🥇Comment importer des produits chinois en France ? [Guide complet 2020]

Avant-propos :

 

En tant qu’entrepreneur, vous êtes conscient de l’importance de la recherche d’informations dans la réussite de tout projet.

Mais la phase de documentation n’est que la moitié du travail, chercher des ressources documentaires n’intervient que dans un seul et unique but : prendre des décisions. Après l’analyse, il est temps de vous lancer corps et âme dans l’exécution de votre plan.

 

SINO Shipping a décidé de rendre service aux entrepreneurs qui veulent saisir les opportunités offertes par l’industrie chinoise en créant le premier guide francophone sur l’importation de produits chinois en Europe et en Afrique.

Vous trouverez dans ce guide tous les conseils des experts de SINO Shipping pour vous aider à chaque étape du processus, de la sélection du produit jusqu’à l’inventaire de vos stocks.

 

Il n’a jamais été aussi facile pour un apprenti entrepreneur d’importer et de vendre à peu près n’importe quoi à n’importe qui, partout dans le monde.

 

En 2017, le géant des jouets pour enfants Toys’R’Us a connu de grandes difficultés à se fournir en « hand spinners » (le jouet en vogue dans les cours de récré – et ailleurs) alors que des centaines de boutiques étaient approvisionnées en masse.

La méthode « Agile » d’approvisionnement a complètement changé les règles du jeu. Voilà pourquoi :

 

  • Une forte demande : 87,5% des internautes français ont acheté en ligne en 2019 et il y a eu plus de 100 milliards d’euros de CA dans le monde pour les sites de e-commerce en 2019
  • C’est une croissance phénoménale quand on se rappelle qu’Amazon n’a commencé la vente en ligne qu’en
  • Une offre énorme : En moins de 30 ans, la Chine est devenu « l’atelier du monde ».
  • Beaucoup de vendeurs : Il y a littéralement des millions de vendeurs sur internet. Il y a encore 5 ans, les vendeurs sur Amazon vendaient des produits génériques. Aujourd’hui, ce sont des marques privées à part entière, avec des services de personnalisation, d’emballage … etc. Plus récemment, c’est le service sur-mesure qui se développe.
  • La présence de services-support : Vous n’êtes pas seul. Des entreprises logistiques gèrent votre réseau de distribution, du fournisseur au point de vente, vous permettant de vous concentrer sur ce que vous savez faire de mieux :

 

Pourquoi ce guide ?

  • C’est à ce jour le guide le plus complet sur le thème de l’importation depuis la Chine
  • Tous les sujets sont traités, y compris les étapes les plus mystérieuses de la chaîne logistique comme … le fret !
  • Un guide rédigé par l’équipe d’expert de SINO Shipping, transitaire francophone basé en Chine et en France, incollable sur toutes les thématiques liées à l’importation de produits chinois, du sourcing produit jusqu’à la livraison.

 

 

 

L’équipe SINO Shipping

 

Nos spécialistes ont décidé de sortir leurs plus belles plumes pour prodiguer leurs conseils avisés.

 

  • Expert en recherche de produits
  • Expert en conformité, normes et réglementation douanière.
  • Expert en contrôle qualité
  • Expert en drop shipping et gestion des des commandes.

 

SOMMAIRE

 

 

PARTIE 1/ PRODUIT

La première étape consiste à trouver un produit de niche. Mais avant toute chose, assurez-vous qu’il n’y ait aucun obstacle à l’importation de vos produits.

Les barrières potentielles peuvent être la conformité de votre produit avec les normes européennes, les lourdes formalités douanières qui peuvent rendre votre opération non-profitable, ou encore les restrictions d’envoi par avion de certains produits.

 

prodiut

 

 

a/ Recherche de produits

Si vous débutez dans les affaires ou que vous cherchez à développer votre gamme de produits, cette section vous explique comment trouver des produits qui généreront du profit.

Que ce soit pour importer dans le but de vendre sur Amazon ou non, nous vous fournirons des clés pour l’analyse de produits et de marché.

 

La recherche de produits peut être difficile mais c’est pourtant une étape cruciale.

Si vous pouvez identifier clairement le produit souhaité et que vous savez comment l’améliorer puis le faire produire, alors vous pourrez créer de la demande et vendre efficacement.

Trouver le bon produit demande du temps et beaucoup de patience.

 

La checklist des critères produit

 

Trouvez des idées de produits à fort potentiels en vous focalisant sur une niche particulière puis en suivant les dernières tendances pour dénicher une pépite.

 

Le produit idéal doit répondre aux critères suivants :

 

  • Un prix compris entre 20 et 50 € : Un prix inférieur impliquerait des risques de vente à perte. Un prix supérieur implique des besoins de financement plus importants.
  • Un produit à vendre toute l’année : Les produits qui n’ont pas de saisonnalité permettent d’avoir des revenus toute l’année.
  • Petit et léger (de quoi rentrer dans une boîte à chaussures) : Pour une livraison rapide et sans encombre, mieux vaut quelque chose de ne pas trop cher à expédier.
  • Simple à produire : Il vaut mieux éviter d’avoir à se lancer dans des contrôles qualité périlleux. Oubliez le verre, l’électronique ou les produits trop complexes.

 

En gardant ces caractéristiques à l’esprit, utilisez les outils de recherche produits d’Amazon.  Ces  outils  permettent  d’effectuer  des  recherches  en  définissant certains critères.

Affinez vos recherches jusqu’à obtenir une liste de produits qui allient peu de concurrence et gros volume de vente.

 

Une autre approche consiste à analyser les mots-clés dans l’espoir de découvrir un produit de niche.

Vous pouvez choisir des mots-clés sur un site de vente particulier dans une catégorie spécifique, ainsi, vous évaluerez quels sont les cinq produits qui se vendent le mieux sur un mot-clé donné.

 

Mais est-ce une bonne niche pour autant ? Maintenant que vous avez quelques idées de produits, vous pouvez étudier les mots-clés reliés à chacun de ces produits directement sur Amazon afin d’avoir une idée de la concurrence sur ce produit.

En fonction des résultats, vous pourrez vous focaliser sur une caractéristique ou sur une fonction particulière à améliorer lors de la production.

 

Dénicher des pépites

Maintenant que vous avez passé en revue la concurrence sur Amazon, d’autres recherches plus avancées vous permettront de découvrir des opportunités encore plus grandes.

 

Identifiez les produits qui ont :

 

  • Une demande suffisante : Un minimum de 2000 ventes/mois (le total des ventes par les 10 meilleurs vendeurs sur un produit donné) est idéal.
  • Une concurrence limitée : Regardez les avis clients des meilleurs vendeurs, s’il y a moins de 200 avis, c’est qu’il y a de la place pour des nouveaux entrants. S’il y en a moins de 100, c’est qu’il y a un coup à jouer.
  • De mauvaises notes : Si les produits se vendent bien mais qu’il y a de très mauvaises évaluations, lisez-les attentivement pour découvrir comment corriger leur défaut.
  • Des mauvais listings : La LQS (Listing Score Qualité) est un outil offert par le site Jungle Ce système compare, évalue et attribue un score à chaque produit en fonction du Nom (titre) du produit, Description, Image, Mots- clés et plus encore. La note attribuée est sur 100. Les produits avec un score inférieur à 40 ont une grande marge d’amélioration.

 

Vous pouvez aussi sonder la demande en effectuant une analyse de mots-clés et de la concurrence, en observant l’évolution des ventes, l’inventaire, le classement des meilleures ventes et les prix.

 

Vérifier que l’envoi est réalisable

 

Quand vous analysez vos résultats de recherches produits, utilisez les critères de la liste ci-dessous pour savoir si la livraison est possible :

 

  • Évitez les marques de vêtement et les produits sous license.
  • Ne choisissez rien de fragile qui pourrait se casser facilement, comme le verre ou l’électronique.
  • Cherchez des produits petits et légers pour faciliter la livraison et surtout baisser les coûts de transports.
  • Vérifiez tout le processus d’import pour qu’il n’y ait aucun accroc. Nous reviendrons sur cette étape dans les chapitres suivants.
  • Des produits inoffensifs au premier abord, comme le matériel de camping, les cosmétiques, le parfum et la nourriture surgelée peuvent être interdits en avion ou en bateau.
  • Restez à l’écart des produits qui nécessitent beaucoup d’efforts en termes de contrôle qualité.
  • Oubliez également les produits qui ne fonctionnent pas (comme les sacs plastiques pour perdre du poids) et pour lesquels vous récolterez de très mauvais commentaires.

 

Nos astuces : 

 

Avez-vous l’intention de livrer des produits dangereux ? Voici ce que vous devez faire :

  • Demandez à votre fournisseur d’identifier et de classer vos produits dangereux dans la catégorie correspondante.
  • Convenez avec votre transitaire du type de transport adéquat en fonction du type de produit, des réglementations « produit dangereux » qui s’appliquent, et de remplir la documentation afférente.
  • Travaillez avec votre fournisseur pour emballer vos produits Il existe trois degrés de protection pour produits dangereux : Groupe 1 (produits les plus dangereux, protection maximale), Groupe 2 (Danger moyen), Groupe 3 (produits les moins dangereux, protection plus légère).
  • Demandez à votre fournisseur la Fiche de données sécurité (FDS) ainsi qu’une description détaillée du produit sur tous les documents de transport comme la facture commerciale, le bon de livraison, la lettre de transport ou la liste de colisage.
  • Transmettez aux fournisseurs toutes les instructions concernant le marquage et la labellisation des produits aux normes applicables. Une pancarte avec la classification du produit et le numéro UN est parfois nécessaire (Nous reviendrons dessus dans le chapitre sur les normes de sécurité.)

 

En résumé :

  • Bien négocier sa recherche de produits est vital pour réussir. Utilisez donc les bons outils.
  • En vous appuyant sur la checklist des critères produit, lister des idées de produits puis parcourez les données pour faire votre choix.
  • Creusez toujours plus et étudier la demande, la concurrence, les notes utilisateurs et les listings pour dénicher des pépites.
  • Assurez-vous que l’envoi soit réalisable, et surtout pas trop cher.

 

 

Plus de lecture :

 

b/ Normes de sécurité et étiquetage avant d’importer

Avant d’aller plus loin et importer votre potentiel produit, vous devez vous assurer qu’il soit aux normes européennes.

De nombreuses agences gouvernementales sont impliquées dans la normalisation des produits.

Loin d’être une liste exhaustive de toutes les réglementations qui existent, cette section abordera les fondamentaux de la normalisation des produits.

Lors de la réalisation de votre projet, demandez toujours des conseils juridiques en cas de doute.

 

 

Les risques en question :

Souvent les importateurs, même les plus aguerris, sont toujours surpris lorsqu’une de leur commande est saisi par les douanes en raison d’un manque de conformité.

Beaucoup n’ont pas compris que la conformité n’était pas sous la responsabilité du fournisseur ou du transitaire.

Les douanes ne vérifient qu’une infime partie du trafic international. Mais si votre import semble suspect, ils le vérifieront à coup sûr.

Si tout n’est pas en règle, alors il est trop tard pour vous. Votre envoi sera saisi.

Vous courrez le risque de blesser des gens ou du matériel avec des produits défectueux, et la sanction pénale pourrait vous mener tout droit vers la faillite, voire la prison.

Un autre risque est de voir votre produit tombé sous le coup d’une procédure de rappel.

Amazon et d’autres plateformes ont réellement travaillé sur le sujet de la conformité en standardisant les documents et les procédures, et n’hésitent plus à bannir les vendeurs qui ne respectent pas les normes.

Évidemment, il y a bien plus de risques à importer des batteries de téléphone que des t-shirts, mais il y a tout de même des réglementations à respecter pour chacun de ces produits.

Chaque produit est spécifique, tout comme la réglementation qui régit leur import.

 

Nos astuces : 

Concrètement, comment faire pour rendre un produit conforme aux normes UE ?

  • Conformité technique et chimique
    • Identifiez quelles sont les normes auxquelles doivent se plier votre produit, en cherchant directement sur le site de l’UE consacré aux  normes.
    • Vérifiez que le design soit également conforme.
    • Tentez d’anticiper comment le produit pourrait blesser le consommateur, même en cas de mauvaise utilisation.
    • Confirmez la présence de substances chimiques ou de métaux lourds grâce aux normes REACH.
    • Mentionnez dans le contrat avec votre fournisseur l’impératif de conformité avec les normes applicables.
  • Étiquetage : Créez un fichier numérique pour votre étiquette (format .eps où .ai) que vous enverrez à votre fournisseur avant début de la production.
  • Documents : Établissez les fiches techniques, le document de certification et autres, en trouvant des modèles en Remplissez-les, signez-les et conservez- les pendant au moins 10 ans.
  • Test en laboratoire : Fournissez des échantillons tests à des organismes notifiés agréés par l’UE pour s’assurer de leurs conformités. Les réponses sont données en moins d’une semaine et peuvent être utilisés comme une preuve de conformité.

 

En résumé :

  • La conformité n’est la responsabilité ni du transitaire ni du fournisseur : c’est la VOTRE.
  • Seuls les normes de sécurité les plus courantes ont été évoqués dans cette section. Rapprochez-vous des autorités compétentes pour avoir davantage d’informations.
  • Les principales étapes d’une normalisation efficace sont décrites dans le « Conseil Sino » dédié.

 

 

Plus de lecture :

 

c/ L’importateur et les responsabilités douanières

Le chapitre précédent concernait les normes de sécurité, de conformité et l’étiquetage.

Mais ce ne sont pas les seules formalités administratives inhérentes pour importer de Chine.

Les autorités douanières de l’UE sont en charges de contrôler les flux de marchandises entrants et sortants de l’UE. Ils collectent les droits de douane et les taxes.

Les autorités douanières conseillent fortement aux importateurs de s’adresser à des agences spécialisées dans les formalités douanières.

Ce chapitre propose une très belle entrée en matière dans le monde mystérieux des formalités douanières et des responsabilités réglementaires.

 

 

A moins que le fournisseur ne se charge de la déclaration d’importation, vous serez bien l’importateur compétent aux yeux des autorités.

Votre numéro importateur    sera     le     numéro     EORI     (Economic Operator Registration and Identification), obligatoire pour tout importateur européen.

En plus de son aspect réglementaire, il permet aux autorités d’établir toutes sortes de statistiques sur le commerce européen.

 

 Cliquez ici pour en savoir plus sur le numéro EORI et ses conditions d’obtention

 

En tant qu’importateur, vous avez le devoir d’être correctement informé et de fournir les informations nécessaires aux douaniers pour qu’ils puissent faire eux- mêmes leur travail (sans avoir à examiner votre envoi).

Il est possible pour l’importateur de s’attacher les services d’un représentant douanier qui agira en son nom et s’occupera de toutes les démarches douanières.

 

Vos responsabilités concernant la marchandise importée :

  • Classification : Si vous importez de la marchandise en UE, il est de votre responsabilité de classifier correctement vos Pour cela, il faut utiliser le système code HS. Le code HS permet d’identifier précisément la nature de la marchandise, et les douanes et taxes afférentes ainsi que des réglementations spécifiques.

Le chapitre sur les droits de douane reviendra plus en détail sur la classification des produits.

 

  • Valeurs douanières : Afin d’importer en règle, il vous incombe de déclarer avec exactitude la valeur de votre Habituellement, la valeur de la marchandise correspond à la valeur d’achat inscrite sur la facture du fournisseur, mais la valorisation peut être plus compliquée.

Par exemple, les douanes peuvent demander l’ajout dans la valeur totale des commissions de vente, des royalties ou des droits de licence d’utilisation.

A l’inverse, ils peuvent demander la déduction du transport post-import, de la construction, de l’assemblage, des frais de maintenances et des commissions d’achat.

 

Nos astuces : 

Sous-évaluer la valeur douanière pour réduire les droits de douanes est un jeu très risqué.

En dehors de l’éthique et des frais d’assurance, vous parviendrez sûrement à passer quelques fois à travers les mailles du filet, mais quand ils vous tomberont dessus vous risquerez :

  • Frais d’inspection de douanes, coûts de transport et de stockage, ce qui augmente considérablement le coût total de transport.
  • Des amendes et pénalités pour toutes les sous-évaluations survenues au cours des 5 dernières années.
  • Sanctions pénales et bannissement de toute activité liée à l’importation.

Pour éviter tout problème, assurez-vous que votre facture soit :

  • Écrite dans la langue nationale du pays d’arrivée (au moins en anglais) et utilise le vocabulaire juridique approprié. Donnez des détails sur la composition, son utilisation …
  • Mentionnez bien le pays d’origine
  • Mettre le prix d’achat exact

 

  • Pays d’origine : Mentionner le pays d’origine correctement est primordial car il détermine :
    • Si votre envoi est exempté de droits de douane en raison d’un accord de libre-échange
    • Si votre envoi fait l’objet de quotas
    • S’il est l’objet de droits compensatoires ou de mesures anti-dumping. Faites attention à bien faire figurer sur la facture le pays d’origine et que vous suivez bien les normes et l’étiquetage en vigueur.

 

  • Propriété Intellectuelle (PI) : La propriété intellectuelle protège les inventions, les œuvres artistiques et littéraires, ainsi que les symboles noms et images utilisés à des fins commerciales ou non. Si votre produit contrevient à la PI, les douanes pourront saisir votre marchandise. Si vous importez des produits sous licence, assurez-vous que les produits soient authentiques et non contrefaits. Demandez également une autorisation écrite de la part du propriétaire des droits vous donnant la permission d’importer les produits sous licence.

 

Comment savoir si des droits d’auteur ou une licence s’appliquent à vos produits ?

  • Si le produit, l’étiquette, porte un nom similaire à celui d’une autre marque, regardez le site de l’entreprise en question pour avoir des informations sur la PI.
  • Si vous avez des doutes sur le fait que le produit soit une contrefaçon, assurez-vous avant d’importer, que votre fournisseur possède bien une licence de la marque en question pour produire et vendre ces produits.
  • Si vous avez des interrogations sur n’importe quel aspect lié à la PI, rapprochez-vous des autorités ou demandez les services d’un professionnel du droit.

 

  • Responsabilités Douanières    :     Les     douanes    ont     de     nombreuses responsabilités réglementaires qui vous affectent en tant qu’importateur.

 

  • Droits de douane : Tous les produits importés en UE sont soumis à des droits de douane spécifiques (même si certains sont à 0%). Ces taux varient en fonction de la marchandise et s’appliquent sur les produits en provenance de n’importe quel pays, à moins qu’ils ne fassent l’objet d’un accord de libre-échange. Les droits de douanes agissent comme des barrières à l’entrée, elles pénalisent les produits en provenance de pays où la concurrence est déloyale (exemple : coût du travail ridicule et absence de protections des salariés). Parfois, des taxes peuvent être mises en place même en présence d’un accord de libre-échange.

La proposition européenne de taxes supplémentaire sur les produits chinois est un exemple de droits de douanes punitifs pour lutter contre le dumping chinois.

 

  • Taxes anti-dumping et contrefaçons : Ces taxes s’appliquent lorsque les produits importés ont été trop généreusement subventionnés ou bien que leur prix soit sous-évalué par rapport au marché. Ces taxes s’appliquent en fonction du HS Code de la marchandise et de son pays d’origine. Même les produits les plus anodins, comme des crayons de couleur, des cahiers ou des cintres à vêtements sont taxés en provenance de Chine. Consultez un spécialiste en douanes, ou menez vos propres recherches.

 

  • Entrée non-autorisée de produits réglementés : En plus des réglementations douanières, vos produits peuvent aussi tombés sous l’autorité d’organismes d’état chargés de la régulation d’un produit en particulier comme l’Agence européenne des Médicaments ou des produits chimiques. Ces différentes agences s’occupent de marchandises spécifiques, et peuvent se manifester dans des endroits où on ne s’y attend pas. Si vous souhaitez importer des produits réglementés, vérifiez avec le fournisseur que ses produits sont conformes aux normes de l’Agence en charge.

 

En résumé :

  • En tant qu’importateur, vous êtes responsable de l’authenticité et de l’exactitude de votre déclaration en douanes. Consultez un expert pour vous assurer d’être en règle.
  • Intégrez toutes les informations disponibles sur votre produit afin de déterminer le plus précisément possible les réglementations à réspecter.
  • Soyez sûr d’avoir tous les documents commerciaux, les licences et autres autorisations nécessaires à l’import.

 

d/ Les droits de douane

Vous êtes nombreux à vouloir en savoir davantage sur le dédouanement. En visionnant cette vidéo présentée par Jean Perri, vous serez incollables en 8 minutes sur le dédouanement.

Selon la Commission Européenne, les échanges commerciaux entre la Chine et l’UE atteignent 1 milliard d’euros par jour.

Plus de la moitié de ce montant concerne des produits sujets à des droits de douane. Avant de prendre sa décision d’achat, il faut vous assurer de la profitabilité de votre importation.

L’idée de cette section est de comprendre comment calculer les droits de douane et les taxes d’importation.

 

Droits de douane :

Le système d’identification des marchandises (HS Code) associe à chaque produit un niveau de taxation dans un système harmonisé internationalement.

Par exemple, un costume de père noël est composé de neuf articles différents (du chapeau jusqu’aux chaussures). En tout, le costume est l’objet de 4 taux de taxation différents et 5 articles sont quant à eux exonérés de droits de douane.

Si les codes tarifaires ne sont pas correctement assignés, votre marchandise peut être retenu par les douanes.

Dans la plupart des pays, le montant des droits de douane dépend de la valeur des biens et de son coût, assurace et fret (en anglais CIF : Cost Insurance Freight), qui désigne l’évaluation du coût d’un échange commercial.

En Europe, les droits de douane sont calculés sur le prix d’achat des marchandises auquel on ajoute le CIF.

En Europe, les droits de douane ne s’appliquent qu’à partir d’un certain seuil sur le montant de la marchandise. En dessous de 150 €, l’envoi est exonéré de toutes taxes. Aux USA, ce montant minimal est de 800 $.

 

Estimer les droits de douane :

Calculer les droits de douane peut être particulièrement compliqué, surtout si vous importer différents produits simultanément. Il existe plusieurs façons de déterminer le montant des droits de douane :

 

  • Le faire soi-même. Si vous faites rarement des importations de produits, et que vous aimez les bases de données et les grilles tarifaires, vous pouvez tenter de vous en occuper vous-même, à vos risques et périls.
  • Laisser son transitaire s’en charger. Certains transitaires s’occupent d’assigner les codes tarifaires, de calculer les droits de douane, les taxes et autres coûts d’importation. Toutefois, vous resterez le seul responsable en cas d’erreur.
  • Engager un consultant. Vous pouvez faire appel aux services d’un consultant en douane pour qu’il vérifie que tout soit en règle ou bien qu’il s’occupe lui-même d’assigner les codes tarifaires.
  • Des solutions automatisées d’assignation de codes tarifaires est une façon rapide et efficace de calculer les droits de douane. Il existe même des applications pour cela.

 

Nos astuces : 

Lorsque vous souhaitez importer un produit, regarder en priorité son Code HS pour déterminer de suite les droits de douane et avoir une estimation du montant.

Sachez qu’il n’existe pas de méthode miracle pour calculer les droits de douane et taxes d’importation, cela dépend de votre besoin et de vos ressources.

Plus vous importez de produits et plus vous traitez avec des pays différents, plus le calcul des droits de douane et des taxes d’importation sera complexe.

 

Les erreurs bêtes à éviter :

Même des erreurs a priori anodines peuvent se terminer en véritables prises de tête. Voici 8 erreurs que vous ne pouvez pas vous permettre de faire :

 

  • Ne pas s’inquiéter. Si vous êtes responsables de l’acquittement des droits de douane et des taxes, alors chargez-vous en.
  • Oubliez de comptabiliser tous les coûts. Avoir le bon code tarifaire et le bon taux de taxation n’est que la moitié du travail. Les coûts de transport, d’assurance et de transaction doivent être inclus dans l’enveloppe finale. Nous reviendrons sur ces coûts dans le chapitre sur le fret.
  • S’en occuper à la dernière minute. Gérer les droits de douane et les taxes juste avant l’arrivée des produits est la source d’erreurs grossières et potentiellement très coûteuses.
  • Ne pas faire d’estimation de coûts soi-même. Laissez son transitaire s’en occuper peut-être un bon moyen de gagner du temps et d’éviter les erreurs. Toutefois, à moins qu’il ne s’agisse d’un véritable représentant en douane, ils ne pourront être tenus responsable en cas d’erreur.
  • Fausse déclaration & sous-valorisation. Les douanes sont à la recherche des fraudeurs qui sous-évaluent la valeur de leur marchandise pour profiter de l’exonération de taxes, ou assignent leurs produits avec des codes tarifaires plus avantageux.
  • Ne pas être rigoureux avec la documentation. Si vous n’êtes pas capable de fournir les documents de transport en temps et en heure, votre marchandise va perdre beaucoup de temps en douane.
  • Utilisez des informations dépassées. Les droits de douanes et les taux de taxation changent TOUT LE Une information valide au 1er semestre 2019 ne sera peut-être plus valide au 2e semestre 2020.
  • Tout faire soi-même. Vous n’avez probablement ni le temps ni les ressources nécessaires pour tout faire vous-même.

 

En résumé :

  • Faites une estimation des droits de douane et des taxes d’importation que vous devrez payer pour importer le produit. Vous vous assurerez de la profitabilité de l’opération.
  • Prenez en main les droits de douane et les taxes d’importation et trouvez une solution pour calculer les droits à payer et l’enveloppe totale à payer pour le Il existe des solutions fiables et bon marché pour les PME.

 

Plus de lecture :

 

e/ Méthodes de production : OEM ou ODM

Quand vous sélectionnez des produits et des fournisseurs, vous allez très probablement rencontrer les termes OEM et ODM.

Il s’agit là de différentes méthodes de production. Cette section vous explique ce qui se cache derrière ces termes pour que vous puissiez déterminer la meilleure option pour votre business.

 

OEM – Original Equipment Manufacturer :

Cette méthode de production est la plus adaptée pour les produits innovants.

 

OEM est la méthode de production qui désigne le fait de concevoir un produit de A à Z puis de confier la fabrication à un fabricant.

C’est par exemple le fait de créer un nouvel accessoire, lancer une campagne de crowdfunding puis de trouver une entreprise qui le produise. Apple utilise un OEM pour produire ses iPhone.

Ils conçoivent le produit dans son intégralité puis transmettent la production à divers fournisseurs qui s’occupent de sa production de masse.

La quantité minimale à produire est donc plus élevée qu’en ODM car cette méthode nécessite d’adapter la chaîne de production au produit.

 

 

ODM – Original Design Manufacturer :

Cette méthode de production est plus couramment appelée « étiquetage privé ».

 

Avec ODM, vous contactez le producteur d’une marchandise existante, le plus souvent sur un site comme Alibaba, et lui demandez d’acheter le produit pour le vendre sous votre propre marque.

De temps à autre, vous pouvez demander de légères modifications. Les fournisseurs peuvent effectuer des petits changements comme la taille du produit, la couleur ou l’emballage.

La plupart des importateurs qui se fournissent en Chine et vendent sur Amazon utilisent la méthode ODM. Le meilleur moyen de trouver des fournisseurs ODM, surtout en Asie, est de chercher sur le site Alibaba.com. D’autres sites peuvent être intéressants : Aliexpress.com, GlobalSources.com, Made-In-China.com.

Nous reviendrons sur ces fournisseurs dans le chapitre dédié.

La quantité minimale à commander sera plus faible qu’en OEM car les contraintes techniques seront moindres, voire inexistantes.

 

Nos astuces : 

Si vous avez un nouveau produit en tête et que vous avez peur de vous faire voler l’idée par un fournisseur malhonnête, suivez ces quelques conseils :

  • Demandez des conseils juridiques à un expert.
  • Déposez votre marque en Chine avant même le début de la production.
  • Signez un accord de confidentialité avec votre fournisseur.

 

 

Avantages et inconvénients :

OEMODM
AVANTAGES 
  • Exclusivité sur la vente du produit
  • Personnalisation du produit
 
  • Coût de développement de produit quasi-nul
  • Quantité minimale de production moindre
INCONVENIENTS 
  • Coût de développement élevé
  • Quantité minimale de production plus élevée
 
  • Pas d’exclusivité sur la vente
  • Peu de possibilités de personnalisation du produit

 

 

En résumé :

  • Si vous tenez une idée-produit complètement inédite et innovante, alors choisissez la méthode
  • Si vous souhaitez juste importer un produit déjà existant et le vendre sous votre propre marque, optez pour la méthode

 

Pour en savoir plus sur les méthodes de production OEM et ODM :

 

Partie 2/ SOURCING

Le sourcing, également connu sous le nom d’approvisionnement, est la pratique consistant à localiser et sélectionner des entreprises ou des individus en fonction de critères définis.

Le sourcing est réalisé en entreprise dans de nombreux domaines et pour différentes raisons.

L’une des utilisations les plus courantes du sourcing est tout simplement les achats de vos produits.

Les entreprises qui peuvent trouver les fournisseurs les plus appropriés au moindre coût peuvent acquérir un avantage concurrentiel non négligeable.

 

 

sourcing

a/ Les différents types de fournisseurs

Après avoir choisi le produit que vous allez importer, la prochaine étape est de trouver le bon fournisseur. Pour la plupart des importateurs, le meilleur endroit pour trouver un fournisseur s’appelle Alibaba.com, mais il existe bien d’autres endroits pour sourcer les meilleurs fournisseurs.

Premièrement, intéressons- nous aux différents types de fournisseurs.

 

  • Les distributeurs : Les distributeurs sont similaires aux grossistes. La seule différence réside dans le fait que le distributeur n’est pas propriétaire de la marchandise. Les importateurs veulent toujours traiter directement avec le producteur, mais ce n’est pas toujours le plus pratique.

 

 

 

Avantages

 

Inconvenients 
 
  • Les distributeurs maîtrisent bien mieux l’anglais.
  • Ils négocient directement avec le producteur et entretiennent de très bonnes relations avec eux.
  • Vous pouvez sourcer différents produits avec le même distributeur en utilisant son réseau.
  • Les distributeurs acceptent des quantités minimales plus accommodantes que les producteurs.

 

  • Vous ne savez pas exactement qui est le producteur.
  • Les distributeurs ne peuvent être tenus responsables en cas de produits défectueux
  • Vous payez leur commission (environ 5% du montant). Cela ne veut pas forcément dire qu’ils seront plus chers car ils disposent de remise grâce à leur gros volume d’achat.

 

  • Les grossistes : Ce type de fournisseur se différencie des distributeurs par le fait qu’il achète et importe le produit lui-même.

 

 

Avantages

 

Inconvénients

  • Les grossistes ont généralement des représentants occidentaux, ce qui rend la communication plus facile.
  •  S’ils ont un entrepôt en Europe, vos délais et coûts de livraison seront plus bas.
 
  • Le prix de vente d’un grossiste est bien souvent 20-50% supérieur à celui d’un distributeur ou du producteur.
  • Les grossistes ne vendent généralement que des produits standardisés et n’offrent pas de possibilité de personnalisation.

 

 

 

  • Les producteurs : Le producteur est le propriétaire de l’usine, des moyens de production.

 

Avantages

Inconvénients

 

 
  • Quand vous cherchez à produire un bien, vous devez toujours tenter d’approcher directement le producteur. Vous aurez ainsi un contrôle sur la production et une meilleure marge de profit.
  •  Négocier directement avec le fournisseur vous permet d’obtenir le meilleur prix et les meilleures solutions de personnalisation.
  • Vous aurez un meilleur contrôle sur la qualité.
  • Il peut être difficile de connaître la fiabilité du fournisseur
  • Le producteur et ses représentants auront souvent des lacunes en anglais

 

Nos astuces : 

Pour savoir si un fournisseur a directement accès à l’usine, demandez-lui si vous pouvez voir à quoi ressemble l’usine et la chaîne de production.

Donnez-lui pour consignes de prendre des photos des installations avec dans main un papier sur lequel est écrit votre nom et la date du jour. Vous serez ainsi sûr qu’il ne vous ment pas.

 

 

En résumé :

Même si la plupart des experts vous conseilleront de traiter directement avec le producteur, cette approche a ses inconvénients. En fonction de votre projet, il est possible que vous préfériez traiter avec un grossiste ou un distributeur.

La meilleure façon de déterminer avec quel type de fournisseur vous souhaitez travailler est de peser le pour et le contre de chaque option, en prenant en compte les caractéristiques propres à votre situation.

 

Pour en savoir plus sur les différents types de fournisseur :

 

 

b/ Les canaux d’approvisionnement

Après avoir identifié le produit que vous souhaitez commercialiser sous votre propre marque, il s’agit dorénavant de trouver le bon fournisseur chinois. Cette section explore les meilleurs canaux d’approvisionnement.

 

Les plateformes d’approvisionnement en ligne :

Les plateformes d’approvisionnement sur internet constituent la manière la plus courante pour les vendeurs e-commerce de trouver un fournisseur. Il existe trois principaux sites internet d’approvisionnement :

 

  • Alibaba. En tant que plus grande plateforme d’approvisionnement en ligne, Alibaba dispose d’une large gamme de produits et fournisseurs différents. La plateforme propose une assurance commerciale, Alipay pour les paiements en ligne ainsi que des garanties concernant la qualité et les délais de livraison. La déclinaison AliExpress permet quant à elle de tester rapidement des produits sur le marché en commandant de petites quantités.

 

  • Global Sources. C’est la plus vieille plateforme de sourcing. L’avantage de Global Sources est de se focaliser sur la qualité des fournisseurs en effectuant des vérifications, et de dénicher des produits innovants. La plateforme est particulièrement reconnue pour les appareils électroniques, et va bientôt lancer son propre service de paiement. Elle est aussi la seule plateforme à organiser de véritables salons.

 

  • Made In China. Cette plateforme est idéale pour les produits de type machinerie industrielle et matériel informatique (hardwares).

 

Avantages

 

Inconvénients

 

  • Rapide et bon marché. Si vous débutez avec un budget restreint, sourcer en ligne est la meilleure option. Vous n’avez pas de frais de déplacement et vous pouvez organiser le transfert du produit directement du fournisseur vers FBA sans même avoir à manipuler le produit.

 

  • Un large choix de produits et de fournisseurs. Vous avez accès à un très large choix de fournisseurs à travers la Chine et l’Asie. Les produits populaires sur Amazon surgissent en à peine quelques semaines voire même quelques jours sur les plateformes en ligne.
 
  • La difficulté à trouver de nouveaux produits. A cause du nombre gigantesque de vendeurs et de produits en ligne, identifier des produits réellement nouveaux peut être difficile. A cause des fournisseurs en ligne qui copient les images des produits, il est parfois difficile d’identifier qui est le producteur.

 

  • La difficulté à identifier le producteur. Il est souvent difficile d’identifier si la personne en face est le producteur ou bien le distributeur. Certains sites vérifient l’identité du fournisseur en question, certains fournisseurs sont transparents sur leur statut en l’affichant clairement sur leur website.

 

  • Le processus d’approvisionnement peut prendre plus de temps. Recevoir des échantillons de plusieurs fournisseurs peut prendre quelques semaines voire quelques mois, ce qui rallonge le processus.

 

  • Il y a un risque accru d’arnaque ou d’abus de confiance. Bien que la plupart des fournisseurs chinois sont là pour faire du business à long terme, certains escrocs peuvent se glisser dans le lot.

 

Les salons professionnels :

 

 

Avantages

Inconvénients

 
  • Il est plus facile d’y trouver de nouveaux produits. Les foires sont un très bon moyen de débusquer des produits innovants. Parcourez les allées à la recherche de la prochaine pépite et inspirez-vous des produits exposés.

 

  • L’opportunité de découvrir un produit avant les autres. Beaucoup de fournisseurs présentent leur tout nouveau produit lors des salons, et ils ne seront pas mis en ligne avant la fin de l’événement. L’avantage du premier entrant sur un marché peut s’avérer décisif.

 

  • Vous pouvez accélérer le processus. En s’approvisionnant en ligne, vous devez attendre que le fournisseur vous envoie les échantillons pour valider la qualité du produit et faire votre choix. Lors des foires, vous pouvez sélectionner trois ou quatre produits en un temps record et posez vos questions directement au fournisseur. Vous pouvez sélectionner les produits tel quel ou bien demander au fournisseur de le personnaliser.

 

  • Voir le produit de ses propres yeux. Vous pouvez toucher, voir, sentir et même utiliser le produit. Tout ce qu’un écran d’ordinateur ne peut pas vous procurer.

 

  • Plus pratique pour chercher une catégorie de produit particulière. Si vous souhaitez sourcer un produit avec lequel vous n’êtes pas familier, rencontrez des professionnels permet d’en apprendre plus sur le sujet et de trouver le bon fournisseur.

 

  • Renforce les liens avec vos fournisseurs actuels. Si vous retrouvez vos fournisseurs habituels à la foire, c’est l’occasion de tisser une relation forte et de discuter avec eux.

 

  • Trouver des fournisseurs absents d’internet. Certains fournisseurs préfèrent vendre sur les foires car ils trouvent les prospects de meilleure qualité.
 

 

  • Un coût élevé. Assister à une foire située à l’autre bout du monde engendre des frais. L’hôtel, l’avion et les autres frais font vite monter la facture à plusieurs centaines, voire     milliers d’euros.

 

  • Le temps investi. Vous allez immobiliser trois à quatre jours sur place pour visiter la foire. La plupart des importateurs passent  dix jours voire deux semaines en Asie à enchaîner les visites de salons et d’usines.

 

Nos astuces : 

Se rendre aux salons professionnels est la manière la plus facile de trouver des producteurs.

Certaines plateformes en ligne sont obstruées par les distributeurs et les agents en tout genre, ce qui empêche l’importateur de traiter directement avec le producteur.

Même si les distributeurs sont présents dans les foires, trouver un producteur est tout de même plus facile. Pour identifier un producteur, il suffit d’observer les exposants spécialisés sur un seul produit alors que les agents ont un portefeuille- produits très varié.

 

Les agents de sourcing :

Si acheter directement à un producteur chinois vous semble trop compliqué, vous pouvez demander l’aide d’un agent de sourcing rémunéré à la c

ommission.

Ils vous accompagnent dans l’identification et la vérification des fournisseurs, tout en facilitant la communication entre les partis.

Leur commission s’élève la plupart du temps entre 3 – 10% du prix d’achat. Faites attention, dans certains cas, l’agent est rémunéré aussi bien par l’importateur que par le fournisseur.

 

 

Les services d’approvisionnement :

Ce sont des entreprises spécialisées qui prennent en charge l’intégralité du processus de sourcing, de l’identification du fournisseur en passant par la négociation du prix, le contrôle qualité, la logistique jusqu’à la livraison finale.

La plupart de ces entreprises sont gérées par des Occidentaux ce qui rend la communication plus facile qu’avec les producteurs locaux. Certaines sont même spécialisées sur l’approvisionnement des vendeurs Amazon et Amazon FBA.

Ce service a un prix. Ils fonctionnent avec un forfait plutôt qu’avec une commission. Ils peuvent aussi être rémunérés par le fournisseur.

 

 

Les magazines et catalogues de sourcing :

Il n’y a pas si longtemps, la plupart des importateurs trouvaient leurs produits et leurs fournisseurs en lisant des catalogues et des revues.

Même si la plupart des éditions papiers sont en train de disparaître, il existe tout de même des versions électroniques encore en activité.

Feuilletez ces revues peut être un bon moyen pour trouver de nouveaux produits et se garder informé de l’actualité.

Global Sources publie encore des magazines périodiques lors de leurs salons professionnels.

HKTDC est une autre entreprise qui écrit des revues et les distribue lors de ses événements.

 

 

Les référents :

Si vous importez déjà depuis la Chine et que vous souhaitez importer de nouveaux produits, demandez à votre fournisseur de vous recommander des producteurs en particulier.

Vous pouvez également demander des recommandations sur le groupe Facebook des revendeurs Amazon ou bien d’autres communautés sur internet.

 

 

En résumé :

  • Il existe des dizaines de façon d’importer des produits chinois puis de les revendre sous votre propre marque.
  • Sur la base de vos besoins particuliers, vous pouvez choisir plusieurs moyens d’approvisionnement ou bien en combiner plusieurs.

 

Pour en savoir plus sur les canaux d’approvisionnement :

 

 

c/ Les salons professionnels

Le chapitre précédent s’intéressait aux divers canaux d’approvisionnement, dont les salons professionnels font partie. Dans ce chapitre, nous verrons quelles sont les foires à visiter en priorité et comment se préparer en amont de la foire.

 

Les foires à visiter :

Premièrement, déterminez quel type de produit vous souhaitez sourcer, puis cherchez les foires où vont les fournisseurs de ces produits.

La plupart des foires asiatiques se déroulent en Avril et en Octobre.

Les salons de Hong Kong et Canton couvrent la majorité des catégories de produits existantes. Les deux villes sont situées à seulement 100 km l’une de l’autre, visiter les deux est donc parfaitement possible.

 

Foires

Les salons de Hong Kong (HK) :

 

Il existe deux salons à HK :

 

  • Global Sources : c’est également un grand forum sur le thème de l’e- commerce et de la vente sur Amazon.
  • HKTDC

 

Pourquoi visiter les salons de HK ?

  • Le côté pratique. Voyager à HK est plus facile que de rentrer sur le territoire continental Chinois car vous n’avez pas besoin de visa pour la plupart des nationalités.
  • Mieux formés à l’exportation. En général, les fournisseurs présents à la foire sont tournés vers l’export. Il y en a aussi beaucoup à Canton, mais ce sont de plus petits fournisseurs.
  • Une meilleure qualité de produit. Bien que la foire de Canton soit plus imposante en termes de volume, HK se focalise sur les produits innovants et et qualitatifs.
  • Anglophone. Presque tout le monde parle anglais à HK, y compris les chauffeurs de taxi, ce qui est pratique pour se déplacer. A Canton, il est beaucoup plus difficile de se faire comprendre.

 

Se rendre aux salons de HK et de Canton :

 

Certains acheteurs soucieux d’explorer toutes les pistes d’approvisionnement prennent le temps de visiter les salons dans les deux villes.

Les dates d’organisation des salons permettent d’organiser ces visites lors d’un seul et même voyage.

Par exemple, HKTDC foire de l’électronique (du 13 au 16 Avril) intervient à la suite du salon Global Sources (11 au 14 Avril), puis s’enchaîne avec la foire de Canton à partir du 15 Avril.

Il existe diverses solutions de transport entre HK et Canton, que ce soit l’avion, le bus ou le train.

 

Se rendre seulement aux salons de Canton :

 

La foire de Canton est plus grande que celles de HK, beaucoup de vendeurs préfèrent donc aller à Canton uniquement.

Il y aussi de grands marchés de gros à Canton, pratique pour ceux qui souhaitent acheter en petites quantités. Cette foire de Canton attire de plus en plus d’acheteurs des pays émergents.

 

Se préparer pour un salon professionnel :

 

Avant n’importe quel salon, suivez ce plan de préparation :

 

  • Listez les produits qui vous intéressent. Commencez à réfléchir aux types de produits que vous souhaitez acheter. Cela vous permettra de vous concentrer sur vos objectifs et ainsi de gagner du temps.
  • Listez les fonctions et vos exigences vis-à-vis du produit. Si vous savez déjà ce que vous voulez sourcer, faites une liste des spécificités, des fonctions du produit, des standards de qualité ou des certifications requises. C’est particulièrement le cas pour les produits OEM. N’ayez pas peur d’être « trop » pointilleux. Les fournisseurs ne feront pas ce que vous ne leur avez pas dit de faire. Logique.
  • Demandez une estimation de prix. Pour les produits qui vous intéressent, regardez leurs prix sur les plateformes en ligne avant de vous rendre à la foire. Cela vous permettra de comparer.
  • Sélectionnez les meilleurs fournisseurs en ligne. Cherchez ces fournisseurs en ligne et envoyer leur un mail pour obtenir des Cela vous permettra de déterminer si les fournisseurs peuvent répondre à vos attentes, et d’éviter de perdre du temps avec ceux qui ne peuvent pas.
  • Imprimez une carte du salon. Ces événements sont tout bonnement Étudiez l’organisation de la foire et localisez les endroits qui vous intéressent avant le début de la foire.
  • Emportez vos business cards. Les cartes de visite sont une arme fatale en Chine. Imprimez-en 150 à 200.
  • Soignez votre garde-robe. Le climat à HK et Canton est chaud et humide, bien que les salons soient entièrement climatisés. La plupart des businessmen s’habillent de façon plutôt décontractée en Asie. Pratique lorsqu’il s’agit de marcher pendant des heures dans la foire. Prenez des habits et des chaussures confortables, qui allient confort et élégance.

 

Voici une liste d’objets utiles à glisser dans sa valise :

  • Produits, spécificités, prix
  • Bloc-note
  • Tablette ou smartphone
  • Stylos
  • Agrafeuse
  • Batterie externe
  • La brochure de votre entreprise
  • Un panier à roulette pour emporter brochures et échantillons

 

En résumé :

  • Déterminez quels sont les salons les plus intéressants pour votre business. Chaque salon possède ses atouts et ses faiblesses.
  • Préparez-vous en avance. Faites une liste des particularités que vous souhaitez trouver sur votre produit, les prix de référence et les exposants à rencontrer.

 

Pour en savoir plus sur les salons professionnels :

d/ Les plateformes fournisseurs

La plupart des importateurs trouvent leur fournisseur sur les plateformes internet.

Pour trouver un fournisseur chinois, Alibaba est la plus grande plateforme, mais Global Sources et 1688.com ont aussi leurs arguments.

Ce chapitre passe en revue ces 3 grandes plateformes et expose les deux premières étapes du processus d’approvisionnement : la recherche fournisseur et la demande de devis.

 

La recherche de fournisseurs sur Alibaba :

Alibaba, c’est un peu comme les pages jaunes ; c’est un listing long comme le bras de fournisseurs différents, classés par catégories de produit.

Vous souhaitez trouver des fournisseurs fiables qui sauront produire le bon produit, au prix idéal, et dans les bons délais.

 

Voici comment faire :

  • Entrez les bons mots-clés de recherche. Commencez par taper dans la barre de recherche les mêmes mots qu’utilisent vos clients, puis réfléchissez à des synonymes.
  • Affinez vos recherches. Passez les premiers résultats. Comme sur Google, ce sont des liens sponsorisés. Vous pouvez activer le filtre « gold supplier » si vous avez trop de résultats.
  • Cherchez visuellement. Observez les images pour trouver des produits similaires au vôtre.
  • Appliquez le test du « fil conducteur ». Si vous préférez travailler avec les producteurs plutôt qu’avec des distributeurs, regardez le catalogue du S’il y a un fil conducteur entre les produits, par exemple, il ne vend que des produits en silicone, alors il y a de grandes chances pour que ce soit un producteur. S’il vend tout ce qui est imaginable, alors c’est un distributeur.

 

Nos astuces : 

Ne vous reposez pas trop sur le statut de « Gold Supplier » (Fournisseur d’Or) lorsque vous faites vos recherches.

En effet, il ne s’agit que d’un badge promotionnel que les fournisseurs achètent à Alibaba, contrairement à la croyance populaire qui veut que ce badge soit preuve de fiabilité et qu’il soit l’objet d’un contrôle de la part d’Alibaba. Cela ne veut pas dire que le fournisseur soit un escroc.

Un meilleur moyen de filtrer les fournisseurs consiste à choisir ceux qui ont été Gold Supplier depuis au moins 5 ans.

 

Demande de devis :

  • Créez une demande de devis.
  • Structurez le document.
  • Organisez un suivi des réponses. Utilisez un tableur pour visualiser les différents prix et voir qui répond rapidement ou non.

 

Nos astuces : 

Pour établir un document de demande de devis efficace :

  • Débutez par une brève présentation de votre entreprise : activité, localisation, expérience et tout ce qui peut vous donner du crédit.
  • Parlez du produit en détails : mesures, matériaux, spécificités, images, emballage et modifications à apporter.
  • Fournissez des estimations du volume d’achat souhaitée afin que le fournisseur comprenne que vous avez un véritable plan d’achat. Indiquez un volume d’achat annuel alléchant, et un achat initial de test d’au moins 500 unités. S’ils sentent que vous n’êtes là que pour de petites quantités, ils vous ignoreront.
  • Demandez une estimation de prix.

 

Ne regardez pas que sur Alibaba :

 

Beaucoup d’importateurs cherchent sur Global Sources à la place. Il y a moins de fournisseurs référencés, mais ils sont globalement de meilleure qualité en termes de produits, service et réputation.

La plateforme 1688 (détenue par Alibaba) est spécialement tournée vers le marché domestique chinois. Il vous sera difficile de trouver un fournisseur pour plusieurs raisons :

 

  • La plateforme est entièrement en chinois.
  • Les standards de qualité sont beaucoup plus faibles.
  • La plupart des fournisseurs n’ont pas de licences d’exportation. Vous pouvez contourner ce problème en passant par un distributeur, mais le prix sera plus élevé.

 

En résumé :

  • Alibaba et Global Sources sont des mines d’or pour trouver des produits et des fournisseurs.
  • Suivez les instructions données pour faire une sélection de fournisseurs efficace sur Alibaba
  • Soyez précis dans vos demandes de devis pour paraître professionnel et augmenter le taux de réponse.

 

Pour en savoir plus sur les plateformes fournisseurs :

 

Partie 3/ FOURNISSEUR

Maintenant que vous avez compris comment sélectionner un fournisseur, il faut désormais apprendre à négocier, passer commande et tout ce qu’il faut faire avant que la marchandise ne soit prête à être expédiée.

 

Fournisseur

a/ Les différentes étapes du processus d’approvisionnement

Ce processus n’est qu’une façon parmi d’autres d’assurer son approvisionnement, il en existe bien sûr des variantes.

 

Le processus par étapes :

 

  1. Cherchez des fournisseur
  2. Demandez un devis
  3. Négociez avec les fournisseurs potentiels (shorlist)
  4. Testez et approuvez l’échantillon (ou non)
  5. Dessinez les contours de l’accord souhaité
  6. Formalisez le contrat
  7. Payez l’acompte demandé par le fournisseur
  8. Validez l’échantillon du produit
  9. Définissez et passez votre commande
  10. Inspectez la commande avant son envoi
  11. 11.Payez le solde restant au fournisseur

 

Les variations les plus fréquentes :

 

  • La recherche fournisseur. Peut se faire autre part que sur Alibaba. Global Sources ou les différentes foires s’y prêtent très bien.
  • Demande d’échantillon. Au lieu de demander des échantillons à tous vos fournisseurs potentiels, demandez simplement au meilleur fournisseur identifié.
  • Négociation. Vous pouvez négocier avec tous les fournisseurs de votre shortlist.
  • Commande-test. Vous êtes en mesure de demander une première commande en petite quantité afin de tester votre produit sur le marché.
  • Ordre d’achat. Vous pouvez signer un ordre d’achat plus tôt dans le processus pour motiver le fournisseur, à condition que vous n’ayez pas déposé de caution.
  • Formalisation de l’accord en contrat. Le document en question peut être uniquement un ordre d’achat, un accord d’achat ou bien les deux.
  • Validation de l’échantillon. Si le fournisseur ne dispose pas des matières premières, ce qui est fréquent, vous pouvez demander un second échantillon après avoir payé l’acompte. Ceci est fréquent notamment dans le textile. Une fois les matériaux reçus, le fournisseur renvoie un échantillon pour confirmation avant de lancer la production. Cette phase peut se substituer aux inspections IPC et DUPRO (Contrôle qualité).

 

Le vocabulaire des échantillons :

 

  • Le premier échantillon sera sûrement un produit existant, exposé directement sur le stand du fournisseur et prêt à être commandé.
  • Si cet échantillon est validé, il devient l’échantillon validé ou échantillon doré (Golden sample).
  • L’échantillon de confirmation est plus souvent appelé échantillon de pré-production.
  • Lors d’une inspection pré-envoi, l’échantillon devient l’échantillon de production ou échantillon d’envoi.

 

b/ Stratégie de négociation

 

Ce chapitre recouvre les composants clés d’une négociation efficace avec son fournisseur. Les facteurs culturels qui influent sur la négociation avec des fournisseurs chinois sont traités dans le chapitre sur la gestion des relations avec les fournisseurs.

 

Les facteurs-clés de la négociation :

 

Voici les 4 aspects fondamentaux d’un accord d’achat :

 

  • Prix. De loin le plus important des éléments.
  • Conditions de paiement. Détermine comment et quand vous allez payer. Les conditions standards pour la plupart des importateurs, surtout quand il s’agit de petits volumes (Moins de 10 000€ / commande), sont de payer 30% en avance et 70% lorsque les biens sont prêts. Une fois que vous aurez plus de 3 commandes à votre actif, vous serez capables de négocier de meilleures conditions de paiement.
  • Temps de fabrication. C’est en général l’un des critères fondamentaux de la sélection d’un fournisseur.
  • Termes du contrat. Réfléchissez bien aux clauses concernant les standards de contrôle, le temps de fabrication, les pénalités de retard et les mécanismes de résolution en cas de litige. Les conditions de Fret sont aussi importantes, elles sont traitées dans le chapitre du même nom.

 

Le poids de votre pouvoir de négociation :

 

Dans une négociation, il est très important de savoir jauger sa position et son poids par rapport à celle des autres partis.

Voici les facteurs qui définissent votre pouvoir :

 

  • Le montant de votre commande. La valeur est le plus important aux yeux de votre fournisseur. Plus le montant est grand, plus vous avez de marge de négociation sur le prix et les conditions de paiement.
  • Votre historique avec le fournisseur. Une fois que vous avez passé plusieurs commandes, vous pourrez négocier de meilleures conditions.
  • La taille du fournisseur. Les gros fournisseurs, monopoles ou entreprises publiques sont beaucoup moins flexibles.
  • La taille de votre entreprise, marque ou vos capacités financières. Votre taille par rapport au fournisseur peut être cruciale. Apple ou Coca-Cola dictent littéralement leurs conditions aux
  • Présence locale en Chine. Avoir une présence locale en Chine permet de réduire le montant de l’acompte ou d’allonger l’échéancier du crédit.
  • La concurrence dans l’industrie. Les conditions de paiement sont plus négociables dans les industries fragmentées, comme dans les accessoires informatiques où il y un excès d’offre.

 

Formulez votre stratégie de négociation :

 

Quand vous négociez avec des producteurs chinois, il est impératif de se fixer un objectif précis.

Pour la plupart des importateurs, l’objectif des négociations est d’obtenir le meilleur prix et les meilleures conditions de paiement pour une qualité de produit bien définie.

La stratégie classique consiste à demander une vingtaine de devis sur Alibaba, identifiez les trois moins chers puis négocier avec pour obtenir encore un meilleur prix.

C’est en général le pire moyen de procéder. Ces fournisseurs trop bon marchés ne sont pas en mesure de produire en qualité et quantité suffisante.

 

Nos astuces : 

 

Une meilleure stratégie pour sélectionner ses fournisseurs est de :

  • Soyez sûr de bien connaître votre produit et que vous avez clairement défini les standards de qualité le plus précisément possible afin de pouvoir peser dans les négociations.
  • Demandez un devis.
  • Shortlistez les fournisseurs en mesure de répondre à vos critères.
  • Posez des questions plus précises afin d’identifier qui sont les fournisseurs les plus réactifs et qui répondent à vos exigences. C’est encore mieux s’ils vous fournissent des retours

 

Négociez avec votre shortlist de fournisseurs potentiels :

 

A ce stade, poursuivez vos discussions par e-mail afin d‘avoir un meilleur suivi de la conversation et d’échange de documents. Pour une communication encore plus rapide, utilisez WeChat (certains ont même Skype) qui est une application permettant d’échangez des photos, vidéos et de passer des coups de fil gratuits.

Si cela n’est pas trop cher, demandez des échantillons à vos trois fournisseurs potentiels. Les fournisseurs n’ont pas toujours des échantillons sous la main, ils mettent environ une à deux semaines pour les fabriquer et vous les envoyer.

Vous devrez sûrement payer pour le fret international, à moins qu’ils aient confiance en vous et qu’une grosse commande se profile derrière. Le fournisseur doit être capable de vous fournir une cotation pour la marchandise et le transport.

Tout en négociant, demandez au fournisseur combien de jours prendra la production avant d’être prête à l’envoi. Observez la variation dans les délais entre les périodes pleines et les périodes creuses et identifiez quelles sont ces périodes.

Ajoutez une période tampon de 3 semaines supplémentaires pour éviter les goulets d’étranglements.

Négociez les meilleurs prix. Mais gardez à l’esprit que vous êtes dans les prix du marché. Si vous poussez le prix trop bas, vous risquez d’avoir une qualité bien moindre. En général, vous pouvez toujours obtenir 5% de réduction.

 

En résumé :

 

  • Pour la plupart des importateurs, le prix est le point le plus important de la négociation. Du côté des fournisseurs, ils sont intéressés par la quantité et la régularité des commandes.
  • Évaluez votre pouvoir de négociation vis-à-vis de votre fournisseur, et décidez d’une stratégie réaliste.
  • Vous ne devez pas shortlister vos fournisseurs sur le critère prix trop tôt dans le processus. Pensez d’abord à la qualité du produit, puis négocier le prix en conséquence.

 

Pour en savoir plus sur la négociation avec vos fournisseurs :

Comment identifier les meilleurs fournisseurs chinois

 

c/ Commander

 

Valider les échantillons :

 

Étudiez les échantillons en fonction des critères que vous vous êtes fixés.

La plupart des importateurs n’étudient pas assez leur produit. Observez l’apparence, les fonctions, la performance, le design…

Établissez votre degré de tolérance par rapport aux mesures, les crash-tests à effectuer, l’emballage à créer… Toutes ces informations doivent être ajouté à votre document qui réunit toutes vos spécificités produit.

Dans certains cas, on vous demandera de valider un échantillon qui ne correspond pas à 100% de vos critères. Il y a en général des bonnes raisons à cela, la plupart proviennent des contraintes techniques du fabricant.

Mais ne vous laissez pas berner, parfois, ils veulent tout simplement réduire les coûts de production.

 

Nos astuces : 

 

Ne croyez en aucun cas aux garanties qui vous protège contre tout retard ou défaut de qualité. En tant qu’acheteur, vous êtes celui qui prenez le plus de risques financiers.

 

Vérifiez également le packaging (emballage) :

 

Une fois que vous avez vérifié les échantillons, appelez le fournisseur pour définir quelle qualité vous souhaitez et à quel prix. L’échantillon sélectionné sera donc l’échantillon validée ou l’échantillon dorée.

Ne coupez pas les ponts avec les autres fournisseurs pour autant. Quelque chose peut mal tourner avec votre fournisseur, ou bien vous pouvez faire appel à eux pour un autre produit dans le futur.

 

Négociez la quantité minimale à commander :

 

Idéalement, vous souhaiteriez commander un petit volume la première fois afin de voir si votre produit se vend ou que vous voulez faire des modifications.

Une autre raison est de valider le processus de production afin d’être sûr qu’il n’y a aucun problème sur le produit, que les dimensions soient bonnes etc.

Cependant, les fournisseurs ont généralement une quantité minimale par commande, en-dessous de laquelle ils n’acceptent pas la commande.

 

Nos astuces : 

 

Si vous êtes plus préoccupé par la réduction du risque (ie de vouloir réduire la quantité de produits) que par le prix, faites-en votre cheval de bataille pendant la négociation. Les fournisseurs de tailles moyennes seront plus enclins à faire des efforts.

 

Si la quantité minimale vous empêche de passer commande, vous devez être capable de comprendre pourquoi le fournisseur fixe un tel seuil :

  • Les propres contraintes du fournisseur. Le fournisseur lui-même fait face à des contraintes d’approvisionnement et de coûts, il ne peut donc pas répondre à toutes vos exigences.
  • Les contraintes de Un fournisseur ne peut pas changer sa chaîne de production pour seulement 1000 pièces.

 

d/ Le contrôle qualité

 

Oubliez les buzz internet concernant les produits frauduleux. Certes c’est une chose qui arrive mais cela reste assez rare dans l’ensemble. Votre attention doit être porté sur la qualité des produits, chose qui n’est pas si facile…

 

Définir la qualité du produit :

 

C’est 3 facteurs sont déterminants et vont vous aider à mieux déterminer la qualité de vos produits :

 

  • Les produits défectueux : Dans le monde du « contrôle qualité », il n’est pas rare de classifier les défauts de fabrication en 3 classes : les défauts mineurs (en générale dans l’industrie cosmétique), les défauts majeurs (des pièces manquantes empêchant l’utilisation du produit par exemple) et les défauts critiques (qui peut rendre le produit dangereux pour les clients). N’oubliez pas d’inclure ces 3 possibilités dans votre contrat d’achat afin de vous protéger en cas de problème.
  • Le niveau AQL (« Acceptable Quality Limit »  en Anglais) : Le niveau maximum de produits défectueux est basé sur les standards ISO 2859. Pour des produits de grande consommation, le niveau AQL typique est comme suit : 0 pour les défauts mineurs, 2.5 pour les défauts majeurs et 0 pour les défauts critiques.
  • Les normes de sécurité : Soyez sûre d’être à l’aise avec les standard et normes qui seront appliqués sur vos produits (en fonction de l’endroit où vous souhaitez l’importer). Par exemple, l’Union Européenne définis ces normes sous les directives REACH ou RoHS.

 

Nos astuces : 

 

La qualité des produits n’est pas la seule chose à vérifier. Il est maintenant commun de trouver un fournisseur avec un « code de conduite » qui listera les standards de l’usine en question : les conditions de travail, les contrôles de pollution…

 

Recevez l’aide d’un expert !

 

Vous avez 2 possibilités pour réaliser le contrôle qualité de votre marchandise : vous le réaliser « in house » avec votre fournisseur directement ou vous pouvez faire appel à un expert en la matière, une société spécialisé dans le contrôle qualité.

 

Voici un petit débriefing sur les avantages et inconvénients de faire appel à une société tierce pour pouvoir inspecter votre cargaison :

 

Avantages 

Inconvénients

 

  • Pas de conflit d’intérêt : La société qui contrôle travaille indépendamment de votre fournisseur.
  • Réponse rapide : Généralement les sociétés sont capables d’exécuter le contrôle dans les 48h après demande.
  • Conseils d’experts : La société pourra vous assister sur l’ensemble du processus, incluant la définition des qualité du travail et l’audit de votre chaine logistique.
  • Charges supplémentaires : Le contrôle qualité est primordial mais vient avec un certain prix !
  • Connaissance du produit : Il est possible que la société que vous contactiez ne connaisse pas très bien les produits que vous souhaitez importer.

 

 

Payer le solde dû !

 

Après inspection des produits à l’entrepôt de votre fournisseur, vous pouvez demander à votre prestataire de revoir certains produits défectueux (si cela est bien mentionné dans votre contrat d’achat).

Une fois les produits défectueux repris, il sera l’heure de payer un acompte (ou l’ensemble de la commande, tout dépend de votre arrangement avec votre fournisseur) afin de faire partir la cargaison.

 

Le meilleur des moments pour inspecter :

 

  1. Le « Initial Production Check » IPC (ou le contrôle initial en français) : Une première inspection de toutes les machines et matériels exploité pour la production des biens.
  2. Durant l’inspection (ou DUPRO en anglais) : Une inspection sur le site de production pour savoir si les recommandations mentionnées dans l’étape précédente sont biens respectés. Naturellement, cette étape est réalisé lord de la fabrication de la commande.
  3. Inspection avant l’envoi (ou PSI en anglais) : C’est la dernière opportunité pour corriger les problèmes de production. Cette étape est généralement réalisée à la fin de la production.
  4. Le « Container Loading Check » (CLC) : Un dernier contrôle des marchandises : la qualité générale, les quantités, les étiquettes, le packaging… C’est le moment de fermer le container et d’envoyer les marchandises !
  5. Le suivi de production : C’est une étape annexe qui consiste à – sur le long terme – contrôler les conditions de production de votre fournisseur. C’est une étape qui n’est pas obligatoire même si elle est conseillée, notamment pour les produits de luxe ou la perfection est recherché.

 

Après la première expédition, vous allez gagner plus de confiance de la part de votre fournisseur et vous remarquerez qu’à partir d’un moment, vous n’aurez même plus besoin d’un prestataire externe pour contrôler la qualité de vos produits.

 

En résumé :

 

  • Avant de contrôler la qualité de vos produits, vous devez clairement définir les normes de qualité appliquées par le pays à destination
  • Contrôler la qualité de vos produits avant expédition peut être une manière d’économiser de l’argent. C’est notamment l’occasion de faire appel à un prestataire externe pour réaliser cette inspection.

 

e/ Les méthodes de paiements

 

Dans ce chapitre, nous allons aborder les différentes options de paiements qui sont à votre disposition lors de l’achat de vos produits.

Nos astuces : 

 

Soyez sûre de clarifier la méthode de paiement avec votre fournisseur pour ne pas avoir de surprise le jour-j. Ce point devrait normalement être indiqué dans votre devis et/ou facture d’achat.

 

Paiements en avances :

 

Généralement, votre fournisseur demandera un paiement en avance afin de s’assurer que vous ne passerez pas avec d’autres fournisseurs, notamment si vous faites un petit achat (moins de 1000 USD par exemple).

Si vous avez une bonne relation avec votre fournisseur, vous pouvez naturellement vous entendre sur des termes de paiement plus avantageux.

 

Nous allons faire une liste exhaustive des moyens de paiements avant expédition de votre cargaison:

  • La carte de crédit : Réaliser un paiement par carte de crédit est très simple. C’est d’ailleurs l’une des méthodes les plus utilisés pour les fournisseurs qui l’acceptent. Certains ne la propose pas pour se couvrir au cas où l’acheteur annule son paiement une fois les biens reçus.

Notez aussi que les paiements par carte de crédit impliquent de lourdes charges de par les banques.

 

  • Paypal : C’est une méthode de paiement très avantageuse pour les petits montants : petite cargaison ou achat d’échantillon. En revanche, notez que beaucoup de fournisseur Chinois n’accepte pas cette méthode de paiement ou vont parfois vous demander des frais annexes à hauteur de 5% afin de couvrir les frais Paypal (qui ne sont que de 3.5% par ailleurs). Notez aussi que paypal ne fournis pas une grande protection contre les litiges en acheteur et vendeur.

 

  • Alipay et autres plateformes de paiement : Les plateformes de paiement comme Alipay sont extrêmement utilisées en Chine. Ce sont des méthodes similaires à l’offre paypal à l’exception que certaines plateformes (comme Alipay, le service de Alibaba Group) offre une bien meilleure protection contre les litiges. L’assurance Alipay permet notamment de se faire rembourser (après étude d’un dossier) en cas de litige. Notez que c’est une méthode qui est conseillé pour des petits volumes, en générale inférieur à 5000 USD.

 

  • Western Union : Cette société est connue pour sa sécurité, c’est d ‘ailleurs son principal atout. Parce que la sécurité a un prix, les services Western Union sont très chère, probablement la méthode la plus couteuse que nous listerons. Le seul est unique problème de Western Union est le fait qu’il est impossible de transférer l’argent à une entité mais à une personne directement, il faut donc bien mettre les choses au clair avec votre fournisseur avant de choisir cette solution.

 

  • Services de paiement en ligne : D’autres options de paiements en ligne comme Payoneer offre des solutions de paiement sécurisées. Vous trouverez sur internet beaucoup d’option de paiement mise à votre disposition. Chacun aura ces avantages et ces inconvénients : certains sont spécialisés sur la transparence, d’autres sur le montant du paiement… Attention, avant de prendre les devants, soyez sûr que votre fournisseur accepte cette méthode !

 

  • Espèce : Payez-en avance les produits par espèce directement en Chine est une méthode assez populaire et qui a le mérite d’être sur ! Si vous avez un représentant locale, vous pouvez simplement l’envoyer directement auprès de votre fournisseur pour réaliser le paiement.

 

Le paiement post-production :

 

Payer les fournisseurs après la production est la meilleure des solutions : c’est simple, transparent et sécurisé. En revanche, peu de fournisseur accepte ces paiements après la production des produits. En générale, cette condition dépendra de votre pouvoir de négociation et de la relation avec votre fournisseur.

 

  • Le transfert bancaire : Un transfert internationale est une action courante pour toutes les C’est d’ailleurs l’option de paiement la plus utilisé de nos jours. Cette solution permet de transférer rapidement des grandes sommes d’argent d’un compte (celui de votre société) vers un autre (celui de votre fournisseur). Un transfert prend généralement entre 3 et 5 jours.

 

Nos astuces : 

 

On ne le répètera jamais assez ! lorsque vous donner l’ordre à votre banque de transférer un certain montant à la banque de votre fournisseur, soyez sûre d’avoir toutes les informations nécessaires pour pouvoir l’exécuter sans problème. C’est une erreur qui peut paraître bête, mais tous les jours des importateurs se font avoir, une boulette qui peut parfois engendrer des retards et donc couter assez chère !

 

  • La lettre de crédit : C’est une méthode de paiement assez rare puisqu’elle chère, compliqué et longue à réaliser. Lors d’un achat avec une lettre de crédit, votre banque « se porte » garant du paiement de la facture ce qui permet de rassurer le fournisseur. Notez que cette solution n’est utilisée que pour le paiement de cargaison à haute valeur (en générale supérieur à 50.000 USD).

 

En résumé :

 

  • La plupart des petits importateurs utiliseront l’une des 6 méthodes mentionnées dans la première partie. En générale, il est quasiment impossible pour un petit acheteur de payer les biens après la production.
  • Chaque option a ces avantages et ces inconvénients, il est donc important de choisir l’option la plus adéquate considérant votre statut et votre business.

 

Paiement

 

f/ Comment gérer vos relations

 

Le best-seller de Stephen R. Covey « Le pouvoir de la confiance » explique les divers bienfaits qu’apporte la confiance dans les affaires.

Les vendeurs e- commerce ont l’habitude de mettre en pratique ces mécanismes de confiance avec leurs clients, mais pas avec leurs fournisseurs.

Ce chapitre vous montrera comment obtenir plus en termes de prix, conditions de paiement et contrôle- qualité, simplement en vous investissant dans votre relation-fournisseur.

 

N’ayez pas d’a priori d’entrée de jeu

 

Internet est rempli d’histoires de personnes se plaignant de leur mauvaise expérience avec tel distributeur ou tel fournisseur chinois.

Mais la plupart de ces problèmes sont plus souvent causés par la négligence des importateurs et leur manque d’expérience en matière d’importation que par la malhonnêteté des fournisseurs.

Ne vous laissez pas influencer par ces histoires et n’approchez pas un fournisseur avec suspicion dès le départ.

 

Nos astuces :

 

Être trop dur d’entrée de jeu dans les négociations n’est pas une stratégie viable sur long-terme. Ce que vous gagnerez en prix, vous le perdrez en qualité. Vous égratignerez la confiance qu’il y a entre vous et votre fournisseur, et cela aura des conséquences à long terme.

 

Communiquez simplement, sans ambiguïté

 

Une bonne communication est à la base de toute relation saine. Le problème quand on importe depuis la Chine, c’est que la langue et la barrière culturelle compliquent considérablement la tâche.

La plupart des problèmes entre clients et fournisseurs proviennent des problèmes de communication.

Par exemple, quand un fournisseur vous répond juste « Okay », ça ne veut pas forcément dire qu’il a compris ce que vous vous vouliez.

Communiquez par écrit le plus possible, surtout en ce qui concerne vos exigences produit.

Avoir quelqu’un de votre équipe qui parle Chinois ou qui se trouve en Chine est le meilleur moyen de faire comprendre vos standards de qualité, le montant des pénalités ou les moyens de résoudre les conflits.

Ayez des attentes réalistes

 

Souvent les importateurs se trompent en pensant que les moyens de procéder et la technologie sont les mêmes en Chine et en Europe. Gardez en tête qu’il y a un gros arbitrage à faire entre prix et qualité en Chine.

Soyez ponctuels dans vos paiements

 

La plupart des fournisseurs de taille moyenne en Chine réalisent de faibles marges, et disposent de peu de trésorerie. Alors convenez d’accords de paiement raisonnables et respectez l’échéancier. Cela apportera des fondations solides à votre relation-fournisseur.

Adoptez la technique du « Bon Flic / Mauvais Flic »

 

En travaillant avec vos fournisseurs chinois, vous avez envie d’avoir une bonne relation. Mais sans un système sérieux et des procédés efficaces, les producteurs ont tendance à faire des coupes budgétaires et des erreurs.

Il est ainsi primordial d’effectuer un bon suivi pour avoir un contrôle sur la production.

Avoir un partenaire sur place, comme un agent de sourcing, qui joue le mauvais flic en imposant un contrôle qualité strict et dur en négociation sur les prix, conditions de paiement vous dégage du temps libre pour avoir une relation apaisée avec votre fournisseur.

 

En résumé :

 

  • Le retour sur investissement du temps passé à construire une solide relation avec votre fournisseur augmente en même temps que la croissance de votre business, faites-en une priorité stratégique.
  • Soyez réalistes sur vos objectifs, communiquez clairement, et ne débutez pas avec des
  • Préservez la qualité de votre relation en négociant avec flexibilité, en payant en temps et en heure, en pensant gagnant-gagnant et en utilisant la technique du « bon flic – mauvais flic ».

 

g/ Astuce pour les petites entreprises.

 

Trouver des fournisseurs de marques de distributeur pour petites entreprises: Guide 2020.

 

 

Les produits de marques de distributeur sont des produits personnalisés avec votre logo sur le produit pour les différencier des produits sans marque.

Cela convient pour les startups de e- commerce (commerce en ligne) pour avoir un meilleur profit en vendant leurs propres produits de marque de distributeur pour les petites entreprises.

Peu importe que cela soit sur Amazon, Shopify ou sur des sites internet, vendre ses propres produits de marques distributeur est la méthode la plus rentable.

Par exemple, vous pouvez gagner 30 à 50 % de bénéfice quand vous vendez votre marque de distributeur de brosse à dent électrique alors que vous auriez gagné moins de 10 % en vendant la célèbre marque de brosse à dent électrique Phillips.

Cependant, certaines personnes trouvent cela difficile alors qu’ils n’ont jamais essayé les marques de distributeur avant ou ne savent pas où trouver les fabricants de marque de distributeur.

Avec mes 3 années d’expériences en aidant plus de 1000 clients à créer leurs produits de différentes marques de distributeur, j’écris cet article pour partager avec vous comment trouver un fournisseur pour votre produit de marques de distributeur qui vous convient dans votre pays ou en Chine.

En fin d’article, je recommanderais aussi la ville la plus approprié au monde pour un produit de marque de distributeur.

Pour un rapide guide du contenu qui vous intéresse, vous pouvez cliquer sur chacun des liens suivants et vous serez redirigé vers le paragraphe correspondant : « … »

 

 

  1. Les produits de marque de distributeur sont plus facile d’accès aux petites entreprises qui voudraient se lancer.

 

 

  1. a) Les produits à bénéfice élevés ont un prix aussi élevé que les produits de marques.

 

 

Au contraire, les produits de base qualité comme la vaisselle jetable n’attirera pas les clients à se souvenir du produit.

Tandis que, les produits à bénéfice élevé comme une marque de distributeur de maquillage ou de vêtement attirera davantage l’œil du consommateur et augmentera davantage la marge.

 

 

  1. b) Les produits simples qui, par la suite, ont moins de problème de qualité

 

 

Le contrôle de qualité peut être un risque potentiel pour les produits de marque de distributeur, en effet, les clients laisseront des avis négatifs si le produit qu’ils reçoivent est défectueux ou n’atteint pas l’espérance qu’ils avaient du produit.

Dans ce cas-ci, il serait préférable d’éviter tout produit ayant besoin d’un service après-vente comme par exemple, les montres connectées ou les scooters électriques.

 

  1. c) Les produits faciles à personnaliser et abordable

 

Essayez d’éviter la personnalisation des produits à coût élevé, comme les produits en plastique qui ont en général besoin de 1 000 à 2 000 dollars pour un moule personnalisé.

Mais les produits comme les couvertures pour bébé seront plus faciles et plus abordables pour pouvoir faire votre propre motif personnalisé, même les fabricants seront d’accord pour offrir gratuitement le service de personnalisation avec votre propre design.

 

  1. Les marques de distributeur : Fabricants locaux VS fabricants Chinois

 

Après avoir décidé du produit que vous vouliez, vous pouvez alors commencer à chercher des fabricants appropriés. Mais avant de chercher, vous allez vous demander si vous devez chercher des fabricants locaux ou Chinois?

 

  1. a) Les fabricants locaux.

 

Avantages :

  • Plus facile de vérifier les fabricants fiables et le contrôle de qualité.
  • La fabrication standard et le travail manuel.
  • Pas de barrière linguistique, pas de difficulté à communiquer.
  • Les fabricants locaux savent mieux les attentes des consommateurs locaux.
  • Une expédition plus rapide et un délai de production plus court.

Inconvénients :

  • Le coût de la main d’œuvre et de la fabrication sont plus élevés.
  • Le choix des fabricants est restreint, surtout pour certains produits que l’on veut mais où il n’y a aucun fabricant local.

 

  1. b) Les fabricants locaux sont les meilleures dans ses catégories.

 

Bien que presque tous les produits auxquels vous pensez pourrait être produit par des fabricants chinois, certains produits ne sont pas appropriés pour avoir été fabriqué en Chine.

Par exemple, quand on a des demandes de soin pour la peau de haute qualité ou des compléments alimentaires. Je vous conseillerai plutôt de rechercher directement des fabricants locaux ou de faire votre propre marque de distributeur.

De plus, les produits qui sont sous strict réglementation ou qui ont besoin de l’attestation de la FDA (food and drug admnistration), sont conseillés d’envisager des fournisseurs de marques de distributeurs nationales ou des fournisseurs et vous pourrez alors sauver 5 000 dollars par an pour ne pas à avoir besoin de payer les attestations ou l’inscription de ses produits.

 

  1. c) Les fabricants Chinois.

 

Avantages :

  • Le coût de la main d’œuvre et de la fabrication sont beaucoup plus bas, 4 dollars seulement par heure pour le travail manuel contre 20 dollars par heure aux États-Unis.
  • Beaucoup plus de choix de fabricant pour presque n’importe quel type de produit.

 Inconvénient :

  • La barrière de la langue. Même si de plus en plus de chinois peuvent parler anglais, la plupart des employés d’usine de fabrication ne peuvent pas parler anglais couramment ou même anglais du tout.
  • Le contrôle de qualité n’est pas commode quand votre fabricant se trouve dans d’autres pays. Par conséquent, il vous faudra recruter une tierce pour l’inspection ou un agent d’approvisionnement pour aider au contrôle de qualité.
  • Le processus d’importation est plus compliqué et le temps d’expédition sera plus long.

 

3) Comment trouver des Fabricants de marque de distributeur?

 

Quand vous avez décidé que les fabricants chinois étaient les plus appropriés pour vos produits de marque de distributeur. Vous êtes recommandé, ici, de suivre les méthodes suivantes pour trouver votre fabricant chinois adéquat.

 

  1. Trouver votre fabricant de marque de distribution sur Alibaba.

 

Les plateformes en ligne de vente en grossiste sont très pratiques quand vous n’avez pas le temps ou le budget pour aller en Chine. Alibaba, Aliexpress, Dhgate, Global Sources, Made-In-China, Yiwugo sont les sites les plus connus.

Alibaba est la plateforme la plus recommandé pour presque tous les produits du quotidien, où vous pouvez trouver plein de fournisseurs différents pour chaque sorte de produit.

Les autres sites sont tout aussi populaire mais ils ne sont pas aussi complet qu’Alibaba ou ils ne sont appropriés que sur un domaine d’activité par exemple Made-in-China est plus approprié pour les produits industriels et Global Sources est plus approprié pour les produits commerciaux.

 

Comment rechercher des fournisseurs sur Alibaba? Il y a deux méthodes courantes : la première est que vous pouvez directement taper le nom du produit sur la page d’accueil et regarder les fournisseurs un par un.

L’autre méthode consiste à soumettre pour votre produit les informations sur Alibaba FAQ et tôt ou tard des fournisseurs vous contacteront et tagueront.

Même si Alibaba est un site complet et recommandé, vous avez encore besoin de faire attention quand vous voulez choisir des fabricants fiables. Nous vous conseillons de passer par une société d’accompagnement tel que Sino Sourcing.

 

  1. b) Trouver votre fabricant de marque de distributeur dans certains salons professionnels.

 

Se rendre dans des salons est la façon la plus immédiate et fiable de voir et de vérifier les produits ainsi que les fournisseurs.

Vous pouvez voir les produits de vos propres yeux, vous pouvez les toucher avec vos mains et pouvez communiquer face à face avec les fournisseurs pour vérifier s’ils ont l’habilité de personnaliser vos meilleurs produits de marque de distributeur.

Il y a deux types de salon. Le premier est un salon complet où vous pouvez observer les différents types de produit des fournisseurs.

Canton Fair est le plus connu et populaire de ce genre, il est tenu à Guangzhou pendant deux sessions : en Printemps et en Automne.

L’autre est spécialisé dans un seul domaine de produit. Par exemple, le salon CIBE (China international Beauty Expo) est spécialisé dans les produits de beauté comme les produits de salon, maquillage, produits dentaires.

Le salon CIFF (China International Furniture Fair) est spécialisé dans le mobilier, matériels et les accessoires.

Quand vous n’avez besoin que d’une seule sorte de produit, il vaudrait mieux choisir ce genre de salon plutôt que de se rendre au Canton Fair.

 

  1. c) Embaucher une société d’approvisionnement pour trouver des fabricants de marque de distributeur.

 

Comme on le sait, beaucoup de personne veulent faire des bons produits de marque de distributeur mais ils manquent d’expérience dans l’importation de produit de Chine et de personnalisation de produit.

C’est vraiment difficile pour eux de rechercher le meilleur fabricant ou suivre la production par eux-mêmes.

Par conséquent, je recommande fortement à ses personnes de faire recours à une société d’accompagnement comme Sino Sourcing pour aider à gérer tous les processus d’importation et de personnalisation.

Avec l’aide d’une société d’approvisionnement, vous aurez le devis sur vos produits de différents fabricants fiables.

Bien connaître les coûts de production,  de personnalisation, d’emballage et de livraison.

Mais aussi, la société d’approvisionnement vous aidera à suivre la production, le contrôle de qualité, l’inspection des produits, l’aménagement de livraison, etc., jusqu’à ce que vous soyez satisfait de vos produits et que vous les recevez dans votre pays.

Il y a beaucoup de société d’approvisionnement ou d’agents en Chine et dans votre pays.

Avant de choisir votre agent d’approvisionnement approprié et fiable pour partenaire de collaboration, je vous recommande de nous contacter afin que l’on puisse vous guider dans cette jungle sans pitié.

 

  1. Les solutions d’emballages pour bénéficier de moindre coût.

 

  1. a) Appliquer votre logo sur vos produits.

 

L’impression d’écran est la méthode la plus connu et la plus utilisée pour ajouter une marque de distributeur sur les deux produits : corps et emballage.

La plupart des usines chinoise peuvent offrir l’impression d’écran gratuitement si vous payez plus de 2 000$ par produit.

Cependant, si vous avez besoin d’un motif sophistiqué avec des couleurs en dégradé, vous pouvez choisir le transfert thermique (ou transfert avec de la chaleur).

L’imprimante laser or la gravure avec un laser donne à votre produit une assez bonne qualité en apparence. Si vous jetez un bon coup d’œil au marché, vous verrez que la plupart des magasins de cadeaux sont remplis de produit avec un logo, un mot ou un motif imprimé au laser.

Pour la production en grande quantité, il vous coûtera 0,10 à 0,20 euros par unité produite, cela dépend de la quantité et de la taille.

Les étiquettes en bois sont cousues à la fin de la fabrication des produits comme les chaussures, les jeans, les chapeaux et les sacs.

L’étiquette a l’air meilleure que les logos imprimés.

Si votre produit est fait ou est partiellement fait en tissu, il serait intéressant d’essayer d’ajouter le logo sur une étiquette en bois si les concurrents n’aiment pas ça.

La quantité minimale de commande (MOQ)  est normalement 1000 pièces avec un prix à l’unité d’environ 0,1€ pour une petite taille d’étiquette en bois.

 

  1. Types de boîtes pour l’emballage de marques privées.

 

Les boîtes en papier en carton blanc et les boîtes de papier ondulés sont fréquemment utilisées en tant que boîte ordinaire de couleur pas cher.

Les boîtes en papier en carton blanc sont habituellement adaptées pour des produits légers et délicats tels que les écouteurs.

Nous avons personnalité les boîtes en papier carton blanc pour écouteurs pour l’un de clients, pour la taille 55*20*125 mm avec un coût de, seulement quelques centimes.

Et si vous avez besoin d’emballer des produits plus lourds, vous pouvez choisir les boîtes en papier ondulés qui sont similaire aux boîtes en papier carton blanc pas chères.

Le couvercle et la boîte de base sont des autres boîtes, populaire, d’emballages et conviennent lorsque vous envisagez de fabriquer des produits hauts de gamme. Un emballage plus agréable incite les clients à dépenser plus d’argent pour le produit. Les produits électroniques sont principalement fabriqués dans le couvercle et dans la boîte de base. Si vous voulez rendre votre boîte plus luxueuse, vous pouvez ajouter de beaux matériaux tels que du tissu en soie.

 

  1. Les autres solutions pour marques de distributeur.

 

Le sac en tissu est un autre choix bon marché et populaire pour l’emballage de marque de distributeur. Les sacs en tissu les plus courants sont les sacs en polyester et les sacs en flanelle.

Prenons le sac en flanelle en exemple, il est léger, flexible dans l’espace d’emballage, généralement utilisé pour emballer des accessoires numériques, des bijoux, etc.

Un mois avant, nous aidions notre client français à s’approvisionner en sacs de flanelle pour sa banque d’alimentation et nous l’aidions à mettre son design de marque de distributeur sur son sac de flanelle et cela ne coûte que 0,3 $.

Le tube de papier cylindrique est un bon choix d’emballage pour protéger les produits. Il est adapté aux produits tels que le thé, les crayons et les autres produits en forme de bande.

L’année dernière, notre société a acheté un peu de thé sur le marché de gros et nous avons choisi des tubes en papier cylindriques pour emballer le thé et coller les étiquettes «Sino Sourcing» comme notre thé de marque privée.

 

 

  1. Et si le fournisseur n’avait pas de service pour les marques de distributeur ?

 

Lorsque vous achetez des carafes à vin de 500 pièces dans une usine et que vous achetez des décapsuleurs à vin de 500 pièces dans une autre usine et que vous prévoyez de les regrouper pour les vendre, les fabricants vous disent qu’ils ne peuvent pas vous aider à personnaliser la marque de distributeur sauf si vous commandez au moins 2000 pièces. Que devez-vous faire dans cette situation?

 

  1. a) Trouver un fournisseur d’emballage professionnel.

 

Je vous suggère fortement de trouver un fournisseur d’emballage chinois pour vous aider pour votre marque de distributeur parce que les fabricants ne vous proposent généralement qu’un emballage blanc uni pour vos produits, surtout lorsque la quantité de votre commande est petite. Mais si vous avez vos propres fournisseurs d’emballage, même si vous avez besoin de la marque de distributeur pour 500 pièces, ils peuvent vous proposer plusieurs solutions d’emballage différentes pour que vous choisissez.

Vous pouvez trouver ces fournisseurs d’emballages professionnels sur Alibaba. Essayez de trouver ces fournisseurs qui viennent de Cangnan, Wenzhou. Cet endroit est la zone industrielle d’emballage la plus célèbre avec une longue histoire de production d’emballage, où vous pouvez facilement personnaliser tous les différents emballages de marques privées.

 

  1. Trouver un agent d’approvisionnement

 

Si vous ne trouvez pas de fournisseur d’emballage qui vous satisfasse, vous pouvez trouver un agent d’approvisionnement fiable pour vous aider. Les agents d’approvisionnement ont généralement leur usine d’emballage ou d’impression coopérative et ils peuvent vous aider facilement avec tous les problèmes d’emballage. Ainsi, vous pouvez gagner plus de temps pour vous concentrer sur la vente de vos produits.

 

  1. Le paradis des produits de marque de distributeur pour les petites entreprises. Yiwu en Chine.

 

Dans le troisième chapitre de ce guide, nous discutons de la façon de trouver un fabricant de marques de distributeur en Chine. À part Alibaba, les salons, il y a un autre bon endroit que beaucoup de personnes ne connaissent pas. Cet endroit est Yiwu à Zhejiang en Chine, la ville où notre entreprise est située. Yiwu possède les plus grands marchés de gros de produits à usage quotidien au monde et ses fournisseurs viennent tous de Chine. Comparé au Canton Fair, qui n’a lieu que deux fois par an, le marché de gros de Yiwu est ouvert toute l’année sauf pendant le Nouvel an chinois.

 

  1. a) Rechercher votre produit sur le marché de gros de Yiwu

 

Le marché de gros de Yiwu est le plus grand marché au monde. Il a un secteur d’activité de plus de 2,6 millions de mètres carrés et plus de 50 000 stands pour 1,7 millions de produits de consommation quotidien. Le marché est également bien organisé en séparant les zones pour chaque type de produit. Sur ce marché, vous verrez tous les types de produits de consommation quotidien, y compris de nombreux produits que vous n’avez jamais vus auparavant. Je vous suggère de passer une semaine à rechercher et à collecter les prix des produits que vous souhaitez créer avec votre marque de distribution et d’autres produits avec lesquels vous souhaitez vous regrouper. Par exemple, si vous souhaitez regrouper une tasse à café et une cuillère à café, vous pouvez vous rendre directement dans la zone où se trouve les tasses et trouver facilement 100 types de tasses à café et cuillères à café différentes à choisir et laisser un agent fiable de Yiwu les regrouper pour vous.

 

  1. b) Basse quantité minimum par commande et bas prix

 

Par rapport aux fournisseurs d’Alibaba et aux exposants du salon, les fournisseurs du marché de gros de Yiwu peuvent vous offrir une quantité minimum par commande beaucoup plus basse pour le même produit. Il peut être aussi bas que 200 $ pour les produits classiques et les stocks, ce qui est parfaitement adapté aux petites entreprises pour démarrer. De plus, la concurrence sur le marché de gros de Yiwu est très importante. Lorsque vous avez besoin de trouver un produit comme une lumière LED, il existe des centaines de fournisseurs de lumière dans la même zone de produits. Donc, vous pouvez facilement avoir un prix inférieur et même inférieur à Alibaba, en comparant les prix magasin par magasin.

 

  1. c) De nombreux fournisseurs d’emballages

 

Même si la quantité minimum par commande est faible sur le marché de Yiwu, ils demanderont toujours une quantité minimum par commande élevé lorsque vous leur demanderez de créer votre propre marque ou de personnaliser votre propre emballage. Mais ne vous inquiétez pas, il existe un certain nombre de fournisseurs d’emballages dans ou à l’extérieur du marché. Et il ne vous en coûtera que 100€ pour obtenir votre propre design d’emballage.

Merci beaucoup d’avoir lu ce blog. J’espère sincèrement que nos informations vous aideront à trouver des fabricants de marques de distributeur appropriés et vous aiderons à démarrer votre vente de marques de distributeur en douceur. Si vous avez besoin de notre équipe pour vous aider à trouver des fabricants et à proposer des méthodes de marque de distributeur pour vos produits, veuillez cliquer sur le lien et nous soumettre votre ticket de demande.

 

Partie 4/ COTATION DE FRET

 

Deux semaines avant que votre commande soit prête, vous devez arranger le transport. Il est temps de comprendre ce qu’un transitaire fait, à quoi il sert, et comment en trouver un fiable. Tout ce qui concerne le transport international se trouve dans cette partie !

 

a/ Le fret étape par étape pour importer

 

Une fois le processus d’achat terminé, voici les étapes primordiales pour votre transport.

 

  • Restrictions : Avant d’importer vos produits, vérifiez bien les restrictions imposées soit par le gouvernement, soit par les douanes
  • Prérequis du transport : Doit être en conformité au niveau palettisation et étiquetage. (Amazon a un code strict, vérifiés bien l’emballage avant d’acheter)
  • Incoterm : Lors de la négociation, négociez aussi l’Incoterm et ces conditions préalables, et maitrisez bien vos coutants.
  • Documents : N’hésitez pas à demander à votre fournisseur des documents, comme le CI (facture commerciale), liste de colisage, et parfois le COO (Pays d’origine), MSDS (pour les marchandises dangereuses) et le certificat de fumigation (en fonction des produits).
  • Demande de cotation : N’oublier pas votre liste de vérification (check list), et soyez sûr que toutes les étapes (douane import ou livraison) soit Maitrisez les différents INCOTERM !
  • Mode de transport : Fret aérien ou maritime, choisissez-le en fonction du ratio prix/délai. Prix vs Temps : Quel est pour vous la métrique première ?
  • Compréhension : Maitrisez bien la cotation et soyez sûr de tout comprendre, y compris les charges plus inédites (Fuel, Caf/Baf, piraterie…). Posez des questions sans hésiter.
  • Engagement : Signez tous les documents nécessaires pour permettre à votre transitaire de s’occuper de vos marchandise (Mandat de représentation en douane, certificat de cession, etc…)
  • Douane UE : Soyez sûr de savoir à l’avance combien de droit de douane et taxes vous allez payer.
  • Paiement : Quelle méthode de paiement allez-vous utiliser ? Si vous commandez régulièrement, des solutions existent pour ne pas payer des frais énormes.
  • Vérification des documents : Vérifiez bien tous les documents, même si vous n’êtes pas un expert, attention si problème il y a sur les documents, vous serez le payeur.
  • Communication : Communiquez le plus possible avec votre transitaire, sur les dates de départ, d’arrivée, la douane, etc… il doit vous tenir informé.
  • Amazon prérequis : Soyez bien sûr que votre transitaire suive bien les recommandations d’Amazon en terme d’inventaire, réservation et livraison.

 

b/ Le métier de transitaire

 

Un transitaire ou un commissionnaire de transport est une société spécialisée qui gère le transport international de vos marchandises selon vos besoins. Ils sont en quelque sorte une agence de voyage pour vos marchandises, et s’occupe aussi de la partie juridique et administrative. SINO Shipping va beaucoup plus loin, mais là n’est pas le sujet. Il y a énormément de moyens pour transporter les marchandises, et ce chapitre va en faire le résumé.

 

Les services et l’assistance d’un transitaire :

 

Il existe diffèrent type de transitaire, des tous petits aux multinationales. En Chine, il y a les locaux, souvent assez petit et flexible, et les gros transitaires qui gèrent uniquement les gros volumes. SINO Shipping se situe au milieu et propose des services inédit (pour les francophones)

 

Voici ce que SINO Shipping peut faire pour vous :

 

  • Nous offrons des conseils d’experts, notamment sur la documentation et la mise aux normes, afin que vous ne soyez pas pénalisé par les autorités compétentes.
  • Préparation de tous les documents, effectuer les réservations d’espaces
  • Vous représentez auprès des acteurs du transport international, comme les compagnies maritimes, aériennes, les autorités douanières ou même les autres transitaires.
  • Régler les problèmes si cela se passe mal et ainsi vous éviter de nombreux cauchemars.
  • Vous tenir au courant sur l’avancée du transport, et vous donner des estimations sur le départ, l’arrivée, la livraison, etc…

 

Le transitaire est-il aussi déclarant en douane ?

 

Si vous voulez, SINO Shipping peut être votre déclarant en douane, car nous avons les licences et l’expérience nécessaire. Pas la peine de mandater un nouvel acteur, préférez le tout compris.

Si vous avez un déclarant en douane attitrée, alors nous travaillerons avec lui. Dans de rare cas, l’importateur dédouane lui-même ces marchandises, mais nous déconseillons cela au débutant ou aux hommes d’affaire pressés.

 

Gestion de l’expédition

 

Faites tout vous-même

 

Certains ont essayer avec plus ou moins de succès, en contactant directement les compagnies maritimes ou aériennes. Ceci est très chronophage. Nous vous déconseillons très fortement de faire cela, car à la fin vous serez probablement perdant financièrement. De nombreux risques existent, mieux vaut laisser la gestion du risque a des professionnels.

 

Laisser le fournisseur choisir le transporteur

 

Une autre option est de laisser le fournisseur choisir le transitaire. Beaucoup de fournisseurs chinois ont un arrangement avec un transitaire local. N’acceptez que cette option si vous achetez en DDU ou DDP, et ainsi évitez tout risques.

En réalité, c’est très rare et très risqué, car vous perdez le contrôle sur le transport, et in fine, vous payerez surement plus cher.

Si votre fournisseur vous vend en CIF, ce n’est pas non plus une bonne solution. En effet il vous appâtera avec des tarifs incroyablement bas, mais vous ne maitriserez pas les couts à l’arrivée, et les charges de dégroupage seront énormes au port d’arrivée. Le fournisseur touchera une commission.

 

Nos astuces :

 

“ Ne vous laissez pas séduire par des couts de fret très bas, cela cache souvent une sur tarification à la fin, en outre au port/aéroport d’arrivée, et vous ne pourrez rien y changer ”.

Pour avoir davantage d’information, nous vous invitons à vous rendre sur notre page dédiée qui sera beaucoup plus détaillé sur le sujet : différence entre FOB et CIF

*FOB est le meilleur incoterm d’achat possible (EXW peut aussi l’être dans certains cas)

 

Laisser SINO Shipping s’occuper de tout !

 

Cette option est à mon sens la plus viable pour votre business. En effet nous gèrerons aussi bien la relation avec vos fournisseurs, que la livraison finale, en incluant le dédouanement et toute les vérifications documentaires nécessaires. Vous aurez un contrôle total de la tarification et un seul intermédiaire pour le transport.

De plus SINO Shipping est présent dans toute la chine, mais aussi en France, Belgique, Suisse et dans la majeure partie de l’Afrique, ce qui limite le risque de problèmes lié à un manqué de coordination ou de communication.

Peu importe l’option que vous retiendrez, mais sachez que la maitrise de l’incoterm est déterminant dans le dégrée de responsabilité que vous souhaitez donner au fournisseur. Selon notre expérience, moins le fournisseur gère de phase dans le transport, mieux c’est.

 

Nos astuces :

 

Comme évoqué au-dessus, les incoterms sont des notions qu’il faut apprendre par cœur. Elles vous permettront de paraître plus professionnel et auront donc probablement un effet sur votre pouvoir de négociation. Outre cet avantage, clarifier l’incoterm d’achat avec votre fournisseur permet aussi d’éviter les mauvaises surprises.

 

Vous souhaitez avoir davantage d’information sur le sujet ?

N’hésitez pas à vous rendre sur notre article dédié : Tout savoir sur les incoterms

 

Comment choisir un bon transitaire pour importer sans risques ?

 

Il existe plus de 100.000 transitaires, seulement en Chine, alors ne vous trompez pas. Il est important de trouver le bon prestataire qui, en générale, sera votre partenaire à l’avenir.

 

Vous trouverez ci-dessous des clés pour bien choisir son transitaire :

  • Transitaire spécialisé : La logistique internationale est très vaste, et la spécialisation est la clé pour obtenir un service de qualité. Beaucoup de transitaires refuserons les marchandises dangereuses, les marchandises en vrac ou encore les objets hors-gabarit. Vérifiez bien la couverture géographique, et soyez sûr que le transporteur possède des bureaux en Chine, mais aussi dans le pays d’origine.
  • La taille du transitaire : Evitez les transitaires trop gros, car vous représentez pour eux un volume très faible, le risque étant qu’il ne vous traite pas très bien, que vous ne soyez pas leur priorité. Même pour un container voire plusieurs, vous resterez un très petit client pour eux.
  • Le service client : Il est important de choisir un partenaire avec un service client irréprochable : des services dédiés, une grande réactivité et surtout un accompagnement dans toutes les étapes du processus.
  • Le prix : Prendre la décision de choisir un transitaire en fonction du prix est très risquée. Pourquoi économiser 200 euros sur le transport, quand le montant total de votre commande s’élève à 100.000 euros. Quelquefois, des transitaires vous offrent un prix bas pour la première expédition, en affichant une marge nulle, et margerons plus sur les prochains. D’autre cachent certain frais dans leur terme et conditions, qui sont incompréhensibles, pour mieux vous

Comparez les transitaires et choisissez selon différents critères, tel que prix, le service, la communication, la réputation, etc… Bien sûr SINO Shipping est une alternative à tous ces problèmes. Payez pour le service et vous ne serez pas déçu.

  • Le service : Le transitaire sera responsable de vos marchandises pendant un temps, et vous serez stresse, car vous confierez vos biens à une société de transport. Vous devez exiger un service irréprochable, notamment au niveau sécurité et respect des délais.

 

En premier lieu, et comme indicateur de la fiabilité, le temps de réponse lors de votre premier contact est important, si le transitaire met moins de 48 heures, ou une semaine, vous serez déjà qui est fiable, qui montre un réel intérêt pour votre expédition. Si vous choisissez mal, le risque sera surtout financier. Préférez des français comme SINO Shipping pour vous assurer d’un suivi en porte à porte.

 

Le bon compromis : SINO Shipping

 

SINO Shipping n’est pas un très gros, mais n’est pas un tout petit. Nous possédons des bureaux dans presque tous les pays francophones, offrons un service sur mesure et accordons beaucoup de temps a nos clients. Nous sommes devenus la référence en France, en Belgique, en Suisse et en Afrique francophone.

 

Nos astuces :

 

Un partenariat avec nous vous garantira un transport fluide et du stress en moins. Venez nous rencontrer en Chine ou faisons un appel ensemble pour étudier en profondeur vos problématiques.

On ne peut faire partir une expédition, si le bureau a l’arrivée (FR, BEL, SWI…) n’a pas valider ces documents. En effet une erreur peut couter très cher, alors nous vérifions systématiquement que tout est aux normes.

Posez des questions, soyez curieux, il n’y a pas de questions stupides. Clarifier toutes vos interrogations avant le départ ou même avant d’acheter.

Informez-nous (ou le transitaire choisi) de l’avancée de votre projet, car nous aimons voir nos clients réussir, et augmenter le volume ou la cadence de leurs envois. Donnez-nous vos estimations et nous nous sentirons encore plus impliqués.

 

Un nombre croissant de Start Up s’intéressent aux Traffic de fret Chine-Europe ou Chine-Afrique, mais personne n’est capable aujourd’hui (Janvier 2020) de gérer le porte à porte hormis… SINO Shipping.

De nombreux sites proposent des cotations automatiques de fret, le problème est que comment vont elle gérer les imprévus, les éventuelles erreurs, leur prix sera- t-il réellement le prix que payerez au final ? Il vaut mieux vous méfier.

 

En résumé :

 

  • Un transitaire est un expert du transport international et compose de nombreux corps de métier.
  • Quand vous négociez avec un fournisseur, laissez le transitaire gérer la partie transport, chacun son métier et son domaine d’expertise. De plus cela sécurisera votre envoi.
  • Le prix est important, oui, mais pas crucial dans le choix d’un Si vous choisissez le moins cher, ne soyez pas étonné de rencontrer de graves problèmes, notamment à l’arrivée.
  • Considérez plus le service, la communication et l’implication de votre interlocuteur.

 

Pour plus de lecture :

 

c/ Comment faire une demande de devis pour un transport de fret international ?

 

Ce chapitre couvrira tous les détails sur la demande de devis. Comment la faire de manière professionnelle et comment la comprendre.

 

Quel est le bon moment pour demander un devis ?

 

Le meilleur délai est 2 semaines avant que votre expédition soit prête. Ainsi vous pourrez comparer différentes offres. Aussi vous verrez qui ne répond pas et qui est fiable.

Demandez à votre fournisseur une copie de documents comme la facture et l’inventaire. Si vous pouvez demander aussi le certificat d’origine ou encore les MSDS (Pour matière dangereuses). Vous aurez besoin de ces documents après avoir accepté une offre de fret. Chez SINO Shipping, on rentre directement en contact avec vos fournisseurs et on leur demande tout.

Un bon transitaire vous posera des questions sur votre fournisseur, le volume, le poids, la nature des marchandises, l’adresse de départ, d’arrivée, les conditions de chargement et de déchargement.

Si vous optez pour du porte à porte (DAP), alors vous devrez fournir des informations très précises, une adresse seule ne suffit pas, il nous faut savoir les conditions d’accès, entrepôt, usine, matériel de manutention nécessaire, arrêtes municipaux… etc.

 

Voici une liste exhaustive de ce que vous devez vérifier avant d’importer :

 

  • Le volume en m3 (CBM en anglais) : Il doit être mentionne très précisément sur la liste de colisage. Il servira de base calcul pour le transitaire qui ne peut pas vous coter sans volume.
  • Date de mise à disposition de la marchandise : C’est la date à laquelle votre fournisseur indique être prêt à vous livrer la marchandise, vous commencerez ainsi à contacter des transitaires en fonction de cette date.
  • Mode de transport : LCL, FCL, Aérien ou multimodal, vous serez le décideur, mais le transitaire vous conseillera en fonction de la nature de votre expédition. La meilleure option n’est pas forcement celle que vous pensez, nous verrons sa plus tard.
  • Description officielle du produit : Elle figure sur la facture commerciale ou sur une fiche
  • Valeur de la marchandise : Le transitaire en a besoin pour assurer la marchandise (et éventuellement vous donner une estimation des taxes)
  • TARIC (HS CODE en anglais) : C’est le code douanier du produit, il est composé de nombreux numéro et le connaitre vous permet de savoir précisément le taux de taxes. En Union européenne ce système est harmonisé. Avoir une nomenclature douanière précise évite de nombreuses surprises.
  • Assurance Fret : Pas obligatoire, mais très fortement recommandée. SINO Shipping l’inclut systématiquement, à moins que vous demandiez le contraire. Le transport comporte des phases de manutention délicate, et assurer ces marchandises vous permet de faire du business l’esprit tranquille.
  • Incoterms : Le fameux contrat de responsabilité d’un transport international, en Chine, préférez EXW ou FOB pas plus, sinon c’est hors contrôle.
  • Date de départ et d’arrivée : Un transitaire doit être en mesure de vous donner une date de départ Ainsi vous obtiendrez aussi la date d’arrivée, estimée, oui car toutes ces dates sont toutes des prévisions, et non une science exacte.

 

Utilisez le formulaire de contact du site et essayez d’être le plus précis possible, afin d’obtenir un devis rapidement.

Le transitaire sous traite certains services comme l’Assurance, ou des services spéciaux, mais il reste votre meilleur allié. En cas de litige avec l’assurance un transitaire doit être en mesure de donner tous les documents, ensuite, le dossier sera directement traité entre l’assureur et l’assurée.

Si vous avez des pièces jointes, envoyez-les par mail, éviter les mails trop courts, pour notre part nous recevons des centaines de mails tous les jours, alors nous préférons les clients connaisseurs et c’est pour ça que l’on vous forme gratuitement.

En moyenne un bon transitaire doit être en mesure de vous répondre sous 24 heures. Pour l’heure, considérez le décalage horaire, il y a 6-7 heure de décalage entre la France et la Chine.

 

Nos astuces : evitez les comparateurs de fret

 

Ce sont des usines de génération de devis en ligne, leur unique but est de le vendre à un transitaire qui ira vous vendre monts et merveilles et qui disparaitra aussitôt. Ce cas n’est pas isolé, beaucoup se font arnaquer, pour la sécurité, préférez un transitaire présent en chine mais AUSSI dans votre pays.

 

Choisir la bonne cotation, le bon transitaire

 

Vous aurez du mal car les cotations sont différentes, les appellations aussi, en réalité, vous devez regarder le prix total et les termes et conditions. Si trop d’erreur ou si un chiffrage pas clair, éloignez-vous.

Chez SINO Shipping, nos prix sont clairs et nous faisons un point par téléphone avec nos clients pour être sûr que tout est parfaitement transparent.

 

Devis (1)Devis (2)

Confirmez la réservation

 

Une fois la cotation acceptée, le transitaire vous donnera une date de réservation qu’il faudra accepter, refuser, ou décaler. En effet nous devons réserver un espace sur un bateau ou sur un avion le plus tôt possible, afin d’être sûr d’avoir la place pour vos marchandises.

 

En résumé :

 

  • Demandez tout le document a votre fournisseur, comme la facture commerciale, l’inventaire, les rapports d’essai, ou encore les fiches techniques ou autre documents inhérent à vos produits.
  • Demandez à plusieurs transitaires, et comparer.
  • Vérifiez les avis, demandez à des importateurs ayant la même taille que vous de vous donner des recommendations.

 

Pour plus de lecture :

 

d/ Mode de transport

 

Ce chapitre couvrira tous les détails sur la demande de devis. Comment la faire de manière professionnelle et comment la comprendre.

 

Depuis la Chine, vous avez le choix pour importer :

 

  • Transport Express : C’est la même technique que vous utilisez quand vous commandez un produit sur internet. C’est un moyen rapide et très pratique de recevoir un colis. Cette option est réservée au petit volume et aux poids faibles. Beaucoup de choix, mais le marché est largement dominé par DHL, UPS, FEDEX et TNT.

 

  • Fret aérien : Il ressemble au transport express, avec des méthodes plus optimisées notamment au niveau douanier. Le fret par avion est moins automatisé que l’express mais reste plus facile à gérer que le fret maritime. Plus rapide et surtout beaucoup plus moins risqué pour vos marchandises, car moins de manutention que sur un bateau. Certains produits comme les produits dangereux peuvent être refusé par les compagnie aérienne (à vérifier au cas par cas).

 

  • Fret maritime : Le fret maritime est, de manière générale, moins cher que le fret aérien. Il est aussi plus long, moins cher, et soumis aux aléas du transport par bateau (port congestionné, mauvaise météo, etc..). Il peut être risqué si vous avez une date de livraison très précise ou un évènement a ne pas louper (foire, marché, exhibition…). En fonction du pays d’arrivée, il y a des lignes directes avec plus ou moins de transbordement. L’Europe est très bien desservi, et l’Afrique commence à l’être.

*Une autre bonne chose est l’émission de CO2 qui est moindre par bateau  que par Avion.

 

  • Fret ferroviaire : Le transport par train représente un juste milieu entre le fret maritime et le fret aérien, d’un point de vue délai mais aussi au niveau du prix. Le fret ferroviaire est une méthode qui prend de l’ampleur et qui ne cesse de s’optimiser, il est donc judicieux de garder un œil sur cette solution.

 

Comment être sûr de bien choisir ?

 

Le tableau et le schéma ci-dessous vous donneront des clés de compréhension :

 

Temps transport

 

ModeDélai de transportMoins cher

Inconvénients

EXPRESS

1-3 Jours< 50 KgLimite de taille

AERIEN

3-7 jours

50 – 500 Kg

Beaucoup d’objets interdits

MARITIME

40-45 jours> 500 Kg

Risque de retard

FERROVIAIRE22-26 jours> 500 Kg

Instable : prix/délai

 

*Ces informations sont valables pour un transport entre la Chine et l’Europe (notamment la France, la Belgique ou la Suisse)

 

Il n’est pas toujours facile de faire un choix, mais de manière générale, nous vous conseillons au mieux en fonction du combo POIDS / VOLUME / DELAI / BUDGET afin de vous offrir le meilleur et vous aider à développer votre business, voire à l’automatiser.

 

Vous pouvez effectuer une demande de devis en ligne en cliquant sur le lien suivant :

Demande de devis Sino Shipping

 

En résumé :

 

  • La règle est que le maritime est moins rapide et moins cher. L’aérien est plus rapide et plus cher. Dans certains cas, le fret aérien peut être moins cher ou au même prix que le fret maritime.
  • Tous ces chiffres envoyés dans ce chapitre peuvent ne pas correspondre à une situation donnée. Nos équipes vérifieront avec vous afin d’optimiser la chaine logistique.

 

Pour plus de lecture :

Vous avez besoin davantage sur les modes de transport ? N’hésitez pas à check nos pages dédiés :

 

e/ Assurance cargo

 

En ce moment, vous ne pensez surement pas à l’assurance de vos marchandises. Mais c’est une erreur, beaucoup y pensent trop tard. Cela peut paraitre compliqué, mais en vrai cela est très facile, comme le prouve ce chapitre.

 

OPTION 1 – Ne pas assurer ces marchandises :

 

Vous n’assurez pas vos marchandises, et, en cas de litige, vous vous retournerez contre la compagnie (aérienne ou maritime).

Les termes et conditions des compagnies aériennes peuvent compenser un litige à hauteur de 2 Euros/kilos, et 500 Euros par unité (container ou palette). Autrement dit c’est assez faible.

De plus, même si vous montez un dossier, vous n’êtes pas sûr d’être remboursé. Cette procédure sans garantie vous prendra du temps et de l’énergie.

 

*S’en tenir uniquement au terme et conditions des compagnies est très risque et pas vraiment viables.

 

OPTION 2 – Assurer ces marchandises :

 

Cette option vous permet d’avoir une couverture en cas de vol, casse et perte. Comme votre maison ou votre voiture, rendez l’assurance obligatoire, et importer de manière sure, avec en tête la gestion des risques.

Honnêtement, l’assurance sa coute vraiment pas cher, alors pourquoi ne pas y souscrire :

  • Vous n’avez pas à comparer les taux d’assurance, car en réalité, les prix sont presque les mêmes. Passez par votre transitaire.
  • Il vous suffit de demander que vos biens soit assurer, ils le seront dans l’immédiat, ni délai, ni effort à fournir.
  • Acheter l’assurance avant le départ de vos marchandises et préférez une option complète porte à porte.

 

Couverture :

 

En fonction des assurance le taux varie, mais très peu, en moyenne les assureurs ouvrent 80-90 % de la valeur totale de la marchandise, déclarée sur les documents officiels. En cas de litige, la procédure est simple, fournir tous les documents à l’assurance et attendre.

 

Nos astuces :

 

Demandez à votre transitaire de vous fournir une copie des termes et conditions et/ou du contrat d’assurance. Même si c’est souvent très dur à comprendre, vous serez sûr que l’assurance a était prise et vous aurez un contact en cas de litiges.

 

En résumé :

 

  • L’assurance est obligatoire pour tout entrepreneur sérieux
  • Il vous suffit de demander à votre transitaire de la souscrire

 

Pour plus de lecture :

 

Partie 5/ LIVRAISON

 

Le transport est l’une des composantes fondamentales du E-Commerce, Un élément qui influera directement sur vos couts et la satisfaction client. Il est donc important de considérer cette étape qui sera dans tous les cas « indispensable ».

 

Quel type de prestataire dois-je contacter ? Comment préparer ma livraison ? Comment se passe le dédouanement ? Comment protéger mes produits ?  C’est ce que nous allons voir dans cette partie.

 

Tout sur le fret

a/ Les bases du transport

 

Ce chapitre couvrira les bases du transport internationales : qui sont les principaux acteurs ainsi que leurs rôles, la terminologie spécifique à cette industrie qui peut parfois sembler complexe. Ces bases du transport représentent le béaba que tout importateur/exportateur devrait connaître. Elles vous permettront de savoir communiquer avec vos partenaires de manière professionnelle, chose qui n’est pas négligeable lorsqu’on passe à l’heure des négociations…

 

Les acteurs du marché et leurs rôles :

 

  • Les compagnies maritimes/aériennes : Ce sont les mastodontes de la logistique internationale, ceux qui déplacent les millions de mètres cubes d’un pays à un autres tous les
    • Les compagnies aériennes ont généralement un département de cargo. C’est pas exemple le cas de la compagnie Air France KLM avec leur service cargo que vous trouverez sur la page suivante : Air France Cargo
    • Les compagnies maritimes sont peu nombreuses sur le marché mondial. En effet, on estime que les 10 plus grandes compagnies maritimes contrôleraient environs 85% du fret maritimes. A titre d’exemple, voici le TOP 3, du 1er au 3eme : P. Moller-Maersk Group, Mediterranean Shipping Company (MSC), CMA CGM Group.

Ces groupes sont tellement important qu’un particulier ou petit importateur/exportateur ne peut contracter directement avec. Seule une société tierce, un transitaire, est en « mesure » de faire le lien.

 

  • Les transitaires : Le but d’un transitaire est tout simplement de mettre en place une solution logistique adapté aux besoins du client : tant d’un point de vue logistique que Son rôle est ainsi de mettre en relation les différents acteurs qui interviendront le long de votre expédition : l’emballage, le stockage, le fret aérien/maritime, le dédouanement… Par exemple, SINO Shipping est transitaire battit sur des années de partenariat ce qui permet aujourd’hui de proposer un service ultra-pro à un prix compétitif.

 

  • Le déclarant en douane : C’est une personne ayant pour spécialité la déclaration des produits auprès des douanes locales lors de leur arrivés à la frontière, qu’elle soit maritime (au port) ou aérienne (à l’aéroport). Le transitaire doit ainsi travailler de pair avec un déclarant certifié, rappelons- le : le dédouanement est une phase obligatoire dans un transport international.

 

  • Une société 3PL (Third Party Logistics) : C’est une société spécialisé dans la logistique de manière générale. Outre la livraison, une 3PL est surtout utilisé en tant que centre de distribution : la gestion des stocks, la préparation des commandes et la personnalisation

 

  • Les société Express (les « couriers » en anglais) : Connu du grand publique, elles ont l’avantage de proposer des prix très attractif pour les petites parcelles (en générale inférieur à 50/100Kgs). Outre le prix, elle fournisse un service porte-à-porte incluant même la déclaration en douanes, le suivi des colis, le services clients…

 

  • L’expéditeur : Dernier acteur de la logistique internationale, et non pas des moindre, vous ! En tant qu’expéditeur, vous avez un certain nombre de points à gérer pour être sûre que tout se passe comme prévu. Ne reposer pas toutes les responsabilités sur vos fournisseurs, ils peuvent naturellement faire des erreurs.

 

Nos astuces :

 

Vous souhaitez davantage d’information sur les services de fret express ? N’hésitez pas à checker directement les sites internet officiels sur les liens suivants (Nous ne citerons que les plus gros réseaux) :

Compagnies fret

 

Une terminologie bien précise :

 

  • Porte à Porte & Port à Port : Deux termes qui se ressemble tellement et qui pourtant ont un sens totalement différent. Comme vous pouvez le voir dans le schéma ci-dessous, plusieurs étapes sont nécessaires, de manière concise :
    • L’enlèvement (à votre porte)
    • Le chargement – ou la mise à FOB – (au port de départ)
    • Le fret maritime ou aérien
    • Le déchargement (au port d’arrivée)
    • La livraison (à votre porte)

 

Etapes transport

Comme expliqué sur le schéma ci-dessus, une multitude d’option est possible lors de votre future expédition à l’internationale. Tout dépendra des disponibilités et ressources que vous aurez sur l’instant T. Evidemment, plus vous gérez d’étape par vous-même, moins cela sera cher. Nous aborderons la responsabilité de chacun plus en détails dans la partie Incoterms qui suivra plus loin dans cette partie.

*Attention : Certaines étapes sont cruciales et nous recommandons de les faire avec une équipe de professionnel, c’est notamment le cas de l’emballage. 

 

  • La containerisation : Un termes qui peut avoir l’air fastidieux mais qui est pourtant devenu l’une des grandes inventions du transport international. La mise en container a tout simplement révolutionné la livraison de marchandises : des boxes métalliques avec des tailles standards et qui peuvent se superposer. Cela permet ainsi de transporter plus de volume en un seul trajet, et donc la réduction des couts à fortiori.

 

Nous allons voir ensemble quels sont les différents méthode et étape lors d’un transport en container :

 

  • Le FCL (Full Container Load) : Ce terme désigne le fait de transporter une container entier d’un point vers un Lorsque vous réservez un container entier, celui-ci est scellé du départ jusqu’à l’arrivée (sauf si contrôle des douanes).

 

FCL

 

*Note : Certains containers spécifiques pourront s’adapter à vos besoins, c’est par exemple le cas des containers réfrigérés, des « flat rack » qui n’ont pas de cotés (si vos biens sont supérieur à la taille du container par exemple).

 

  • Le LCL (Less Than Container Load) : Le LCL est, sur le même principe que le FCL, un transport sécurisé par un container. En revanche, dans une solution en LCL, plusieurs clients sont regroupés dans un seul et même container. En revanche nous conseillons cette solution pour tous les volumes inférieurs à 15 mètres cubes (ceci n’est qu’un indicateur, les prix changent d’un pays à un autre, d’une période à une autre).

 

  • Consolidation et Déconsolidation : Ces deux termes signifient le fait de grouper plusieurs clients (ou parcelles du même client) dans un seul et même container. Les frais attachés aux étapes de consolidation et déconsolidation sont assez importante alors essayer d’utiliser un container entier !

*Note : Un container semi rempli peut parfois être moins chère qu’un envoi en LCL, il est donc important de considérer ce facteur lors de vos achats. Généralement, ce seuil est à environs 15m3 malgré le fait qu’un container 20 pieds fasse 33m3.

 

  • Intermodal : Un termes assez rare ! Cela signifie que votre container passera par plusieurs méthodes de transport : Par exemple il commencera par du bateau pour finir la livraison par train. Généralement une seule méthode est nécessaire (plus le fret routier pour gérer l’enlèvement et la livraison)

*Attention : N’oubliez pas que le fret aérien (Classique ou Express) ne peut transporter de container contrairement à tous les autres modes de transport : Camion, Train et Bateau.

 

  • Le camionnage : Au même titre que nous avons un service en FCL (Container complet) ou LCL (Groupage en container), nous retrouvons le même principe pour le fret routier : FTL (Full Truck Load) ou LTL (Less Than Truck Load).

 

  • Le poids volumétrique : Le transport local ou international est régie par des lois biens précises, et ceux notamment vis à vis poids que l’on considèrera pour charger l’opération. En effet, il y a une différence entre le poids brut (le poids sur la balance) et le poids volumétrique (le poids en fonction du volume de votre parcelle). Parce que les choses seraient trop faciles si le ratio poids volumétrique/poids brut serait le même pour tous les modes de transports, les règles sont différentes d’un moyen à l’autre :
    • Fret aérien Classique (les compagnies aérienne) : 1 m3 = 167 Kg
    • Fret aérien Express (DHL, FedEx, TNT, UPS…) : 1 m3 = 200 Kg
    • Fret maritime (les compagnies maritime) : 1 m3 = 1000 Kg
    • Fret routier : 1 m3 = 1000 Kg
    • Fret ferroviaire : 1 m3 = 1000 Kg

Lorsque vous analysez le prix de votre future expédition, basez vous sur le poids le plus important entre le poids volumétrique et le poids brut.

 

Les documents nécessaires à l’importation:

 

  • La facture d’achat : C’est la preuve d’achat par excellence, envoyé directement par le fournisseur à l’acheteur. Les douanes locales dans le pays d’arrivée demanderont ce document afin de procéder aux dédouanement.

 

  • Le certificat d’origine : Votre fournisseur préparera ce document avec la chambre de commerce C’est encore un document demandé par les douanes locales du pays d’importation qui permettront de définir d’où proviennent les produits, quand et par qui ont-ils été produis…etc.

 

  • La Material Data Safety Sheet (MSDS) : C’est un document qui est nécessaire uniquement pour les produits dis « dangereux ». Si vous souhaitez transporter ce genre de produit, votre fournisseur devrait vous envoyer une « lettre d’instruction » indiquant comment les

 

  • Le certificat de fumigation : C’est un document obligatoire si et seulement si, vous avez du bois dans votre expédition (et que cela soit au niveau des produits eux même ou tout simplement de l’emballage). La fumigation est le traitement du poids contre insectes et autres parasites.

 

  • Le Power Of Attorney (POA) : Un terme anglais qui définit le pouvoir du transitaire de pouvoir négocier avec les douanes locales à la place de l’importateur lui-même.

 

  • La confirmation de réservation (Booking confirmation) : C’est le reçu fourni directement par la compagnie maritime (ou aérienne) indiquant qu’un espace à bien été réservé sur tel ou tel transport. Cette confirmation de réservation indiquera notamment les caractéristiques de la parcelle à savoir : son poids, son volume, la nature des marchandises…

 

  • Bill of Lading/Air Waybill : C’est le reçu fourni directement par la compagnie maritime (ou aérienne) indiquant qu’un espace à bien été réservé sur tel ou tel fret. Cette confirmation de réservation indiquera notamment les caractéristiques de la parcelle à savoir : son poids, son volume, la nature des marchandises…

 

  • La « packing list » (ou liste de colisage en Français) : Ce document représente l’ensemble des biens contenu dans votre parcelle. La packing list sera directement transmis aux douaniers lors de l’arrivée de la parcelle dans le pays de destination. Ce document indiquera plusieurs éléments : les produits et leur nombre d’unité, la valeur déclarée, le HS Code si possible…

 

Prix des produits & prix du transport :

 

  • Le prix TTC : Le prix de vos produits est une chose auxquels vous pouvez avoir un impact, tout simplement grâce avec votre pouvoir de négociation. En revanche, notez que ce prix ne comprend pas l’ensemble des frais liés à votre importation. En effet, il est important de considérer l’ensemble des couts afin de ne pas avoir de mauvaise surprise à la fin du mois. De manière concise, vous pouvez vous basé sur le calcul suivant :

 

Prix Total = Prix des produits + Prix du transport + Droits de douanes et taxes

 

Nous aborderons la partie « droits de douanes et taxes » en détail plus tard dans cette partie. Notez aussi que le « prix du transport » peut extrêmement varier sur la base de plusieurs facteurs : le poids, le volume, le point de départ et d’arrivée, le mode de transport (avion, bateau…) ou les servies annexes (emballage, stockage…).

Votre fournisseur en Chine va probablement vous proposer de gérer le fret afin de vous livrer les biens directement au port/aéroport d’arrivée. Faites attention, n’oubliez pas que plusieurs charges vont surement être appliquées tant au niveau « droits de douanes et taxes » que logistique pure (la livraison finale, les frais de déconsolidation…).

Dans tous les cas, il est très rare qu’un fournisseur vous livre directement à votre domicile, votre entrepôt ou votre office. Il est donc important de clarifier ce point avec votre fournisseur. Heureusement, un code international nous permet de clarifier la responsabilité de chacun lors de votre expédition, ce sont les Incoterms. C’est une partie indispensable à maitriser si vous souhaitez parler de manière claire (et professionnelle) avec vos fournisseurs et autres partenaires logistiques. C’est ce que nous allons voir maintenant…

 

  • Les Incoterms : C’est une des notions primordiales du transport international, les incoterms vont définir la responsabilité entre le vendeur et l’acheteur dans le transport des marchandises. C’est donc un terme important, très important… Il y a en tout une douzaine de terme pour réguler les achats entre fournisseur et importateur.

Une grande partie des fournisseur (notamment en Chine) préfère vendre les produits en CIF (c’est à dire avec le fret inclus jusqu’au port/aéroport proche du lieu d’arrivée). Faites attention ! Certains fournisseurs favorisent ce système tout simplement puisqu’il arrive à prendre des commissions sur la partie transport également : « Business is business ! ». Vous trouverez ci-dessous un tableau expliquant les différents incoterms et la responsabilité de chaque partie :

 

Incoterms

 

Nous allons aborder ci-dessous l’explication des 6 incoterms les plus utilisé (sauf cas exceptionnel) :

  • EXW (Sortie d’usine): Votre fournisseur vend tout simplement ces produits à la sortie d’usine, vous avez ensuite l’ensemble du processus logistique sous votre responsabilité. Attention, vérifiez avec votre fournisseur si celui-ci inclut l’emballage de votre marchandise.

 

  • FOB (Free On Board) : Votre fournisseur à la responsabilité de gérer l’ensemble du processus logistique de son usine/entrepôt jusqu’au port (ou aéroport) de départ. Cela inclut aussi ce que l’on appelle « les charges exports » qui définisse l’ensemble des couts liés à la déclaration d’une expédition, la réservation d’un espace sur le bateau/avion…etc. Concrètement, en achetant sous l’incoterm FOB auprès de votre fournisseur, votre responsabilité débutera lorsque vos biens seront sur le bateau ou l’avion.

 

  • CFR/CIF (Cout Assurance Fret) : Nous avons regrouper ces deux incoterms qui a un point prêt sont la même chose. Ces 2 incoterms implique la responsabilité de votre fournisseur jusqu’au port ou aéroport d’arrivée. La seule différence entre CIF et CFR est le « I » de « Insurance » (la version CIF inclut donc l’assurance transport). Attention, une fois les marchandises arrivées à bon port, plusieurs frais sont à considérer : la phase de dédouanement (la déclaration mais aussi les droits de douanes), les frais portuaire/aéroportuaire, la livraison finale…

 

  • DAT (Delivery At Terminal) : Un achat en DAT inclut l’ensemble des charges de transport jusqu’au port ou aéroport d’arrivée. Vous n’avez plus qu’à venir chercher votre marchandise au terminal d’arrivée suite au règlement des droits de douanes et taxes.

 

  • DAP (Delivery At Place) : Un achat en DAP inclut l’ensemble des charges de transport, du l’entrepôt de votre fournisseur jusqu’à votre bureau ou entrepôt. C’est ce qu’on appelle un service en porte à porte puisque la solution logistique inclut l’ensemble du processus d’expédition. Au même titre qu’un achat en DAT, le DAP n’inclut pas les frais de douanes à l’importation.

 

D’autres incoterms existent mais sont très rarement utilisé ou dans des situations exceptionnelles. Apprenez (par cœur) les 6 incoterms mentionné ci-dessus et vous verrez que les discussions avec vos fournisseur et/ou prestataire logistique prendront un tout autre sens.

 

Nos astuces :

 

Parfois vos fournisseurs feront tout pour gérer un maximum d’étape dans votre processus logistique. En effet, comme évoqué plus haut, ils ont pour habitude d’avoir des partenariats avec des sociétés de logistiques afin de prendre leur commission sur la vente des marchandises mais aussi sur son transport.

 

En résumé

 

  • Connaître les bases de la terminologie peut grandement vous aider tant au niveau des négociations que pour l’établissement d’une solution adéquate.
  • Vérifiez les documents par vous-même si possible, cela peut potentiellement éviter l’erreur de votre prestataire ou de votre fournisseur.
  • N’oubliez pas de considérer les incoterms lors de vos achats, ils influenceront grandement le prix de vos produits.

 

b/ Le transport étape par étape

 

En tant qu’importateur, la majorité de votre responsabilité est déterminé par le contrat passer entre vous et le prestataire logistique. N’hésitez pas à reprendre et vérifiez l’ensemble des documents, on n’est jamais trop prudent ! L’oubli de certains documents (même ceux que l’on peut considérer comme « mineurs ») peuvent parfois engendrer des délais et donc des couts très important. Enfin, vous avez l’ensemble des frais liés au dédouanement seront sous votre responsabilité direct. Dans ce chapitre, nous allons clarifier les différentes étapes d’une expédition à l’international.

 

Etapes de transport

 

Comme vous pouvez le voir sur le schéma ci-dessus, les étapes sont assez simples (et logiques). Une expédition commence par un enlèvement (généralement par camion), s’enchaine une livraison au port de départ, la déclaration auprès des douanes locales pour ensuite expédier le tout par fret (maritime, aérien ou parfois ferroviaire). Une fois le fret terminé, la phase de déchargement débute avec notamment la phase de dédouanement. Les biens sont dédouanés ? II ne reste plus que la livraison finale (une dernière phase généralement par voie routière).

 

Cela semble facile ? Méfiez vous ! Beaucoup de choses peuvent mal tourner pour X ou Y raison, quelle que soit l’étape…

 

Déroulement d’une expédition à l’international :

 

  • L’enlèvement : Vous aurez la responsabilité sur cette partie de l’expédition uniquement si vous choisissez d’acheter vos produits sous l’incoterm EXW (sorti d’usine). Tous les autres incoterms (FOB, CIF/CFR, DAT, DAP…) inclut l’enlèvement dans le prix de vos produits.

 

  • La mise à FOB : Etape indispensable lors de toutes expéditions internationales, cette représente l’ensemble des charges à l’origine : la réservation des espaces pour le fret, la déclaration de sorti des marchandises auprès des douanes locales…etc. A moins que vous utilisiez un container entier, vous aurez besoin de passer par une phase de consolidation dans un entrepôt spécialisé.

 

  • Le Fret : L’étape principale de votre expédition : le transport maritime, aérien ou ferroviaire. La méthode de transport est à confirmer avec votre prestataire logistique avant toutes expéditions. La méthode de transport conditionnera (très fortement) les délais de transit. A titre d’exemple, une expédition entre la Chine et la France aura les délais suivants :
    • Fret maritime : environs 40/45 jours
    • Fret aérien : environs 5 jours
    • Fret ferroviaire : environs 20/25 jours

 

  • Les charges à l’arrivée : C’est le point à partir duquel les premières étapes se répètent, mais dans un sens inverse. Dans un premier temps, il y aura dans un premier temps la phase de déchargement qui se suivra de la phase de dédouanement. Les produits approuvés, ils sont maintenant prêt à être dépoter pour finalement livrer jusqu’à votre domicile /entrepôt.

 

  • La livraison finale : Enfin, la dernière étape, la livraison jusqu’à destination. Au même titre que l’enlèvement, c’est une étape qui peut facilement être gérer par vos soins si vous souhaitez réduire les frais de transport. Dans tous les cas, il est nécessaire de considérer la nature des marchandises pour le déchargement final : au cas où vous avez des biens fragiles et/ou lourds.

 

En résumé

 

  • Votre transitaire gèrera la majorité des opérations alors cherchez un partenaire fiable et dédié
  • Votre responsabilité se trouve surtout dans la partie « vérification » : vérifiez que tous les documents ont bien été transmis, clarifier toutes les étapes avec votre transitaire et votre fournisseur…

 

c/ Etape indispensable – Le Dédouanement

 

Les douaniers prêtent généralement plus d’intérêts sur les importations que sur les exportations. En générale, les produits en provenance n’ont pas de problème si tous les documents et autres restrictions ont été respecté, en revanche parfois il est possible que cela se complique. Dans ce chapitre, nous aborderons les processus de dédouanement, les responsabilités de chacun : de votre broker en douanes, les douaniers ou enfin vous-même.

 

Responsabilité des douaniers :

 

  • L’entrée : Plusieurs documents sont nécessaires lors de l’entrée de vos biens auprès du terminal à destination. L’ensemble des documents présentait ci-dessus sont pour la plupart obligatoires. Dans tous les cas, votre transitaire est censé avoir vérifier l’ensemble de vos documents avant d’avoir lancer les opérations. Si vous importer en France, vous ne devez pas oublier le numéro EORI.

 

Nos astuces : 

 

  • Le numéro EORI (Economic Operator Registration and Identification) est nécessaire pour les formalités à l’importation et à l’exportation (hors Union européenne).
  • Les professionnels / opérateurs du commerce extérieur peuvent désormais effectuer de manière dématérialisée la demande d’octroi de numéro EORI, via le service SOPRANO-EORI.
  • Vous souhaitez davantage d’information sur l’obtention du numéros EORI ? N’hésitez pas à vous rendre directement sur le site officiel des douanes : service en ligne pour obtenir le numéro EORI

 

  • Le dédouanement : A moins qu’il y est un problème, vos marchandises seront généralement dédouanées en 2/4 jours par voie maritime et entre 1 et 2 jours par voie aérienne.

 

Voici le processus de dédouanement :

  1. Inspection des documents
  2. Calcule des droits de douanes
  3. Demande de paiement des taxes
  4. Suite au paiement des douanes, les marchandises sont relâchées

 

Vos produits seront catégorisés dans des classes bien spécifiques que nous appelons HS Code. C’est un système international qui permet d’identifier les produits lors du passage en douane.

Vous trouverez ci-dessous un schéma expliquant la composition d’un HS code:

 

HS code

*Généralement, votre fournisseur est capable de vous fournir les HS Code pour chaque produit. Sinon vous pouvez vous rendre sur le lien suivant : findhs.codes

 

Si vos produits ne sont pas pris en charges dans les 10 jours suivant le dédouanement, vous serez soumis à des frais de stockage non négligeable donc faites attention !

  • L’inspection : Une inspection des marchandises est réalisée par les douaniers parfois, notamment sur les expéditions sensibles :
    • L’expédition contient de l’alimentation, des médicaments ou animaux
    • L’expédition contient des produits sensibles d’un point de vue sécurité nationale (par exemple des produits pouvant contenir des parasites)
    • Si vous aviez déjà eu des problèmes avec les douaniers

Sinon, il est tout à fait possible de subir une inspection même si vous ne faites pas parti des expéditions sensibles cités ci-dessus. Cela dépend donc essentiellement du jugement des douaniers.

  • Les droits de douanes : Votre transitaire ne pourra vous charger les différents frais suivant :
    • Droits de douanes : Déterminer par votre statut et le HS code de vos produits
    • Frais de traitement : Des frais fixes qui varie en fonction des douanes locales
    • Amendes et pénalités douanières : Des frais qui ne sont pas à négliger. Il arrive en générale lors de problème lors de la déclaration (oubli d’un document, déclaration et/ou liste de colisage incorrecte…)

 

Responsabilité de votre transitaire :

 

Comme évoqué plus tôt dans cet article, vous pouvez engager vous-même un « déclarant en douanes » mais généralement, c’est le rôle du transitaire :

 

  • L’entrée : Votre transitaire préparera, vérifiera et présentera l’ensemble des documents pour réaliser le dédouanement auprès des autorités locales.

 

  • Le dédouanement : Une fois que le déclarant en douane présentes les marchandises aux douanes, ces derniers établiront les frais d’importation. Une fois les droits de douanes appliqués, le transitaire reviendra vers vous pour procéder au paiement des

 

  • Les frais appliqués par le transitaire : Plusieurs charges seront appliquées par votre transitaire lors du dédouanement des marchandises:
    • Frais de dédouanement : Les frais relatives à la déclaration en douanes
    • Vérification des documents : Puisque c’est la mission d’un transitaire, ce service n’est évidemment pas gratuit.

 

Votre responsabilité :

 

  • Avant l’expédition   :   Nous   allons   faire  un   petit   récapitulatif   de vos responsabilités avant l’expédition de vos marchandises :
  • Vérifiez les restrictions à l’import (que cela soit vis à vis du produit en lui-même, l’étiquetage ou des documents spécifiques à fournir)
  • Estimez les taxes auxquels vous pouvez faire face lors de l’arrivée de vos produits en douanes.

 

Nos astuces :

 

Vous avez trouvé le HS code de vos produits ? Vous pouvez maintenant vous rendre sur le lien suivant : Système TARIC

Une fois sur le site officiel des douanes européennes, vous n’avez qu’à renseigner votre HS code ainsi que le pays d’origine dans les deux cellules prévues pour :

TARIC

Il est de votre ressort (et de votre devoir si vous souhaitez êtes sûr que tout se passe bien) de vérifier l’ensemble des documents, être sûre que rien ne manque !

  • Durant l’expédition : Nous allons faire un petit récapitulatif de vos responsabilités durant l’expédition de vos marchandises :
    • Soyez honnêtes avec les douanes locales et fournissait l’ensemble des informations demandés par votre transitaire. L’automatisation des processus d’import/export dans le monde permettent aujourd’hui de réguler cette industrie. Notez que si vous essayez de « tricher », cela peut engendrer des pénalités très lourdes !
    • Payez les droits de douanes dans les temps, un retard peut engendrer des frais de stockage qui peuvent s’avérer être très cher dans certains cas.

 

Nos astuces : 

 

Parfois, vous avez la main sur la déclaration de vos biens. Vous pouvez ainsi jouer sur la valeur déclarer ! Ne jouez pas trop avec les règles, cela est à double tranchants :

  • Si vous sous-déclaré vos biens : Certes vous avez l’opportunité de payer moins de taxes mais les douaniers peuvent le remarquer et vous pénaliser. Notez aussi qu’une sous déclaration peut vous pénaliser au niveau de l’assurance si vous avez de la casse.
  • Si vous sur-déclaré vos biens : Certes vous l’assurance vous remboursera plus que prévu en cas de casse. En revanche, gardez-en tête que vous payerez plus au niveau des droits à l’importation !

 

En résumé

 

  • Le dédouanement est une étape obligatoire, il est donc important d’y attaché une dose de rigueur
  • Cette phase est aussi la plus sensible, c’est en générale cette étape ou les marchandises sont bloqué pour X ou Y raisons (problème au niveau du statut de l’importateur, manque d’un document…). Alors faites attention et vérifiez tout, on n’est jamais trop prudent !
  • Si vous répondez à tous les critères soumis par les douanes locales, le processus devrait être assez rapide.

 

d/ Comment (bien) emballer ?

 

Beaucoup d’importateur ne considère pas l’emballage lors de la négociation des produits, c’est pourtant l’une des étapes les plus importante de votre expédition ! En effet, cette étape qui est réalisé en amont d’une livraison va permettre de conditionner les produits du départ à l’arrivée, il est donc important d’y attacher une attention particulière. Il est parfois préférable d’allouer un budget (qui peut être conséquent) sur l’emballage plutôt que de perdre une partie de la cargaison du a des dommages. Dans ce chapitre, nous analyserons les différents aspects d’un emballage.

 

Un emballage qui protège vos produits :

 

L’objectif de votre emballage est tout simplement de protéger votre cargaison et que cela soit pour des produits « basiques » ou fragiles. Un ensemble de matériel va être exploité afin de protéger aux mieux vos produits : du carton, du papiers bulle, des caisses en bois… Voir des système anti-oxydation si vos produits sont vraiment sensibles à l’humidité. Notez que si vous exploité une société pour gérer la préparation des commandes (emballage inclut), il est de votre devoir de bien déterminer les besoins avant de lancer les opérations.

A moins que vous ayez une expédition très volumineuse (en générale supérieur à 15 m3) vos produits seront consolidés dans un seul et même container avec d’autres clients. Il sera alors nécessaire de faire ce que l’on appelle une « palettisation » (qui est toutefois conseillé) : la mise en sous palette avec un film plastique.

*Notez que si vous réservez un container entier, libre à vous de mettre les produits en vrac, à vos risques et périls…

 

Emballage pour le fret aérien :

 

Le fret aérien ne transporte pas les marchandises dans les mêmes conditions que les autres frets : le volume est très limité. Naturellement, il est donc important de réduire au maximum le volume de votre emballage (tout en respectant les standards classiques).

 

Emballage pour le fret maritime :

 

Le fret maritime n’a pas les mêmes problèmes de volume que peut avoir le fret aérien. Contrairement au fret aérien ou le volume est déterminant, c’est plutôt le poids qui fera la différence lors de votre expédition par voie maritime.

Comme évoqué plus haut, la palettisation est une méthode d’emballage de base dans le fret maritime. Elle permet de consolidé différents cartons sur une seule et même palette afin d’éviter les mouvements durant le fret. Les palettes ont aussi l’avantage de pouvoir être très facilement transportable via des transpalettes.

Enfin, notez qu’il y a 2 style de palettes :

  • Les palettes en plastique : Les palettes en plastique ont l’avantage d’être très résistantes et ne demande pas de fumigation contrairement aux palettes en bois. En revanche, notez qu’une palette en plastique est bien plus chère que celles en bois.
  • Les palettes en bois : Elles ont l’avantage d’être peu chère et assez légère contrairement aux palettes en plastique. En revanche, il est parfois nécessaire de faire une fumigation afin de traiter le bois de la palette, point qui sera à intégrer dans vos coûts.

 

Emballage du produit :

 

Enfin, vous avez l’emballage de vos produits. Ceux-là sont généralement à prévoir directement avec le fournisseur qui gèrera l’emballage parallèlement à la production des produits.

Cet emballage définira aussi « l’image de marque » de vos produits, il est donc important de ne pas les faire à la va-vite ! Enfin, notez que vous avez la possibilité d’importer vos produits directement et faire les emballages par la suite pour avoir un contrôle total sur le packaging de vos produits.

 

Partie 6/ FULFILLMENT

 

Bien que cela ne fasse pas techniquement partie de l’importation en provenance de Chine à proprement parlé, différentes méthodes existe concernant l’exécution des opérations en amont de la livraison : 3PL, Drop shipping, « Direct fulfillment » … Nous allons voir dans cette partie l’ensemble des méthodes afin de vous donner les clés pour adapter la meilleure des approches pour votre business.

 

 

a/ Les différentes méthodes de stockage et préparation de commande

 

Ce chapitre vous introduira les 4 options possibles pour la préparation de vos commandes pour votre E-Commerce (plus communément appelé « l’order fulfillment » en anglais). Nous allons aussi vous mettre en avant 2 (nouvelles) options qui peuvent être une bonne opportunité pour certains business.

 

Les 4 Options à votre disposition :

 

  • Direct fulfillment : Vous êtes responsable de tous les aspects logistiques à savoir : le stockage, l’impression des factures, l’inventaire, la préparation des commandes (emballage notamment) mais aussi de l’envoi.
  • 3PL (Third-party logistics) : Le rôle d’une société 3PL est de fournir l’ensemble des besoins logistiques à savoir l’ensemble des taches énumérées ci-dessus.
  • Drop Shipping : Vous travaillez directement avec le fournisseur de manière à ce qu’il gère l’ensemble des envois compte tenu du fait qu’il détient déjà les stocks.
  • Cross-Docking : Certaines société dites 3PL fournisse ce genre de services mais il reste rare. Il s’agit là de travailler en flux tendu : Lors de la réception des produits, ils ne sont pas stockés mais directement réexpédier à votre client.

 

Etapes stock

 

L’option le plus approprié dépend de plusieurs facteurs et notamment de votre objectif :

 

  • Si vous avez quelques commandes par mois et les moyens (matériels ou autres) de gérer vous-même la logistique, le Direct fulfillment peut être une bonne façon d’apprendre l’une des partie peu maitrisé (pour beaucoup) du E-Commerce.

 

  • Si votre business commence à prendre de l’ampleur, vous pouvez sous- traité toute la partie logistique auprès d’une société 3PL afin de vous concentrer sur ce que vous savez faire : que cela soit la production, le design, le marketing…

 

  • Si vous souhaitez tout simplement tester votre marché, vous pouvez vous diriger directement sur une méthode en Drop Shipping, cela vous permet de promouvoir directement les produits (et les vendre) sans passer par une phase d’approvisionnement et d’opérations fastidieuses.

 

  • Certaines grandes sociétés dans le E-Commerce utilisent différentes méthodes à la fois afin de maximiser les profits et de se concentrer leur cœur de métier. Le scénario pourrait par exemple être comme suit : l’utilisation du Drop Shipping pour les produits à hautes marges, l’utilisation d’une société 3PL pour les produits à faible marge mais dont le volume et conséquent, le Direct Fulfillment pour les tests en interne et le Cross Docking pour les « flash sales » (les ventes flash).

 

Fulfillment par Amazon

 

Amazon FBA est un exemple populaire de société 3PL, tout simplement la plus connu. De nombreux E-Commerçant utilise les services Amazon pour bénéficier du réseau d’expédition « Prime » (le « Prime Shipping Network » en anglais). Ce service propose notamment un service qui fait augmenter très fortement les ventes : la Livraison gratuite sous 2 jours (ou parfois le « free standard shipping » qui peut être un peu plus long).

D’autres avantages sont offerts par la maison Amazon avec notamment un service client disponible 24h/24 et 7j/7, de quoi rassurer vos clients ! Le service client Amazon gère aussi les retours de commande et les échanges. Il est important de garder en tête que ce statut de « FBA seller » peut fortement convaincre les clients potentiels en certifiant la qualité de la livraison et du services clients si besoin.

 

Fulfillment à l’international

 

Vendre à des clients dans une multitude de pays : préparer les commandes et réaliser les expéditions peut sembler être complexe mais c’est une fausse idée. Bien mieux, ces méthodes peuvent faire monter votre business à un niveau supérieur !

Les clients achètent de plus en plus à l’international et notamment avec des stocks basés sur des pays limitrophes. Certaines villes en ont fait une spécialité et sont devenu des centres pour stocker et la préparer les commandes (c’est le cas de Bangkok, Hong Kong par exemple…). L’utilisation de ces Hub peut être une opportunité : les volumes (tout clients confondu) sont très importants, économie d’échelle oblige, cela engendre une baisse des couts et donc plus de compétitivité (ou de marge).

Il y a quelques restrictions concernant l’expédition de petites parcelles mais elles sont bien plus légères que celles appliquées sur le fret aérien classique. Avant de vous lancer, vous devriez jeter un œil sur :

  • Assurance transport
  • Si votre produit est expédiable par avion
  • Si le pays de destination a des restrictions sur l’import, des taxes ou autres
  • Certains pays nécessitent des étapes additionnelles, c’est notamment le cas de l’Inde ou la Russie par Vous devez envoyer des documents avec réception de la parcelle pour attester la conformité des produits
  • Considérer des délais de livraison (qui peuvent parfois être) plus long dans certains pays comme le Brésil

Quand vous choisissez une société de transport comme DHL, FedEx, TNT… pensez dans un premier à vos objectifs et si la spécialité du transporteur est en adéquation avec ceux-ci : prix, délai, qualité du service, suivi des colis..

 

Nos astuces : 

 

Vous n’avez pas besoin de rester fixe sur une seule méthode de Fulfillment, libre à vous de pivoter d’une stratégie à une autre si cela reste en adéquation avec votre business. Il n’est pas rare non plus de tester plusieurs méthodes à la fois pour déterminer la plus profitable.

 

En résumé

 

  • Il y a en tout 4 options pour gérer vos stocks et la préparation de vos commandes
  • Amazon FBA est le fournisseur de service 3PL le plus réputé, il permet de fournir un service certes cher mais de très haute qualité
  • Le déploiement  dans  les  Hub  de  logistiques  internationale  est l’étape supérieur dans le E-Commerce : l’optimisation totales des couts

 

b/ Direct Fulfillment

 

Ce chapitre va aborder l’une des 4 méthodes de gestion des stocks. Cette approche est de moins en moins exploité même si elle est favorisée par beaucoup de petits E-Commerçants.

Parce que cette méthode nécessite aussi la gestion de vos stocks, nous allons aborder brièvement ce sujet dans ce chapitre.

 

Avantages du Direct Fulfillment

 

  • Vous avez un contrôle total sur votre inventaire et la gestion des commandes
  • C’est facile à lancer, il suffit d’avoir une zone de stockage, une imprimante et les moyens de pouvoir transporter jusqu’à la Poste la plus proche
  • Facile et profitable si votre business est plutôt local : les couts de transports seront faible
  • Contrairement à une bonne partie des société 3PL, vous pourrez envoyer des biens périssables comme des plantes, aliments…
  • Plus de proximité avec le client et une plus grande facilité pour des actions de « branding » comme par exemple l’ajout de stickers dans le cartons ou autres

 

Inconvénients du Direct Fulfillment

 

  • Cette méthode peut demander du personnel et donc cela ajoute une tache supérieure avec la gestion de vos futurs employés
  • Vous devez prévoir suffisant d’espace pour stocker vos produits
  • Cela peut être plus difficile de garantir des délais à l’international contrairement à une solution avec une société 3PL
  • Vous ne serez pas couvert contre vos erreurs. Et oui, l’erreur est humaine…

 

Avantages de la sous-traitance

 

  • Il n’y a pas besoin de ressource ou de compétence particulière
  • Cela n’encombre pas votre office (ou votre maison)
  • Trouver la bonne société 3PL peut vous faire gagner du temps et de l’argent
  • Cela marche bien tant avec les envois locaux que les expéditions à
  • l’internationale
  • Plus facile pour un E-Commerce avec un volume de vente conséquent
  • Vous avez toujours le choix de gérer vous-même le service client et les retours de commande

 

Inconvénients de la sous-traitance

 

  • Vous avez moins de contrôle sur votre inventaire et l’expérience client
  • Trouver le bon fournisseur de service n’est pas tâche facile !
  • Les sociétés 3PL peuvent parfois être onéreuse, notamment si vous avez un faible volume de commande
  • Généralement, les sociétés 3PL n’acceptent pas certains produits comme périssables, dangereux, fragile…

 

Nos astuces : 

 

D’autres inconvénients de la sous-traitance (certes moins fréquents) sont une mauvaise gestion sur des produits particuliers. Par exemple, si le produit est fragile et que le fournisseur de service n’est pas rigoureux, vous pouvez vous retrouver avec beaucoup d’unités cassées.

Garder un contrôle total sur la logistique de vos commandes (le Direct Fulfillment) peut vous permettre d’optimiser les processus afin d’atteindre un taux de pièce perdu/cassé très faible et ainsi maximiser les profits.

 

La gestion de vos stocks – Les meilleurs pratiques

 

La gestion de vos stocks n’est pas chose aisé ! Il consiste concrètement au fait d’avoir le bon produit au bon moment afin de l’envoyer le plus rapidement et le moins chère possible. Vous trouverez ci-dessous les meilleurs pratiques que nous vous avons compilé pour pouvoir gérer votre inventaire :

  • Déterminer de manière exacte le niveau de vos stocks : Vous avez besoin de tracer le niveau de vos stocks, en effet, si un produit commence à avoir un stock bas cela vous donnera comme indicateur de racheter plus de stock (ou de mettre en place une campagne de promotion pour pouvoir liquider les stocks).
  • Déterminer le bon endroit pour vendre et distribuer vos produits : Vous exploité plusieurs méthodes de gestion de vos stocks ? Soyez sûre de d’avoir le bon niveau de stock dans chaque localisation. Cela peut être un vrai challenge et surtout vous permettre de maximiser tant les couts que l’expérience client.

L’avantage de vendre des produits sur internet est que vous avez la possibilité de concentrer toutes vos opérations (et gestion de vos stocks) à un seul et même endroit. Cela vous permets notamment de passer davantage de temps sur votre marketing (ou autres) au lieu de perdre du temps avec la gestion des stocks dans les différents centres de distribution. Bien évidemment, d’autre problème seront à faire face : par exemple, si vous affichez 5 unités disponible sur votre site internet, vous devez être sûre de pouvoir distribuer ces 5 exemplaires en temps et en heure.

  • Déterminer quelles étapes sont à automatiser : Vous avez besoin de connaître l’ensemble des prix, des processus (notamment vis à vis des retours clients et autres tâches complexes) et utiliser les bons outils afin de maximiser vos profits. Beaucoup d’entreprises, quel soit une petite startup ou une PME avec plusieurs dizaines voire centaines d’employés, utilisent des feuilles Excel (sur ordinateur ou directement en ligne avec le système « Spreadsheet »). C’est un outil qui a l’avantage d’être facile à utiliser, rapide à mettre en place mais aussi (surtout) gratuit. D’autres options sont possible : acheter une License de logiciel, des WMS (Warehouse Management System) afin de gérer votre inventaire avec une multitude de fonctions annexes (alertes sur les stocks, gestion des entrées/sorties…). Enfin, si le budget et l’ampleur de votre business vous le permet, vous pouvez faire développer directement votre propre WMS sur mesure de manière à avoir un outil parfaitement adapté à vos besoins.

 

En résumé

 

  • Pour un business en phase de démarrage ou avec peu de commande, c’est toujours plus facile de choisir une gestion des stocks par soit même plutôt que de trouver une société 3PL (qui sera cher dut a vos faibles volumes)
  • Les services de 3PL sont à considérer une fois que votre business comment à atteindre un volume de vente important et stable/croissant.
  • Dans tous les cas (sauf si votre fournisseur 3PL vous le met à disposition), vous devrez avoir des outils pour gérer vos stocks et les différents flux (entrées et sorties des produits)

 

c/ 3PL – Third-Party Logistics

 

Le chapitre précédent comparer les bénéfices et inconvénients du « direct fulfillment » (la gestion par soit même en d’autres mots) avec la sous-traitance. Ce chapitre couvrira la façon de procéder pour passer d’une solution en « direct fulfillment » à une solution en 3PL, de manière à faire passer votre business à un autre niveau.

Une société 3PL a pour principe de gérer l’ensemble de votre logistique à savoir : la réception, le stockage et l’inventaire de vos produits. Lorsque vos clients passent commande, elle sera en charge de gérer la consolidation des produits (s’il y a plusieurs produits dans une même commande), leur emballage et l’expédition.

 

*Toutes les sociétés 3PL ne gèrent pas les parties service client et retour de commande

 

Quand dois-je switcher mon business sur du 3PL ?

 

Il y a un signe qui ne trompe pas pour vous indiquer le bon moment à switcher l’ensemble de vos opérations logistiques auprès d’un fournisseur 3PL. A partir du moment ou vos ventes deviennent tellement conséquente qu’il devient très difficile pour vous de gérer le tout en « Direct Fulfillment » (soi-même). La gestion des stocks va – dans une situation de très forte croissance – engendrer de lourdes charges en termes de ressources humaines, matériels, licences et autres…

S’associer avec une société 3PL peut ainsi vous aider à vous concentrer sur la partie du business que vous maitriser le mieux : en générale le marketing, la recherche des meilleurs produits, la négociation à l’achat… etc La logistique (qui est néanmoins un élément primordial de votre business) ne sera plus qu’une affaire de quelques heures par semaine (voir mois) après la mise en place des « process » entre vous et votre fournisseur 3PL.

 

La sélection de votre fournisseur 3PL

 

Nous allons résumer ici les facteurs les plus importants à considérer lorsque vous choisirez votre future fournisseur 3PL :

  • Un fournisseur dédié : « Le client est Roi ! », cela marche aussi avec les fournisseurs 3PL. Cherchez un fournisseur qui pourra s’adapter à vos besoins, une grosse société n’est pas forcément le partenaire le plus adapté. Naturellement, vous vérifierez aussi à ce que le fournisseur est la capacité de gérer vos produits (périssable, sous température contrôlé, fragile…).

 

  • La mise en place des opérations : Vous exploité plusieurs méthodes de gestion de vos stocks ? Soyez sûre d’avoir le bon niveau de stock dans chaque localisation. Cela peut être un vrai challenge et surtout vous permettre de maximiser tant les couts que l’expérience

L’avantage de vendre des produits sur internet est que vous avez la possibilité de concentrer toutes vos opérations (et gestion de vos stocks) à un seul et même endroit. Cela vous permets notamment de passer davantage de temps sur votre marketing (ou autres) au lieu de perdre du temps avec la gestion des stocks dans les différents centres de distribution. Vous pouvez faire face à d’autres problèmes parfois plus complexes à résoudre, c’est souvent le cas avec la transmission des ordres de commandes entre votre business et le fournisseur 3PL. Plusieurs solutions existent et vous devez ainsi vous mettre d’accord avec votre partenaire sur celle qui sera la plus simple/efficace.

En générale 2 méthodes sont mentionnées :

  • Fichier Excel ou Csv : Parce qu’on n’est jamais déçu par les solutions les plus simples, en voici une qui sera parfaitement adapté pour les petits E-Commerce (généralement conseillé pour les E-Commerce de moins de 10/20 parcelles par jour)
  • API (Application Programming Interface) : La méthode optimale pour tous les E-Commerçant commençant à avoir un volume important (en générale plus de 20 parcelles par jour). Pour faire simple, le API est un serveur commun entre le E-Commerce et le fournisseur 3PL : le E-Commerçant transmet directement les ordres de commande sur le API et le fournisseur 3PL y a accès et reçoit une alerte pour chaque commande. Notez que ce système à l’avantage non négligeable de ne pas susciter d’intervention humaine dès lors que l’installation est faite.

 

  • La localisation : Enfin, vous devez aussi fortement considérer l’emplacement du (ou des) entrepôts de votre fournisseur 3PL. Cela va influencer plusieurs points dont principalement 2 fondamentaux du E- Commerce : l’optimisation des couts logistiques et l’amélioration de l’expérience client. A titre d’exemple, un E-Commerçant ayant ces clients basés aux quatre coins du monde peut mettre en place plusieurs centres de distribution (aux même titre que de centralisé toutes les opérations si vos clients sont localisés sur une seule et même zone).

 

Nos astuces :

 

Jetez un œil sur les services de ShipBob qui vous permet d’analyser l’historique de vos commandes et de déterminer quel pourrait être la solution optimale pour votre E-Commerce.

Pour plus d’information, rendez-vous sur le site internet (en anglais), cliquez ICI

Shipbob

 

  • Livraison à l’international : Ne vous précipitez pas ! Si vos clients sont basés à l’international, soyez sûre que votre fournisseur gère aussi les livraisons dans d’autres pays. Enfin, vérifiez avec votre fournisseur auprès de quel prestataire passe-t-il pour délivrer les parcelles à l’internationale, certaines sociétés sont à recommander pour tel ou tel destination, d’autres non…

 

  • Transparence : Enfin choisissez une société 3PL transparente et ceux sur l’ensemble des processus : la gestion des stocks, la livraison, le service client… Soyez sûre de faire appel à un prestataire capable de s’adapter à vos besoins tant d’un point de vue logistique qu’au niveau des prix. L’un des points importants (qui par ailleurs pose souvent problème) concerne le suivi des commandes, soyez sûre que votre futur partenaire soit capable de fournir les numéros de suivi en temps et en heure.

 

En résumé

 

  • Travailler avec une société 3PL peut être la manière de faire passer votre business à un autre niveau, notamment si vous avez du mal à gérer vos stocks en interne.
  • Vérifiez que votre prestataire 3PL est capable de vous mettre à disposition des outils pour vous permettre de faciliter et optimiser vos processus.
  • Ces outils peuvent se matérialiser sous plusieurs formes : la mise en place d’un API, un réseau de centre de distribution, une transparence vis à vis des « process » et prix.

 

d/ Drop Shipping

 

Ce chapitre couvrira les avantages et inconvénients du Drop Shipping, l’une des 4 méthodes de gestion des stocks.

 

Le Drop Shipping est une forme de E-Commerce ou le E-Commerçant se concentre majoritairement sur la promotion, la négociation et la mise en avant des produits choisis. Il est donc de votre responsabilité de monter votre boutique en ligne et toutes les taches associées : le design, l’intégration des produits, la mise en place de campagne marketing… etc. En revanche, l’ensemble de la logistique ne sera pas à gérer de votre côté, c’est directement votre fournisseur qui s’occupe de la gestion des stocks (qu’il a initialement par ailleurs) et l’envoi des commandes.

 

Avantages du Drop Shipping

 

  • Pas de frais lié à votre inventaire : L’un des avantages principaux du Drop Shipping est que vous n’avez pas à vous soucier de votre stock. En effet, pas de location d’entrepôt, pas de frais de matériel, pas de stock à avancer… Votre fournisseur gère le tout et vous soulage de ce lourd fardeau !

 

  • Test rapide des produits : L’un des gros avantages du Drop Shipping est la simplicité/rapidité pour tester vos produits sur votre boutique. Votre fournisseur vous donne un catalogue, à partir de là, libre à vous d’intégrer autant de produits qu’il vous plaira dans la boutique. En générale, un simple clic permet d’intégrer un panel de produit de manière

 

  • Rapide retour client : Considérant le fait que vous n’avez aucune partie logistique à gérer, vous pouvez vous concentrer sur votre produit et le promouvoir directement. A partir de là, votre fournisseur enverra directement les produits à vos clients. Et hop, vous avez déjà les premiers retours clients en quelques jours, de quoi savoir si votre produit est attractif ou non !

 

Nos astuces :

 

Vous trouverez ci-dessous les principaux CMS (Content Management System) utilisés dans le secteur du E-Commerce. Pour plus d’information, n’hésitez pas à vous rendre directement sur les sites officiels :

 

Sites ecommerce

 

Inconvénients du Drop Shipping

 

  • Prix non compétitif et petite marge : Plusieurs facteurs vont entrainer une hausse des couts et donc une perte de compétitivité et/ou une baisse des marges sur les produits. Nous pouvons résumer ces facteurs comme suit :
    • Vous n’achetez pas des gros volumes : Les économies d’échelle, on ne nous le répètera jamais autant ! Plus vous achetez d’unités, et naturellement prix son prix unitaire est Notez que votre pouvoir de négociation pèse aussi sur la balance.
    • Vous n’avez pas un contrôle sur la logistique : Ce n’est pas un problème pour les petits volumes, une perte négligeable… En revanche, lorsque vous commencez à perdre sur une multitude de parcelle, cela commence impacter vos résultats.
    • Faible proximité avec les clients : Vous ne pourrez (du moins difficilement) personnalisé les commandes, en fonction de tel ou tel clients, insérer un stickers ou autres dans la parcelle. En ensemble de petites taches qui fait la différence sur la relation E- Commerçant/clients.

 

  • Concurrence directe : En générale, vous n’aurez pas l’exclusivité sur la vente de tel ou tel produit. Garder en tête que d’autres E-Commerçant ont surement déjà contacter le même supplier afin de vendre les mêmes produits que vous. Demandez-vous à quel point est-il facile d’attaquer votre marché, de promouvoir les produits… Si les barrières a l’entrée sont importantes, alors vous aurez probablement peu de concurrence. En revanche, s’il n’y a peu de barrières, attendez-vous à avoir beaucoup de concurrents sur le même segment.

 

  • Manque de contrôle : Contrairement à un E-Commerce traditionnel ou le vendeur contrôle l’ensemble (ou la grande majorité) des « process », vous n’aurez pas la main sur une des parties importantes de ce marché : la gestion des stocks, des commandes… De plus, vous n’êtes pas à l’abri que votre fournisseur ne produise plus, ne réponde plus ou fasse tout simplement faillite du jour au lendemain.

*Pour éviter ce dernier problème, vérifiez toujours les avis laisser à votre fournisseur pour avoir des retours d’autres E-Commerçants.

 

Nos astuces :

 

Malgré les inconvénients cités ci-dessus et le manque de stabilité du Drop Shipping de manière générale, un grand nombre d’investisseur affamé sont à la recherche de tel business. Monter une boutique de manière rapide, développer une communauté et le tour est joué !

Voici 2 Tips que vous devez considérer afin de rendre votre business plus attractif pour les investisseurs :

  • Transfer d’exclusivité : Avant de vendre votre business et si vous avez une exclusivité avec un fournisseur, soyez sûre que cet avantage est transférable vers votre futur investisseur(s).
  • Standard Operating Procedures (SOPs) : Comme beaucoup de business, le modèle mise en place est très important dans sa valorisation. En effet, si les process sont penser et fluide, alors peu de temps est nécessaire à la gestion de votre business, un bon point pour votre futur investisseur.

 

En résumé

 

  • Le Drop Shipping a l’avantage d’offrir beaucoup de bénéfices sur la manière dont vous aller faire tourner votre business. Il permet notamment de se lancer rapidement et à moindre frais.
  • C’est une très bonne stratégie pour tester rapidement des produits
  • Sous un autre angle, le Drop Shipping procure de faible marge et un manque de contrôle sur les opérations.
  • Gardez-en tête que les investisseurs sont friand de business comme celui- ci : un business qui tourne de manière quasi autonome.

 

e/ Cross-Docking & CrowdFunding

 

Ce chapitre couvrira les avantages et inconvénients du « Cross Docking » de manière générale.

Nous aborderons ainsi :

  • En quoi vous délivrerez les gains tant promis lors de votre campagne de CrowdFunding
  • En quoi cette méthode est l’une des plus efficaces pour la gestion des stocks lorsqu’elle est exploité de manière optimale

 

Cross-Docking, qu’est-ce que c’est ?

 

Dans une gestion en Cross-Docking, vos produits sont envoyés directement de votre fournisseur à votre prestataire 3PL. Contrairement à une solution 3PL « classique », vos produits sont pré-vendu et sont directement réexpédier vers le client final.

 

Avantages du Cross-Docking

 

Les bénéfices de cette méthode de gestion des commandes sont les suivants :

  • Très efficace, le produit n’est pas stocké (moins de frais) puisqu’il est directement réexpédié
  • Une gestion de l’inventaire facilité due au fait qu’il n’y a pas de problème de stock
  • Faible couts d’un point de vue ressources humaines et matériels puisque les produits sont renvoyés directement
  • Expédition rapide, en générale les produits restent moins de 24h dans l’entrepôt
  • Moins de manutention donc moins de risque de dommage sur les produits ou leurs packagings
  • Haute satisfaction client due à une livraison rapide

 

Inconvénients du Cross-Docking

 

Parce que les choses ne sont jamais faciles, Il y a plusieurs challenges auxquels vous devrez faire face avant d’importer :

  • Des couts de démarrage importants
  • Une méthode qui demande beaucoup d’attention dans la gestion des stocks et des livraisons clients
  • Un flux tendu peut engendrer des retards ou imperfection. Par exemple si votre fournisseur n’a pas eu le temps de contrôler la qualité de toute la production

 

CrowdFunding – Tips sur la manière de gérer votre stock

 

  • Incluez les frais dans votre budget : Il n’est pas rare d’oublier ces frais lors de la préparation de votre campagne de Crowdfunding. Faites attention, cela peut être fatale ! En effet, une mauvaise anticipation des charges peut grignoter les marges que vous aviez prévu, a tel point que vous pouvez finir par vendre à perte !

 

Nos astuces :

 

Faites attention aux frais logistiques, des frais qui sont trop souvent sous-estimé et ceux même pour les businessmans les plus expérimentés. Il y a souvent des couts non prévus pour X ou Y raison.

Généralement nous conseillons de budgétiser votre logistique à 20% du prix de vos produits. Notez que ce n’est qu’une référence et que cette valeur n’est pas à prendre pour argent comptant.

 

  • Toujours prévoir une marge de manœuvre : Les dépenses en logistiques sont parfois très imprévisibles. Il est donc fortement conseillé de toujours prévoir une marge de manœuvre avant d’importer, au cas ou…

 

  • Simplifiez vos offres : Il est parfois tentant de vouloir personnaliser au maximum les commandes des clients. Garder en tête : « Le mieux est l’ennemi du bien ! ». Avoir des processus trop complexes peut engendrer des erreurs que votre client a tendance à ne pas pardonner

 

  • L’exemple typique est la société d’habits qui souhaite offrir/promouvoir une variété de design : autres couleurs, autres modèles… A cela on ajoute le changement des tailles et autres personnalisation. Au finale, votre client peut se retrouver avec le mauvais produit, oui « l’erreur est humaine » alors limité la !

 

  • Prévoyez assez de temps pour la production, l’emballage et la livraison : Respecter les délais de livraison est l’une des règles d’or d’un E-Commerce stable pour importer. Vous n’arriverez pas à fidéliser les clients si vos parcelles sont en retards ! Alors anticiper vos besoins en termes de production, d’emballage et de livraison afin d’éviter ce genre d’erreur classique.

 

  • Travailler avec des professionnels : Vous avez besoin de trouver le prestataire 3PL adéquate qui pourra surtout s’adapter aux demandes particulières que vous lui confiez. Vous pouvez aussi considérer de passer par un spécialiste du « Crowdfunding Fulfillment » (comme on les appelle en anglais). Ces sociétés ont l’habitude de mettre en place ce genre de projet et seront surement un bon partenaire pour vous lancer.

 

En résumé

 

  • Le Cross-Docking est l’une des méthodes les plus populaire concernant la gestion des commandes dans une campagne de crowdfunding. C’est aussi une très bonne méthode pour certains modèle E-Commerce comme les « Flash sales » (vente rapide en gros).
  • Lors du calcul de votre budget, n’oubliez pas d’inclure tous les frais liés à votre logistique. N’hésitez pas à considérer une marge de manœuvre en cas d’imprévu.
  • Afin de faciliter la gestion des commandes, ne cherchez pas la complexité (par la personnalisation notamment) des commandes, cela peut engendrer des erreurs.

 

Pour conclure

 

Importer peut vite devenir un cauchemar !

 Beaucoup auraient aimé connaître les conseils donnés dans cet artcile à leurs débuts.

Dorénavant, si vous en savez plus que n’importe qui sur l’importation depuis la Chine, c’est grâce à l’expérience et au travail acharné fournis par l’équipe de Sino Shipping. Nos spécialistes vous font profiter de leur expertise sur l’import-export avec la Chine pour vous permettre de tirer votre épingle du jeu sur un marché hyperconcurrentiel où se mélange bons plans et grosses arnaques.

Grâce à cet article très complet, vous maîtrisez désormais les fondamentaux pour importer de manière réussie de A à Z. Pourtant, ce guide ne saurait se targuer d’être complet tant les opérations d’import-export sont complexes. Ce guide vous fournit une très bonne introduction en la matière.

 

Si vous souhaitez en apprendre plus sur l’import-export avec la Chine, nous vous recommandons vivement de consulter la rubrique « Ressources » de notre site internet SINO Shipping. Vous trouverez forcément de quoi satisfaire votre curiosité parmi les nombreux contenus de la plus grande base de données francophone sur la thématique « Import-Export Chine ».

Toutefois, si vous souhaitez devenir un véritable expert de l’import-export, nous vous invitons à consulter nos offres de formation dédiées à l’importation de produits spécifiques depuis la Chine. Vous apprendrez comment gérer une importation depuis l’idée produit jusqu’à l’envoi final. Vous comprendrez comment identifier, approcher et négocier avec les meilleurs fournisseurs en fonction des standards de qualité que vous recherchez.

 

En espérant que ce guide saura vous être utile et que vous appliquerez nos conseils dès maintenant.

Vous avez tous les outils entre vos mains, alors pourquoi attendre ?

 

 

L’équipe SINO Shipping

 

 

Les commentaires pour cette publication sont fermés.