Import de Vélo électrique de Chine [Guide 2024]

Importer vélos électriques de Chine, droit de douane à l'importation.
Sommaire

L’importation de vélos électriques de Chine est devenue très populaire ces dernières années en raison des prix attractifs proposés par les fabricants chinois de vélos électriques. Cependant, il y a plusieurs aspects réglementaires et logistiques à prendre en compte avant de se lancer.

Ce guide complet fournit toutes les informations nécessaires pour réussir l’importation de vélos électriques de Chine : Réglementations européennes, Contrôle qualité, Transport et Conseils pratiques.

Importer vélos électriques de Chine, droit de douane à l'importation.

📦 Petites et Grandes Quantités 📦

Obtenez des devis de transport pour
vos vélos électriques 🚲⚡

Sino Sourcing négocie et achète pour vous auprès des meilleurs fabricants de vélos électriques en Chine. Nous gérons le contrôle qualité, le stockage et le transport de vos vélos du fabricant jusqu'à la livraison à votre porte ou directement chez vos clients. Contactez-nous et discutons ensemble de votre projet par téléphone ⏬

Parlez-nous de votre projet

Ce que vous devez savoir avant d'importer des vélos électriques de Chine

Avant de commencer à importer, il est essentiel de bien connaître le marché et de comprendre les composants techniques qui constituent un vélo électrique. Une bonne préparation et une connaissance approfondie des vélos électriques sont indispensables pour assurer un processus d’importation réussi et sans encombres. 

Connaître les spécificités des vélos à assistance électrique

Le vélo électrique n’est pas un produit comme les autres. Tout comme le scooter électrique, ces composants peuvent représenter un risque pour les transporteurs, car les batteries de lithium peuvent potentiellement brûler ou exploser.

De plus, les bicyclettes électriques sont fabriqués à partir de matériaux potentiellement dangereux pour la santé humaine. C’est pourquoi certaines parties du vélo sont soumises à des normes spécifiques.

Un importateur vélo électrique se tient à côté d’un vélo dans un entrepôt.

Voici les différents éléments pouvant faire l’objet de certification et de normes à respecter. Prenez en connaissance avant de choisir un fabricant et d’importer des vélos.

Les composants clés

  • Moteur : situé au niveau du pédalier ou de la roue, il fournit l’assistance électrique. 
  • Batterie : généralement au lithium, elle alimente le moteur et a une autonomie  (20 à 100 km).
  • Chargeur : modèle de chargeur spécifique aux vélos électriques
  • Capteurs : ils détectent le pédalage pour déclencher l’assistance électrique.
  • Contrôleur : il gère l’assistance électrique en fonction des capteurs et réglages.
Un schéma illustrant les différents composants d'un vélo de montagne électrique chinois.

Les autres éléments pouvant faire l'objet de normes à respecter

  • Pneus : larges et crantés pour une bonne adhérence. 
  • Freins : freins à disque mécaniques ou hydrauliques pour un freinage efficace.
  • Éclairage : phares et feux arrière intégrés pour la sécurité.

Performances à ne pas dépasser

  • La vitesse maximale d’assistance ne doit pas dépasser les 25 km/h. 
  • La puissance maximale du moteur est limitée à 250W.

Choisir un bon fabricant de vélo électrique

L’intérieur d’une usine avec de nombreuses machines à vélos électriques fabriquées en Chine.

Avant d’importer des vélos électriques de Chine, il faut avant tout choisir un bon fournisseur chinois, qui garantit la qualité et la durabilité des vélos. Il devra en effet assurer la conformité aux normes internationales et proposer des produits qui résisteront au transport et à un usage dans le temps. 

Pour en savoir plus sur les usines de vélos en Chine, consultez notre article sur les 10 meilleurs fabricants de vélo électrique en Chine. Nous y donnons également des conseils pour créer sa marque de vélo et trouver des fournisseurs de vélos électriques fiables.

Faire attention aux gammes de prix

Une rangée de vélos importés de Chine, notamment électriques, exposés dans un escalier.

La qualité a un prix et cela se ressent énormément au niveau des vélos électriques chinois :

  • Gamme basse (500-1000€) : composants basiques, autonomie limitée, fiabilité moyenne
  • Gamme intermédiaire (1000-2000€) : bonne qualité, certifications partielles
  • Gamme haute (+2000€) : composants haut de gamme, certifiés CE/FCC, meilleure fiabilité

Réaliser des contrôles qualité

Effectuer un contrôle qualité permet de :

Vérifier la qualité des composantsLa qualité des composants comme le moteur, le contrôleur, les batteries, est cruciale pour la fiabilité et les performances du vélo électrique. Un contrôle qualité permettra de s’assurer que les bons composants soient utilisés et assemblés correctement.

Respecter la réglementation du pays importateurChaque pays a sa propre réglementation concernant les vélos électriques (puissance maximale autorisée, obligations d’assurance, etc.). Il est indispensable de la connaître et de s’y conformer pour pouvoir importer et commercialiser les vélos.

Un importateur de vélo électrique travaille assidûment à l'assemblage d'un vélo dans une usine.

Éviter certaines taxes à l’importation Certains pays appliquent des taxes antidumping importantes sur les vélos électriques importés de Chine. Des contrôles qualité rigoureux permettent d’obtenir les certificats d’origine nécessaires pour réduire ou éviter ces taxes.

Obtenir les certifications nécessaires – ces certifications attestent de la conformité aux normes européennes et facilitent l’importation. Elles rassurent également les clients finaux sur la qualité et la fiabilité des vélos.

S'entourer des bons partenaires

Importer des vélos électriques de Chine -Normes et certifications

Comme nous avons pu le voir précédemment, les vélos électriques sont des produits assez spéciaux, qui sont assujettis à des normes européennes strictes. Si vous souhaitez importer des vélos électriques, seul de votre côté, il faudra que vos produits respectent les normes suivantes :

Un vélo électrique est stationné devant un drapeau de l'Union européenne.

Réglementation REACH

Si vous importez des vélos, avec ou sans moteur, le produit doit être conforme au règlement (CE) n° 1907/2006, plus connu sous le nom de règlementation REACH.

Ce règlement garantit la protection de la santé humaine et de l’environnement, en limitant  l’utilisation de certaines substances dans les vélos. Ce règlement encourage également le développement de méthodes alternatives pour l’évaluation des dangers des substances.

Marquage CE

Contrairement aux vélos non motorisés, les vélos électriques doivent porter le marquage CE. L’importateur doit donc veiller à ce que le dossier technique détaille la construction du vélo et de ses éléments (dessin du design, résultats des essais, une description des mesures de protection et une déclaration de conformité).

Une image importateur vélo électrique en noir et blanc du logo CE.

Le marquage CE est apposé sur la base des éléments suivants :

  • La directive 2006/42/CE relative aux machines (directive « Machines ») – la norme EN 15194
  • La directive 2014/30/UE (directive sur la compatibilité électromagnétique, CEM)
  • La directive 2011/65/UE (directive RoHS)
  • La directive 2014/35/UE (directive sur la basse tension, DBT).

Directive CEM

La directive CEM vise à garantir que les équipements électriques et électroniques ne génèrent pas de perturbations électromagnétiques supérieures à certains niveaux, et qu’ils ont un niveau d’immunité adéquat vis-à-vis de l’environnement électromagnétique.

En d’autres termes moins barbare, cela signifie que les produits doivent répondre des exigences de compatibilité électromagnétique pour pouvoir fonctionner, sans perturber d’autres équipements.

Une image d'un vélo dans un laboratoire importé de Chine.

La directive s’applique à tous les appareils susceptibles de causer des perturbations électromagnétiques ou d’être affectés par de telles perturbations. Cela inclut les vélos électriques et leurs composants comme les moteurs, contrôleurs, batteries, etc. 

Directive ROHS

La directive RoHS (Restriction of Hazardous Substances) vise à limiter l’utilisation de certaines substances dangereuses dans les équipements électriques et électroniques. Elle interdit l’utilisation du plomb, du mercure, du cadmium, du chrome hexavalent, des retardateurs de flamme bromés  et du phtalate (DEHP, BBP, DBP, DIBP). 

Cette directive s’applique aux vélos électriques et à leurs composants qui sont considérés comme des équipements électroniques. Cela inclut le moteur, le contrôleur, la batterie et les câbles.

Un cercle vert affichant la mention « rohs complaint » import velo electricique chine.

Directive Basse Tension ( DBT)

La directive basse tension vise à assurer que les équipements électriques fonctionnant dans certaines limites de tension offrent un niveau élevé de protection aux citoyens européens. Elle s’applique aux équipements électriques conçus pour être utilisés avec une tension nominale comprise entre 50 et 1 000 V en courant alternatif et entre 75 et 1 500 V en courant continu.

Cette norme de sécurité électrique couvre les risques de sécurité que les équipements peuvent créer, comme les chocs électriques, les incendies d’origine électrique, les dangers mécaniques, les températures dangereuses, les risques chimiques et plus encore. 

Directive DEEE

Les vélos électriques sont également soumis à la directive 2012/19/UE relative aux déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE). Son objectif est de préserver et d’améliorer la qualité de l’environnement, de protéger la santé humaine et d’utiliser correctement les ressources naturelles.

La directive DEEE vise ainsi à améliorer le recyclage des vélos électriques, en récupérant des matières premières précieuses. Les vélos se pliant à cette règle sont ainsi mis sur le marché avec un symbole – une poubelle à roulettes barrée avec une croix ou un trait (symbole que l’on retrouve dans la notice ou l’emballage).

Image en noir et blanc d'un panneau interdisant les déchets de vélos électriques en provenance de Chine.

Normes de sécurité pour les vélos électriques

Les normes EN sont des documents qui fournissent des exigences, des spécifications, des lignes directrices ou des caractéristiques qui peuvent être utilisées pour garantir que les produits soient adaptés à leur usage et qu’ils ne présentent pas de risque pour le consommateur.

Voici les normes européennes (EN) clés qui s’appliquent aux vélos électriques et à leurs composants :

Normes Européennes Description
EN 15194:2017 Norme principale pour la sécurité et performance des vélos à assistance électrique, incluant des tests pour les systèmes électriques, la mécanique et la durabilité.
EN 50604-1 Norme sur la sécurité des blocs batteries au lithium-ion pour véhicules électriques légers, tels que les vélos à assistance électrique.
EN 62133-2 Exigences de sécurité pour les éléments et batteries d'accumulateurs portables étanches pour vélos électriques.
EN ISO 4210 Norme générale de sécurité pour les bicyclettes, y compris les vélos électriques.
ISO 4210-10 Norme en développement sur les exigences de sécurité et méthodes d'essai pour les vélos à assistance électrique.

Autres réglementations pour les vélos électriques en provenance de Chine

  • La loi de l’UE exige un marquage antivol obligatoire de tous les vélos neufs depuis 2021. 
  • Les feux de vélos doivent être marqués E et conformes aux réglementations d’éclairage.

Quel transport privilégié pour l'import de velo electrique ?

Pour importer vos vélos électriques depuis la Chine, vous avez plusieurs options : le fret maritime, le fret aérien et le fret ferroviaire. Voyons ensemble quelle est l’option à privilégier.

Une vue isométrique d'un port animé rempli de personnes et de marchandises, notamment des vélos électriques importés et des vélos électriques en kit en provenance de Chine.

Transport Maritime de vélo électrique

Le transport maritime offre des avantages significatifs, particulièrement au niveau du coût. Ce mode de fret est en effet l’option la plus économique et autorise le transport de batteries au lithium.

Néanmoins, il convient de noter certains inconvénients comme des délais de transport plus longs (entre 30 et 40 jours) et des risques de retard liés aux conditions météorologiques (ex : tempête).

Transport Aérien de vélo électrique

Le transport aérien est le mode de transport le plus rapide, mais c’est également le plus onéreux. Il permet ainsi des délais de livraison très courts mais avec des limitations importantes sur le poids et les dimensions. 

Néanmoins, le fret aérien n’est pas adapté à l’importation de vélos électriques. Les batteries au lithium de ces vélos sont en effet interdites en soute si leur capacité dépasse 160Wh, car elles peuvent exploser à haute altitude. 

Un avion transportant un carton portant un « non » contenant des vélos électriques importés de Chine.

Or la plupart des vélos électriques ont des batteries plus puissantes, généralement de 250 à 500Wh. Et même sans les batteries, les compagnies aériennes sont très réticentes à transporter des vélos électriques, car ils sont considérés comme des marchandises dangereuses.

Transport Ferroviaire de vélo électrique

Le fret ferroviaire entre la Chine et l’Europe est en plein essor et offre une alternative intéressante pour le transport de vélo électrique. Les délais de livraison sont généralement plus courts (12/18 jours) et les coûts sont intermédiaires (plus chers que le bateau, moins chers que l’avion).

Un importateur de vélo électrique debout à côté d'un train avec un drapeau chinois dessus.

Contrairement au fret aérien qui interdit les batteries au lithium, le fret ferroviaire n’impose aucune restriction majeure sur les vélos électriques. Le train a d’ailleurs une capacité de chargement similaire à celui du bateau, ce qui en fait la meilleure option pour le transport de vélos électriques.

Documents nécessaires pour le transport de vélos électriques 

La facture commerciale : Elle est délivrée par l’exportateur et contient des informations détaillées sur les produits expédiés (description précise, quantités, valeurs, poids). Elle permet aux autorités douanières de classifier les marchandises et prouver la transaction commerciale entre exportateur et importateur.

La liste de colisage (Packing List) : C’est un document fourni par l’exportateur qui détaille le contenu de chaque colis expédié. Elle comprend la liste précise de tous les articles contenus dans chaque colis, le poids brut et net de chaque colis, leurs dimensions et le type d’emballage utilisé.

Un exemple de formulaire de facture pour l'importation de vélos électriques de Chine.

Connaissement (Bateau) : Document émis par le transporteur maritime qui constate la prise en charge des marchandises à bord du navire. Fait office de contrat de transport, de titre de propriété des marchandises et de reçu. Doit contenir des informations sur les marchandises, le navire, les ports.

Lettre de transport aérien (Avion) : Document qui matérialise le contrat de transport de fret par voie aérienne entre le transporteur et l’expéditeur. N’est pas un titre de propriété des marchandises. Doit contenir des informations sur le transport, la marchandise, l’expéditeur et le destinataire

Lettre de voiture (Train) : Document servant de contrat entre l’expéditeur et le transporteur ferroviaire, Atteste de la prise en charge des marchandises et des conditions de leur acheminement. Doit contenir des détails sur l’expédition, les marchandises, les parties prenantes, etc.

Certificat d’origine : Document qui sert à déterminer avec précision le pays d’origine et calculer les droits de douane qui en découlent.

Faut-il souscrire à une assurance transport pour les vélos électriques ?

Les vélos électriques sont des biens de valeur, et le risque de dommages ou de perte lors du transport est réel. Une assurance apporte alors une protection financière en cas de problème.

Elle couvre généralement les dommages aux vélos, mais aussi les dommages causés à des tiers, ainsi que le vol et le vandalisme. 

Un camion bleu avec un parapluie et le mot assurance transport.

Les vélos électriques à batteries au lithium sont d’ailleurs considérées comme des marchandises dangereuses et peuvent provoquer des incendies. Bien que le risque reste faible, il est préférable de prendre une assurance complète pour éviter tout problème (Prix = 1 à 3% du montant assuré). 

Conseils pour l'entreposage des vélos électriques

  • Stocker dans un lieu sec (15-22°C) et à l’abri de l’humidité qui peut endommager les composants
  • Maintenir les batteries entre 30-70% de charge et éviter les températures extrêmes
  • Suspendre les vélos pour éviter d’endommager les pneus 
  • Effectuer un entretien régulier des vélos (gonflage des pneus, graissage, etc.)
  • Prévoir des composants en stock en cas de produit défectueux

Distribution des vélos électriques

  • Respecter la réglementation française sur les vélos électriques : certification, puissance du moteur, vitesse limitée, équipements de sécurité obligatoires, etc.
  • Disposer d’un service après-vente et fournir des pièces détachées (obligation légale)
  • Assurer la traçabilité des vélos (numéros de série, notices en français)
  • Proposer des services de livraison et d’installation pour résoudre le « dernier kilomètre »

Réglementation douanière pour les vélos électriques

L’importation de vélos électriques est soumise à des règles douanières spécifiques. Ces règles varient selon les pays et peuvent inclure des exigences en matière de conformité, de sécurité et de documentation. Voyons ensemble ce qui en découle réellement.

Document administratif unique (DAU)

Le document administratif unique (DAU) est le document de base obligatoire pour toute déclaration en douane à l’importation, y compris pour les vélos électriques.

Il résume toutes les informations nécessaires sur les marchandises importées (description, valeur, quantités, etc.) qui serviront aux autorités douanières pour le dédouanement et le calcul des droits et taxes.

Pour les vélos électriques chinois, le DAU permet notamment de déterminer si l’importation concerne des vélos complets ou uniquement des pièces et composants, soumis à des droits différents.

Autres documents à présenter à la douane

Pour passer la douane européenne, il faut présenter :

  • Facture commerciale
  • Certificat d’origine émis en Chine
  • Liste de colisage (packing list)
  • Rapport de contrôle qualité (si nécessaire)
  • Les documents de conformité aux normes européennes

Ces documents prouvent l’origine chinoise des produits et leur conformité aux exigences européennes.

Classification douanière des vélos électriques

Le code SH (Système Harmonisé) pour les vélos électriques importés dans l’Union Européenne est 8711 60 10. Ce code couvre spécifiquement les « Bicyclettes, tricycles et quadricycles, à pédalage assisté, équipés d’un moteur auxiliaire électrique d’une puissance nominale continue n’excédant pas 250 W ».

Il s’applique donc à tous les vélos électriques répondant à la définition européenne, c’est-à-dire les vélos électriques pliants, les vélos cargos électriques, les VTT électriques, les vélos pour enfants, les vélos de route électriques et les vélos de montagne électriques.

Il existe des réglementations spécifiques pour les vélos électriques plus rapides (au-delà de 25km/h). On ne parle alors plus de VAE mais de Speedbike ou Speedelec. Ce genre de « vélo » est alors considéré comme un cyclomoteur.

Droits et taxes à l'importation sur les vélos électriques

Les frais à prévoir lors de l’importation de vélos électriques de Chine sont :

  • Droits de douane : 14%
  • TVA : 20%
  • Droits antidumping* : 21,8% à 83,6%
  • Frais de dédouanement : environ 1%

Soit un total de 57% à 119% de taxes selon le fabricant chinois.

Ces mesures sont mises en place pour protéger les fabricants européens de la concurrence chinoise, jugée trop compétitive.

Ces droit sont calculés individuellement pour chaque exportateur ou producteur chinois en fonction de leur marge de dumping constatée.

La marge de dumping est la différence entre le prix à l'exportation (en Chine) et la valeur du produit sur le marché européen.

Plus la marge est élevée, plus le droit anti-dumping sera élevé.

Composants de vélos électriques

L’UE autorise l’importation en franchise de droits de composants de vélos électriques chinois, sous certaines conditions, pour promouvoir l’assemblage local.

Cela peut donc être intéressant pour les importateurs spécialisés dans la vente de pièces détachées ou de kit et qui souhaitent fournir directement des fabricants européens.

Résumé pour réussir ses importations de vélos

  • Bien vérifier les certifications et capacités du fournisseur chinois
  • Demander au fournisseur de fournir des rapports de test
  • Exiger des échantillons et procéder à des inspections
  • Choisir un transporteur international fiable (comme Sino Sourcing 😉)
  • Prendre une assurance transport pour se prémunir des aléas
  • Bien préparer la réception et le stockage des vélos
  • Mettre en place des procédures qualité strictes
  • Se renseigner en détails sur le marché de destination

En appliquant les conseils de ce guide, vous minimiserez les risques  et optimiserez les chances de réussite de votre projet d’importation !

📦 Petites et Grandes Quantités 📦

Obtenez des devis de transport pour
vos vélos électriques 🚲⚡

Sino Sourcing négocie et achète pour vous auprès des meilleurs fabricants de vélos électriques en Chine. Nous gérons le contrôle qualité, le stockage et le transport de vos vélos du fabricant jusqu'à la livraison à votre porte ou directement chez vos clients. Contactez-nous et discutons ensemble de votre projet par téléphone ⏬

Parlez-nous de votre projet

Questions fréquentes sur l'importation de vélos électriques

Vous pouvez importer tout type de vélos électriques chinois (VAE), que ce soit des VAE de montagne, des VTT électriques, des VTC ou encore des vélos électriques pliables. On trouve également en Chine des modèles spécialisés, comme des VAE à trois roues pour une stabilité accrue ou des vélos électriques pour enfant.

Pour importer des vélos à assistance électrique (VAE) en France, il faut respecter les normes de sécurité de l’Union Européenne, comme la norme EN 15194. Il faudra également s’assurer que les vélos soient conformes aux directives sur les batteries et les composants électriques, telles que RoHS et la directive basse tension. Enfin, il est nécessaire d’avoir le marquage CE (Conformité Européenne).

En France, un vélo électrique doit être immatriculé si la puissance du moteur est supérieure à 250W ou s’il peut dépasser les 25km/h. Dans ce cas, le vélo électrique est considéré comme un cyclomoteur et doit être immatriculé. Le conducteur doit également être titulaire du permis AM (ancien BSR) et le vélo doit être assuré.

Oui, il est tout à fait possible de rouler sans assistance avec un vélo électrique. Même lorsque la batterie est déchargée ou retirée, le vélo fonctionne comme un vélo normal et peut être utilisé pour pédaler. Cependant, rouler sans assistance demande plus d’efforts car le poids du vélo est plus élevé en raison des composants électriques (moteur, batterie). La résistance au pédalage est aussi généralement plus élevée

Il est généralement possible de remplacer la batterie d’un vélo électrique, mais la compatibilité est cruciale. La nouvelle batterie doit correspondre à la tension du moteur et du contrôleur afin d’éviter tout dommage

Les batteries de plus grande capacité peuvent offrir une plus grande autonomie et parfois plus de puissance/couple. Pour les vélos équipés de batteries amovibles, la mise à niveau peut être aussi simple que de remplacer la batterie par une batterie compatible de plus grande capacité.

En revanche, pour les vélos dotés de batteries intégrées, le remplacement est plus complexe et peut nécessiter des outils ou une expertise spécifiques. Certains fabricants construisent des vélos qui permettent d’augmenter facilement la capacité de la batterie par le biais d’un système de stockage extensible.

Vous avez trouvé cet article intéressant ?
Partagez-le !

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
0 0 votes
Note de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires