comprendre fournisseur chinois

[Chinglish] Comment parler avec son fournisseur chinois

Un bref aperçu de la langue chinoise pour éviter les malentendus

 

L’une des meilleures choses à propos d’importer depuis la Chine est de découvrir au plus près la fascinante et richissime culture chinoise. Malheureusement, le tristement célèbre Chinglish (savant mélange d’anglais et de chinois) ne fait pas partie des trésors de cette culture millénaire ! Les chinois ont apparemment développé un système dans lequel n’importe quelle personne étudiant l’anglais a la possibilité de réécrire le dictionnaire anglais. L’un de mes mots préférés issu du Chinglish et qu’on rencontre assez souvent est le mot manufactory – une combinaison de manufacturer et de factory.

 

La barrière de la langue n’est pas un phénomène amusant lorsqu’il s’agit de traiter avec des fournisseurs chinois ; c’est un véritable challenge. La plupart du temps, ces malentendus entraînent des incompréhensions et de grosses erreurs dans les commandes.

 

Même si vous parlez très bien anglais, cet article s’adresse à tous les importateurs. Posséder des bases en chinois pourra vous aider à communiquer plus efficacement avec votre fournisseur.

 

Les fondamentaux du langage chinois

 

Le langage est au cœur de chaque culture, mais en Chine, le chinois écrit occupe une place particulièrement importante. Tout simplement car le chinois oral et écrit sont singulièrement différents.

 

Le fait que le langage oral n’ait quasiment aucun lien avec le langage écrit peut être difficile à concevoir. En français ou en anglais, les mots écrits constituent seulement un guide de prononciation pour les mots parlés. Le chinois écrit n’a absolument aucun lien avec le chinois parlé. Les gens blaguent souvent sur le caractère enfantin, purement artistiques des idéogrammes chinois, mais ils ont raison, ce ne sont que de simples dessins/images. Une personne cultivée en Chine peut mémoriser plusieurs milliers de caractères différents.

 

Bizarrement, deux personnes qui parleraient deux langages différents (la Chine compte plus de 200 dialectes différents) seraient incapables de comprendre le moindre mot en se parlant oralement. En revanche, ils pourraient communiquer par écrit sans aucun souci (c’est pourquoi tous les téléfilms sont sous-titrés en Chine).

 

Le chinois écrit dispose de milliers de caractères différents, mais ces caractères sont limités et ne représentent que des objets ou des idées basiques. De plus, la majorité de tous ces caractères datent d’il y a plus de 1000 ans. Vous vous doutez bien qu’ils n’avaient pas de réfrigérateur ou de voiture à cette époque. De cette manière, un chinois est obligé d’écrire le mot « voiture » avec des caractères créés il y a plus de 1000 ans. Comment font-ils ? C’est simple. Ils combinent plusieurs caractères qui décrivent, plus ou moins (j’insiste sur le plus ou moins), l’objet en question.

comprendre fournisseur chinois

Comment cela affecte-t-il le langage ...

 

Les caractères chinois sont fondamentaux dans le langage chinois.

 

... et pourquoi est-ce important pour les importateurs

 

Si vous échangez avec votre fournisseur sur des sujets basiques comme l’argent ou les délais de livraison, votre fournisseur vous comprendra a priori facilement en cherchant la traduction des mots dans un dictionnaire.

 

Là où les choses se compliquent, c’est lorsque vous abordez des sujets un peu plus techniques ou difficiles à décrire. Imaginons que vous souhaitiez importer des crosses de hockey. Si le fournisseur n’a aucune idée de ce qu’est une crosse de hockey, il va consulter son dictionnaire et tomber sur une définition du type « bâton de ballon sur glace ». Peut-être que le fournisseur sera capable de deviner de quoi il s’agit ; il est aussi possible qu’il n’y comprenne rien (surtout sur les mots relativement nouveaux comme « drone »).

Traduire les mots grâce à un dictionnaire est relativement facile quand il s’agit de passer de l’anglais au français, en passant par l’arabe ou autre. Quand il s’agit de traduire en Chinois, le dictionnaire n’est pas fiable. Ce n’est pas que les chinois sont débiles, c’est juste que la langue chinoise est quelque chose d’unique en son genre. Pour la métaphore, ce serait comme tenter de lire un DVD dans un lecteur VHS en espérant que ça marche simplement parce que les deux servent à voir des films.

Conclusion

 

La barrière de la langue est probablement l’une premières sources de frustration lorsqu’il s’agit de faire du business en Chine. Cependant, cette brève introduction au fonctionnement singulier du chinois devrait vous permettre d’éviter les malentendus en redoublant de vigilance.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.