comment_importer_de_Turquie

Importer des produits depuis la Turquie | Transport, Douane et Conseils [Guide 2021]

Selon le site web de la Commission européenne, en 2019, la Turquie était le 5e partenaire commercial de l’UE.

En outre, les principaux marchés d’exportation de la Turquie sont l’UE – Allemagne, France, Italie, Espagne, etc. (42,4 %), le Royaume-Uni, l’Irak, les États-Unis et Israël.

Les exportations turques vers l’UE sont principalement des équipements de transport et des articles textiles. 

En 2018, ses principales exportations vers les États-Unis étaient les suivantes : machines, véhicules, produits agricoles, tapis et autres revêtements textiles, ainsi que fer et acier. 

Dans cet article nous allons dans une première partie vous présenter les voies de transport, par lesquelles les marchandises importées voyagent vers les pays d’Europe et les États-Unis et ensuite nous vous expliquerons comment sont calculés les droits de douanes selon la catégorie de produit que vous voulez importer de la Turquie. 

 

Les voies de transport : 

Fret maritime – Transport depuis la Turquie

 

L’une des solutions de transport les plus avantageuses pour les importateurs/exportateurs est le fret maritime. Il est plus lent que le fret ferroviaire ou aérien, mais en même temps, plus rentable, surtout dans le cas d’envois importants.

Certaines des plus grandes compagnies de transport maritime comme Maersk, MSC ou Hapag Lloyd expédient des marchandises à destination et en provenance de la Turquie.

Maersk propose neuf itinéraires, y compris des ports turcs comme Mersin, Tekirdag, Iskenderun, Izmir ou Ambarli, et se concentre sur les régions de la mer Noire, de la Méditerranée et de la mer du Nord.

 En ce qui concerne l’Europe, Maersk dessert Rotterdam, Hambourg, Barcelone, le Pirée, Anvers, Felixstowe, etc.

Le MSC propose des expéditions directes de la Turquie vers l’Asie, par exemple la Chine, Singapour, la Corée du Sud, et aussi vers certains ports européens comme Anvers.  Il fournit également à ses clients des services de transbordement vers l’Amérique du Nord, le Canada, l’Australie, l’Amérique du Sud, l’Inde, etc.

Hapag Lloyd expédie directement des marchandises non seulement vers l’Europe, par exemple le Pirée ou Hambourg, mais aussi vers New York, Singapour, Ningbo, etc.

Cette compagnie maritime allemande fournit également des services de transbordement de la Turquie vers l’Amérique du Sud et du Nord, l’Asie (Inde, Singapour), et pas seulement.

Vous pouvez nous contacter afin vous établir un devis rapidement pour vos importations depuis la Turquie. 

 

Ports en Turquie

 

La Turquie a environ 8 000 km de côtes et 50 ports, mais tous ne traitent pas les conteneurs. Vous trouverez ci-dessous une brève description de certains des plus grands ports turcs.

Ports à conteneurs à Istanbul :

– Le port d’Ambarli – fondé seulement dans les années 90, mais déjà l’un des ports les plus dynamiques. Marport constitue son principal terminal. En 2013, la capacité de Marport s’élevait à 1 705 962 TEU (unité équivalente à vingt pieds). Les deux autres terminaux à conteneurs sont appelés Kumport et Mardasport.

– Le port de Haydarpasa – le plus grand port d’Istanbul jusqu’au début des années 2000. Depuis la construction du port d’Ambarli, la plupart des activités y ont été transférées.

Les plus importants ports de commerce en dehors d’Istanbul :

– Le port de Mersin – le plus grand port à conteneurs de Turquie. Sa capacité de production s’élève à 2,6 millions d’EVP ; cependant, jusqu’en 2018, sa plus grande taille déclarée était de 1,72 millions d’EVP. Il contient 26 postes d’amarrage et peut accueillir environ 30 navires en même temps.

– Le port d’Izmir – un des plus grands ports de la côte ouest. En 2018, sa capacité déclarée s’élevait à 610 908 TEU et à plus de 9 millions de tonnes.

– Le port de Gemlik – un port sur la côte nord-ouest. En 2008, il a traité plus de 336 000 conteneurs EVP. Les voitures particulières, qui sont fabriquées dans la région, constituent une grande partie de ses exportations.

 

À LIRE ABSOLULEMENT: LES MEILLEURS TRANSITAIRES TURCS

 

Fret ferroviaire en provenance de Turquie

 

Par rapport au fret maritime, le transport ferroviaire est légèrement plus cher, mais constitue une solution beaucoup plus rapide.

Le Rail Cargo Group offre de nombreuses liaisons ferroviaires entre la Turquie et l’Europe. L’itinéraire commence dans la ville turque de Köseköy et passe ensuite par Istanbul, la Bulgarie, la Roumanie, la Hongrie, l’Autriche, l’Italie et enfin l’Allemagne.

La Turquie est également reliée à la Chine par le rail, car elle fait partie de l’initiative « Belt and Road » (BRI). 

 

Fret aérien – Transport depuis la Turquie

Si nous souhaitons importer une quantité modeste de marchandises ou un produit particulièrement précieux, le fret aérien est la meilleure solution. C’est le plus cher, mais aussi le plus rapide.

Turkish Cargo offre un vaste réseau aérien entre la Turquie et les pays d’Europe ou d’autres continents – Asie, Afrique, Amérique du Nord et du Sud. La compagnie livre dans la plupart des pays européens.

La liaison intermodale entre la Turquie et l’Europe

Au début de 2019, DP Schenker a lancé une liaison intermodale régulière entre la Turquie et la Pologne. DP Schenker est spécialisé dans le transport intermodal de marchandises en Europe et en Eurasie. Ce mode de transport signifie que les marchandises sont placées dans un conteneur spécial, de sorte que lorsque le mode de transport change, le fret est laissé intact.

Les importateurs et les exportateurs peuvent désormais utiliser une liaison entre la gare ferroviaire de Halkali à Istanbul et un terminal dans la ville polonaise de Lodz. DP Schenker fournit à 45′ les conteneurs HCPW (High Cube Pallet Wide).

 

Conclusion

Il existe de nombreuses routes commerciales directes et indirectes entre la Turquie et le reste du monde. En fonction de nos besoins et de nos préférences, nous pouvons choisir la solution qui nous convient le mieux.

 

Importer depuis la Turquie : Les droits de douanes 

 

Depuis 2018, date à laquelle la livre turque a chuté en valeur, l’importation en provenance de Turquie est devenue encore plus rentable. En 2018, les importations américaines en provenance de Turquie ont atteint 10,3 milliards d’USD.

Rien qu’en 2019, la valeur des importations de la Turquie vers l’UE s’est élevée à 69,8 milliards d’euros. Parmi les produits les plus souvent importés, citons le matériel de transport, les articles textiles, les machines, les produits agricoles, etc.

Il est toutefois important de noter que lorsque vous importez, vous devez payer les droits de douane et la taxe sur la valeur ajoutée. 

Même si la Turquie n’est pas membre de l’UE, elle a rejoint l’Union douanière de l’Union européenne en 1995. Cela signifie que, dans la plupart des cas, les importateurs de Turquie vers l’UE n’ont pas à payer de droits de douane.

Cela est clairement visible sur le site web du TARIC – Tarif intégré des Communautés européennes. On y trouve les codes et les tarifs douaniers pour tous les pays de l’UE.

Lorsque vous trouvez la catégorie de produit qui vous intéresse (par exemple, à l’aide de la navigation ou d’une recherche textuelle), cliquez sur son HS code, vous serez sur le site du produit.

 

Comme vous pouvez le voir ci-dessous, si vous faites défiler la page et que vous trouvez la Turquie, vous verrez « Droits de douane de l’Union douanière : 0% ». Les bateaux-citernes comme beaucoup d’autres produits, ne sont pas soumis à des droits de douane.

droits de douanes Turquie

 

Le cas est plus compliqué lorsque vous voulez importer des produits agricoles ou du charbon et de l’acier, car ils ne sont pas couverts par l’accord. Ils sont régis par des accords bilatéraux de concessions commerciales. Il est donc utile de vérifier si les produits importés nous obligent à payer des droits de douane.

Vous trouverez ci-dessous l’exemple des citrons frais qui ne sont pas couverts par l’accord entre l’UE et la Turquie. 

En bas du site du produit n° 0805 50 10 10 – Citrons frais les importateurs peuvent trouver une préférence tarifaire pour la catégorie de produits susmentionnée.

En résumé, dans la plupart des cas, l’importation en provenance de Turquie est traitée comme une acquisition intracommunautaire de marchandises.

Par conséquent, elle ne nécessite pas de frais de douane supplémentaires. Néanmoins, lorsque vous importez des produits agricoles ou des marchandises fabriquées à partir de charbon ou d’acier, vous devez être prudent.

  

Documents requis pour l’importation dans l’UE

 

Pour importer de la Turquie et passer la douane, vous avez besoin d’une facture et d’une liste de colisage. Parfois, un certificat d’origine ou d’autres documents, par exemple un certificat de conformité, sont également nécessaires.

Lors d’une importation de Turquie, vous devez également disposer de documents confirmant le statut préférentiel des marchandises.

Si vous ne les avez pas, vous pouvez être contraint de payer les droits de douane selon les taux en vigueur pour les produits en provenance de pays tiers. La plupart des produits agricoles et tous les produits fabriqués à partir de charbon ou d’acier nécessitent le certificat EUR.1, le certificat EUR-MED ou la déclaration sur facture.

Pour importer ou exporter tous les autres types de produits, vous avez besoin du certificat A. TR. Movement Ceriticate.

 

Importation de la Turquie vers l’UE – TVA

Il convient de noter que même si, grâce à l’union douanière de l’UE, vous n’avez pas à payer de droits de douane, vous êtes néanmoins tenu de payer une taxe sur la valeur ajoutée. Vous devez en vérifier la valeur au cas par cas. La TVA diffère d’un pays à l’autre et selon le type de marchandises.

 

Importation de Turquie vers les États-Unis – douanes

Tout d’abord, il convient de souligner que les codes utilisés dans l’UE et aux États-Unis ne sont pas identiques. Les États-Unis utilisent les codes de la liste tarifaire harmonisée (HTS), qui sont disponibles sur le site web officiel.

Dans le cas de la Turquie, vous devez généralement consulter les taux de droits généraux pour chaque catégorie de produit sur le site https://hts.usitc.gov/

 

Documents requis pour l’importation aux États-Unis

 

En ce qui concerne les États-Unis, il n’est pas nécessaire de disposer de documents spéciaux confirmant le statut préférentiel des marchandises, tels que l’A.TR. en cas d’importation de Turquie dans l’UE.

Toutefois, les envois de la Turquie vers les États-Unis doivent toujours être accompagnés d’une facture commerciale et d’un connaissement ou d’une lettre de transport aérien.

Selon le type de produits que vous importez, d’autres documents peuvent également être nécessaires. Il peut s’agir d’un certificat d’origine, de certificats de contrôle (dans le cas d’animaux, de produits animaux et de certains végétaux), de licences d’importation, de certificats phytosanitaires, etc.

 

Conclusion

L’importation de Turquie dans l’UE peut être une activité lucrative, notamment en raison de l’affaiblissement de la monnaie turque et de l’adhésion de la Turquie à l’union douanière de l’UE. Néanmoins, vous devez vous occuper de toutes les formalités nécessaires.

 

Lecture complémentaire :

Les meilleurs sites turcs d’achat en ligne de vêtements en gros

 

 

Les commentaires pour cette publication sont fermés.