emballage
  • Les caractĂ©ristiques du code-barres et de l’étiquette Ă  imprimer sur la boĂźte
  • La notice d’utilisation et les instructions qui accompagneront le produit
  • La couleur du parapluie
  • Le matĂ©riau utilisĂ© (polyester)
  • Le diamĂštre et le composant du manche

 

Tout cela peut sembler Ă©lĂ©mentaire mais c’est absolument primordial.

Si vous ne spĂ©cifiez pas clairement vos exigences produit comme listĂ© ci-dessus, votre fournisseur risque de faire n’importe quoi ou d’oublier de nombreuses choses.

Si vous avez demandĂ© un Ă©chantillon Ă  votre fournisseur, dĂ©crivez l’échantillon dans un document d’une Ă  deux pages. Ne soyez pas non plus trop technique, dire « rouge » au lieu d’une couleur Pantone prĂ©cise n’est pas un affront.

RĂ©aliser une inspection via un tiers

 

Vous avez besoin de faire des inspections via un tiers de maniĂšre ponctuelle. IdĂ©alement il faudrait le faire Ă  chaque commande, mais pour la plupart des « petits » vendeur d’Amazon qui importe peu, c’est irrĂ©alisable.

 

Mettre en place ce type d’inspection peut ĂȘtre peu coĂ»teux si vous passer par des sociĂ©tĂ©s comme Asia Inspection (environ 260€).

 

En réalisant cette inspection, vous pouvez à la fois vérifier si le produit correspond bien aux critÚres listés par votre fiche de caractéristique produit ainsi que tenir votre fournisseur alerté.

 

Vérifier vos produits et corriger votre fiche de caractéristiques produit

 

liste produit amazon

 

Lorsque vous recevrez votre premiÚre commande, vérifier chaque produit soigneusement. Partez à la recherche de chaque modification nécessaire pour la prochaine commande et enregistrez-les dans votre fiche de caractéristique produit.

 

Lorsque vous commencerez à vendre des produits, vous aurez des retours clients.

Par exemple, j’ai rencontrĂ© des clients qui se plaignaient qu’un matĂ©riel de montage pour l’un de nos produits rouillait trĂšs facilement.

Ce n’est pas le problĂšme le plus grave, cela concerne plus un souci d’esthĂ©tique mais pour les futures commandes j’ai modifiĂ© les Ă©quipements utilisĂ©s pour des Ă©quipements en acier inoxydable.

Et j’ai, bien Ă©videmment, enregistrĂ© cette modification dans ma fiche de caractĂ©ristique produit pour que mon fournisseur (ainsi que moi-mĂȘme) n’oublions pas cette modification.

Que faire lorsque vous recevez un produit « bidon »

 

PremiĂšrement, prendre en compte qu’aucune livraison ne sera sans dĂ©fauts. Il existe en rĂ©alitĂ© des normes de qualitĂ©s et de sĂ©curitĂ©s, et le consensus acceptĂ© est, que dans une commande de produit il doit y avoir :

 

  • 0% de dĂ©fauts qui pourraient mettre en danger quelqu’un (ex : des freins de vĂ©los dĂ©fectueux)
  • 5% de dĂ©fauts majeurs qui pourraient rĂ©sulter dans un refus du client vis Ă  vis du produit
  • 0% de dĂ©fauts mineurs que seul un Ɠil expert pourrait repĂ©rer mais qu’un client « lambda » ne remarquerai pas (ex : une selle de vĂ©lo rayĂ©e)

 

Ce consensus commun explique que si vous recevez 2.5% (ou moins) de défauts majeur dans votre commande, le fournisseur ne vous compensera pas.

Si vous vous plaignez d’1 seul produit dĂ©fectueux sur 10 000 produits commandĂ©s, c’est le meilleur moyen de vous mettre en froid avec votre fournisseur.

Pour ma part, si je reçois une commande avec plus de 2.5% de dĂ©fauts majeurs, j’en informe directement mon fournisseur pour demander un remplacement sur la prochaine commande (Les fournisseurs aiment ce genre de marchĂ©s, car cela leur assure une prochaine commande).

Essayer de recevoir un remboursement d’un fournisseur est aussi difficile que de voir le monstre du Loch Ness cela ne vaut donc pas le coup.

 

Cet article vous a plu ? N’hĂ©sitez pas Ă  laisser un commentaire !

Share:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn

1 thought on “🏅 Éviter les arnaques sur Alibaba – Guide complet [2021]”

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Jean Perri Sino

Un mot de Jean Perri

J'ai tellement acheté et transporté de produits depuis la Chine vers l'Europe pour des importateurs, que j'ai envie de partager mon savoir-faire avec vous. J'ai vu de belles réussites et j'ai aussi vu de terribles échecs. Certains sont devenus millionnaires, d'autres sont devenus depressifs... J'ai décidé de tout révéler et de vous donner tout les outils & la méthodologie qui vont vous faire passer d'importateur novice à expert de l'import-export. La réussite en E-commerce ne se joue pas sur les plateformes de ventes. La réussite se joue au début de votre projet, c'est à dire dans la phase de SOURCING et dans votre LOGISTIQUE.

LOGO-LIMITLESS-SOURCING

Découvrez la méthode pas à pas pour réussir à importer des produits chinois sans risques et au meilleur prix.

Vidéos