trouver société de transport amazon FBA

Choisir le meilleur transitaire pour expédier des produits vers Amazon FBA

Le fret et les expéditions sont des sujets importants pour les vendeurs Amazon, mais ils sont également complexes et, dans certains cas, la complexité du fret peut dissuader un gérant d'entreprise de se lancer dans la vente en ligne, et donc de prendre sa part du gâteau en utilisant Amazon FBA.

Pour démystifier le sujet et donner aux vendeurs suffisamment d'informations pour naviguer dans le domaine du fret et de l'expédition, nous vous avons concocté un cours intensif sur le fret international! Attachez-vous, le voici :
Quelle est votre histoire de fret la plus horrible ? Se faire écraser par les douanes à cause de la paperasse tardive ? Des frais de transport cachés qui réduisent à 0 la marge bénéficiaire ? Conteneur perdu en mer (des milliers par an) ? Une mort lente provoquée par les lettres de transport, les rapports TPS, les dépôts de formulaire 10+2 ?

Tant de vendeurs en ligne se contentent d’importer de la même manière que les autres depuis des années parce que - hé, mieux vaut connaître les risques que se lancer dans l’inconnu, non ? Et c’est dommage. Il existe de nombreuses entreprises en ligne qui gagnent littéralement des millions en ouvrant la coque du fret international et en se lançant dans ce business.

Nous avons élaboré un cours intensif qui vous explique exactement ce que vous devez savoir à chaque étape du processus d’importation. Vous vous considérez déjà comme un importateur chevronné ? Continuez votre lecture – vous devriez pouvoir trouver quelques informations utiles dans la suite du guide.

Un mot d'avertissement. Les conseils qui vont suivre sont des conseils de transport dont vous avez besoin, pas les conseils de transport que vous avez envie d’entendre. Entre les obligations en douane, les incoterms et les matières dangereuses, le fret peut être un défi. Alors préparez-vous bien, ouvrez grand vos oreilles, et ne perdez pas une miette de la suite : une importation sans problèmes vous attend.

Restrictions : « Transportable » ou discutable ?

Pouvez-vous l'expédier ? Voici votre premier défi. Vous avez trouvé un produit prometteur qui pourrait bien être votre poule aux œufs d’or. Mais avant de chercher des fournisseurs, assurez-vous que les douanes (et les autres agences qui s'intéressent à ce qui entre en Europe) n’interdisent ni ne limitent les importations de ce produit. Assurez-vous également qu'il ne s'agit pas d'une matière dangereuse, et pas non plus d'une matière interdite dans les avions ou les navires.
Il n’y a pas que des hoverboards explosifs qui peuvent vous poser problème en bateau. De nombreux produits régulièrement importés, tels que les cosmétiques, ou tout ce qui contient des métaux (y compris l'aluminium), peuvent poser des problèmes et être sujets à des restrictions. Même un produit apparemment banal, comme les crayons de couleur, peut être soumis à de lourds droits antidumping.
Un produit parfaitement sûr peut également être refusé à cause de son emballage. Les étuis à lunettes de soleil garnis de cuir pourraient nécessiter l'approbation d’une agence de contrôle concernant les produits d’origine animale. Les palettes de nombreux pays, comme la Chine, doivent être estampillées comme fumigées (la fumigation est un processus utilisé pour détruire des organismes vivants considérés comme nuisibles). Une erreur ici devient vite coûteuse, car l'entrée du produit sera refusée jusqu'à ce qu'il soit mis sur des palettes aux normes.
Enfin, pour rester du bon côté du droit de la propriété intellectuelle, vous devez déterminer si votre produit ou emballage est soumis à un brevet, à une marque ou à un droit d'auteur.

Comment vérifiez-vous votre produit ?

Demandez !

Parlez à un transitaire pour obtenir de l'aide, à moins que vous ne préfériez vous lancer dans le long voyage que représente la lecture de la documentation douanière.

Recherche google

Une recherche sur Google devrait également permettre de détecter rapidement les problèmes d'importation de ce produit. Ensuite, utilisez un estimateur de droits en ligne pour vérifier l’importance de tout devoir. Par exemple, RITA, qui est un outil mis à disposition par les douanes. Sachez que les frais de douane (cautionnements, taxes, etc.) ne seront pas inclus dans la citation d’un transitaire : vous les paierez directement aux douanes elles-mêmes. Toutefois, il est facile d’être dérouté à ce sujet, car les transitaires facturent plusieurs frais de traitement pour les tâches de traitement douanier qu’ils effectuent pour vous. En fait, ils vous facturent les formalités (parce que ce sont eux qui s’occupent de remplir les documents, de déclarer les produits, etc.), mais pas le montant des taxes.

estimation droits de douanes

Savoir si les atteintes à la propriété intellectuelle, au droit d'auteur et aux marques commerciales s'appliquent

Vous ne réaliserez sans doute pas que vous enfreignez potentiellement un brevet lorsque cela se produira. Si votre produit est similaire à celui d’une grande marque, consultez le site Web de cette entreprise pour connaître les numéros de brevets, puis lancez une recherche Google sur ce numéro afin de déterminer la couverture du brevet. En cas de doute, faites-vous aider et obtenez des conseils juridiques de la part de professionnels.

Votre produit est livrable ? alors on continue.

 

Première commande : Puis-je essayer avant d'acheter ?

Trouvez le bon fournisseur. Les salons commerciaux étaient autrefois la méthode de prédilection (comme la Foire de Canton), mais des sites tels que TradeIndia, Global Sources et, bien sûr, Alibaba, sont en passe de devenir la norme.
Une fois que vous avez trouvé votre fournisseur, faites-en sorte d’essayer avant d’acheter. Si vous êtes un acheteur sérieux, les fournisseurs peuvent vous fournir des échantillons gratuits mais vous facturer pour l’envoi. Cela peut vous coûter jusqu’à 50 € par envoi express. Vous pouvez de cette façon vérifier le produit, tout en vous assurant que l'emballage répond aux exigences d'Amazon.
Une fois que vous avez préparé vos produits, il est temps de tester le marché. Peaufinez les détails pour que tout se passe bien sur Amazon.

Commençons-nous dans de bonnes conditions ? (Attention, les incoterms vont vous donner la migraine)

Bonne nouvelle ! Votre première commande de produit s'est vendue plus rapidement que vous ne l’aviez prévu. Vous êtes donc de retour avec le fournisseur pour négocier le meilleur prix d’achat et les conditions de paiement pour la prochaine commande de produits.
Les conditions de fret (appelées incoterms dans le jargon du fret) peuvent facilement dégénérer. Votre fournisseur et vous-même pouvez choisir parmi 11 d'entre eux qui régissent les responsabilités juridiques et qui se charge de programmer tel étape du fret, ceci pour chaque étape de l'expédition.
Si votre marge bénéficiaire le permet, vous pouvez opter pour la simplicité : laissez le fournisseur gérer la majeure partie (ou la totalité) de l'envoi. Malheureusement, les importateurs moins expérimentés n’ont pas souvent cette option, à une exception près : si l’envoi doit être envoyé par courrier. C’est parce que la plupart des fournisseurs chinois ne fonctionneront qu’avec trois conditions de transport :

  • Ex-Works (EXW) : vous payez l’envoi dans son intégralité, à commencer par l’enlèvement à l’entrepôt du fournisseur.
  • Free On Board (FOB) : le fournisseur paie les douanes et le fret chinois, ainsi que le chargement sur le navire. Ne convient normalement que pour des transports de conteneurs pleins.
  • Free Carrier (FCA) : Convient aux charges plus petites qui doivent être déposées près du port pour être « consolidées » avec d’autres envois dans un conteneur ou la soute d’un avion. Le fournisseur paie les douanes chinoises et le transport de l’entrepôt au centre de consolidation. Vous couvrirez les frais mineurs de consolidation et de chargement. De nombreux fournisseurs ne sont pas conscients de cette différence subtile entre FCA et FOB et pensent qu’il s’agit uniquement de FOB.

Les « termes de fret » sont appelés "Incoterms" dans le jargon du fret.

De nombreux fournisseurs chinois travaillent en partenariat avec des entreprises locales pour acheminer leurs marchandises au port et les dédouaner. Ces partenaires le font généralement mieux et à moindre coût que ce que votre transitaire européen pourrait organiser. Donc, si vous le pouvez, profitez-en. FCA et FOB sont de bonnes conditions de fret pour vous. Dans chacune de ces trois conditions de fret, vous paierez le transit international (bateau ou avion) et tous les frais une fois que l'envoi atterrit (ou accoste) en Europe.
Les fournisseurs assument davantage de responsabilités dans les huit autres conditions de transport, mais évitez-les. De nombreuses histoires pleines de problèmes liées au transport de marchandises se sont produites parce que les incoterms étaient utilisés sans que l’acheteur comprenne pleinement leurs ramifications. Il reste encore beaucoup à apprendre sur les incoterms, mais pour l’instant, c’est tout ce que vous devez savoir.
Alors, lequel des trois convient le mieux à votre envoi ? Gardez cette question en tête. Avant de pouvoir effectuer les calculs, vous devez d'abord déterminer le coût de transport le plus important, d'un port à l'autre.

Expédier ses colis : les meilleures pratiques et astuces

Voici quelques règles de base pour le fret international :

  • Utilisez ce qu’on appelle un « courrier » pour les colis de moins de 150 kg. Cela vous coûtera environ 5 ou 6€ / kilo.
  • Optez pour le fret aérien dès lors que le poids de votre cargaison se situe entre 150 kg et 500 kg. Le prix au kilos se situe sous la barre des 5€ (pour le transport principal uniquement), même si celui-ci peut varier en fonction du contexte.
  • Au-dessus de 500 kg, envisagez le fret maritime - environ 50 centimes / kg.

Pour donner une idée de l'ampleur, un envoi qui pourrait coûter 2 000 euros par avion ne coûterait que 800 euros par voie maritime. Parfois, la différence peut être encore plus grande, mais vérifiez tout de même si les frais accessoires sont inclus. Ils sont généralement plus nombreux avec le fret maritime.
Le courrier international est souvent appelé fret express. Un prestataire majeur comme DHL viendra chercher le colis à l'entrepôt. Il s'agit donc d'un incoterm EXW. Les droits de douane ne s'appliquent que si la valeur des marchandises est supérieure à 800 dollars, et certains fournisseurs peuvent être disposés à gérer l'intégralité de l'expédition, parfois à l’exception des droits de douane.
Les transitaires s’en occupent généralement lorsqu’il s’agit de fret express, mais pas forcément pour le fret maritime ou le fret aérien, parce que les envois « courier » sont un processus beaucoup plus simple. Même le dédouanement est beaucoup plus simple. Et comme il s’agit d’un processus simple, les tarifs des courier peuvent être calculés sans devis officiel. Nous vous conseillons donc d’utiliser la calculatrice de fret en ligne d'un service de courier pour déterminer si vous pouvez vous permettre la vitesse de ce service, ou s’il vaut mieux passer par les frets traditionnels et payer moins cher.
Vous avez une date limite urgente, mais le prix du fret express est trop élevé ? Le fret maritime ne correspondra pas à vos besoins, il est trop lent. Importer de la Chine aux États-Unis de cette façon peut prendre facilement un mois. Le fret aérien standard prend généralement 8 à 10 jours, tandis que l'air express peut livrer en moins d'une semaine. De plus, quels que soient vos besoins, certains produits ne seront pas autorisés dans les avions, comme les batteries au lithium à usage intensif.
Si le fret aérien est encore trop coûteux, il existe une autre option. C’est un hybride relativement nouveau, moins cher que le fret aérien, et souvent pas beaucoup plus lent. On l’appelle généralement fret accéléré, et seuls certains transitaires l’offrent. Il fonctionne en combinant les processus de fret maritime et en associant uniquement les services maritimes les plus rapides aux services de transport routier haut de gamme. Cela permet une combinaison des systèmes de transport qui, malgré des temps de transport parfois long, permet de réduire au maximum les délais en éliminant certains temps de stockage en entrepôt ou port entre 2 étapes.

Frais au débarquement : faites-le à "tous les coûts"

Ok, vous êtes bloqué sur la partie de port à port. On retourne au départ.
Votre fournisseur vient de vous proposer un rabais important pour conclure la transaction, mais uniquement si vous récupérez l'envoi à son entrepôt (EXW, vous vous souvenez ?), et il ne se charge donc pas de la faire monter à bord d’un navire lui-même (FOB). Ne vous précipitez pas. Commencez par vérifier si les nouveaux coûts de fret engendrés (le coût de la partie EXW à FOB donc) ne vont pas compromettre cette offre exceptionnelle.
Cela signifie qu’il faut connaître les coûts de transport pour chaque scénario, prendre en compte une licence d’exportation supplémentaire de 100 € pour EXW uniquement (si l’usine ne peut pas fournir la licence), puis faire le calcul pour chaque transaction.
Alors, quels sont les différents coûts de fret ? Les transitaires n’aiment pas fournir d’estimations approximatives, car le fret comporte de nombreuses variables, dont certaines sont volatiles. Cela dit, cet estimateur de taux de fret est normalement assez précis, car il se base sur des taux disponibles.

estimation prix fret internationalSi le calcul des coûts au débarquement vous semble trop laborieux, optez pour FOB.

L’emballage : Rembourrer les produits, pas vos coûts

Ne vous arrêtez pas en si bon chemin et continuez à écrire et entretenir une relation avec votre fournisseur. Vous avez de plus d’autres éléments à vérifier.
Un emballage excessif ajoute de l'espace et du poids. Cela augmente potentiellement les coûts de fret, en particulier pour le fret aérien. Les importateurs moins expérimentés n’ont pas beaucoup de marge de manœuvre pour négocier des emballages rentables. Heureusement, votre fournisseur utilise probablement des emballages (quelque peu) économiques, car ceux-ci représentent également des coûts pour sa part. Ils économisent également sur la boxe en carton s'ils peuvent faire tenir 100 widgets dans une boîte au lieu de 50.

Voici quatre façons simples de faire la différence avec l’emballage :

  • Mettez la marchandise sur palettes après les douanes.
  • Emballez les produits fragiles avec beaucoup de minutie.
  • Assurez-vous de bien faire marquer vos colis pour qu’ils soient reconnaissables.
  • Assurez-vous que votre fournisseur connaisse et comprenne les critères d’Amazon.

L'ajout de palettes au fret aérien augmentera les coûts de fret. N'oubliez pas non plus que les palettes en bois peuvent nécessiter une fumigation, ce qui retarde l'expédition. Au lieu de cela, faites « palettiser » l'envoi une fois que les marchandises ont été dédouanées, pour vous conformer aux exigences d'emballage d'Amazon.
Vérifiez que les produits fragiles ont un emballage supplémentaire. La double boxe est excellente car elle ajoute un amorti supplémentaire, à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de la boîte.
Jusqu'à ce que vous importiez des conteneurs entiers de stock, assurez-vous que vos colis sont clairement identifiés. C’est parce que votre envoi va d’abord être regroupé avec d’autres envois dans un conteneur ou avec d’autres envois de fret aérien, et que les cartons et les boîtes peuvent facilement être mélangés. Veillez à ne pas avertir les voleurs si vous faites transporter quelque chose qui pourrait être attrayant à leurs yeux. Assurez-vous que l’identité de la marque ou tout autre étiquetage susceptible de désigner vos colis comme contenant de la marchandise de valeur est supprimé.
Assurez-vous également que les éléments suivants sont écrits à l'extérieur des cartons: nombre de cartons, poids brut, poids net, pays d'origine, étiquettes d'expédition FBA (ou toute autre étiquette de suivi).
Enfin, assurez-vous que le fournisseur comprend vraiment les exigences d’emballage d’Amazon. Vérifiez les échantillons qu'ils ont envoyés ou, si vous avez sauté cette étape, demandez-leur d'envoyer par courrier électronique les photos du produit fini et du produit emballé. Vous devriez au moins vérifier physiquement le premier envoi au stade de la préparation.

Aide d'expert : Aller de l'avant sans reculer

Rayez l’aspect fournisseur de votre liste - vous en avez fini (jusqu’à la prochaine expédition). Il est temps de s’intéresser à l'expédition. Si vous entretenez déjà de bonnes relations avec un transitaire, il vous aura aidé à résoudre certains des points précédents. Si vous n’avez pas de transitaire, c’est le moment de le trouver.
Vous avez besoin d'un partenaire qui sait comment fonctionne le transport maritime international. Un bon transitaire est comme un bon agent de voyage pour le transport de votre cargaison. Ils donneront des conseils utiles, réserveront les envois, géreront la paperasse et interviendront si les choses tournent mal (et avec le fret, ça arrive).

Avec le fret, les problèmes arrivent !

Vous pensez pouvoir économiser de l’argent sans transitaire ? Réfléchissez mieux. De nombreux fournisseurs proposent d’organiser l’expédition jusqu’au port de déchargement en Europe ou ailleurs. L’importateur ajoute mentalement les coûts de transport par camion une fois sur le territoire, et tout ça apparaît comme une super affaire. Mais il y a d'autres coûts importants impliqués, tels que le dédouanement des marchandises, où les choses peuvent mal tourner pour les amateurs. La participation d'un transitaire au processus devrait vous éviter des pièges comme celui-ci. Et c’est aussi pourquoi les importateurs moins expérimentés ne devraient pas envisager de s’en sortir avec un simple courtier en douane.

Il y a plus de 100 000 transitaires dans le monde, alors trouver le bon pour vous peut sembler difficile. Commencez par le bouche-à-oreille. Si vous avez un ami satisfait de son transitaire, il est fort probable que celui-ci vous convienne également. Voici quelques autres conseils pour trouver le bon transitaire :

  • De nombreuses entreprises de fret sont encore un peu à l'ancienne, alors intégrez quelques jours dans votre flux de travail lorsque vous recevez des devis de transitaires. De nombreux transitaires sont également réticents à travailler avec de petits clients. Par conséquent, demander des devis à quelques entreprises supplémentaires garantit que vous aurez plusieurs devis à comparer et pas un seul devis reçu de la part du seul transitaire qui accepterait de transporter votre « petite » cargaison.
  • Ne mettez pas de côté les petites entreprises de fret locales. Elles ne travaillent pas forcément pour de gros clients, mais c’est qui les rend beaucoup plus susceptibles de répondre à votre devis rapidement et de disposer de plus de temps pour bien s’occuper de votre envoi.
  • Les plateformes en ligne peuvent aider à accélérer le processus. La place de marché en ligne Freightos vous permet de comparer instantanément les devis des expéditeurs examinés. Certains transitaires, tels que UPS Supply Chain Air, fournissent également des devis en ligne.

Cotations de fret : "Puis-je vous faire parvenir un devis à ce sujet ?"

Lorsque vous commencez à recevoir des devis de fret, assurez-vous de disposer de toutes les informations disponibles. Appelez votre fournisseur, et demandez-lui de vous envoyer la liste de colisage et la facture commerciale avant de commencer.

Alors, commencez par prendre un stylo, et vois la liste de ce dont vous allez avoir besoin :

  • Les coordonnées de l'acheteur et du vendeur, y compris les adresses physiques pour le ramassage et la livraison. Consultez Amazon Seller Central pour connaître les centres de distribution à livrer (ou juste le seul centre concerné si vous utilisez le programme de stockage d'inventaire d'Amazon).
  • Poids total (à partir de la liste de colisage).
  • Dimensions de chaque boîte, palette, etc. Déterminez également le volume total en mètre cube.
  • Description du produit (devrait figurer sur la facture commerciale, mais vérifiez quand même en utilisant une recherche de code HS).
  • Valeur de l'envoi et date à laquelle l'envoi sera prêt.
  • En cas d'expédition vers Amazon, si votre stock va être mélangé (le transitaire qui vous fait parvenir le devis doit également se préparer pour vous).
  • Le numéro d'identification fiscale de votre entreprise (qui est nécessaire pour pouvoir importer et passer les douanes).

Transmettez les informations aux transitaires et attendez que les options d’expédition soient intégrées. Avant d’accepter la meilleure offre, assurez-vous qu’ils ont l’expérience des processus de réception d’Amazon. Vous ne voulez pas que votre expédition rencontre un problème à la dernière étape. Vérifiez qu'ils ont prévu suffisamment de temps entre la date de préparation de l'envoi à la date de livraison demandée par Amazon, en tenant compte de délais tampons en cas de retards.

L'assurance des marchandises

Vous avez entendu parler du conteneur contenant des jouets en plastique pour le bain qui sont tombés à la mer en 1992, permettant à 20 000 petits canards en plastique de flotter dans les océans ? Et bien ils sont toujours sur les rives de la planète. Excellente nouvelle pour les océanographes, qui ont beaucoup appris sur les courants, mais pas si bonnes nouvelles pour l'importateur qui avait acheté ces canards.
Croyez nous là-dessus. Vous avez besoin d'une assurance. Si vos marchandises sont endommagées ou disparaissent, la responsabilité standard des transitaires et des transporteurs signifie probablement que vous obtiendrez une maigre compensation. Pas besoin d’une calculatrice pour comprendre que vous aurez perdu une belle somme d’argent rien qu’avec ça.
L'assurance des marchandises est normalisée à l'échelle internationale. Et comme les tarifs des transitaires sont généralement compétitifs par rapport aux compagnies d’assurance, vous perdez probablement du temps à aller voir ce que chacun fait et propose comme tarif. Mais assurez-vous absolument que votre transitaire dispose d'une assurance cargaison complète. Rien de moins ne fera l'affaire. Vous devriez également payer le petit supplément qui permet de réduire le coût en cas de réclamation.
À ce niveau de couverture, la prime est calculée à environ 60 centimes pour chaque tranche de 100 € de valeur assurée (votre prix d’achat, pas le prix de détail). Comme vous pouvez le constater, ce n’est pas un coût matériel que vous devez prendre en compte lors de l’estimation du coût au débarquement. Et cette précaution en vaut la peine, en témoigne ceux qui ne l’ont pas prise au moment où ils auraient dû.

Paperasse : Traitez-la comme si c’était une hypothèque, pas le manuel du grille-pain

Hé, vous allez trop vite : produit, fournisseur, transitaire, mode, assurance. Mais ralentissez, il vous reste encore des papiers à remplir. Et, malheureusement, vous ne pouvez pas traiter cela à la légère.
Soyez prêt pour les formulaires. De toute façon, votre transitaire vous guidera tout au long du processus, mais n’hésitez pas à leur demander en amont de l’aide tout au long du processus.
Le premier formulaire important est la lettre d’instruction de votre expéditeur. Prenez le temps de bien la compléter. Ensuite, vérifiez… deux fois. Les informations que vous écrivez seront transférées dans d'autres formulaires et déclencheront d'autres processus qui ne peuvent pas contenir d’erreurs : l'envoi et le dédouanement. Ils disent qu'une image vaut mille mots : si vous le pouvez, incluez des photos du produit. Vous pouvez souvent les obtenir à partir de la liste de colisage.
Soyez honnête avec la valeur de l'envoi. Essayer de tromper les douanes, c'est enfreindre la loi. En plus, vos chances sont comme à la roulette russe. Vous pourriez vous en tirer et économiser quelques sous, ou bien faire sauter votre affaire.
Vous devrez également signer un formulaire de procuration afin que le transitaire puisse agir en votre nom avec les douanes, ainsi qu'un accord de service relatif aux conditions de la douane. Certains transitaires vous demanderont finalement de remplir un formulaire de demande de crédit.

Les Douanes et l’obligation

Dernière étape (compliquée), on vous le promet !
Vous ne pouvez pas importer sans acheter une obligation - il s’agit essentiellement d’une police d’assurance que l’assureur paie à la douane si l’importateur omet de payer les droits, taxes, amendes ou pénalités dus.
Cela dit, vous avez le choix. Vous pouvez soit opter pour une assurance annuelle continue, ou une assurance à entrée unique à 0,5% de la valeur des marchandises. Si vous utilisez le fret maritime et optez pour l'option à entrée unique, vous devrez également payer une caution de dépôt de garantie d'importation.
Et encore plus de choix, cette fois avec un autre aspect du processus de dédouanement - le paiement. Sauf si vous importez rarement, vous devez créer votre propre compte avec les autorités douanières. En fait, votre transitaire le recommandera probablement. Les douanes contrôlent le processus de dédouanement et, souvent, le délai imparti pour effectuer une transaction est court. Votre transitaire ne peut pas payer directement, mais vous le pouvez. Configurez tout ça à l'avance et le paiement des droits de douane devrait être rapide et se passer sans problème.

Livraison : on a bientôt fini ?

Presque !
Une fois que l’envoi est dédouané, il est prêt pour l’étape ou la livraison, appelée par euphémisme « dernier kilomètre ». De nombreux importateurs pensent que cette étape est aussi simple qu’un camion ramassant les marchandises au port et les déposant à votre entrepôt désigné, mais elles ont tout à fait tort. Il y a beaucoup de choses qui peuvent mal tourner, et c’est pourquoi il vaut mieux laisser faire les transitaires.

Votre transitaire sera associé à plusieurs processus indépendants de sa volonté :

  • La marchandise quittera les douanes une fois que l'envoi est dédouané
  • Au port - la congestion des camions (les embouteillages en quelque sorte) entraîne souvent des retards et des coûts supplémentaires
  • Les process d’Amazon

Aucun de ces processus n’est flexible, et cela inclut la date de livraison spécifiée par Amazon. Votre envoi devra être stocké quelques jours après l'enlèvement du port, pour être sûr de tomber sur ce jour.
Cette période de stockage « tampon » correspond au moment où l’envoi doit être préparé conformément aux exigences de réception d’Amazon, par exemple : re-palettisation. Demandez à votre transitaire, ou à un service de préparation FBA, de gérer cela. Et demandez-leur de vérifier que votre fournisseur répond aux exigences d’emballage d’Amazon.
Vous avez besoin de ce délai « tampon » car plusieurs retards peuvent s’insérer dans le « dernier kilomètre ». Par exemple, votre envoi est retenu par la douane ; l’étiquetage du fournisseur était incorrect ; le camion qui achemine votre envoi vers Amazon est bloqué lors d'autres décharges. Certes, Amazon accepte parfois les retards de livraison, mais parfois pas. C’est pourquoi vous avez fait appel à un transitaire expérimenté pour la livraison à Amazon. Un bon transitaire a des habitudes et compétences qui le rendent apte à gérer ce type de situation.

Conclusion

Et voilà, votre envoi international est prévu !
Absolument génial. Vous avez suivi un cours intensif sur le fret international, préparant ainsi cette expédition internationale à la réussite.

Reprenons les points clés :

  • Enquêter sur les restrictions d'importation de votre produit
  • Testez le produit avec un petit envoi
  • Choisissez le bon incoterm : EXW, FCA ou FOB
  • Calculer les coûts au débarquement
  • Découvrez l'emballage
  • Trouver le bon transitaire
  • Assurance cargo complète
  • Formalités administratives. Beaucoup. Soyez prudent en les relisant
  • Obtenez la bonne assurance pour les douanes
  • Faites-en sorte d’avoir une marge « tampon » au cas où

Bonne chance pour l'expédition et les ventes. Avec un peu de chance vos stocks vont diminuer rapidement et vous planifierez très bientôt une seconde livraison.
Une fois que vous aurez plus d'expérience dans le transport international, vous réaliserez que ces conseils sont qualifiés. Mais bien sûr, il y a toujours plus à apprendre. Nous avons publié de nombreux autres articles sur le fret international. Vous devriez certainement commencer par les lire.

Voici un commentaire qui résume au mieux ce que les débutants devraient savoir sur le fret international :
«Une fois l'ambiguïté disparue, le processus est simple et impressionnant. Ne soyez pas intimidé… si c'était impossible ou super compliqué les grandes chaînes de magasins n'auraient jamais de stock. ”

Intéressé par nos services ? Besoin de renseignements personnalisés ?
Nos experts vous répondent sous 48H

Les commentaires pour cette publication sont fermés.