man 1459246 640 1 1

Éviter les arnaques sur Alibaba – Guide complet [2022]

En commandant des produits en ligne vous êtes automatiquement exposé à des risques qui n’existent pas si vous aller faire vos achats dans un magasin près de chez vous.

C’est pourquoi nous vous guidons dans cet article afin d’éviter les arnaques sur Alibaba.

On vous apprends à anticiper les escroqueries, on vous donne des astuces et on vous dit comment éviter les produits invendables.

Anticiper les escroqueries sur Alibaba

 

Les arnaques sont rarissimes en Chine

Les escroqueries pures et simples sont incroyablement rares en Chine.

Les raisons pour expliquer ce phénomène sont multiples et diverses, et sujet à débat.

Cela vient peut-être du système de valeur millénaire hérité du Confucianisme ou bien du taux de criminalité global très faible.

Cependant, l’une des principales raisons réside dans le fait qu’il est très difficile de lancer son entreprise en Chine et que le système juridique est particulièrement puissant.

La Chine est classée comme le 127pays où il est le plus difficile de créer son entreprise mais elle est classée 5pays où l’exécution et le respect des contrats est le plus efficace.

Quelqu’un qui a traversé les turbulences de la création d’une entreprise en Chine ne va pas se risquer à voler quelques milliers d’euros au premier acheteur sur Alibaba.

Ajoutez à cela le fait que la justice et les autorités sont très vigilantes et peu conciliantes avec les fraudeurs (99,9% des jugements en Chine aboutissent à la culpabilité de l’accusé).

La probabilité de payer son fournisseur chinois et de ne rien recevoir en retour est infime.

Par contre, recevoir des produits défectueux, voire même « bidons », cela arrive tout le temps.

⚠️  Info SINO : Vous souhaitez avoir davantage d’informations sur les produits susceptibles de poser problèmes, checker directement notre article dédié: Comment éviter les produits « bidons »  ⚠️

 

 

Produits « bidons » ou problèmes de commande ? Ceci n’est pas une arnaque. Cela s’appelle faire du business en Chine.

 

Recherche fournisseur chinois

Recevoir des produits inintéressants ou rencontrer divers problèmes lors de la commande ne sont pas véritablement des arnaques.

Envoyer des produits de mauvaise qualité n’est pas un crime, et personne ne risque d’aller en prison pour cela en Chine (vous imaginez qu’il n’y a pas assez de place pour accueillir tout le monde).

 

Un problème de commande ou de qualité du produit ressemble à cela :

  • Échantillon de référence : La production ne respecte pas la qualité du prototype de référence.
  • Matériaux de substitution : Utilisation de matériaux de qualité inférieure.
  • Non-respect des délais : 120 jours au lieu de 30 jours de production.
  • Dégradation de la qualité : la qualité des produits se détériorent au fur et à mesure.La majorité du temps, c’est par la faute de l’importateur que ces problèmes arrivent. Je vais vous expliquer comment éviter les faux-pas et importer de Chine sans encombre.

 

La plupart des arnaques arrivent lorsqu’on envoie de l’argent à des sociétés non-chinoises

Pour les raisons mentionnées auparavant, un fournisseur chinois ne risque pas de vous voler de l’argent impunément.

Si vous transférez de l’argent vers un fournisseur chinois via votre banque, ou mieux, que vous payez par Paypal, vous êtes quasiment-certains de recevoir vos produits.

Là où les gens rencontrent des difficultés, c’est quand ils transfèrent de l’argent à une entreprise non-chinoise (souvent à Hong Kong) ou qu’ils envoient de l’argent par Western Union.

Pourquoi quelqu’un paierait-il un soi-disant « fournisseur chinois » en envoyant l’argent dans un autre pays que la Chine ou en utilisant Western Union ? Il existe plusieurs réponses à cette question.

Le premier élément serait la cupidité et cela arrive souvent lorsque l’importateur débutant essaie d’importer de la contrefaçon.

Même Alibaba met en garde contre la recherche et l’achat de marques déposées.

Il n’existe aucun principe qui puisse justifier de faire un virement bancaire vers une banque située hors de la Chine continentale.

Il existe quelques exceptions, notamment des virements vers Hong Kong mais cela reste marginal et nous vous déconseillons de le faire, à moins que vous ne suiviez les principes de précautions que nous vous détaillerons plus loin dans cet article.

Il existe de nos jours de nombreuses fraudes en ligne dont le dénouement se résume à un virement bancaire vers une banque Hongkongaise, en raison du laxisme de la réglementation bancaire dans la province autonome.

⚠️ Conseil SINO : N’envoyez pas d’argent vers des banques en dehors de la Chine métropolitaine.  ⚠️

 

 

Le piratage de la messagerie du fournisseur est un (gros) problème actuellement

 

Arnaque

La grande majorité des arnaques en Chine provient du piratage des comptes e-mail des fournisseurs.

Un fournisseur se fait pirater sa messagerie puis le pirate en profite pour envoyer un mail à tous les clients ayant pour objet « Mise à jour des données bancaires » et, comme par hasard, ces nouvelles coordonnées bancaires font état d’un nom d’entreprise complètement différent dans un pays étranger.

Comment peut-on tomber dans le panneau me direz-vous ?

Les hackers font énormément d’efforts pour reconstituer à la perfection les documents originaux (factures, Bons de livraison …) voire même imiter la voix du fournisseur au téléphone.

Conseil SINO

Si vous recevez une mise à jour des informations bancaires de votre fournisseur, soyez extrêmement vigilants.

Vous devez entrer en contact direct avec votre fournisseur via une autre plateforme de communication (Téléphone, WeChat, Skype, WhatsApp…) et confirmez cette mise à jour.

Toutefois, restez aux aguets puisque ces plateformes sont susceptibles d’avoir été piratés également.

Il peut être efficace de vérifier l’identité de votre interlocuteur en lui posant une question à laquelle seul votre fournisseur légitime peut répondre.

Exemple : Vous souvenez-vous du nom de l’hôtel où nous nous sommes rencontrés l’année dernière à Guangzhou ?

 

 

Les véritables (et dangereuses) escroqueries de haut-vol en Chine – Container rempli de cailloux et marchandise non-envoyée

Vous vous doutez bien que la Chine n’est pas le monde des Bisounours et qu’il existe forcément des gens malintentionnés prêt à escroquer le premier venu.

La plupart des arnaques parient sur le comportement extrêmement naïf et/ou radin de l’importateur, mais certaines sont montées par de véritables professionnels et sont donc beaucoup plus complexes à éviter.

Voici un exemple d’arnaque dite « élaborée ».

Disons qu’un importateur a conclu un accord avec son fournisseur pour payer les 70% restants de la commande seulement après avoir reçu une copie du connaissement (aussi appelé lettre de transport).

Grossièrement, le connaissement permet de prouver que la marchandise a été envoyé et donne aussi le poids total et la description des produits.

Imaginons que le fournisseur remplace la marchandise par un quelconque matériau (disons des pierres) de même poids que la commande originale pour respecter les données du connaissement.

En recevant la copie du connaissement qui semble être en règle, l’importateur effectue le paiement final et reçoit un container rempli de pierres.

Ce scénario assez effrayant n’est pas de la science-fiction et des tas de personnes tombent dans le piège.

Heureusement me direz-vous, ce genre d’arnaque n’arrive en général que sur des grosses commandes (40 000€ et plus) et peut être éviter en payant une simple inspection pré-envoi d’un montant de 250€. Facile.

 

 

Le fournisseur connaît des difficultés financières

Si vous avez été consciencieux et que vous avez fait votre virement vers une banque en Chine, si soudainement, vous ne recevez plus aucune réponse de la part de votre fournisseur malgré vos innombrables tentatives, il y a de grandes chances que vous soyez tombé non pas sur un escroc mais sur une société en difficulté financière.

Pour les fournisseurs chinois, vivre des difficultés financières est un très gros problème.

Les usines chinoises ont de très gros frais généraux et doivent payer intégralement leurs matières premières mais ne reçoivent en général que 30% d’acompte de la part des acheteurs ce qui pose un gros problème de trésorerie.

Le problème est particulièrement coriace pour les petits producteurs, ce qui aboutit généralement à la situation où le producteur vole Pierre pour payer Jean.

Quand vous payez un acompte, l’argent va financer la production de la commande du client précédent.

Si vous êtes chanceux, quelqu’un arrivera après vous, déposera un acompte conséquent et vous pourrez obtenir votre commande.

L’absence de réponse de la part de votre fournisseur est un bon indicateur d’une situation financière difficile.

Si vous pensez être dans ce cas de figure, il faut faire en sorte que votre commande soit envoyée avant que la société ne fasse faillite.

Conseil SINO : La stratégie du plaignant forcené est ici la meilleure. Soyez persévérant et ne lésinez pas sur les coups de fils et les e-mails. Envoyez quelqu’un directement sur place est la meilleure option. Pensez donc aux sociétés d’inspections en Chine.

Pour éviter ce genre de problème, essayez de traiter avec de plus grosses sociétés.

Vous pouvez vous faire facilement une idée de la taille d’une entreprise en parcourant leur profil Alibaba.

Le statut Gold Supplier de plus de 5 ans, un grand nombre d’employés (surtout des commerciaux) et une apparence globale positive sont de bons indicateurs.

 

 

La liste des points pour éviter les arnaques

 

icone checklist

Donc, désormais vous savez que les arnaques sont rarissimes et vous savez lesquelles vérifier.
Eviter une arnaque doit se joue avant de payer.

 

1- Si vous pouvez payer via Paypal, faites-le.

En payant via Paypal (spécifiquement avec une carte de crédit et non pas un transfert bancaire) vous êtes en sécurité.

Beaucoup de fournisseurs détestent Paypal à cause de la possibilité qu’on les acheteurs de faire des réclamations inutiles.

D’ailleurs, si les fournisseurs acceptent le paiement via Paypal, la plupart d’entre eux vous demanderont environ 5% de frais supplémentaires.

 

2- Si vous payez via virement, soyez certains que le virement ce fera vers une société en Chine, et non pas un particulier ou une société extérieure à la Chine.

De nouveau, les fournisseurs qui acceptent uniquement les virements est très commun et cela ne doit en aucun cas vous inquiéter.

 

3- Assurez-vous que la société est un Alibaba Gold Supplier (fournisseur « d’Or »).

Si les informations bancaires de la société sont en Chine, au nom de la société (et non pas d’un particulier) et qu’ils sont Gold Supplier sur Alibaba, vos chances d’être arnaqué sont très faibles.

Si les informations bancaires de la société sont en Chine mais qu’ils ne sont pas Gold Supplier ou qu’ils n’ont pas de page sur Alibaba, dans ce cas suivez les étapes #4 ou #5.

 

4- Avant de payer un acompte, faites un audit de l’usine via Asia Inspection (le plus performant, aux alentours de 260€), faites une vérification des antécédents de la société via Examine China (aux alentours de 85€) ou faites en sorte de discuter avec quelqu’un au téléphone.

 

5- Si vous n’avez pas fait d’audit de l’usine et vous avez quelques craintes concernant la société, faites une inspection avant livraison avant de payer l’acompte final.

 

Importer de Chine, régulation, Contrôle qualité …

tout sur le sourcing en chine

Devenez incollable sur les thématiques de l’import-export avec la Chine et doper la croissance de votre entreprise grâce à notre Bible du sourcing.

Découvrez nos conseils pour tirer votre épingle du jeu et devancer la concurrence en optimisant votre business de A à Z : du sourcing jusqu’à la livraison finale, en passant par le fret et la réglementation.

Vous souhaitez avoir davantage d’informations sur cette formation ? Jetez un oeil directement sur notre page dédié : La bible du sourcing

 

23 astuces pour trouver des fournisseurs fiables et éviter les arnaques

 

Comment est née l’idée de rédiger ce guide ?

Jean Perri Sino

 

Bonjour, je m’appelle Jean Perri et je suis passionné par deux choses : les achats à l’internationnal (et surtout en Chine) et le Chinois.

Depuis des années je voyage un peu partout dans le monde pour assouvir ces deux hobbies, que ce soit pour le plaisir ou pour le travail.

J’ai retracé mes expériences professionnelles et personnelles sur de nombreux blogs (acheter-en- chine.com, chine-chinois.com/blog-chine…) et le succès de ces derniers m’a fait me rendre compte d’une chose :

Les informations se retrouvent par petit morceau, un peu partout sur le net.

Il n’existe pas de compilation des informations les plus essentielles pour vous, qui souhaitez ou qui importez déjà de l’étranger.

Et ce qui est terrible dans le cas des achats internationaux, c’est que même les étudiants sortant de grandes écoles et autres cursus internationaux ne savent pas par où commencer !

Ce qui m’a aussi surpris, c’est d’être contacté par des chefs d’entreprises et cadres expérimentés, et de voir ces derniers me demander comment faire pour sécuriser leurs affaires.

Le plus gros problème dans le cas des achats à l’international, c’est de pouvoir trouver des fournisseurs fiables.

La peur de se faire arnaquer est omniprésente, et le risque est effectivement bien réel !

C’est ainsi que m’est venue l’idée de rédiger ce guide, avec toutes les astuces que j’utilise pour limiter les risques.

Car ces astuces fonctionnent, je ne me suis jamais fait arnaqué (même si je ne suis pas à l’abri d’une erreur d’inattention, croisons les doigts).

Ce guide est donc le fruit de plusieurs années d’expérience dans le métier, mais aussi de recherches approfondies sur le sujet, et de la compilation d’échanges de mails avec les abonnés de mes newsletters.

J’y ai ajouté quelques questions et commentaires supplémentaires que j’ai reçu par email lors de la rédaction de ce guide, pour le rendre le plus complet possible.

 

Vous trouverez avec ce guide une checklist pratique pour choisir vos fournisseurs, c’est un petit bonus qui vous sera certainement très utile.

1- Avant de chercher, demandez les listes !

 

conseil-sourcing-chine

 

Vous voulez trouver un fournisseur de qualité, réputé, sérieux et fiable ?

Avant d’utiliser les astuces et les méthodes pour vérifier si une entreprise existe bien et si elle est sérieuse, pourquoi ne pas profiter des listes déjà établies recensant les fournisseurs ?

Eh oui, car ces listes existent , et il suffit de les demander.

Si vous souhaitez obtenir des bonnes adresses de fournisseurs, je vous invite dans un premier temps à présenter votre projet et à demander à l’ambassade du pays concerné.

Par exemple, pour une commande en Chine si vous êtes établis en France, je vous invite à contacter :

– L’ambassade de Chine en France

L’ambassade de France en Chine

Les ambassades sont parfois peu réactives, mais rien ne coûte de demander et d’insister (au téléphone, il faut savoir être patient!)

Les fournisseurs ne sont pas forcément ceux proposant les plus bas prix, mais pour débuter, c’est souvent un très bon point de départ.

 

2- Trouver des fournisseurs fiables et se créer une liste à jour soi-même 

Si vous prévoyez de vous faire une bonne liste de fournisseurs, et que votre projet d’import est assez important pour vous permettre un petit investissement, je vous invite à vous rendre à la foire de Canton.

La foire de canton a lieu deux fois l’an, et c’est le rendez vous incontournable de tous les grands (et moyens, voir petits) importateurs du monde entier.

Les fournisseurs de toute la Chine s’y rendent pour présenter les produits qu’ils ont réalisé durant les dernières années, et c’est l’endroit parfait pour vous faire une collection de cartes de visites que vous pourrez utiliser durant les prochaines années pour toutes vos affaires.

Et si vous n’avez pas le budget pour payer le billet d’avion, comment faire ?

Rien ne vous empêche de prendre les listings des exposants et de découvrir leurs produits / catégories de produits sur le site de la foire!

Quand on sait que les exposants doivent payer pour être présents à la foire, le risque d’y trouver des arnaqueurs devient nettement moins.

Alors n’hésitez pas, pour trouver des fournisseurs fiables, fouillez un petit peu le site de la foire de Canton.

 

 

3- Je ne veux pas plus d’un intermédiaire, je cherche un importateur qui achète directement à une usine chinoise

La manière la plus fiable de trouver un fournisseur de confiance, c’est de déléguer cette recherche à un intermédiaire.

Bien évidemment, l’idée n’est plus exactement la même, mais cela vous permet de vous lancer sans prendre de risques et en évitant les arnaques.

Par ailleurs, ce n’est peut être pas très « éthique », mais généralement les importateurs intermédiaires (et non pas les grossistes) laissent les coordonnées des fournisseurs sur les cartons ou les produits.

Après tout, l’importateur intermédiaire est gagnant, car il aura fait de la marge sur une commande. Et vous vous êtes gagnant car vous avez en fait payé l’audit d’un fournisseur.

Et au niveau éthique je trouve cela plutôt raisonnable, car votre but initial était de trouver un fournisseur, et rien ne vous forçait à acheter via l’importateur tiers.

 

 

4- Comment connaître les fournisseurs exportant le plus vers votre pays ?

Voici une astuce qui peut non seulement vous permettre de trouver des fournisseurs fiables, mais aussi vous permettre de connaître les besoins des clients dans votre pays en à peine quelques minutes.

Il vous suffit simplement de décrocher votre téléphone, de prendre une voix honnête et aimable, et de téléphoner aux ports les plus importants de votre pays (Le Havre, Marseille pour la France, Anvers pour la Belgique, Amsterdam pour les Pays Bas…)

Dites que vous préparez un business ou quoi ou qu’est-ce, et restez concret et rapide.

Les ports sont en effet des zones où tout va très vite, et où l’on laisse peu de place aux discussions inutiles.

Si la personne ne peut vous répondre, ne raccrochez pas, demandez plutôt le numéro ou le mail d’une personne à même de vous répondre.

 

5- Une autre astuce pour monter votre projet et trouver des partenaires

J’évoquais plus haut les ambassades, vous pouvez aussi profiter des réseaux de relations des instances de votre pays.

Je pense notamment au ministère de l’économie, à la chambre de commerce et d’industrie, à l’agence pour la création d’entreprises etc…

Ces instances n’ont pas forcément des listings de fournisseurs fiables, mais sauront vous orienter pour vos partenariats à l’international.

Au niveau des fournisseurs, le réseau de relation très pointu de ces instances saura généralement vous faire avancer dans vos projets/

 

 

6- Eliminer les fournisseurs non sérieux

 

icone transitaire

Plus qu’on ne le pense, la première impression  a raison dans la plupart des cas lorsque l’on recherche un fournisseur.

Voici une méthode pour rechercher vos fournisseurs et éliminer tout de suite une bonne partie des arnaqueurs :

– Prennez un papier et écrivez dessus ce qui serait pour vous le fournisseur idéal : nombre d’employés, références, certificats de qualité (tels que les ISO), production annuelle…

– Faites ensuite une recherche web, mais aussi et surtout sur Alibaba, Global Sources, Hktdc.

Comparez alors les (nombreux) fournisseurs de votre recherche à votre « fournisseur idéal » et triez les en trois catégories : « Pas du tout », « Peut être » et « Semble bien ».

Basez vous vraiment sur les descriptions, mais aussi sur votre feeling.

Si un fournisseur vous semble étrange, crée chez vous un doute, mettez le tout de suite dans la catégorie inférieure.

Ne demandez pas les prix, ne les contactez pas, et considérez vraiment uniquement les pages de présentation et les sites web (obtenir un prix bas fausserait votre objectivité).

Ensuite, et seulement à partir de ce moment là, vous pouvez demander les prix aux fournisseurs de la catégorie « semble bien ».

Sans vous en rendre compte, vous avez éliminé 90% des arnaqueurs.

 

7- Comment être certain que je suis en contact avec la bonne personne ?

Les entreprises intermédiaires à l’étranger  sont nombreuses. Et il est parfois difficile de les discerner des « vrais » fournisseurs.

Bien évidemment, il y a des bons traders et des mauvais traders.

Qu’ils soient bons ou mauvais, je vous les déconseille dans l’ensemble, car ils prennent une commission sur les commandes et sont donc généralement (mais pas toujours*) plus chers que si vous passiez votre commande en direct chez le fournisseur

 

Voici quelques astuces pour les identifier :

Evitez les entreprises qui ne vous indiquent pas les lieux de production de votre marchandise (ils ont peur que vous passiez en direct et de perdre le business).

– Concentrez vous sur les fournisseurs qui ont de l’expérience dans la famille de produits que vous recherchez (ils doivent avoir des catalogues, des échantillons, des certificats de qualité).

Prévoyez une visite d’usine (même si vous n’y allez pas). Ce coup de bluff permet de faire tomber la plupart des arnaqueurs et des traders (si vous n’y allez pas, il faudra missionner plus tard un agent pour le faire, c’est pas cher et ça vaut vraiment le coup).

Si l’entreprise est multi produit et propose des familles de produits trop éloignes les unes des autres, c’est généralement un trader (exemple d’entreprise qui propose de la porcelaine et des pièces d’ordinateurs, aux côtés de textiles…).

– Annoncez l’audit de l’usine par une entreprise spécialisée dans le contrôle qualité, et indiquez que le lieu de production ne pourra être changé sans votre autorisation (car il arrive parfois que l’on vous arrange une visite d’usine – cf. point ci-dessus -, et que la production n’y soit pas réalisée.

 

Ces deux éléments couplés (visite + audit) évitent à la fois les intermédiaires, mais aussi d’avoir des produits fabriqués à moindre coût (et de moindre qualité) après la validation de la commande.

 

8- Quelques astuces complémentaires avant de lancer l’audit 

Faire un audit de l’entreprise représente un investissement certain, et il est généralement fait uniquement lorsque l’on a trouvé un fournisseur que l’on juge fiable.

Voici donc quelques astuces complémentaires que vous pouvez utiliser pour juger de la fiabilité d’un fournisseur :

Demandez des références. Cela ne vous coûte rien de demander des références. Si un fournisseur ne peut pas vous donner quelques références de clients connus ou satisfaits, éliminez le immédiatement.

– Si un fournisseur trouve un paquet d’excuses lorsque vous indiquez la possibilité de visiter l’usine, il s’agit certainement d’un tradeur ou d’un arnaqueur. Si les traders sont parfois utiles pour les petites quantités, je vous recommande de les éviter en règle générale.

– Demandez les documents de qualité (QC) du fournisseur. Si il n’a pas un bon dossier et des certificats (type ISO) pour des produits qu’il a fabriqué, éliminez le immédiatement.

 

9- Ne surtout pas passer par une entreprise proposant un service gratuit de recherche de fournisseur !

Certaines entreprises chinoises proposent un service de recherche de fournisseurs, et curieusement, ce service est gratuit.

Pourquoi devriez vous les éviter ?

C’est une question de bon sens, rien n’est gratuit dans le monde actuel.

Ces entreprises vont donc gagner de l’argent en vous proposant ce service gratuit (eh oui !).

Ils vont donc décider pour vous quel est le fournisseur le plus adapté, mais en réalité, ils vont choisir le fournisseur qui sera le meilleur pour … eux !

Peut être auront ils chez ce fournisseur une relation, un ami, ou percevront-ils une commission (il y a de fortes chances que ce soit ce troisième point).

Mais rien ne prouve que ce fournisseur soit le plus fiable, et celui correspondant à votre recherche !

Au final, vous en aurez pour votre argent :

Si vous ne payez pas, alors soyez certains que l’entreprise ne ferra pas de recherche en profondeur pour vous proposer le meilleur des fournisseurs.

Une simple recherche superficielle dans leur réseau de fournisseurs pot-de-vin ferra l’affaire.

Ne pensez pas tomber sur des personnes consciencieuses qui vont chercher à comprendre vos attentes.

Gardez à l’esprit que trouver un fournisseur de qualité est souvent le gage de votre succès (ou échec) dans le métier, et que vous ne pouvez pas vous permettre une telle erreur.

Et si vous tombez sur un fournisseur de qualité -ce qui est plutôt rare comme vous avez certainement compris-, il vous imputera tout de même le prix de la commission à l’entreprise de recherche, en augmentant le prix/unité du produit.

Et au final, vous payerez très cher votre « recherche gratuite » de fournisseur.

Attention, même si vous payez une entreprise proposant un service payant pour vous accompagner dans votre recherche de fournisseurs, rien ne garanti que vous ne rencontrerez pas les problèmes évoqués ci dessus !

Dans ce cas, mieux vaut investir pour bien vous former à l’import, être accompagné par une personne de confiance ou passer par un intermédiaire!

 

10- Fiabilité et réactivité 

 

icone personne

Pour éliminer de mauvais fournisseurs dès les premières impressions, voici une méthode très simple : écrivez leur un email, présentez vous et indiquez votre projet avec le plus de détails possibles.

Si le fournisseur ne répond pas dans les trois jours, alors vous prenez un gros risque en travaillant avec lui, croyez en mon expérience.

Cela est un peu moins vrai en période de nouvel an chinois. Je vous déconseille donc de faire du sourcing durant la période du nouvel an chinois (quelques jours avant le nouvel an jusqu’à deux semaines après le nouvel an chinois).

 

11- Méfiez vous des non-réponses et des silences

Un point culturel très important dans le business en Chine : un interlocuteur chinois ne vous dira jamais non.

Il ne vous dira jamais « je ne peux pas faire ça ».

Fournissez un cahier des charges le plus précis possible, et questionnez le fournisseur sur tous les points.

Si le fournisseur évite la question, ou qu’il laisse un silence, qu’il rigole au lieu de vous répondre, ou qu’il vous dit un « oui oui » qui vous semble sonner faux , c’est que vous avez un gros problème et que le fournisseur n’est peut être (sûrement) pas celui qui devrait traiter votre commande.

Ne pensez jamais que vous « avez été assez clair ».

Demandez au fournisseur de confirmer et de reformuler systématiquement.

 

12- Vous voulez que le fournisseur soit de confiance? Il doit pouvoir vous faire confiance !

Il arrive fréquemment que les acheteurs expérimentés, et surtout non expérimentés, demandent des prix pour des grosses quantités.

Cependant, au moment de la commande ils en demandent 10 fois moins, et tentent de laisser le prix au plus bas !

Même si cette technique peut marcher au niveau du prix, elle ne fonctionne généralement pas au niveau de la qualité, qui sera revue à la baisse lors de la production.

Le fournisseur est un interlocuteur humain avant tout.

Si il se rend compte que vous l’avez bluffé avec de faux espoirs sur toute la ligne, il saura vous le rendre à sa manière :

Puisqu’il ne vous dira pas « non », « ce n’est pas possible parce qu’avec un prix identique pour une plus faible quantité, je ne fais plus de marge », il trouvera une solution alternative pour vous laisser le même prix.

Et la seule possibilité, c’est de baisser la qualité

Soyez donc honnête.

Si vous voulez faire une petite commande, dites le.

Et si vous voulez faire une commande test avant de vous décider pour en faire une plus grosse, dites le aussi.

Un bon partenariat relationnel vaut mieux qu’un contrat en béton armé

  

13- Comment trouver le fournisseur faisant la meilleure qualité au prix le plus bas du marché ?

Voici une question que je rencontre trop fréquemment.

Et ce point doit être traité rapidement, de façon claire et concise :

La qualité a un prix.

Ne visez pas toujours l’affaire la moins chère.

Beaucoup sont obsédés par les prix, et pensent que c’est ce qui leur apportera du bon business.

Les choses ont changé, et les clients veulent du service, ils veulent du bon produit pour leur image.

Si vous ne mettez pas le prix, vous n’aurez pas du bon produit, et vous n’aurez pas la commande.

Vous seriez même surpris de vous rendre compte que la commande aura été attribuée à votre concurrent, qui propose un produit… plus cher (j’en ai fait l’amère expérience, alors que le client avait initialement annoncé vouloir « la meilleure qualité possible au prix le plus bas du marché »…).

 

14- Vous pensez avoir le bon fournisseur? Faites un échantillon.

Les échantillons sont comme les audits, ils sont souvent payants mais les tarifs sont rarement excessifs.

Vous pourrez par ailleurs amortir l’investissement sur la commande finale.

Car les frais fixes (frais de moules par exemple) peuvent quasiment toujours être amortis au passage de la commande.

– Alors avant de passer la commande demandez dans un premier temps des échantillons de produits existants (ils vous seront généralement envoyés gratuitement, en vous facturant ou non les frais de port).

Dans un deuxième temps, demandez un échantillon de votre produit en deux ou trois exemplaires. Généralement, ils vous seront facturés à bas prix, sauf pour les frais de moule qui sont incompressibles.

– Et ensuite, vous pourrez utiliser ces échantillons pour lancer la production, faire des tests de normes, échantillons de -et post- production etc. Mais cela ne rentre pas dans le cadre de ce guide, essentiellement basé sur la recherche de fournisseurs fiables…

 

15- Annoncez les modalités de paiement

 

shopping cart 304843 640 1

 

Le risque zéro n’existe pas, mais vous pouvez encore le limiter d’avantage :

Ne payez jamais un fournisseur en totalité si la production n’est pas termine, vérifiée.

Pour trouver un fournisseur fiable, il vous faudra donc lui annoncer vos modalités de paiement, et il les comprendra (il a l’habitude).

Payez 30% la commande (max 50, généralement négociable) après l’échantillonnage, et indiquez que vous payerez le reste après l’inspection de la marchandise produite.

Une bonne partie des fournisseurs peu fiables laisseront tomber en voyant que vous connaissez comment les pros fonctionnent.

Seule une minorité des arnaqueurs fuira avec vos 30%, en considérant que vous n’avez pas fait faire d’échantillons, ce que -vous l’avez vu ci-avant- je ne recommande pas et que vous n’ayez pas suivi les autres conseils de ce guide.

 

 

16 – Comment un fournisseur de confiance peut devenir un mauvais fournisseur ? Et comment un autre peut devenir votre meilleur allié ?

Petit point important : si un jour vous rencontrez un problème avec un fournisseur que vous aviez initialement jugé comme « de confiance », éliminez le immédiatement de votre liste.

Si il vous a fait un mauvais coup une fois, cela se reproduira tôt ou tard.

Contrôlez toujours vos fournisseurs, ne relâchez jamais prise, et renégociez toujours les termes de vos partenariats.

De la même manière, sachez chouchouter vos bons fournisseurs en vous basant sur des partenariats gagnant-gagnant. Comme vous l’avez compris, les bons fournisseurs ne sont pas faciles à dénicher, prenez en soin !

 

17- Vous voulez trouver un bon fournisseur, mais êtes vous un bon acheteur ?

Cette question me paraît essentielle à la suite du point précédent, car elle implique un problème interculturel au niveau international.

Il est très fréquent de voir des occidentaux commander en Asie, Afrique ou Amérique du Sud, de convenir d’un prix, de signer les papiers pour une date de livraison définie…

Mais entre la demande de prix, et le lancement de la commande, le prix de la matière première fluctue, et le fournisseur indique que le prix doit être revu à la hausse (cas le plus fréquent).

Que se passe t’il dans ce genre de situations?

L’occidental s’indigne car le fournisseur revient sur ses mots, et puis le fournisseur s’indigne car l’acheteur ne veut plus payer.

La commande tombe à l’eau.

Le fournisseur ne voit pas cette commande comme vous, il vous voit comme un partenaire pour développer son business et vendre ses produits au monde entier.

La vision occidentale du « client est roi » est ici inadaptée.

Puisque le fournisseur est votre partenaire, et plutôt que de perdre votre sang froid, il vaut mieux renégocier, et inviter le fournisseur à absorber avec vous le coût de la hausse des matières premières (par exemple 50 / 50).

Ayez toujours cet ouverture d’esprit et cette idée de partenariat gagnant-gagnant lorsque vous recherchez un bon fournisseur, car peut être que vous passez à côté de certains, en étant un mauvais acheteur…

 

18- Un fournisseur fiable pour l’un n’est pas forcément fiable pour l’autre

Il existe un petit problème avec les listings que l’on peut obtenir par le biais des ambassades notamment, c’est que les fournisseurs proposés ne vont peut être pas aussi bien traiter votre commande que vous soyez un individuel, une PME ou un géant tel que Carrefour ou Wallmart…

Voici quelques conseils supplémentaires :
Si vous avez une petite structure, vous aurez du mal à attirer l’attention des gros fournisseurs.

Choisissez un fournisseur à votre taille !

Communiquez régulièrement avec vos fournisseurs, et suivez de près vos projets.

Si vous ne demandez pas de nouvelles de vos commandes, vous n’en recevrez pas.

Et lorsque je dis « régulièrement », cela veut aussi dire que vous devez être en contact avec votre fournisseur quand vous préparez de nouveaux projets.

Mais aussi et surtout : quand tout va bien ! Le concept du « client chiant » et « jamais content » plutôt efficace en occident ne l’est pas au niveau international.

Ne jugez pas un fournisseur sur son niveau de langue

J’ai parlé avant cela des traders, et bien sachez que les traders sont ceux qui ont généralement le meilleur niveau d’anglais (voir de français).

Le niveau de langue du fournisseur n’est généralement pas représentatif de la qualité de ses produits ou de son service.

Un fournisseur aura généralement un niveau permettant de se faire comprendre, mais insuffisant pour la compréhension efficace du cahier des charges.

Si vous jugez un fournisseur comme « de confiance », faites ensuite appel à un interprète ou à un employé parlant chinois pour confirmer la bonne compréhension du cahier des charges (ou formez vous au chinois, c’est une langue passionnante !).

 

 

19 – Réduisez les risques en ne contactant que des fournisseurs ayant déjà été audités

 

china-qualité-controle

 

Sur les sites tels que Alibaba, Global Sources et HKTDC, des services ont été mis en place tels que la vérification des documents d’entreprise et audits.

Ces audits sont réalisés par des entreprises tiers et apportent généralement des points de confiance supplémentaires.

De la même manière, les « top suppliers » ou autres « gold suppliers » peuvent être aussi mis en valeur si il le sont depuis plus de deux ans.

Cela ne garanti pas le sérieux d’une entreprise, mais son antériorité, ce qui est une preuve de sérieux :

Si un fournisseur paie le statut de « top supplier » depuis plus de deux ans sans être supprimé par les sites précités (lesdits sites chassent aussi les arnaqueurs), on peut alors leur accorder un peu plus de confiance.

Si une entreprise vous semble sérieuse mais n’a pas été auditée, faites vous même l’audit. Le coût de 200 à 400 dollars US est infime par rapport à un dépot de 30% du montant de la commande perdu dans la nature.

 

20 -Vous savez que vous êtes face à un arnaqueur si :

 

  • Si le fournisseur vous demande de payer par Western Union ou autre système de mandat cash, fuyez.

Ne soyez pas crédules, Western Union n’est pas un service de paiement pour les professionnels, et vous devez sentir l’arnaque à plein nez.

Les modes de paiement les plus fréquents sont le virement bancaire (T/T) et la lettre de crédit documentaire (de moins en moins utilisée, et souvent refusée par les fournisseurs suite à de nombreuses arnaques… des acheteurs!).

De nos jours, les virements internationaux sont reçus entre 2 et 5 jours, on est loin des 10 à 15 jours d’il y à quelques annes. Préférez ce mode de paiement.

Paypal est aussi à éviter, en règle générale. Je reviendrai sur le système de paiement sécurisé ESCROW un peu plus loin.

 

21 – Rejoignez les meilleurs sourceurs !

Après une vingtaine de conseils, vous pensez être imbattable en recherche de fournisseurs?

Vous ne le serez jamais! Même les meilleur se font avoir, mais… moins souvent !

Voici quelques conseils supplémentaires pour rejoindre les top-sourceurs :

Lisez, lisez beaucoup de livres sur le sujet, en version papier ou numérique.

Fouillez le web. Une partie de ces conseils en sont issus, google est votre ami

Formez vous sur le sujet. J’ai suivi moi même quelques formations, pas beaucoup, mais ça m’a beaucoup aidé.

Discutez avec des personnes ayant de l’expérience sur le sujet (selon moi l’une des meilleurs méthodes pour acquérir de nouvelles connaissances).

Formez vous sur les produits que vous importez. Si vous ne connaissez pas votre produit, vous ne saurez pas juger de sa qualité et de sa conformité.

N’importez pas trop de produits différents, pour vous laisser le temps de vous former sur chacun d’entre eux.

Vous former sur le produit implique de découvrir le marché, les tendances, les matières, mais aussi le vocabulaire (jargon technique) pour ne pas passer pour un amateur.

-> Tout cela demande un investissement en temps certain.

 

22- Identifier un faux fournisseur en six étapes 

 

bandeau reglementation scaled 1

Vous avez trouvé un fournisseur sur un annuaire réputé, mais vous n’êtes pas à l’abri d’une arnaque.

Sur ces sites, il y a tout de même quelques milliers d’arnaques tous les ans.

Alors voici quelques tapes pour identifier les arnaqueurs :

1- Faites une recherche google avec le nom de la société et le mot « arnaque » ou « scam » (en anglais).

Si vous avez un résultat, vérifiez le.

Un article citant une arnaque est suffisant pour évincer le fournisseur.

2- Allez sur le site scamwarners.com ou vérifiez les listes noires telles que celle d’Alibaba mise à jour par les membres : Les arnaqueurs les plus fréquents y sont recensés.

3- Vérifiez l’adresse du fournisseur (pages blanches, pages jaunes, google maps).

Google street view permet aussi de voir l’entreprise, notamment pour celles basées à Hong Kong.

4- Demandez leur de vous téléphoner, et téléphonez leur (beaucoup d’arnaqueurs calent à cette étape).

Vous pouvez aussi localiser une personne par son numéro de téléphone mobile, pour les fournisseurs chinois, avec le site emobiletracker.com .

Les téléphones en Chine fonctionnent par villes puis par région.

Il est impossible qu’un fournisseur établit à Canton ait un téléphone mobile à Chengdu.

Cela lui couterait trop cher (généralement en Chine on utilise des téléphones multi-cartes SIM si l’on est sur plusieurs régions ou villes).

Le site est en chinois, mais google translate vous permettra de traduire la page.

5- Regardez leur adresse email, et vérifiez leur adresse IP avec un service tel que whatismyipaddress.com (vous trouverez l’IP dans les détails de l’email).

Si l’email du fournisseur chinois a été envoyé de côte d’ivoire ou celui du fournisseur Allemand de Chine, c’est qu’il y a un problème.

Le fait d’avoir une adresse gmail, hotmail, ou autre service gratuit n’est par contre pas une preuve d’arnaque, beaucoup d’entreprises des plus sérieuses utilisent ces services d’emails gratuits.

– Si le fournisseur a un site internet, passez le à la moulinette : whois.com. Si l’entreprise allemande a son site hébergé en Chine au nom d’un particulier, vous avez de quoi avoir peur.

Faites confiance à votre instinct. Si une proposition est trop belle pour être vraie, c’est qu’elle est généralement fausse…

 

 

23 – Mon secret pour trouver de nouveaux fournisseurs de confiance et renouveler mes listings

Maintenant que vous avez tous ces conseils, voici l’un des secrets de ma formation à l’import pour trouver des nouveaux fournisseurs :

Votre base de données fournisseur doit en effet régulièrement être mise à jour pour que vous puissiez rester concurrentiel.

Pour cela, j’utilise les « appels d’offres » sur le site Alibaba.com

C’est d’ailleurs grâce aux « buying leads » sur Alibaba que j’ai pu faire ma plus grosse commande (un million de pièces).

Il vous suffit de vous rendre sur http://us.my.alibaba.com/rfq/request/post_buy_request.htm et de poster votre description produit et quantité.

Mixé aux conseils évoqués dans les dernières pages, vous trouverez de très bons fournisseurs, et de très bons prix, soyez en certains.

En plus : Le (seul) mode de paiement auquel vous pouvez faire confiance à 100%

Sur Alibaba vous pouvez choisir le mode de paiement ESCROW.

J’utilise ce dernier pour les petites commandes (échantillons, loisirs…).

Non seulement avec le mode de paiement ESCROW le fournisseur ne voit pas votre numéro de carte bancaire, mais en plus le paiement n’est validé que lorsque vous avez reçu la commande.

Il est aussi possible d’utilise ESCROW pour les plus grosses commandes, par bateau, et vous serez prélevé uniquement lorsque la marchandise quitte le port (lorsque vous êtes officiellement propriétaire de la marchandise, envoi en FOB).

Pour en savoir plus le fonctionnement d’un paiement ESCROW :

https://service.alibaba.com/page/home?pageId=122&language=en

Attention : ESCROW n’accepte que les paiements par carte bancaire.

 

 

Que faire si vous pensez avoir été arnaqué ?

 

attention icone

Voici les étapes à suivre :

Si c’est un problème lié au produit ou à la commande (ex : produit de mauvaise qualité, retard de livraison…) vous devrez régler cela directement avec le fournisseur.

Si vous vous trompez et envoyez de l’argent en dehors de la Chine ou via Western Union, nous sommes désolés de vous annoncer cela mais votre argent à probablement disparu.

Vous pouvez mettre une alerte sur le site SupplierBlacklist.com pour aider les autres à éviter ce type de problèmes.

Mais votre argent ne reviendra probablement jamais, et la police ainsi que votre consulat ne seront pas d’une grande utilité.

 

Vous avez envoyé votre argent à une société Chinoise et vous avez été brutalement arnaqué ?

Est-ce que le fournisseur ne vous a absolument pas envoyé les produits commandés ou vous a envoyé une cargaison de cailloux ?

Dans ce cas cela vaut le coup d’aller voir un avocat comme ceux d’Asia Bridge Law.

La menace d’une action légale (et potentiellement de prison ferme) peut être très efficace en Chine quand vous savez qui vous arnaqué.

Le recouvrement des dettes, sur lequel la plupart des cabinets d’avocats peuvent vous aider, peut être beaucoup plus efficace en Chine que dans les pays Occidentaux.

 

Votre fournisseur a des soucis financiers ou va déposer le bilan ?

La clé est de s’assurer que le fournisseur vous envoi vos produits avant de déposer le bilan, n’hésitez pas à « harceler » votre fournisseur voire même d’envoyer quelqu’un dans leur usine pour être sûr de recevoir la commande.

 

Comment éviter les produits « bidons » et invendables sur Alibaba

Dans plusieurs articles, nous nous sommes attachés à vous montrer comment éviter les arnaques dont vous pouvez être victime lorsque vous importez depuis la Chine.

Néanmoins, et on ne vous le répètera jamais assez, il est très rare de se faire escroquer en important depuis la Chine.

Même s’il est rare de tomber sur des escrocs, les produits de très mauvaise qualité sont quant à eux légions en Chine.

Si vous êtes vendeur Amazon, tous vos efforts pour obtenir de bons retours produits grâce à des procédés comme des répondeurs de mail automatisés ou des notices d’utilisation seront vains si vous vendez des produits « bidons »,c’est-à-dire de TRÈS mauvaise qualité.

Dans cet article, je vous expliquerai comment éviter ces produits risqués et sans intérêt et, si jamais vous avez le malheur de tomber dessus, comment réagir efficacement.

Les erreurs les plus fréquentes

 

54e4d143484fad00f5d8992cc0293376083edbed5b567449742d72 1920

 

La première chose à faire est de se familiariser avec les erreurs les plus courantes que font la plupart des importateurs de Chine. Il en existe deux grandes catégories.

 

Les erreurs délibérées

J’ignore si vous vous souvenez du scandale au lait frelaté qui avait éclaté en Chine en 2008 lorsqu’un fournisseur chinois avait été reconnu coupable d’avoir introduit de la mélamine, un composé hautement nocif, dans sa production de lait pour bébé.

Cette manœuvre totalement illégale et irresponsable avait entraîné l’hospitalisation de plus de 50 000 nourrissons.

Pour en savoir plus sur l’importation de produits et aliments pour nourrissons depuis la Chine, lisez notre article dédié.

Le fournisseur chinois avait-il prévu que cette histoire se terminerait ainsi, causant l’intoxication de dizaines de milliers d’enfants ?

Sûrement, mais ce qui le préoccupait davantage, c’était de savoir qu’il allait réaliser des économies monstrueuses et se créer un avantage concurrentiel décisif.

Au prix de milliers de vies … C’est, relativement, le même problème que peuvent rencontrer les importateurs de Chine ; les fournisseurs utilisent des méthodes de réduction des coûts au détriment de la qualité en espérant que l’acheteur ne s’en apercevra pas.

Ce procédé s’inscrit à long terme et se nomme « dégradation de qualité ».

Il est parfois difficile de remarquer que la qualité se dégrade au fur et à mesure.

Vous ne pouvez jamais être persuadé que la réduction des coûts engagée par votre fournisseur aboutira à un produit totalement défectueux. 

Dans tous les cas, il est impératif de mettre en place des mesures pour empêcher la dégradation de la qualité et surtout de prévenir tous les dégâts que pourraient causer votre produit aux consommateurs.

 

Les erreurs de négligence

L’autre type d’erreur à éviter sont celles que même votre fournisseur n’est pas conscient de faire.

Par exemple, vous achetez 100 paires de chaussures et vous recevez 50 boîtes avec une chaussure droite et 50 autres boîtes avec une chaussure gauche.

Vous pensez que votre fournisseur tire avantage à agir ainsi ? Absolument pas.

C’est juste une erreur par pure négligence, celle qui résulte d’un étourdissement, de la part de vous, qui n’avez peut-être pas communiquer clairement, ou de votre fournisseur qui a agi de façon confuse.

 

Comment éviter toutes ces erreurs ?

Pour la majorité des importateurs, veiller au respect des exigences qualité démarre à la seconde où ils ont passé commande.

Pour vous assurer de recevoir un produit qui répond en tous points à vos critères de qualité, suivez les étapes pas à pas :

  1. Ayez une idée claire et précise de la valeur de votre produit (demandez des devis différents et croisez les sources).
  2. Envoyez un véritable ordre d’achat, pas simplement un e-mail.
  3. Envoyez un document de « Caractéristiques produit ».
  4. Faites inspecter par un tiers la production lors d’un contrôle inopiné.
  5. Revoyez en détail votre commande, identifiez les faiblesses du produit et comparez avec votre document « Caractéristiques produit ».

 

Ayez une idée claire de la valeur de votre produit

Vous savez probablement déjà qu’un bon importateur demande trois ou quatre devis différents pour obtenir le véritable prix de marché du produit.

L’industrie chinoise est ultra-concurrentielle et deux produits identiques seront vendus à des prix similaires avec une variation de 5-10%.

S’il y a une différence de plus de 10% entre deux cotations, c’est sûrement que les produits ne sont pas identiques.

Imaginez que vous receviez 3 devis différents pour un même cadenas :

  • 1erdevis : 12€
  • 2edevis : 12,25€
  • 3edevis : 9,5€

En ce qui concerne le troisième devis, il y surement quelque chose de différent dans la composition du produit ou dans la façon d’établir la cotation.

Soit le produit est composé de différents matériaux, soit le design est particulier, les conditions de transport différentes ou bien une quantité minimale à commander différente aussi …

Peu importe la raison de la variation de prix, vous n’avez pas déniché le meilleur fournisseur de toute la Chine par hasard.

 

Conseil SINO : Ne faites pas l’erreur de choisir la cotation dont le prix est le plus bas.

Vous risquez d’avoir une qualité de produit quasi-nulle, ce qui vous amènera de très mauvais retours produit sur Amazon et impactera négativement vos ventes.

 

Envoyez un ordre d’achat

 

emballer son produit

 

Quand vous passez commande à votre fournisseur, lui envoyez-vous simplement un e-mail ?

N’ayez pas honte, la plupart des gens le font, mais vous ne devriez pas les imiter.

Vous devez envoyer un ordre d’achat en bonne et due forme.

Il existe des millions de modèles d’ordre d’achat téléchargeable sur internet.

Ces modèles incluent des éléments spécifiques au marché chinois, ce qui permet d’accélérer le processus de commande et d’éviter les erreurs.

Quand vous envoyez un simple mail pour passer commande, cela montre à votre fournisseur que vous n’êtes pas assez impliqué pour envoyer un véritable document professionnel, quelles sont les probabilités pour que vous fassiez un contrôle qualité par la suite ?

 

Envoyez un document « caractéristiques produit »

C’est sûrement l’une des choses les plus importantes à faire pour votre produit : joindre à votre ordre d’achat un document faisant état de toutes les caractéristiques produit que vous souhaitez.

Ça a l’air compliqué mais n’ayez pas peur ! C’est en réalité très simple.

Une fiche « caractéristiques produit » est un document qui décrit clairement ce à quoi un produit « non-bidon » ressemble.

Ce document agit comme une assurance qualité auprès de votre fournisseur et comme feuille de route pour le contrôleur qualité indépendant.

Grâce à ce document, impossible pour le fournisseur de se dédouaner en cas de litige sur la qualité du produit.

Pourquoi ce document est si important ?

Tout simplement car si vous ne précisez pas sans qu’il n’y ait aucune ambiguïté, c’est donner libre cours à votre fournisseur pour interpréter à sa guise.

Je vais vous donner un exemple concret.

Je suis sur le point d’importer des parapluies.

Je n’ai jamais importé ce produit auparavant donc je ne sais pas sur quels points le fournisseur peut tenter de faire des économies i.e. rogner sur la qualité ou bien faire des erreurs par négligence.

J’ai en revanche fait plusieurs requêtes concernant l’étiquetage et l’emballage.

Pour éviter toute mésaventure, je vais regrouper toutes ces exigences dans un seul et même document, et non à travers une discussion Skype où l’on risque de passer à côté de la moitié des informations.

Ce document contient des informations telles que :

  • La localisation et la taille du logo sur le parapluie
  • La couleur de l’emballage
  • Les caractéristiques du code-barres et de l’étiquette à imprimer sur la boîte
  • La notice d’utilisation et les instructions qui accompagneront le produit
  • La couleur du parapluie
  • Le matériau utilisé (polyester)
  • Le diamètre et le composant du manche

Tout cela peut sembler élémentaire mais c’est absolument primordial.

Si vous ne spécifiez pas clairement vos exigences produit comme listé ci-dessus, votre fournisseur risque de faire n’importe quoi ou d’oublier de nombreuses choses.

Si vous avez demandé un échantillon à votre fournisseur, décrivez l’échantillon dans un document d’une à deux pages.

Ne soyez pas non plus trop technique, dire « rouge » au lieu d’une couleur Pantone précise n’est pas un affront.

Si vous êtes paresseux, listez vos caractéristiques comme ci-dessus à la fin de votre ordre d’achat mais je vous le rappelle, soyez le plus spécifique et professionnel possible !

 

Réaliser une inspection via un tiers

Vous avez besoin de faire des inspections via un tiers de manière ponctuelle.

Idéalement il faudrait le faire à chaque commande, mais pour la plupart des « petits » vendeur d’Amazon qui importe peu, c’est irréalisable.

Mettre en place ce type d’inspection peut être peu coûteux si vous passer par des sociétés comme Asia Inspection (environ 260€).

En réalisant cette inspection, vous pouvez à la fois vérifier si le produit correspond bien aux critères listés par votre fiche de caractéristique produit ainsi que tenir votre fournisseur alerté.

Pour en savoir plus sur les inspections et les contrôles qualités en Chine, lisez notre article dédié.

 

Vérifier vos produits et corriger votre fiche de caractéristiques produit

 

liste produit amazon

Lorsque vous recevrez votre première commande, vérifier chaque produit soigneusement.

Partez à la recherche de chaque modification nécessaire pour la prochaine commande et enregistrez-les dans votre fiche de caractéristique produit.

Lorsque vous commencerez à vendre des produits, vous aurez des retours clients.

Par exemple, j’ai rencontré des clients qui se plaignaient qu’un matériel de montage pour l’un de nos produits rouillait très facilement.

Ce n’est pas le problème le plus grave, cela concerne plus un souci d’esthétique mais pour les futures commandes j’ai modifié les équipements utilisés pour des équipements en acier inoxydable.

Et j’ai, bien évidemment, enregistré cette modification dans ma fiche de caractéristique produit pour que mon fournisseur (ainsi que moi-même) n’oublions pas cette modification.

 

Que faire lorsque vous recevez un produit « bidon »

Premièrement, prendre en compte qu’aucune livraison ne sera sans défauts.

Il existe en réalité des normes de qualités et de sécurités, et le consensus accepté est, que dans une commande de produit il doit y avoir :

  • 0% de défauts qui pourraient mettre en danger quelqu’un (ex : des freins de vélos défectueux)
  • 5% de défauts majeurs qui pourraient résulter dans un refus du client vis à vis du produit
  • 0% de défauts mineurs que seul un œil expert pourrait repérer mais qu’un client « lambda » ne remarquerai pas (ex : une selle de vélo rayée)

Ce consensus commun explique que si vous recevez 2.5% (ou moins) de défauts majeur dans votre commande, le fournisseur ne vous compensera pas.

Si vous vous plaignez d’1 seul produit défectueux sur 10 000 produits commandés, c’est le meilleur moyen de vous mettre en froid avec votre fournisseur.

Pour ma part, si je reçois une commande avec plus de 2.5% de défauts majeurs, j’en informe directement mon fournisseur pour demander un remplacement sur la prochaine commande (Les fournisseurs aiment ce genre de marchés, car cela leur assure une prochaine commande).

Essayer de recevoir un remboursement d’un fournisseur est aussi difficile que de voir le monstre du Loch Ness cela ne vaut donc pas le coup.

 

Conclusion

 

entrepreneur

 

Nous espérons que cet article vous donnera une certaine confiance vis-à-vis de l’importation depuis la Chine sachant que le taux d’arnaque est très faible.

La vérité est qu’il faut tout simplement être vigilant en se posant deux simples questions :

Où dois-je envoyer mon argent et surtout à qui ?

En faisant cela vous éviterez la plupart des risques d’arnaques.

Néanmoins, s’assurer d’avoir des produits de bonnes qualités livré à temps est une tout autre histoire.

Nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir sur le contrôle qualité et l’audit d’usine en Chine dans nos formations.

Ainsi, les arnaques en Chine peuvent facilement être évitées mais les produits « bidon » sont beaucoup plus difficiles à détecter.

Il est important de comprendre que la qualité s’estompe avec le temps, et non pas de manière directe et abrupte.

C’est comme le cancer, il vaut mieux le détecter le plus vite possible.

Et encore mieux, vous pouvez éviter d’attraper ce « cancer » en appliquant mes conseils.

 

Nous vous conseillons de jeter un oeil sur nos ressources.

Une page qui concentre l’ensemble des outils que nous exploitons pour doper nos activités.

Il y en a pour tous les gouts : e-mail, audit, SEO, E-Commerce, Drop Shipping…

Si nous voulons faire la différence sur internet, il est important de savoir utiliser les outils disponibles sur internet (et surtout très abordable en général).

Vous arriverez ainsi à automatiser la majorité de vos tâches pour vous concentrer sur les domaines ou vous ferez encore plus la différence.

Nous avons des affiliations avec certains des outils mentionnés sur cette page (nos ressources) dans le but de nous booster à toujours tester de nouveau outils et produire du contenu accessible et gratuit pour la communauté Francophone !

C’est d’ailleurs ce que nous faisons tous les jours avec la production de d’article sur notre blog et la distribution (majoritairement gratuite) d’ebook sur le domaine de l’import / export, du sourcing, du E-Commerce…

 

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à laisser un commentaire !

1 réflexion sur “Éviter les arnaques sur Alibaba – Guide complet [2022]”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut
sino sourcing logo

La méthode 100% gratuite pour acheter et importer des produits gagnants sans risques !